En Chine, les prix de l'immobilier reculent pour la première fois depuis 16 mois

 |  | 218 mots
Lecture 1 min.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les prix moyens mesurés dans 70 villes ont diminué de 0,1% par rapport à mai. Les mesures décidées par Pékin pour lutter contre l'envolée des prix commencent à produire leurs effets.

Les prix chinois de l'immobilier ont reculé en juin pour la première fois depuis février 2009. Les mesures gouvernementales destinées à freiner la formation d'une bulle semblent commencer à produire leurs effets.

Les prix moyens mesurés dans 70 villes ont diminué de 0,1% par rapport à mai, portant l'inflation annuelle du secteur immobilier à 11,4% en juin contre 12,4% en mai et 12,8% en avril, a annoncé ce lundi le Bureau national de la statistique. Cette petite baisse mensuelle des prix de l'immobilier devrait inciter le gouvernement à marquer une pause dans sa politique de durcissement, le temps de voir si les mesures déjà entreprises continuent de produire leurs effets.

Déterminé à combattre la spéculation immobilière, le gouvernement ne reviendra sans doute pas sur les politiques déjà mises en place. Cependant, les promoteurs immobiliers, qui ont payé le foncier au prix fort ne sont pas non plus disposés à abaisser leurs prix, d'autant que leurs perspectives restent positives, tandis que les acheteurs potentiels adoptent une position attentiste.

"L'un de ces trois acteurs devra changer d'attitude le premier", a commenté Dong Tao, économiste chez Crédit suisse pour la Chine. "Je pense que le politique va marquer une pause. Je ne sais pas encore si cela durera jusqu'à la fin de l'année. Tout dépend de qui dégainera le premier."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :