Zone euro : l'inflation accélère à 2,4% en janvier

 |   |  105  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L' inflation en zone euro a encore accéléré en janvier, à 2,4% sur un an après 2,2% en décembre, dépassant toujours le seuil de 2% préconisé par la BCE.

L'inflation s'est accélérée plus fortement qu'attendu en janvier dans la zone euro, restant pour le deuxième mois consécutif au-delà de l'objectif fixé par la Banque centrale européenne (BCE).

Selon une première estimation publiée lundi par Eurostat, l'inflation ressort à 2,4% sur un an dans les dix-sept pays de la zone, contre 2,2% en décembre et un consensus de 2,3%.

Cette estimation "flash" ne donne pas de variation mensuelle, ni de détails par poste.

L'objectif de la BCE, qui publie jeudi sa décision de politique monétaire, est de maintenir l'inflation très légèrement en dessous de 2%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2011 à 22:46 :
Monsieur Trichet pourra sans doute trouver, comme à son habitude, un élément de satisfaction dans le fort taux de chômage de l'économie européenne qui lui permet de rester proche de son objectif de 2%. En effet, puisque le chômage met une pression sur l'offre de main d'?uvre, il maintient bas les salaires. Ce qui convient tout à fait à monsieur Trichet, qui reste obnubilé par "l'effet de second tour". Il a tort. Le but de l'économie est de permettre aux hommes de vivre. Pas de les sacrifier au nom d'un objectif arbitraire d'inflation, mis à mal par une inflation importée et par la spéculation que la BCE suralimente en liquidités.
a écrit le 31/01/2011 à 16:30 :
Je voudrais savoir comment est calculée l'inflation, parce-que moi je constate une inflation de 10%, et encore je suis gentil.
Alors les 2,4% c'est du bidon.
a écrit le 31/01/2011 à 13:45 :
bonjour

Vive l'Euros libérale, responsable de sont incapacité , responsable de cette crise populaire, responsable des séquelles qui vont venir dans toute les rues d'Europe
Vive l'Euros libérale

a écrit le 31/01/2011 à 12:57 :
Napoléon,pour ce qui le concerne,n'a pas résisté à plus de deux ans d'inflation
de Légion d' Honneur.Il en creva.
a écrit le 31/01/2011 à 12:53 :
Ahahaha, comme on est étonné! Déficit publique et endettement à taux faible.. Une bonne inflation et POF, les dettes se réduise mathématiquement! Encore une fois on repousse l'échéance du désastre, si ce n'est pas la faillite des états se seront les risque sociaux, la vie chère risque de créer un mécontentement généralisé. Les temps risque d?être dure pour nos vieille société!
a écrit le 31/01/2011 à 11:59 :
Que fait la BCE ! Que fait monsieur Trichet ! La BCE a le devoir de lutter contre l'inflation ! Elle a l'obligation de lutter contre l'inflation ! C'est dans son statut !
La BCE doit monter ses taux !!!!
a écrit le 31/01/2011 à 10:44 :
faites le calcul ! cherchez la maigre croissance et vous comprendrez que nous sommes en déflation ! les salaires augmentent peu, les pensions s'érodent...
seuls les prix de l'immobilier font croire à ceux qui en possèdent, même une modeste maison "qu'ils sont riches"....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :