La note de l'Irlande en chute libre chez Moody's

 |   |  180  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'agence de notation Moody's abaisse de cinq crans la note souveraine de l'Irlande. Cette dernière passe ainsi de "Aa2" à "Baa1".

Après avoir mis sous surveillance la note souveraine de la Grèce jeudi, Moody's dégrade sévèrement la note souveraine de l'Irlande ce vendredi. Cette dernière a été abaissée de Aa2 à Baa1.

L'agence de notation explique sa décision par le passif des banques. Elle évoque également des incertitudes accrues concernant les perspectives économiques. En octobre dernier, l'agence Fitch avait également dégradé la note de ce pays.

Pour cette année, l'Irlande prévoit un important déficit budgétaire  représentant quelque 32% du PIB.

Par ailleurs, le Fonds monétaire international  (FMI) a validé un prêt de 22,5 milliards d'euros au pays. Ce dernier fait suite à l'approbation par le parlement du plan de sauvetage de l'UE et du FMI décidé en novembre. Le FMI précise dans un communiqué publié jeudi soir que 5,8 milliards d'euros sont déjà disponibles.

"Les autorités irlandaises ont élaboré un programme politique ambitieux pour répondre à la crise économique à laquelle leur pays est confronté", a précisé le directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2010 à 19:39 :
Qui est propriétaire de Moody's ?... c'est Berkshire Hathaway Inc.
Qui est propriétaire de Berkshire Hathaway ?... c'est Warren Buffet, le gentil milliardaire "philanthrope", qui détient également "quelques" intérêts chez Goldman.
... besoin d'explications ?
a écrit le 18/12/2010 à 7:51 :
Il est temps que l'Europe mette hors d'état de nuire cette hydre malfaisante à trois têtes: Fitch,Moodys & Poors!
a écrit le 17/12/2010 à 15:43 :
Le bilan des agences se passe de commentaire. Standard & Poor?s notait encore AAA la banque Lehman Brothers quelques jours avant sa faillite. Quelques années auparavant, les trois agences Fitch,Moodys, Poors notaient AAA le courtier en énergie Enron, quatre jours avant sa chute. La plupart des actifs toxiques liés aux subprimes étaient notés AAA. Bref, une superbe bévue par une sacrée bande d?extralucides, réduite à dégrader les notations après coup et à tour de bras, à chaque signe de faiblesse d?une banque, d?une entreprise ou d?un pays. Cette sur-réaction est d?ailleurs presque plus grave que l?absence de précautions initiales : en dégradant des entités déjà affaiblies, elles les empêchent de se refinancer à bon marché, et aggravent encore un problème qu?elles n?ont pas vu venir. C?est le cas en Irlande, en Grèce, ça risque de l?être aussi au Portugal
Solution, créer une agence européenne unique sous tutelle la BCE Ou mieux, responsabilisation des agences en leur faisant couvrir une partie des risques qu?elles notent : si elles se plantent, type Lehman, elles payent. Après avoir touché Goldman Sachs, l?heure est venue de couler les agences.
Voila le type de décision que l?on attend de nos dirigeants politiques !!

Réponse de le 18/12/2010 à 21:44 :
Ca ne rime à rien de sortir quelques exemples. Aucun système de notation ne peut prédire à 100% les choses. Sinon il n'y aurait que deux notes "va faire défaut" et "ne fera pas défaut". Statistiquement, les défauts des AAA sont extrêmement rares.
a écrit le 17/12/2010 à 12:15 :
Lorsque la maladie a trop gagné le corps du patient, plus aucun traitement n'a de l'effet. Il est probable que l'Irlande ait eu un choc septique et il ne nous reste donc plus qu'à faire un accompagnement du malade avec de la morphine à forte dose !!!
a écrit le 17/12/2010 à 11:08 :
IL FAUT METTRE MOODY'S SOUS SURVEILLENCE AUSSI.
a écrit le 17/12/2010 à 10:46 :
Alors la, bravo pour l'anticipation. Les agences de notations ne font que refleter ce qui est deja depuis un moment dans les spreads de credit. Quant a la rationalisation ex-post de cet ajustement, il y a une chance sur deux pour qu'elle soit a cote de la plaque. Autant se fier a un analyste pour choisir ses actions!
a écrit le 17/12/2010 à 10:42 :
Si ce n'est une agence privée, qui est capable de pointer du doigt les dérives déficitaires ? Le FMI dont le président est nommé par l'U.E. (indépendance ?), la banque mondiale dont le président est nommé par les U.S.A. (indépendance?), l'U.E. ou carrément les états eux-mêmes ? Qui ? Les citoyens ? Combien d'entre nous vont descendre dans la rue pour dire stop à cet endettement ? Vous les voyez, vous, les citoyens dire "cessons d'emprunter et mettons nous à la rigueur" ?! Et lequel d'entre nous est prêt à prêter sans connaître l'état des dettes publiques ? Une agence de notation, ça n'est pas la météo, c'est le thermomètre ! Comment savoir à quel taux prêter ? En jouant à la roulette peut-être ?
a écrit le 17/12/2010 à 9:26 :
Il faudra que les agences de notation nous expliquent leur méthode de notation et leur stratégie. Elles demandent aux pays, dont la dette souveraine est trop élevée, de prendre des mesures pour limiter, voire réduire celle-ci, et quand les mesures d'austérité sont prises, ces agences s'inquiètent des impacts sur la croissance...je ne vois pas comment on peut simultanément réduire la dette et augmenter la croissance. Ma conclusion : les agences de notation sont "à la botte de la FED" et des USA, et elles s'attaquent aux pays de la zone euro, pour mieur masquer la faiblesse de l'économie américaine. Quand les pays de la zone euro, vont-ils s'insurger sur cet état de fait? ces agences n'ont pas vu venir laa crise des subprimes, ni la chute de lehman Brothers, pourquoi réagisent-elles aujourd'hui "encore" sur l'Irlande", après la mise en place d'un plan européen de soutien de 75 mds ?, si ce n'est pour déstabiliser complètement l'euro, et permettre aux investisseurs de jouer contre la monnaie euro, pour mieux cacher la fablesse du "roi dollar" qui est lui, e ntrain de maire fonctionner à plein la "planche à billets" à hauteur de 600 Mds. QUAND LES CHEFS D'ETAT DE LA ZONE EURO VONT-ILS REAGIR EFFCACEMENT...en on-t-ils les moyens ? Il est surréaliste que deux ageces de notation américaines et un française dont le siège est aux USA décident toutes seules de faire tomber une devise, et au delà une zone économique de 330 millions d'habitants; C'EST UN SCANDALE;

Réponse de le 17/12/2010 à 10:29 :
On en a assez de la dictature de ces agences de "notation" ! Elles peuvent ruiner un pays, mais d'où tirent elles un tel pouvoir ??? N'importe qui peut "monter" une agence de notation et dire que par exemple on dégrade "sérieusement" la "note" des USA par exemple, mais çela , réellement a peu de chances de se produire !! A qui profite le crime ?? Excellent post Titou2010 !! Il y a de quoi se révolter ! Effectivement que font nos chefs d'Etat ? Si tant est qu'on en a encore !!!!!!!!!
Réponse de le 17/12/2010 à 10:45 :
"QUAND LES CHEFS D'ETAT DE LA ZONE EURO VONT-ILS REAGIR EFFCACEMENT...en on-t-ils les moyens ?"

Lordon explique dans un de ses articles sur le diplo que le Japon est en gros à 200% de dette publique/PIB sans que ça n'affecte réellement le coût de sa dette. Cherchez donc cet article et vous aurez un début de réponse, si tant est que vous l'acceptiez.
Réponse de le 17/12/2010 à 10:46 :
+1 entièrement 'accord avec vous ! Il n'y a aucune visibilité sur le choix et comme vous le dite très à la solde des USA !
Réponse de le 18/12/2010 à 21:45 :
"Il faudra que les agences de notation nous expliquent leur méthode de notation et leur stratégie. Elles demandent aux pays, dont la dette souveraine est trop élevée, de prendre des mesures pour limiter, voire réduire celle-ci, et quand les mesures d'austérité sont prises, ces agences s'inquiètent des impacts sur la croissance...j"

Les agences de notation sont là pour indiquer la capacité d'un pays ou d'une entreprise à rembourser. Elles ne vont pas mettre une bonne note uniquement pour vous faire plaisir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :