Zone euro : nette dégradation de la confiance des consommateurs

 |  | 175 mots
Lecture 1 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
La Commission de Bruxelles a annoncé que la confiance des consommateurs dans la zone euro est tombée à un plus bas de cinq mois en janvier, une dégradation qui tient aux inquiétudes quant aux conditions de la reprise économique.

La confiance des consommateurs dans la zone euro est tombée à un plus bas de cinq mois en janvier, montrent des données publiées ce jeudi, alors que la région rencontre des difficultés pour contenir la crise de la dette.

La Commission européenne a annoncé lors d'une estimation "flash" que le moral des consommateurs des dix-sept pays membres de la zone monétaire était ressortie à -11,4 en janvier contre -11 en décembre. Au sein de l'Union européenne (vingt-sept Etats), cet indicateur a également baissé, passant de -12,1 à -12,8.

Les analystes estiment qu'une solide demande privée est nécessaire pour une croissance auto-entretenue de la zone euro mais les mesures d'austérité mises en place par de nombreux gouvernement et les turbulences sur les marchés financiers limitent la demande des consommateurs.

"C'est probablement l'inflation plus importante et la fiscalité croissante dans beaucoup de pays qui pèse de plus en plus sur la confiance des consommateurs", a commenté Howard Archer, analyste chez IHS Global Insight, cité par Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/01/2011 à 22:17 :
Les français sont 2 fois plus riches qu 'en 2001 ,et en plus ils n'ont pas confiance , les ingrats.
Réponse de le 27/01/2011 à 11:31 :
il y a ceux qui sont 2 fois plus riches et ceux qui sont 2 fois plus pauvres parce qu'ils n'ont pas pu ou su acheter ! à noter que pour acheter un bien équivalent au sien il fo remettre le même prix ! alors quel gain réellement ?
a écrit le 21/01/2011 à 22:08 :
Logique comme réaction!
Dommage qu'on ne sert pas tous les coudes dans ce contexte! A 17,malgré nos différences on est plus fort! Face aux américains,chinois....cette montée de nationalisme nous nuit! Je peux vous dire qu'à Shanghai on rigole bien de ce qu'il se passe en zone euro....
a écrit le 21/01/2011 à 17:21 :
Quand on voit les attaques incessantes des marchés sur l'euro, le prix du baril de pétrole qui ne cesse de grimper, les réserves de céréales mondiales atteindre un point bas inquiétant, le chômage et ses ravages augmenter la pauvreté et la précarité,... il n'y a aucune raison d'être un consommateur confiant à moins d'être un imbécile.
Réponse de le 27/01/2011 à 11:25 :
beaucoup de ceux qui sont satisfaits rêvent en chiffrant leur maison ou appart qui a doublé certes ! perso si je dois remettre lamême somme pour acheter ailleurs, je ne me sens pas plus riche et en plus je me sens devenir la nouvelle vache à lait de l'état qui cherche de l'argent.....
j'aide mes enfants pour qui l"avenir s'avère difficile au prix des loyers actuels, coût de la vie, absence d'ascenseur social ! l'horizon n'est pas clair pour les jeunes !
c'est la politique du chacun pour soi dans notre pays !
Réponse de le 27/01/2011 à 11:29 :
beaucoup d'imbéciles comptent leur patrimoine qui a doublé et sont satisfaits...
du moins prêts à accepter le reste : augmentation des prix des carburants, énergie,
mutuelles, nouveaux impôts en préparation, stagnation des retraites et salaires,
manque d'ascenseur social ! quel est leur rêve pour leurs enfants ???
a écrit le 21/01/2011 à 8:11 :
La croissance de plus de 3% de l'économie Allemande aux dépens des autres pays de la zone Euro en est la cause.
La compétitivité accrue de l'industrie allemande par rapport a l'économie française mais encore plus Italienne (30% de chômage des jeunes) et autres devrait se traduire par l'obligation des autres pays a en faire autant pour rester compétitifs. L'accord FIAT en Italie en est un premier exemple.
C'est une spirale vers la perte progressive de beaucoup d'acquis sociaux.
D'autre part on constate en Allemagne une augmentation importante des réservations pour croisières dans les Caraïbe et autres paradis terrestres.
L'excèdent commercial allemand quitte donc l'Europe et ne sert pas vraiment à relancer les économies des autres pays Euro. D'ou la nette dégradation de la confiance des consommateurs dans la zone Euro.
a écrit le 20/01/2011 à 23:28 :
Avec tout ce qu'on leur raconte , ce n'est pas si mal .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :