L'euro plonge sous 1,30 dollar pour la première fois depuis un an

 |   |  213  mots
La monnaie européenne continue de chuter ce mercredi sous la barre de 1,30 dollar, grevée par des craintes de contagion de la crise grecque à d'autres pays de la zone euro. Le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz n'hésite pas à pronostiquer la fin possible de l'euro.

Les inquiétudes persistantes sur le plan d'aide à la Grèce et sur les faiblesses d'autres pays européens comme le Portugal et surtout l'Espagne - objet ce mardi d'une rumeur démentie tant par Madrid que par le FMI d'une demande d'aide de 280 milliards d'euros auprès du Fonds monétaire international - pèsent plus que jamais sur l'euro.

La monnaie européenne a dévissé mardi en même temps que les marchés financiers pour passer sous la barre de 1,31 dollar puis de 1,30 (rappelons qu'elle avait été introduit en 1999 à 1,18 dollar), à son plus bas niveau depuis un an.

Dans les échanges matinaux ce mercredi, l'euro continue de s'affaiblir, évoluant à 1,2945 dollar. Depuis le début de l'année, la devise a perdu plus de 9% face au billet vert.

Pour ne rien arranger, le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, interrogé sur BBC4, n'hésite pas à pronostiquer la fin possible de l'euro si l'Europe ne parvient pas à régler ses "problèmes institutionnels fondamentaux".

C'est dimanche que le FMI doit donner son feu vert définitif au programme d'aide à la Grèce de 30 milliards d'euros sur trois ans auquel il a donné son accord de principe et qui s'ajoutera aux 80 milliards d'euros que doivent prêter les pays de la zone euro.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2010 à 15:40 :
Les US laissent le dollard dévisser pour être compétitif pourquoi l'Europe ne ferait pas de même avec l'euros
a écrit le 05/05/2010 à 15:32 :
Ouais, en attendant chers automobilistes, veuillez sortir la monnaie à la pompe. Déjà 15% d'augmentation en un mois ou deux, et la baisse de l'euro sera répercutée au fur et à mesure.
a écrit le 05/05/2010 à 8:13 :
On est catastrophé parce que l'euro est à 1.30 dollars, soit en francs 6.56/1.30=5 francs pour un dollar ; souvenons nous que dans les années 1960, le dollar valait 4.90 francs - au même moment le mark valait 1.23 francs, le florin néerlandais 1.36 francs.
Souvenons nous aussi que le dollar a monté à 10 francs !
Pour l'économie de la zone euro, il faudrait que le dollar tombe vers 1 dollar pour 1 euro pour que l'équilibre normal soit respecté.
On joue vraiment à se faire peur !
a écrit le 05/05/2010 à 6:58 :
il semble urgent de de créer un gouvernement eurotéen, qui régisse l'économie globale de l'europe, dont l"allamagne, lla france, la belgique ,la hollande, et le luxembourg soient kes responsables, avec contrôle des pays plus faibles économiquement
a écrit le 05/05/2010 à 5:36 :
C'est très bien que l'euro baisse... Il faut qu'il retrouve un niveau aux alentours des 1.20 dollars. Cela rendra l'Europe plus compétitive et donc plus à même de sortir rapidement de la crise (et donc de diminuer son endettement).
a écrit le 05/05/2010 à 5:32 :
je croyais savoir que la parité euro-dollar à sa création était de 1,18... pourquoi dit-on aujourd'hui qu'il plonge, qu'il dévisse, qu'il est au plus bas ?
a écrit le 05/05/2010 à 5:11 :
L'euro peu parfaitement disparaitre ! C'est quoi une monnaie ? L'euro aurait eu un avenir si le pétrole n'était pas uniquement en $. On est passé à l'Euro en une soirée ça a pris 1 mn !! 10 années plus tard les magasins AFFICHE TOUJOURS le montant en Francs "A VOTRE AVIS POURQUOI ?". Cette crise économique est la conséquence de l'Euro, on a permis à des banques de jouer avec des plus gros jouets, ça a fait exploser l'immobilier, créé des mouvement économique temporaire, mais voila le résultat c'est qu'avec un seul pays en faillite cette monnaie ne tiens pas. Il y a une bourse à new-york, combien en Europe ? La valeur d'une monnaie dépend uniquement de la valeur du pays/zone qui l'émet avec 5 déjà en faillites et nous qui ne sommes pas très loin donnez moi de bonne raison de croire que ça va pouvoir continuer à jamais. Nous vivons un tournant de notre histoire et l'union qui a été tenté mainte fois ne marchera pas, c'est dommage et il n'y a rien de négatifs dans mes propos, je préfère une bonne économie locale qu'une mauvaise globale !!! (la preuve aujourd'hui)
a écrit le 05/05/2010 à 4:19 :
Prix nobel d'économie ou pas, la fin de l'Euro, qui enquiquine les américains depuis que cette monnaie est utilisable, relève du fantasme... américain! Si l'Euro disparaissait, le US Dollar redeviendrait la seule monnaie de référence!

Quant à crainte de contagion de la crise grecque... je n'ai qu'un mot! Ridicule! Ridicules ces financiers qui se comportent comme des moutons de Panurge au moindre soubresaut du monde! Ridicules tout ceux qui font foi aux rumeurs lancés par des manipulateurs intéressés par les conséquences que ces rumeurs pourraient provoquer. Ridicule notre monde économique, dont le seul intérêt, c'est le profit immédiat et sans vision d'avenir. Je ne suis pas méchant, mais si les spéculateurs et dirigeants irresponsables disparaissaient, je ne verserais pas une larme sur leur sort, et applaudirai même leur disparition pour un retour au bon sens!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :