Le taux de chômage américain au plus bas depuis mai 2009

 |  | 250 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le taux de chômage a fortement reculé en décembre au Etats-Unis. Mais la première économie mondiale a créé moins d'emplois que prévu.

L'économie américaine a de nouveau créé plus d'emplois qu'elle en a détruits en décembre. Elle a ajouté 103.000 emplois non agricoles sur le dernier mois de l'année 2010, selon les statistiques officielles publiées ce vendredi par le département du Travail. En novembre, les créations nettes de postes avaient été de 71.000 et de 210.000 en octobre, deux chiffres revus à la hausse ce vendredi.

Cette performance n'en reste pas moins décevante, le consensus des économistes s'élevant à 175.000 emplois créés en décembre. D'autant que l'enquête mensuelle du cabinet en ressources humaines ADP, publiée mercredi, laissait entrevoir encore mieux. Mais le secteur privé américain n'a créé que 113.000 postes le mois dernier, bien moins que les 180.000 attendus. Dans le public, ce sont à nouveau 10.000 emplois qui ont été supprimés.

Pour autant, le taux de chômage a fortement reculé en décembre, chutant de 0,4 points à 9,4% de la population active (contre 9,7% attendu par les marchés). Il s'agit de son plus faible niveau depuis mai 2009. Mais près de la moitié de cette baisse est à mettre sur le compte d'un repli de la population active.

14,5 millions d'Américains restent sans emploi - chiffre qui exclut les chômeurs découragés qui ont stoppé leurs recherches et les salariés subissant un temps partiel subi. 44% d'entre eux (6,4 millions) n'ont plus travaillé depuis plus de six mois. Le Congrès américain a récemment voté l'extension, provisoire, des programmes d'allocations de chômage, de 26 à 99 semaines.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :