Du foie gras "made in china" pour les fêtes ?

 |   |  552  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Vins, foies gras, chocolats... les entreprises chinoises lorgnent le savoir-faire français. Une opportunité à haut risque pour leurs partenaires hexagonaux.

Dans la ferme de madame Wang, 60.000 canards picorent en liberté du maïs local. Plus que 75 jours d'élevage, 13 jours de gavage, et les poussins tout juste arrivés de Canton par avion donneront des foies de grande qualité. Car, depuis 2007, la ferme de madame Wang est possédée par le français Euralis, leader mondial du foie gras, qui commercialise ces foies chinois sous sa marque Rougié, destinée à la restauration haut de gamme. Pourtant, la marque française n'est que numéro trois du marché derrière... deux groupes chinois : San Rougey et Jilin Zhengfang ! Mais comment cet emblème de la gastronomie hexagonale peut-il être produit par des Chinois ? Comme dans d'autres secteurs, par la simple copie de nos savoir-faire. "Les Chinois sont très friands de tous nos produits français", explique René-Pol Bouldoires, directeur du restaurant Mr & Mrs Bund, à Shanghai. D'autres mets de notre table de Noël sont concernés, comme les chocolats ou les vins fins.

Au départ, des entreprises hexagonales ont donné un coup de main. Dans le foie gras, la société Val de Luce a créé en 2006 la marque Délice du Périgord avec son partenaire local, Jilin Zhengfang, aujourd'hui numéro deux du marché. La même année, Delpeyrat s'est associée au chinois Jifa. Le chocolat est encore aux mains des Lindt, Valrhona ou Barry Callebaut mais ces marques transmettent leurs savoir-faire aux grands chefs chinois. Dans le vin, le leader local, Changyu, qui pèse près de la moitié de la production en Chine, a commencé avec le français Castel. Et il existe beaucoup de petits partenariats, comme la coentreprise baptisée Château Reifeng Auzias dans la région du Penglai. Aujourd'hui, les vignes sont plantées à marche forcée dans cette province du Shandong, au sud de Pékin, où les propriétés viticoles se multiplient. "Les Chinois ne veulent pas automatiser car ils ont la main-d'oeuvre, mais ils sont preneurs de nos outils sophistiqués comme les pressoirs, les filtres, etc.", explique l'oenologue Jean-Luc Berger.

Une fois les connaissances et les outils acquis, les partenaires français sont souvent écartés. Val de Luce et Delpeyrat se sont ainsi fait sortir. Et la qualité peut vite décliner. "Les Chinois importent en vrac des vins du Chili, d'Argentine ou des pays de l'Est et l'assemblent avec leur raisin local", dénonce Yves Benard, président de l'Organisation internationale de la vigne et du vin.

Pour le moment, ces produits français sont limités à une consommation locale. Seuls les riches clients de Pékin, Shanghai ou Canton s'en délectent au restaurant ou les offrent pour montrer leur richesse. Mais les ventes progressent au même rythme que la classe supérieure. Entre 2005 et 2010, la consommation de chocolat à Shanghai est passée de 700 g à 1,8 kg par habitant et par an. Celle de foie gras se limite à quelque 200 tonnes sur toute la Chine mais progresse de plus de 20 % par an. Enfin, le vin, consommé à hauteur d'environ ? bouteille par personne, a des perspectives quasi infinies. On observe cependant peu d'exportation. Les Français pourront donc attendre quelques Noëls de plus avant que la nourriture ne rejoigne leur nappe et leur vaisselle dans les cargos du "made in China".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2013 à 23:18 :
La majorité des ordinateurs sont fabriqués en Chine et tout le monde trouve ça normal.Pourquoi il n'en serait pas de même pour le foie gras ? En Chine, on peut faire du foie gras aussi bon qu'en France et probablement moins cher. Pourquoi ne pas l'acheter ?
a écrit le 28/09/2012 à 11:48 :
Le foie gras, l'emblème de la gastronomie hexagonale??? De quoi en être fier! Une barbarie animale inégalée, qui continue de défier toutes les lois de bien traitance des animaux au seul nom de la tradition. Certaines traditions ne sont plus acceptables, celle du foie gras est l'une des plus barbares, un emblème national dites-vous? Une honte nationale, voilà la réalité! Regardez plutôt : http://m.youtube.com/#/watch?v=0i6IcYtcVBo&desktop_uri=%2Fwatch%3Fv%3D0i6IcYtcVBo&gl=FR , et forgez-vous votre propre opinion.
a écrit le 08/07/2011 à 17:33 :
Foie gras Chinois ? C'est du foie de Panda ou ça vient du goulag ?
a écrit le 24/12/2010 à 16:03 :
Messieurs les Honorables correspondants.
Croyez-vous que les politiques lisent vos commentaires???
Si cela était le cas, nous serions dans un autre monde,que l'ENA,l'Electeur,méconnaissent.
Car aprés tout c'est VOUS qui avez le bulletin de vote,il a donc été mal utilisé..
Réponse de le 16/05/2011 à 7:14 :
Et comment les politiques lisent les commentaires ! J'ai retrouvé à plusieurs des reprises des commentaires de la Tribune dans la bouche des politiques et surtout la mise en oeuvre d'idées émises ! Un hasard ?
a écrit le 23/12/2010 à 12:20 :
Ce qui m'étonne, c'est la crédulité des entreprises françaises qui croient sincèrement demeurer des "partenaires". Il est évident, que une fois, que les chinois auront appris, il se passeront de ces "partenaires" encombrants et onèreux.
a écrit le 21/12/2010 à 11:23 :
Le foie gras chinois suivra la même pente que les autres produits, bons au début, frelatés après un temps, car les autorités sanitaires en Chine ne ont pas en mesre de contrôler efficacement les productions. L'inventivité et l'apreté commerçante font le reste. Il faudra être particulièrement vigilant le jour ou ces foies gras seront proposé en France, et exiger l'indication du lieu de production, et non celui de l'emballage.
Réponse de le 21/12/2010 à 12:14 :
..car en France rien de cela ,je rêve.
Réponse de le 21/12/2010 à 17:07 :
@ phidias: le foie gras chinois sera facile à reconnaître, il y aura des baguettes dans l'emballage :-)
a écrit le 21/12/2010 à 10:16 :
Pour compléter cet édifiant article, je vous revoie à cette étude : http://www.ege.fr/Espace-Entreprises/Operation-terroirs.html
a écrit le 20/12/2010 à 21:28 :
d'où l'avantage d'habiter à la campagne où de tout petits producteurs que l'on connait bien vouls vendent en direct ou sur le marché local tous les produits faits par eux-mêmes.
Réponse de le 20/12/2010 à 22:36 :
@ amarante: tes petits producteurs sont là jusqu'à ce que Sarko l'Américain déclare qu'ils ont une concurrence déloyale à MacDo :-) Bon, si tu voulais nous rendre jaloux, t'as réussi :-)
Réponse de le 21/12/2010 à 12:13 :
A Patrickb .Je te rapelle que c'est Sarkozy qui a mis en place les autoentrepreneurs .Je en vois pas en les petits producteurs seraient un conccurent de Mac Do les petits producteurs vendent local.
Réponse de le 21/12/2010 à 14:06 :
@ sauros: c'est ce que je ne cesse pas de te répéter: faudrait arrêter l'idéologie béate et béotienne pour être capable de reconnaître un bon mot :-) Quant au statut d'auto-entrepreneur, il existait déjà au Moyen-Age sans la droite , ni la gauche au pouvoir :-)
a écrit le 20/12/2010 à 17:52 :
On se plaint toujours dans un sens, mais dans l'autre on ne se gêne pas pour produire de la fêta. ça fait partie des règles du jeu. Après, c'est au consommateur de regarder l'origine du produit et de faire son choix. Ça me rappelle lorsque l'UE a mis en place les AOC en partie à la demande de la France pour protéger l'appellation "camenbert" et ensuite nos producteurs de feta ont hurlés que eux devait avoir le droit de continuer à en faire, ou bien lorsque Renault a annoncés au départ que les Logan de Roumanie seraient réservées à l'europe de l'est , et les syndicats se sont insurgés de ne pas pouvoir acheter en France des voitures pas cher.
Réponse de le 20/12/2010 à 18:13 :
@ faut aussi: Tout faux !!! Comme je l'ai expliqué, on achète ce qu'il y a sur l'étagère. J'habite au Canada où la bouffe vient en très grande majorité d'ailleurs, Par exemple, le Canada a un océan de chaque côté, mais les produits de la mer viennent de Chine et de Thailande. Les fruits et légumes viennent du Mexique, des US et d'Amérique du Sud, etc. J'ai posé la question et on m'a répondu que c'était parce que les producteurs canadiens seraient incapables de livrer les quantités requises. Excuse comme une autre quand on constate la disparition des industries en tout genre. Une fois l'industrie agroalimentaire disparue en France, je parie que ce sera comme au Canada....que cela vous plaise ou non, il faudra manger ce qu'il y a sur l'étagère. Alors au lieu de vous plaindre, profitez des derniers moments de bonheur à table :-)
a écrit le 20/12/2010 à 13:48 :
tant les produits sont fabriqués avec la monaie chinoise, bof! mais que des français ne mettent sur les étiquettes, fabriqués en chine, alors là, c'est du vol de savoir faire. Nous devons le mériter tant npous sommes moches.
Réponse de le 20/12/2010 à 15:07 :
@ brossard: 1) les revendeurs français ne sont pas dingues et ils n'afficheront pas plus "made in China" que "made in Hungary". 2) les Chinois ne volent rien puisque ce sont les Occidentaux qui leur amènent la technologie et le savoir-faire.
a écrit le 20/12/2010 à 11:46 :
et si on mangeait local ??
Réponse de le 20/12/2010 à 13:33 :
A condition d'y mettre le prix .
Réponse de le 20/12/2010 à 13:51 :
@ avi: le problème, c'est qu'on achète ce qu'il y a sur l'étagère !!
Réponse de le 20/12/2010 à 16:44 :
Changes de crèmerie!
Réponse de le 20/12/2010 à 17:56 :
@ Ed: des fois on aimerait bien :-) J'habite au Canada et comme je dis (pour ceux qui se gargarisent que tout est mieux chez les autres), on achète ce qu'il y a sur l'étagère. Exemple: J'adore le fromage et les maquereaux (vin blanc, moutarde), mais cela n'existe pas à Toronto (si ce n'est le gruyère Président). J'ai aussi habité en Libye où on achetait en fonction des arrivages, à savoir qu'on faisait par exemple des réserves de thon à l'huile parce qu'on en verrait plus pendant 6 mois :-)
a écrit le 20/12/2010 à 10:35 :
C'est triste de voir tout ces commentaires contre les chinois , mais quand je vois tout ça de haut je rie car c'est bien des entreprises françaises qui ont apportées leur savoir-faire aux chinois et c'est aussi ces memes entreprises françaises qui importent ces produits en provenance de chine donc ce qu'il faut savoir c'est que meme les grands groupe agroalimentaire veulent faire des profits en important des produits moins cher .
A vous de voir à qui la faute !!!
Réponse de le 23/12/2010 à 6:26 :
Plutot d'accord, d'autant plus que le foie gras en Chine ne connait pas le même engouement qu'en France, beaucoup de chinois ne savent pas ce que c'est....
a écrit le 20/12/2010 à 7:56 :
De toute façon le foie gras n'est pas un produit uniquement français... Depuis déjà de nombreuses années, 2/3 des foie gras consommés viennent de Hongrie dont c'est également une spécialité. Il faudrait décidément que les français sortent un peu de leur trou...
Réponse de le 20/12/2010 à 12:23 :
Justement la qualité des fois gras produits en Hongrie et les conditions d'élevage sont sujettes à caution alors plutôt que de vouloir étendre la misère animale à la terre entière et d'après cet article à la Chine, cherchons d'abord à remettre en question nos modes de production car une "usine à foie gras" de 60.000 bêtes ne me parait pas être une promesse de bien être pour ces pauvres animaux!
Réponse de le 20/12/2010 à 13:37 :
Votre commentaire est certes plein de bonnes intentions mais complètement idéaliste. A titre personnel je suis bien d'accord avec vous pour améliorer les conditions d'élevages des animaux. Le seul problème, c'est que l'on ne nous demandera pas notre avis. Si les chinois ont envie de faire du foie gras ils le feront comme ils l'entendent et vous n'y pourrait rien à part boycotter leurs produits... Par ailleurs, je demande à voir si les élevages français sont vraiment plus respectueux. On critique également de la sorte les fruits et les légumes espagnols soi disant remplis de pesticides. En attendant
Réponse de le 20/12/2010 à 13:38 :
Votre commentaire est certes plein de bonnes intentions mais complètement idéaliste. A titre personnel je suis bien d'accord avec vous pour améliorer les conditions d'élevages des animaux. Le seul problème, c'est que l'on ne nous demandera pas notre avis. Si les chinois ont envie de faire du foie gras ils le feront comme ils l'entendent et vous n'y pourrait rien à part boycotter leurs produits... Par ailleurs, je demande à voir si les élevages français sont vraiment plus respectueux. On critique également de la sorte les fruits et les légumes espagnols soi disant remplis de pesticides. En attendant, la France est le 1er consommateur en Europe...
a écrit le 20/12/2010 à 7:07 :
Le foie gras, un aliment culturel(le Sud Ouest)qui aurait vocation à se mondialiser:le foie gras,un gavage synonyme de souffrance pour l'animal gavé alors plutot que d'internationaliser ces souffrances,cherchons plutot à réduire la production de tels produits ou à trouver des processus de production décents(difficile dans ce cas précis à mon avis), consommons le foie gras de France produit localement et de manière exceptionnelle(pas comme un simple paté) et pourquoi pas une AOC foie gras?
a écrit le 20/12/2010 à 2:58 :
Je n'ai pour ma part aucune confiance dans les produits chinois et ce de manière générale mais alors encore moins en ce qui concerne l'alimentaire alors leur foie gras ils peuvent se le garder !
a écrit le 19/12/2010 à 18:53 :
C'est vrai que mes produits sont pourris et nocifs, mais ils sont pas chers. Pour le foie gras, on a été raisonnables, les nodules au cerveau n'arrivent que 3 ans après.
Réponse de le 19/12/2010 à 23:38 :
@ chang: pas de souci pour les nodules parce que la majorité n'a pas de cerveau :-)
a écrit le 19/12/2010 à 17:43 :
Ça promet, entre les sous vêtements qui vous irritent l'entre jambe, les chaussures contenant du chrome hexavalent ( VI ) et les canapés qui vous brulent le cul, nos services des douanes et sanitaires vont en avoir du boulot.
a écrit le 19/12/2010 à 16:19 :
Une personne sur trois est jinoise dans le monde,
dans 50 ans Une personne sur deux sera chinoise

il faut faire attention avec les chinois si non ils vont envahir le mond
Réponse de le 19/12/2010 à 17:58 :
La pollution les aura liquidés avant.
Réponse de le 20/12/2010 à 11:32 :
j'espere bien!!!
a écrit le 19/12/2010 à 16:03 :
et dans la meme veine : stop à ébouillantage vif des crustaces homards ecrevisses...etc..
ils mettent 3 mn à souffir avant de mourrir!!
torturer pour bouffer ! quelle honte!
Réponse de le 19/12/2010 à 16:16 :
@ poupix: une véritable honte quand tu penses qu'à Guantanamo, ils les torturent sans les bouffer :-)
a écrit le 19/12/2010 à 16:00 :
STOP au foie gras et aux tortures des oies!!
stop au gavage!
et si on vous gavez vous!!
Réponse de le 19/12/2010 à 17:59 :
Moi, c'est toi qui me gave. Et c'est vrai que c'est terrible.
a écrit le 19/12/2010 à 11:54 :
Le connaissait un gars qui en a mangé... La famille remercie tout le monde pour les condoléances et les fleurs.
Réponse de le 20/12/2010 à 19:43 :
@ in memoriam: peut-être que les Chinois devraient aussi se mettre à vendre de l'assurance vie ... le produit financier préféré des Français :-)
a écrit le 19/12/2010 à 11:46 :
Foie gras chinois ? Bon cancer à tous !
Réponse de le 19/12/2010 à 16:42 :
Bien d'accord ! Il faut éviter de manger de la nourriture provenant de Chine, sauf si on en a marre de la vie !
a écrit le 19/12/2010 à 10:21 :
C'est décidé, j'arrête de manger du foie gras, de la viande car il est m'est insupportable de penser à la fin tragique des animaux, et je vais essayer de vivre en autonomie complète avec les fruits et légumes de mon jardin bio. Par ailleurs, je ne prends plus que rarement ma voiture qui pollue et coûte cher à la nation par l'importation de pétrole et j'évite d'acheter tout ce qui est inutile.
Réponse de le 19/12/2010 à 11:59 :
Oublies-tu la douleur de la pomme quand tu la croque ? La souffrance de l'artichaut quand tu les jettes dans l'eau bouillante? Arrête les fruits et légumes aussi. Eux aussi sont nos frères.
Réponse de le 19/12/2010 à 13:45 :
@ Vegetables libre: les végétaux sont nos enfants plutôt que nos frères si on s'en remet au dynamisme des jeunes d'aujourd'hui :-)
Réponse de le 19/12/2010 à 15:58 :
ca c'est bien envoye!!
Réponse de le 19/12/2010 à 23:05 :
Le jour je ne mange pas je ne pense qu'a toi
La nuit je ne dors pas, j'ai faim!...
a écrit le 19/12/2010 à 9:36 :
Ce qui est pour le moins surprenant c'est que les apprentis sorciers, avides de profits immédiats court terme, sans aucune vision, considèrent cela comme une opportunité. C'est uniquement un risque majeur!!! Tout va foutre le camp!! Après les activités à soit disant faible valeur ajoutée comme le textile, après la haute technologie, au tour maintenant de notre alimentation et de notre patrimoine. Ils sont fous... Ouvrez les yeux!!! Protégeons nous!!!
Réponse de le 19/12/2010 à 13:49 :
@ Jean Louis: t'as tout compris, mais compte tenu du nombre élevé d'abrutis en France, t'as quand même perdu. Dans moins de 50 ans, tout ce qui est français, y compris la langue, aura disparu.
a écrit le 19/12/2010 à 9:20 :
il faut acheter francais et surtout chez les petits exploitants , dans le gers et dans les landes et aussi dans les aldudes chez pierreoteiza.com
Réponse de le 20/12/2010 à 14:06 :
@ foie gras: les exploités qui achètent chez les exploitants ???
a écrit le 19/12/2010 à 9:20 :
stop aux conneries, stopgavage.com
Réponse de le 19/12/2010 à 11:56 :
Stop à Vico. Les Chips ont le droit de vivre !
a écrit le 19/12/2010 à 9:14 :
Le plus difficile : c'est de manger le foie gras avec des baguettes.
Réponse de le 19/12/2010 à 13:54 :
@ Tang: le foie gras chinois se mange à la louche...je dirais même très louche mon cher Watson :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :