Diktat de Berlin sur la dette grecque : bienvenue dans l'Union europallemande

 |   |  312  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Soumise à la pression de l'opinion, la chancelière prône un "gouvernement économique" de la zone euro à l'allemande.

La prise de conscience de l'inévitable restructuration de la dette grecque, et donc, de la première mise à contribution de l'Allemagne va conduire Angela Merkel à poser ses conditions à ses partenaires européens. Dans une interview dans l'hebdomadaire Stern, la chancelière affirme ainsi qu'elle "fera le nécessaire pour sauver l'euro" et qu'il n'est "pas question de revenir au deustche mark". Mais le prix à payer sera celui d'une "plus forte coordination des politiques sociales et fiscales, des droits du travail et de l'évolution des salaires dans la fonction publique".

La chancelière donne un exemple concret : l'âge légal de départ à la retraite. "Il doit y avoir dans chaque pays une relation entre cette âge et l'évolution de l'espérance de vie". "On ne doit pas seulement en parler, il faut également le réaliser concrètement", prévient la chancelière. Autrement dit, ce sont bien les recettes allemandes que Berlin entend administrer à l'ensemble des pays de la zone euro. Cette fermeté est le seul moyen pour Angela Merkel de faire accepter à sa coalition et à l'opinion la contribution de l'Allemagne au sauvetage de la monnaie unique.

Politiquement, son partenaire libéral (FDP), à la dérive dans les sondages, a en effet adopté une position très dure. Mercredi, les ministres FDP ont répété leur refus d'augmenter le fonds de sauvegarde de l'euro par crainte de voir la zone euro se muer en une "union de transferts" aux dépens de l'Allemagne. Angela Merkel a certes tenté de les calmer en leur accordant, contre l'avis de Wolfgang Schäuble, dès cette année une petite baisse d'impôts de 590 millions d'euros. Mais cela risque d'être insuffisant. D'autant que les économistes soufflent sur les braises. Ce jeudi, le nouveau "sage", Lars Feld, a ainsi estimé qu'une modification de l'EFSF devrait donner lieu à un referendum.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2011 à 8:14 :
Vivant en Allemagne, ce qui m'inquiète le plus c'est la propagande nationaliste sournoise que font subir les médias aux Allemands en permanence et ceci depuis la réunification. Toute l'histoire de l'Allemagne avec des héros tel que Barbarossa et autres barbares, qui en fait n'ont fait que piller et tuer, est présentée comme une épopée glorieuse de la nation allemande (pas plus tard que hier soir). Il n'est pas exclu que dans un avenir plus ou moins long le Troisième Reich soit présenté de la même façon. J'ai effectivement souvent l'impression que l'on veulle ici réveiller la nostalgie du Saint Empire Germanique et par là du nationalisme.
a écrit le 30/01/2011 à 7:49 :
Je ne pense pas qu'il suffise de restructure ou de prêter de l'argent aux pays en difficulté.
Il faut surtout s'attaquer aux causes du mal pour éviter une rechute encore plus grave.
L'exportation à outrance financée par des crédits accordés par les banques de pays exportateurs me semble être la cause première du problème du surendettement. Dans le cas de la Grèce surtout qui a acheté de l'armement lourd surtout à la France et à l'Allemagne (sous marins) en s'endettant fortement.
Il est plus simple et plus efficace d'éviter un problème que de le résoudre.
Il faut donc simultanément décider quelle est la meilleure façon de résoudre et d'éviter les mêmes problèmes a l'avenir. Le surplus permanent de la balance commerciale allemande aux dépens des autres pays de la zone euro me semble être aussi un problème auquel il faudra trouver une solution.
a écrit le 23/01/2011 à 21:46 :
Achtung ! L'UE devient le IVème Reich allemand de par la faiblesse de ses partenaires européens. A quand le couronnement de la Kaiserin ?
a écrit le 23/01/2011 à 16:35 :
Injecter de l'argent par des prêts aux pays bancroutes ne sera jamais une solution. La Grèce, probablement Irlande aussi s'en sortira pas avec les prêts, seulement repousse la date qu'elle deviendra insolvable. Il faut restructurer les dettes MAINTENANT, ce sera moins cher que maintenir une respiration artificielle qui est voué à l'échec.
Réponse de le 23/01/2011 à 20:38 :
Non, Il ne faut pas !
C'est trop dangereux ! C'est ouvir la porte à la retructuration de la dette en générale en europe !
Réponse de le 24/01/2011 à 15:54 :
reporter a raison; l' Allemagne a calculé que cela lui reviendrait moins cher de laisser les pays à problème se restucturer que de participer à un renflouage étendu et provisoire
Réponse de le 28/01/2011 à 7:03 :
la restructuration n'est dangereuse que pour les banques et les fonds d'investissement mais bénéfique pour les peuples.
suivons l'exemple des islandais, tuons les banques et restructurons les dettes. Les pays qui ont fait ça ne s'en portent que mieux.
Réponse de le 30/01/2011 à 6:37 :
troll, pourriez vs, svp, citer vos sources relatives à ces pays qui se porteraient mieux selon vs ? point de polémiques ici, ça m'intéresse tout simplement.
a écrit le 22/01/2011 à 15:28 :
Ce qui est important c'est l'harmonisation des économies et d'arriver à avoir des balances commerciales équilibrées. L'excèdent commercial allemand avec les pays de la zone euro est souvent investi dans des pays en dehors de celle-ci, par conséquent ce capital nous fais défaut pour le développement des économies de nos pays les moins développés, d'où en fait il provient en partie aussi. Ces capitaux soustraits aux économies de la zone Euro vont en fait renforcer les économies de pays en dehors de celle-ci. Ce pourquoi aussi le problème des divergences croissantes au sein de celle-ci.
a écrit le 22/01/2011 à 15:22 :
Les demandes allemandes seraient légitimes si elles comprenaient l'ensemble des prestations sociales. Il n'existe pas de RMI ou Hartz IV (équivalent allemand du RMI) dans la plus part des pays du sud, alors que l'age de la retraite est plus bas qu'en Allemagne. Les demandes allemandes seraient également légitimes si nous avions une vraie fédération. Comme ce n'est pas le cas chacun peut vivre à sa façon et comme il lui semble bon de le faire. Tant que nous n'aurons pas de fédération l'équilibre des balances commerciales doit être et peut être atteint par une imposition des excédents de la balance commerciale entre les pays zone euro. Ce n'est en aucun cas à l'Allemagne de décider s'il faut avoir le RMI et la retraite a 67 ans ou pas de RMI et la retraite a 60 ans. Bien le bonjour à Mme Merkel
a écrit le 22/01/2011 à 11:56 :
Mais que vous êtes mesquins et négatifs vous les journalistes. On vous dit que tout va bien désormais, la bourse est euphorique, l'argent coule à flots chez Facebook, la révolution en Tunisie est terminée, l'activité redémarre, alors pourquoi s'inquiéter. La dette de la Grèce, mais sa restructuration (à la mode des financiers pas de chez nous) va rapporter plus de fric aux banques anglosaxonnes qu'aux grecs, les européens paieront puisqu'ils sont si riches (t'as vu le patrimoine des français ,ben ça alors on est riches, je croyais pas jusqu'à hier où est passée la dette, ha/ah c'est pas le sujet de cette semaine, on verra plus tard, pour l'instant il s'agit de spéculer sur la hausse de actions, la semaine prochaine, sur leur baisse, et le mois prochain, c'est le grand retour des CDS souverains, miam miam, ya bon banania, les warrants et autres options sur les MP alimentaires c'est pour mars).
a écrit le 22/01/2011 à 11:34 :
Il serait grand temps que nos politiques apprentis comprennent une bonne fois pour toutes que ce l'on attend d'eux est qu'ils se comportent comme un syndic (vertueux...) de la grande copropriété qu'est la France, et non plus comme les membres d'une communautés se créant un pays (Etat) de privilèges (privus lex), en ponctionnant sans cesse le pays d'a coté (La France) pour subvenir a leur gabegie généralisée. Rappelons une fois encore que depuis plus de deux siècles, l'Etat est une entité au service de la Nation... mais l'inversion de tendance est coriace depuis quelques années... Il est évident qu'a copier Poutine, Hu, Bush, Berlue, et toutes les autres formes de dictatures avariée, l'exemple ne va pas dans le bon sens.... Tunisie ? vous avez dit Tunisie ???
a écrit le 22/01/2011 à 10:02 :
Ce qui est important c'est l'harmonisation des économies et d'arriver à avoir des balances commerciales équilibrées. L'excèdent commercial allemand avec les pays de la zone euro est souvent investi dans des pays en dehors de celle-ci, par conséquent ce capital nous fais défaut pour le développement des économies de nos pays les moins développés, d'où en fait il provient en partie aussi. Ces capitaux soustraits aux économies de la zone Euro vont en fait renforcer les économies de pays en dehors de celle-ci. Ce pourquoi aussi le problème des divergences croissantes au sein de celle-ci. Dans l'article il n'est pas vraiment question de la France mais de la Grèce, je ne comprends donc pas tous ces commentaires hors sujet, dans lesquels on ne cesse de comparer la France et Allemagne. Ceci n'est ni le sujet de l'article ni le problème le plus urgent de la zone euro.
Réponse de le 22/01/2011 à 11:25 :
Si la zone euro était une vraie fédération, ce type de problème ne se poserait pas. Le vrai problème est que nous sommes des états indépendants qui paratgent une même monnaie.... Les déséquilibres seraient gommées au sein d'une union plus homogène ( transferts etc...) Le problème est que cela n'est pas le cas. Quant aux demandes allemandes, elles sont légitimes. Certains états n'ont fait aucun effort pour assurer des comptes équilibrés. Que l'Allemagne ait bénéficié de l'euro, certes, mais nous l'avons tous. Si nous ne sommes pas capable de proposer des produits que les conommateurs veulent acheter ce n'est pas la faute de l'euro. La France importe plus qu'elle n'exporte aus ein de l'UE mais endehors. la faute à nos industrels incapables de proposer des produits de qualité que les consommateurs veulent.
L'exemple le plus criant est les voitures.... les européens préfèrent de loin une A6 ou A5 à la place d'une C6 ou Laguna coupé, idem pour d'autres produits. Le problème ne vient pas de l'euro mais d'un problème d'offre. Mais il est vrai que nous produisons des Dacia en Roumanie et presque 60 % de nos voitures HORS de France.... cela n'aide pas vraiment... Politique industrielle????? il n'en existe point.
a écrit le 22/01/2011 à 8:40 :
l'Allemagne incontestablement le seul pays de la zone ? qui a encore un sens industriel et économique malgré une croissance comme ailleurs des pauvres. Nos politiques en mal d'intelligence n'ont d'yeux que pour ce pays alors la question provocatrice pourquoi ne pas remplacer nos gouvernents par les ministres allemands.
a écrit le 22/01/2011 à 8:23 :
Grèce : le gratin politique grec dans le collimateur après le scandale Siemens
« Le gratin de la politique grecque, 15 ministres ou ancien ministres socialistes et conservateurs, ont été désignés vendredi par une commission parlementaire comme responsables présumés du scandale des pots de vins versés par le groupe industriel allemand Siemens. »
Il y a eu l'affaire Mercedes, qui a accepté de payer une amende libératoire aux État Unis, et qui avait apparemment passé également quelques "contrats de conseillers" comme on dit aujourd'hui, avec des personnalité de la classe politique grecque.
a écrit le 22/01/2011 à 1:34 :
"Les recettes que Berlin entend administrer à l'ensemble des pays de la zone euro. "
Si les recettes allemandes étaient administrées à l'ensemble de la zone euro, il faudrait donc que l'on introduise le RMI dans les pays qui n'en ont pas! Ce qui ne ferait qu'augmenter la dette de l'Etat dans ces pays.
Quant à la retraite à 67 ans, ou aller chercher des emploi pour tous ces gens, les emplois bien rémunérés sont allés en Allemagne et en partie en France.
N'oublions pas que nous parlons de la Grèce et d'autres pays aussi désavantagés. Il faut en premier lieu harmoniser les économies. Dans une union monetaire les divergences économiques ne doivent pas être aussi grandes, pire encore elles ne cessent d'augmenter, il faut supprimer la cause du problème si nous ne voulons pas être confronté en permanence à celui-ci. Une imposition des excédents commerciaux me semble être un premier pas dans ce sens.
Réponse de le 22/01/2011 à 5:39 :
RMI ?? de quoi parlez vous ! il n'y a pas de RMI en allemagne ! Si l'on classait sur une échelle les pays d'europe par capitalisme croissant. Alors en France on comprendrais que nous sommes dans un pays parmis les moins capitaliste au monde !!!!! Donc nous allons calquer notre état, et notre système social sur le moins disant, pour converger avec les autres pays européens. De toute manière, ça change pas grand chose puisque nous n'avons plus les moyens de le payer.
A mon avis, je viens d'évoquer une vérité politique, un tobou politique, qui fache depuis 20 ans. En effet, comment vendre l'europe aux français sinon en leur disant que l'europe sera une grande France. (Ce que nous savons maintenant être impossible)
Vive, l'europe à l'heure économique allemande !
Ainsi peut être que si l'on donne suffisament de coup de pieds au C... des politiques français, ils feront les réformes dont le pays à réellement besoin pour sauver ses finances et son économie.
Réponse de le 22/01/2011 à 7:45 :
@ idée
bien sur qu'il y a le RMI en Allemagne, il s'appelle Hartz IV, c'est dans les pays du sud, la Grèce et même l'Italie qu'il n'y a pas de RMI. Un chômeur en fin de droit ne touche plus rien, il faut qu'il se fasse aider par sa famille ou l'église et autres organisations bénévoles. Sinon par la Mafia, qui au départ était un peu ce que le Hezbollah est aujourd'hui pour les Palestiniens au Liban.
Réponse de le 22/01/2011 à 11:53 :
@Divergences économiques trop grandes:
Ah!.. Que les généralisations sont traîtresses... Afirmer que, parmi les «pays du sud», seule la France a instauré le RMI est inexact!
C'est ainsi que, par exemple, le Portugal dispose depuis mai 2003 d'un mécanisme semblable, le RSI (pour Revenu Social d'Insertion)...
Réponse de le 22/01/2011 à 15:24 :
@ idée, Les demandes allemandes seraient légitimes si elles comprenaient l'ensemble des prestations sociales. Il n'existe pas de RMI ou Hartz IV (équivalent allemand du RMI) dans la plus part des pays du sud, alors que l'age de la retraite est plus bas qu'en Allemagne. Les demandes allemandes seraient également légitimes si nous avions une vraie fédération. Comme ce n'est pas le cas chacun peut vivre à sa façon et comme il lui semble bon de le faire. Tant que nous n'aurons pas de fédération l'équilibre des balances commerciales doit être et peut être atteint par une imposition des excédents de la balance commerciale entre les pays zone euro. Ce n'est en aucun cas à l'Allemagne de décider s'il faut avoir le RMI et la retraite a 67 ans ou pas de RMI et la retraite a 60 ans.
a écrit le 21/01/2011 à 22:13 :
Puisque nos politiciens français ont été incapables de gérer correctement notre pays et que nous devons avoir recours à des européens mieux avisés que nous, il convient d'en tirer les conséquences en supprimant le sénat et en limitant le nombre de députés et de ministres Français.
Réponse de le 22/01/2011 à 1:52 :
Dans l'article il n'est pas question de la France, qui dans l'ensemble s'en tire bien malgré un budget militaire exorbitant. - - Il est question ici de la Grèce et autres pays désavantagés. - -Dans une union monétaire les divergences économiques ne doivent pas être aussi grandes, (alors qu'elles ne cessent d'augmenter). Il faut supprimer la cause du problème si nous ne voulons pas être confronté en permanence à celui-ci. - - Une imposition des excédents commerciaux entre pays de la zone euro serait un premier pas dans ce sens. - - En fait c'est pour dissimuler les vraies causes du problème que l'on s'acharne de la sorte Outre-Rhin à chercher des causes et des coupables ailleurs.
a écrit le 21/01/2011 à 21:23 :
En fin ! C'est pas trop tot !
Bin, oui il nous faut la rigueur allemande pour gerer nos budgets !
Alors oui, que les allemands imposent leur désidératats et tout le monde,s'en portera mieux, compris les français.
Réponse de le 21/01/2011 à 23:05 :
Prenons modele sur eux, Leur rigueur budgetaire leur a permit de bien gerer la reunification des Allemagnes et ce n'était pas une mince affaire. Coté gestion ils ont probablement beaucoup à apprendre à nos politiques!
Réponse de le 22/01/2011 à 5:47 :
Je ne crois pas ! Nos politique ne savent faire qu'une chose ! Taxer les citoyens !
Taxer les citoyens ! Taxer les citoyens !
Leur promettres monts et merveilles pour qu'ils votent pour eux! Mais ne possède pas le moindre début de commencement de budget pour le faire ! Alors il y a la dette ! encore un p'tit emprunt par ci ou par là ! Depuis 20 ans que cela dure, nous croulons sous les dettes !
Alors oui, les policiens français qui ne sont capable d'aucune réforme budgetaire, social, organisationnelle majeur ont beaucoup à apprendre des allemands !!

Vive le pragmatisme allemand !
a écrit le 21/01/2011 à 20:18 :
La revanche de 1945 et de 1918
Réponse de le 22/01/2011 à 13:44 :
et de 1871? No, Celle-la on n'en parle plus?
Réponse de le 22/01/2011 à 16:03 :
@ Le Gaulois: y a aussi Waterloo parce que si Blücher n'avait pas été là, l'Europe parlerait peut-être italien aujourd'hui :-)
Réponse de le 22/01/2011 à 17:58 :
Qui est ce Blucher dont vous parlez, Patrickb? Il faut ouvrir vos livres scolaires, Le roi de Prussse s'appelait Frederic-Guillaume III et non Blucher.Et pourquoi parlerait-on italien ?
Réponse de le 22/01/2011 à 23:30 :
@ Grouchy: il faudrait eb effet que certains ouvrent leurs livres scolaires encore tout neuf, mais pas moi :-) Pour info: Blucher est celui qui avec Wellington a mis la pêté à Napo, et Napo aurait pu être à quelques mois près de nationalité italienne. N'en reste pas moins que lui et sa famille parlait mieux l'italien que le français. Quant à Grouchy, c'est celui qui a oublié de faire sonner son réveil pour aller à l'école :-) oups, l'école buissonnière, c'est toi et pas lui :-)
Réponse de le 22/01/2011 à 23:36 :
@ Grouchy suite: je voulais dire la patée ou la super rouste :-)
Réponse de le 23/01/2011 à 15:52 :
"IL attendait Grouchy, ce fut Blucher". Victor HugoJ'ai l'impression, Patrickb, que Grouchy , pas le general de Napoleon, mais celui qui vous a demande qui etait Blucher, se payait votre tete(en italien testa)
Réponse de le 23/01/2011 à 16:49 :
Je suis le descendant d'un illustre collaborateur de Napoleon( un perdant mais illustre), quel hasard! Je ne me moquais pas du tout, Alan. Patrick a raison, il me faut retourner en classe. "Mon instruction, morne plaine".( N'essaye pas de comprendre Patrick)
Réponse de le 23/01/2011 à 16:53 :
@ alan john: peut-être ! mais pour info @ Grouchy 1) je doute que Frédo le Prussien ou Jojo l'Anglais, aient été en première ligne; et 2) Wellington était en fait Irlandais.
Réponse de le 23/01/2011 à 17:28 :
Tout a fait, d'accord , Patrick. comme Kennedy. Mugabe, lui, est du Zimbabwe, Putin Russe, Merckx Belge et Trudeau etait Canadien. Le pape, j'oubliais le pape, le pape est Allemand,Grouchy lui etait le general Francais battu par le Prussien Blucher(je le sais, c'est Grouchy(pas le general mais son aieul) qui me l'a dit.
Réponse de le 23/01/2011 à 18:29 :
Maintenant tout s'explique, Alan.l' aieul de mon aieul , donc mon aieul vous l'a dit.Et vous ne savez pas le pays de Caroline de Monaco.Patrick qui a de l'instruction le sait. Help, Patrick
Réponse de le 23/01/2011 à 19:40 :
Je l'ignore, Grouchy; je crois qu'elle est Americaine par sa mere mais par son pere?Seul, Patrick peut nous aider.
Réponse de le 23/01/2011 à 21:46 :
Un copain instruit qui a fait de hautes etudes, il a reussi son certif avec la mention assez bien a la 3 eme tentative me dit qu'elle est de Monaco mais il faut attendre la confirmation de Patrick.
a écrit le 21/01/2011 à 20:14 :
Sans la fermeté de l'Allemagne, la Grèce n'aurait jamais fait les efforts qu'elle a faits. L'Allemagne est en droit d'imposer cette fermeté. Par les efforts consentis en matière économique comme en matière budgétaire, elle doit constituer un modèle pour toute la zone euro, la seule véritable Europe.
a écrit le 21/01/2011 à 18:59 :
C'est justement grâce à ses exportations vers les pays de l'UE que l'Allemagne a pu se développer de la sorte. Et elle c'est développée aux dépens des autres économies qui n'ont pas les avantages naturels de l'Allemagne et par conséquent ne sont pas assez compétitives pour résister. Seule la France a pu jusqu'à ce jour résister. Elle ne le pourra plus bien longtemps. Le libre échange a donc profité à l'économie allemande plus performante, pour toutes sortes de raisons naturelles. Les exigence de Mme Merkel ne seraient acceptable que si auparavant ou simultanément une union fiscale était mise sur pied suivie par une harmonisation des économies de la zone Euro.
Réponse de le 21/01/2011 à 23:12 :
Aprés 1945 ils ont recommencé de zéro! ils ont mieux développer leurs PME car celles ci ont pu grossir à une taille suffisante, ce qui n'est pas le cas de la France ou les avantages sont donnés aux grandes entreprises alors que les petites sont surtaxées. Moralité, les notres sont allées produire ailleurs....
Quel est le grand patron francais qui se vantaient de vouloir faire d'Acatel une entreprise sans usine sans production? a l'intelligensia à la francaise !!!!
a écrit le 21/01/2011 à 18:33 :
Voici le communiqué que je traduis en bref: Selon les statistiques de la Bundesbank les Allemands avaient jusqu'à fin 2009 accumulés un avoirs de 808,9 Milliarde d'Euro à l'étranger, cet avoir n'était que 67 Milliards en l'an 2000, donc dix fois inférieur. - - -Le communiqué en allemand:
Laut Bundesbankstatistik haben die Deutschen zu Ende September 2009 ein Netto-Auslandsvermögen von 808,9 Mrd. Euro angesammelt. Im Jahr 2000 waren es erst 67 Mrd. Euro - und damit weniger als ein Zehntel.
a écrit le 21/01/2011 à 18:20 :
Un détail, il n'y a pas de Hartz IV ou équivalant ni en Grece ni en Espagne ni en Italie.
Alors qu'elle commence par supprimer le Hartz IV, on verra ensuite pour la retraite à 67 ans.
Ce n'est pas à l'Allemagne de décider de quoi que ce soit, si elle pense que le marché commun n'est pas intéressant pour elle, qu'elle quitte, si elle ne le quitte pas c'est qu'elle y trouve son compte.
L'Europe peut se faire sans l'Allemagne et je pense que ce serait même plus facile.
a écrit le 21/01/2011 à 17:38 :
Bonjour,

LAllemagne a été la vache à lait du financement de l'Europe.
Elle a aussi dépensé beaucoup d'argent pour sa restructuration ( et fait des efforts considérable avec l'ex-RDA).

Si autrefois elle acceptait volontiers les demandes, maintenant elle est en fait en droit de poser des conditions pour des engagements financiers futurs, alors que ses partenaires ne semblent pas prêt à faire de mêmes efforts de restructuration.

Les Allemands considèrent qu'ils subissent une double peine!

Certes l'alignement des retraites de tous les pays , et surtout de la France à 67 ans n'est guère réaliste. Mais ceci peut être considérer comme le début d'une négociation, qui si elle doit aboutir nécessitera de donner à l'Allemagne autre chose!

Cordialement

giantpanda

Réponse de le 21/01/2011 à 18:40 :
Bonjour aussi,
L'Allemagne a été le pays qui a profité le plus du marché commun et de la zone Euro. Ce que l'Allemagne a versé est une goutte d'eau dans l'océan des bénéfices que l'Allemagne a tiré des autres pays par les exportations dans ces pays. L'excèdent permanent de sa balance commerciale en est la preuve.
Pouvez vous m'expliquer sinon pourquoi l'Allemagne ne quitte pas l'UE?
a écrit le 21/01/2011 à 17:15 :
"La chancelière affirme ainsi qu'elle "fera le nécessaire pour sauver l'euro" et qu'il n'est "pas question de revenir au deustche mark"."
Et le prochain ou la prochaine Chancelière, que feront et que diront'ils.
Il y a Bruxelles, et ce n'est ni à l'Allemagne ni à la France de dicter quoi que ce soit à qui que ce soit.
Il est primordial de ne pas céder au chantage allemand, souvenons nous de Munich et de la politique d'appaisement (60 Millions de morts), si l'Allemagne n'est pas contente avec les décisions de Bruxelles qu'elle quitte l'UE et reintroduise son DM.
Réponse de le 21/01/2011 à 18:32 :
L'économie allemande se développe aux dépens des autres économie européennes, (l'excédant commercial permanent en est la preuve)
Pour que certains aient un excédant il faut que d'autres aient un déficit. Cet excédant permanent est est aussi en partie la cause de la dette des autres pays. C'est à ce problème (excédant permanent de certains pays) qu'il faut trouver une solution. Un partage du travail plus juste à l'intérieur de la zone Euro serait un premier pas. Cela renforcerait les économies des pays en difficulté.
a écrit le 21/01/2011 à 17:14 :
Ce que beaucoup ignore, c'est que l'Allemagne a un marché potentiel aussi important en Russie qu'en Europe...et les Allemands sont déjà bien implantés. Donc, l'Europe pourrait bien être secondaire dans ses perspectives économiques futures.
Réponse de le 23/01/2011 à 12:10 :
He oui.
a écrit le 21/01/2011 à 16:45 :
à gilles ;

faut arreter avec cette méprise envers les pays du sud de l'ue . je ne sais pas si tu es au courant mais l'italie c'est la 7éme puissance économique mondiale et l'espagne la 8éme .

la france doit revoir sa stratégie si elle ne veut pas subir le DIKTAT économique allemand !!! l'allemagne pese 2.8 milliards d'euros pour 82 millions d'habitant .

la france 2.2 milliards ,l'italie 1.9 et l'espagne 1.4 milliard d'euros .ces 3 pays du sud réunis pésent 5.5 milliards d'euros pour 169 millions d'habitants !!

AUTANT DIRE qu'au niveau des rapports de force ,l'allemagne peut s'aliée avec qui elle veut dans le nord de l'europe ( si sérieux , si vertueux , si responsable ce nord de l'ue )

ELLE NE FERAIT PLUS LE POIDS !!!!!!!
Réponse de le 21/01/2011 à 16:58 :
Je choisis le nord sans état d'âme!
Réponse de le 21/01/2011 à 17:43 :
Si la 7ème place de l'Italie est aussi véridique qu'un discours de BERLUSCONI ou leur comptabilité nationale...
Réponse de le 21/01/2011 à 19:33 :
@LE RUSTRE ;
ta reflexion est à la hauteur de ton pseudo .
l'italie jusqu'a preuve du contraire fait partie du g8 , si tu ne sais pas ce qu'est le g8 , renseigne toi !!
quand au procés d'intention sur leur véritable place dans l'économie mondiale , trucage etc ...
ça me fait bien rire et les usa alors !!??? 1ére puissance mondiale !!???
ils ne font qu'émetre du papier .
et au sujet de berlusconi nous avec sarko on est pas en mesure de donner des leçons aux italiens !!!!
.

Réponse de le 22/01/2011 à 2:06 :
Dans trés peu de temps ni La France, ni l'Italie, ni l'Allemagne ne feront plus partie du G8, à moins de remplacer le 8 par le 12 au moins.
a écrit le 21/01/2011 à 16:14 :
En lisant la première phrase de cet article, on se demande si le journaliste comprend de quoi il parle : "La prise de conscience de l'inévitable restructuration de la dette grecque, et donc, de la première mise à contribution de l'Allemagne"

L'Allemagne contribue déjà au sauvetage de ces partenaires européens dans le cadre des plans mis en place pour soutenir la Grèce et l'Irlande, et à traversla garantie apportée aux obligations émises par l'EFSF.
Ensuite, la restructuration de la dette grècque aurait justement pour objectif d'alléger le montant des intérêts à payer, aidant ainsi la Grèce à réduire son besoin de financement (et donc la contribution de ses partenaires européens).
a écrit le 21/01/2011 à 16:13 :
Comme il est intéressant de lire dans l'édition des echos que la Chine sera devenue la première puissance économique vers 2032/2050. Quoi de plus naturel après tout avec plus de 1.3 milliard d'individus, sûrement plus proche de 1.5 milliards. Il est tout aussi étonnant de constater que la France fini à la 11 è place....mais ce qui ne fait le plus peur, c'est que l'UE n'existe toujours pas en tant que telle car à aucun moment on ne parle de l'Union Européenne comme si tous avaeint déjà intégré le fait qu'elle ne sera JAMAIS une Union politique....plus de 100 ans après sa naissance, l'EU n'existe donc tjs pas....voilà un sondage qui montre ô combien nous méritons notre sort.... que la Chine et l'Inde passe avant nous, soit mais que l'UE n'existe pas, cela en dit long!
a écrit le 21/01/2011 à 15:21 :
Vivie l'europe allemande ! Au moins avec le pragmatisme allemande, l'europe et en particulier la France se réformera et évoluera vers une union économique stable !
Nos voisins allemands et leur chancelier Schoeder réalisent les evolutions necessaires pour être compétitifs, et pour favoriser le developpement économique de leur pays !! En France seul les grevistes ont droits de siter !
Réponse de le 21/01/2011 à 16:17 :
« Vivie l'europe allemande ! » ?! Vous rendez-vous compte de ce que vous dites ? La domination d'un peuples sur d'autres, ça ne vous gêne pas ? C'est ça le rêve européen ?
a écrit le 21/01/2011 à 14:53 :
Elle a raison, à quoi sert de donner de l'argent à des "paniers percés" champions de l'anti-transparence.. et rois des comptes obscurs......La France en faisant partie !!!... vous en feriez autant non ?
Réponse de le 21/01/2011 à 16:18 :
Tout à fait.
a écrit le 21/01/2011 à 14:31 :
Le Stern reflète le point de vue des milieux d'affaires de l'Allemagne libérale et beaucoup de Hambourg; Angela Merkel pouvait-elle déclarer qu'elle laisserait faire ou qu'elle laisserait filer l'Euro? Les déclarations ne sont pas tjrs suivies il faut les comprendre comme un indicateur de politique intérieure d'abord
a écrit le 21/01/2011 à 14:20 :
70 ans après la débâcle, l'Allemagne est à nouveau à la tête de l'Europe. Cette fois il s'agit d'une débâcle économique. Sans doute dernier avertissement sans frais sinon la RFA reprendra un jour ses billes et laissera dériver les "pays du Club Med", France comprise avec ses 35 heures et sa CGT.
Réponse de le 21/01/2011 à 14:54 :
Je ne sais pas si c'est de cette manière qu'il faut voir les choses et s'il est bon de faire un lien avec la 2de guerre mondiale dans ce qui est en train de se passer. La réalité, c'est que l'Allemagne a eu des problèmes économiques plus fort et avant la France, notamment en raison de la réunification. Sa croissance a par exemple été deux fois moins forte que celle de la France entre 2000 et 2010 ! Elle a donc agi plus tôt pour trouver des solutions. C'est maintenant à la France de passer à l'action. Faire des économies n'est un moment agréable pour personne, cela ne l'a pas été pour les allemands non plus. Mais il y a des fois où l'on ne fait pas ce que l'on veut et la France n'a pas (plus) le pouvoir d'influer sur des phénomènes aussi important que l'émergence des pays comme la Chine ou l'Inde... La situation n'est effectivement pas idéale mais ne rien faire serait se condamner.
Réponse de le 21/01/2011 à 14:57 :
Du pur populisme.
a écrit le 21/01/2011 à 12:23 :
Je ne pense pas que la gestion actuelle de l'Allemagne puisse être qualifiée "d'allemande", elle est juste raisonnable... Et d'ailleurs les allemands feraient mieux de la jouer un peu plus fine s'ils veulent arriver à leur fins. Pour faire échos à ce que dit eurofederal, les allemands se sont aussi montrés capable du pire en matière de gestion pendant les années 90. Ceci étant, sur le fond, la voie ouverte par l'Allemagne en 2003 semble la bonne dans le contexte économique actuel. Les autres pays ont effectivement tout intérêt à s'inspirer de cet exemple. C'est d'ailleurs ce qui est en train de se produire dans les faits. Mais n'oublions pas que cela fait presque 8 ans que les allemands s'y sont mis, le changement ne se fera pas en quelques mois ! Ce qui me fait un peu peur en France, c'est qu'on lit trop de commentaires de personnes admirant les résultats économiques allemands mais refusant dans les faits l'application des recettes de ce succès. A ce titre, le recul de l'âge de la retraite qui a été mise en place récemment en France va dans le bons sens, il reste même bien trop timoré ! N'oublions pas que le succès du modèle économique actuellement en vigueur en Allemagne, c'est aussi des salaires minimums très bas et un système qui pousse les chômeurs à travailler à tout prix. Là bas, il n'est pas question de refuser un travail parce que l'on est mieux payé au chômage... En tous cas les français doivent réaliser qu'il n'est pas possible de continuer à percevoir des allocations à tout-va, de laisser filer les subventions de toute sorte à des associations plus ou moins sérieuses, à financer la culture dans de telles proportions... tout en visant les résultats allemands. Il faut savoir ce que l'on veut !
Réponse de le 21/01/2011 à 13:20 :
@ Halley: et le mot est laché...on supprime la culture pour être comme toi :-) Je crois personnellement qu'un pays sans culture est un pays sans âme !!!
Réponse de le 21/01/2011 à 13:55 :
@Patrickb. Mais mon gars, la culture, la vrai, n'a pas besoin de vivre sous perfusion permanente de la Région ou du Département pour exister ! La preuve c'est que bien des pays ont une culture plus florissante que la notre avec un niveau d'aide beaucoup plus modéré. D'ailleurs, je persiste dans l'idée que le modèle actuel de financement de la culture en France, non seulement ne la soutient pas, mais il la dégrade au contraire. A y réfléchir ton commentaire est d'une arrogance sans limite, une réaction typique de la culture française justement ;-)... comme si les pays qui ne dispensaient pas autant de subventions n'avaient pas de culture... Les anglais, allemands, espagnols... apprécieront !
Réponse de le 21/01/2011 à 17:11 :
@ halley: faut pas seulement affirmer, il faut donner des exemples. J'habite à Toronto où la culture n'existe pas (exposition Van Gogh à 20 $ pour voir 5 esquisses) et je ne crois pas que ce soit la panacée (même si je ne vais pas au musée toutes les semaines. D'accord pour qu'on arrète le pseudo-capitalisme (capitalsime avec l'argent du contribuable, mais la culture fait partie des domaines régaliens de l'État, et si on demandait aux gens de contribuer de leur propre gré, la culture française disparaîtrait rapidement au profit de celle de Ronald McDonald :-)
Réponse de le 22/01/2011 à 6:01 :
@Patrickb ,
Les taches régaliennes sont :
Assurer la sécurité extérieure par la diplomatie et la défense du territoire ;
Assurer la sécurité intérieure et le maintien de l'ordre public, avec, notamment, des forces de police ;
Définir le droit et rendre la justice ;
Détenir la souveraineté économique et financière en émettant de la monnaie, notamment par le biais d'une banque centrale
Donc :
- Pas l'aide sociale !
- Pas l'éducaton !
- Pas la culture !

Au fait, si c'est vraiment la culture qui vous interesse : Jeter votre télé, et lisez des livres !
Réponse de le 22/01/2011 à 23:35 :
@ avis: 1) je n'ai pas attendu le conseil pour lire des livres plutôt que la télé. Pas de santé, pas d'éducation, etc., on dirait le programme d'Haiti !!! Si c'est cela l'avenir des umpsites, je plains les jeunes :-) Et comment crée-t-on de la richesse avec un peuple malade et illéttré ???
a écrit le 21/01/2011 à 11:46 :
Après la domination économique de l'Allemagne sur l'UE maintenant c'est une domination politique qui va peu a peu s'instaurer. La prochaine réforme des retraites en France va etre due car si elle est calquée sur le modèle allemand l'age de départ passera de 62 à 67 ans !!!! Sans possibilités de negociations car c'est l'Allemagne qui tient debout notre systeme economique et monnetaire...
Avec des situations telles Mme Le Pen a un brillant avenir.
Réponse de le 21/01/2011 à 15:30 :
Vous vous sentez menacé par notre voisin? Moi non. Quant à Lepen, elle surfe comme son père sur la nostalgie de la France des 30 glorieues....Oui, vive une EU non pas Allemande ou française, mais une Europe européenne qui focntionne.... une fédération devrait faire l'affaire.
Réponse de le 21/01/2011 à 15:55 :
... et puis franchement si les allemands arrivaient à gouverner la France dans de bonnes conditions, ce serait bien une première ! Ils ne tiendraient pas plus que la dernière fois. Les français ont une gueule bien trop grande pour cela ! Sur ce critère au moins notre supériorité est ECRASANTE !!! ;-)
a écrit le 21/01/2011 à 11:26 :
Cessons de nous offusquer! L'Allemagne a largement fait ses preuves économiquement! Si l'UE telle qu'elle se dessine ne convient pas, eh bien il faut sortir de l'UE tout simplement. Je préfère une EU dirigée à l'Allemande qu'une EU dirigée par les laxistes de tous poils. Certes, il y a une marge pour la négociation mais il faut toujours que quelqu'un prenne la décision finale. l'UE a montré que la construction actuelle faite de consensus mou ne fonctionne pas. Alors une vrai contrat de mariage serait la meilleure solution. Que veut on faire ensemble? Comment? Cela fait belle lurette que cette discution aurait du avoir lieu.... nous ne serions pas là. Faire l'euro avec des états aussi peu intégrés socialement, fiscalement était une hérésie... alors cessons de trouver des solutions à la petite semaine et parlons le language de la vérité. Une UE politique intégrée ....mais cela passe par là, non? Alors oui... cette Euroallemande je la demande car elle est sûrement plus gage de réussite que cette EU mal ficellée.
Réponse de le 21/01/2011 à 11:46 :
Il faut faire vite car lorsque les socialistes vont arriver au pouvoir en France à cause de la politique laxiste de Sarko, ils vont vider les caisses qui sont déjà vides et creuser encore et encore les déficits!
Réponse de le 21/01/2011 à 11:47 :
clair, net et juste ! moi aussi je la souhaite comme vous cette Europe.
Réponse de le 21/01/2011 à 12:14 :
Ce serait évidemment plus rassurant que de continuer dans l'amateurisme.
Réponse de le 21/01/2011 à 12:29 :
A eurofederal .Tout est dit pour celui qui a compris ,aucune explication n'est possible pour celui qui ne veut pas comprendre
Réponse de le 21/01/2011 à 13:22 :
@ palemo: quel contresens pour affirmer ton endoctrinement :-) si les caisses sont vides, il n'y a donc rien à vider et je ne crois pas que les socialistes soient si différents des umpistes. La doctrine actuelle, c'est le pseudo-capitalisme (le capitalisme avec l'argent des autres, en l'occurence le contribuable).
Réponse de le 21/01/2011 à 14:16 :
Pourtant je te confirme que cela est bien possible. Cela s'appelle l'endettement et c'est bien le problème actuel de nombreux pays, dont la France. Le jour où les prêteurs diront stop et où l'économie française s'effondrera, et que la sécu ne pourra plus rembourser tes frais de santé et où l'école sera fermée car sans argent pour payer les profs, tu verras bien ce que cela fait de vider des caisses déjà vides. Mais je suis bien d'accord avec toi cette question n'est ni de gauche, ni de droite... elle est lié à la mentalité des habitants d'un pays. C'est bien là notre problème.
Réponse de le 21/01/2011 à 14:23 :
Les Socialistes ne pourront plus rien vider car la note de la France dégrigolera etelle rejoindra les "pays du Club Med". Désastre en vue :la sécu.
Réponse de le 21/01/2011 à 14:59 :
Je ne soutiens pas particulièrement les socialistes, mais si les militants sont complètement aveuglés (comme tous les militants d'ailleurs), leur dirigeants ne le sont pas forcément. Il est tout à fait possible qu'un socialiste soit un bon gestionnaire. En Allemagne ce sont d'ailleurs les socialistes qui ont remis le pays d'aplomb en 2003.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :