Les deux premières fortunes mondiales s'associent dans l'humanitaire

 |   |  332  mots
(Crédits : bloomberg)
Les milliardaires Carlos Slim et Bill Gates ont décidé de faire front commun contre la pauvreté en Amérique latine, en lançant l'initiative "Santé Mésoamérique 2015".

C'est une alliance sans précédent : les deux hommes les plus riches du monde ont décidé d'unir leurs forces pour lutter contre la pauvreté. Le magnat mexicain des télécoms, Carlos Slim, et le créateur de Microsoft, Bill Gates, investiront d'ici cinq ans plus de 100 millions de dollars pour aider la santé des plus démunis en Amérique centrale et au Mexique.

« C'est la première société que nous montons ensemble mais je suis sûr que ce ne sera pas la dernière », s'est félicité Bill Gates le 14 juin à Mexico. Sa fortune pèse 53 milliards de dollars, devancée de 500 millions par celle de Carlos Slim, devenu le premier ressortissant d'un pays en développement à prendre la tête du classement des fortunes mondiales du magazine Forbes.

Baptisée « Santé Mésoamérique 2015 », l'initiative vise à améliorer les soins maternels, les vaccinations ou la lutte contre le paludisme et la dengue. La fondation Carso de Carlos Slim, associée à la Bill & Mélina Gates Foundation, financeront les deux tiers de ce projet, évalué à 150 millions de dollars. Le reste de la somme sera investi par l'État espagnol.

Convaincre les autres riches

L'Infante d'Espagne, Cristina de Borbon, et le Président mexicain, Felipe Calderon, ont inauguré en personne ce plan destiné à aider près de dix millions de pauvres dans huit pays (Belize, Guatemala, Salvador, Honduras, Nicaragua, Costa Rica, Panama et Mexique) où intervient la Banque Interaméricaine de développement (BID). « C'est une alliance public-privé inédite par la nature de ses membres et son étendue régionale », a souligné Luis Alberto Moreno, directeur de la BID.

L'initiative pourrait vite faire école : Le 16 juin, Bill Gates et Warren Buffet, troisième fortune mondiale (47 milliards de dollars), ont annoncé leur volonté de consacrer la moitié de leur fortune à des oeuvres de charité pour convaincre les autres riches de faire pareil. Cet engagement mondial représenterait un bas de laine philanthropique d'environ 600 milliards de dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :