Quand DSK évoque un risque de guerre

 |   |  348  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans un discours qu'il a tenu devant les autorités monétaires de Singapour, le directeur général du FMI a pointé du doigt le risque de guerre que faisaient peser les tensions entre les nations, accentué par la reprise à deux vitesses.

Evoquer le risque de guerre quand on est un chef d'Etat ou qu'on aspire à le devenir, ce n'est pas courant. Voilà pourquoi le discours tenu par Dominique Strauss-Kahn ce mardi à Singapour devant les autorités monétaires de cette cité-Etat, devrait susciter bon nombre de commentaires. Soulignant que "le schéma des déséquilibres mondiaux d'avant la crise est en train de ressurgir", le directeur général du FMI a assuré à ses hôtes que cette situation l'inquiétait : "Alors que les tensions entre les pays s'accroissent, nous pourrions voir une montée du protectionnisme, sur le plan commercial et financier (...) et l'instabilité sociale et politique croître entre les nations, et même la guerre"

A l'appui de ces propos, DSK pointe du doigt la reprise à deux vitesses qui caractérise l'évolution de l'économie mondiale. Dans les pays "ayant d'importants déficits extérieurs, comme les Etats-Unis" la croissance "reste menée par la demande intérieure". Alors que dans ceux qui parviennent à générer de "larges excédents extérieurs, comme la Chine et l'Allemagne", elle "reste alimentée par les exportations" a observé le directeur général du FMI. DSK a également mis en avant ses prévisions pour 2011 : 2,5% de croissance dans les "économies avancées" et 6,5% dans les pays émergents et en développement. Une moyenne dopée par les pays d'Asie, qui, si on exclut le Japon, pourraient, selon le FMI bénéficier d'une croissance moyenne de 8,5% cette année.

Dominique Strauss-Kahn souligne également une autre source de tension : le gonflement de la population active mondiale. "Nous sommes face à la perspective d'une 'génération perdue' de jeunes, destinée à souffrir toute leur vie d'une détérioration des conditions sociales et du chômage. La création d'emplois doit être une priorité non seulement dans les économies avancées mais aussi dans les pays plus pauvres." Et d'ajouter : "Sans l'emploi et la sécurité des revenus, il ne peut y avoir rebond de la demande intérieure et au final, pas de reprise durable."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2011 à 11:24 :
ces gens n'ont pas besoin de travailler pour survire. donnons leur ce qu'on leur a pri à savoir le droit de se soigner , de se nourrir et de s'éclairer. le hho,le magnetisme animal et vegetal voila le SECRET que les eglises et la FM gardent précieusement pour asservir des peuples depuis l'epoque romaine.
a écrit le 03/02/2011 à 9:04 :
S'il faut avoir fait HEC pour prononcer de tels lieux communs...
a écrit le 02/02/2011 à 15:35 :
J'aime bien DSK, il est sur la bonne pente. L'insécurité ça apporte des voix mais là il a fait fort, c'est plus la binette de délinquance, c'est plus la ruine des rentiers (avec l'effondrement des monnaies et des banques), c'est la guerre (ah mon Dieu tous aux abris.

Avec l'abri anti atomique DSK (Détente Sécurité et K), fini l'inquiétude et les problèmes, les abris sont garantis 5 ans et 10 ans avec la garantie additionnelle payante mais service après vente garanti par Fournitures Médias et Idiots, le fabricant incourtournable).
Réponse de le 20/02/2011 à 14:23 :
une fois que vous êtes mort il n'est plus possible de plaisanter, vous le saviez j'espère?
a écrit le 02/02/2011 à 15:16 :
Ayant toujours travailler pour les autres dans l'industrie aérospatiale, je n'ai jamais voté pour des collabos de la Droite. Par contre, je ne voterais pas pour un (ou une) candidat qui souhaiterait avoir Strauss-Khan ou Fabius dans son gouvernement... JCM
a écrit le 02/02/2011 à 14:12 :
Pourquoi ne pas évoquer un développement économique,du Moyen Orient,étendu aux pays musulmans,par exemple le Soudan etc??Il est grand temps de les aider à rejoindre la civilisation mondialiste.
Cette réflexion pacifique,à mener à bien par les US,l'Europe sera sûrement plus efficace,que les propos boute-feu d'un Patron du FMI,qui se dit Socialiste.Où est Jaurès!!!
Réponse de le 02/02/2011 à 16:01 :
Après les Etats Unis,l'Europe,l'Asie en puissance développées,
les BRICS en devenir, les CIV (E)T,en constitution,
Voici venir le temps des Pétroliers,qui avec l'Arabie,l'Iran entre autre ont une opportunité pour ouvrir un 4 eme axe de mode de vie.pourquoi pas?
Le monde va devoir vivre en bonne intelligence.Alors Réfléchissons.Est ce possible?
Réponse de le 02/02/2011 à 16:24 :
Aucun espoir pour les pays à développement démographique rapide ! Ce sont les pays dit "vieillissant" comme l'Allemagne qui ont le meilleur niveau de vie. Le mythe de la prospérité par le nombre est battu en brèche partout et même la France, championne de la fécondité en Europe grâce à l'immigration est empêtré dans un chômage de masse qui ressemble à celui du Tiers-monde !
a écrit le 02/02/2011 à 13:55 :
DSK semble charger la barque et lancer des polémiques. Il serait bien qu'il se définisse plus sérieusement. C'est sans doute un bon économiste, au fait de juger les finances des différents pays et les équilibres mondiaux. Par contre sur la stratégie cela paraît nettement moins bien.
a écrit le 02/02/2011 à 13:36 :
inutile d encourager SES AMIS DE GAUCHE a souffler sur les braises l'incendie est proche
a écrit le 02/02/2011 à 13:29 :
ne pouvant pas mener campagne en France tant qu'il est au FMI, DSK fait parler de lui pour rappeler qu'il est là. On pourrait lui demander ce qu'il a fait au FMI pour résoudre les problèmes dont il parle, au lieu de courir les jupons. Stoppez les commentaires, c?est du bidon intégral.
Réponse de le 02/02/2011 à 13:56 :
DSK ne peut pas grand chose car il s'agit d'un effet de la croissance exponentielle de la démographie dans le monde et particulièrement au Maghreb. Sans maîtrise de la démographie, les chômeurs progresseront plus vite que la création d'entreprises et avec l'épuisement des ressources naturelles qui ne sont pas illimitées, des milliards de miséreux et de nécessiteux se révolteront dans tous les pays à forte densité démographique.
a écrit le 02/02/2011 à 12:04 :
Comme disait De Gaulle de Raymond Aaron "des diagnostics justes et des solutions fausses", on pourrait dire de DSK : des diagnostics justes et aucune solution, mais il est vrai qu'avec les socialistes nous sommes habitués à cette absence chronique d'idées.
a écrit le 02/02/2011 à 11:22 :
DSK, tout comme les marabouts de l'UMPS, nous font prendre des vessies pour des lanternes, mais leurs grossiers mensonges vont bientôt s'arrêter et tous ces personnages devront rendre des comptes à la nation.
Quand à la surpopulation mondiale, il ne fait pas de doute qu'ils vont bien créer un virus en laboratoire et le disperser aux quatre coins de la planète, comme ils l'ont fait avec le Sida.
Réponse de le 02/02/2011 à 13:52 :
je suppose que UMPS veut dire "Un Modèle de Polémique Stérile" et que c'est le titre générique de tous vos commentaires. Je pense qu'on doit pouvoir lutter contre la surpopulation de commentateurs opposants obtus !
Réponse de le 02/02/2011 à 15:16 :
Libre penseur, ouvrez les yeux et les oreilles pendant qu'il en est encore temps!.
Réponse de le 02/02/2011 à 17:55 :
quatrecylindre , du moment que vous contrariez fremen, j'abonde dans votre sens!
a écrit le 02/02/2011 à 10:49 :
Et à défaut de pouvoir créer des emplois, ne pourrait-on pas essayer réduire la future population active en stimulant le planning familial ?
Et d'abord dans les populations les plus prolifiques et les plus crève-la-faim.
Réponse de le 02/02/2011 à 12:34 :
Arrête de fumer le tapis, et de boire du vieux cidre!.
Réponse de le 02/02/2011 à 13:24 :
Dans les solutions c'est un des elements incontournables à court terme .Autre solution à mettre en place rapidement : la remunération maximale par individu empecherait l'accumulation des richesses par une poignée , le developement de l'emploi et favoriserait la creation ( ou la survie ) des classes moyennes .
Réponse de le 02/02/2011 à 13:28 :
La démographie galopante partout de par le monde est la cause de tous les maux comme l'augmentation de la consommation de carbone, de la formation de CO2, de l'augmentation de la pollution de l'air, de la terre et des eaux, des mouvements migratoires des clandestins, de la malnutrition et la résurgence des maladies infectieuses comme la tuberculose, de la tension sur les prix alimentaires avec des révoltes comme au Maghreb, de l'insécurité et de la délinquance ainsi qu'une augmentation de la criminalité, des prises d'otages, de la piraterie en mer, de la misère dans les pays à forte densité démographique, de l'épuisement des ressources naturelles et de la fin de la biodiversité au profit d'une seule espèce invasive dans le monde qui est l'homme !
a écrit le 02/02/2011 à 10:21 :
DSK avoue l'échec du mondialisme auquel il a lui même oeuvré; comme il sent que tout commence à lui échapper il commence à se défausser en rejetant la faute sur les "protectionnismes " qui se mettraient en place (petit message de politique intérieure adressé à la France , qui tendrait à prouver qu'il va se présenter). Il n'assume donc pas les conséquences de son idéologie, pas très courageux de sa part..
a écrit le 02/02/2011 à 10:19 :
"Alors que dans ceux qui parviennent à générer de "larges excédents extérieurs, comme la Chine et l'Allemagne", elle "reste alimentée par les exportations" a observé le directeur général du FMI.
Mais Dsk devrait plus lire la tribune , dans l'article du 10 janvier "L'excédent commercial chinois a baissé en 2010" on peut lire "Pour l'ensemble de 2010, l'excédent commercial de la Chine a diminué de 7% à 183,1 milliards de dollars contre 196,1 milliards de dollars en 2009. L'excédent avait déjà reculé de 34% en 2009 par rapport à 2008. Avant la crise, il avait atteint près de 300 milliards de dollars."
a écrit le 02/02/2011 à 9:43 :
a force de profiter des pays arabes ,ils se revoltent,le tourisme ne profite pas au peuples arabes,il ne faut pas etre dupe nous voulions maintenir le pouvoir precedent pas la force en tunisie ,les paroles de MAM ne sont pas des paroles en l'air
pauvres monde du fric
a écrit le 02/02/2011 à 9:19 :
Voilà que le directeur du FMI plaide pour ses DTS... Soit, de la dette pour recouvrir la dette. Bizarrement, il n'a pas évoqué la concentration de richesse... Mais préfère plaindre ceux qui sont nés au mauvais moment. C'est de leur faute.
a écrit le 01/02/2011 à 22:38 :
Nous ne connaitrons plus jamais une période de paix et de croissance comme durant les trente glorieuses. Même l'or va s'écrouler et les gens se tourneront vers la terre et on assistera vers une ruée vers les campagnes. Les villes vont devenir ingouvernables et seront la proie de violences inouïes. Si la guerre éclate elle sera nucléaire et s'en sera fini de l'histoire humaine.Les rats ou les scorpions vont peut-être prendre le ralais...
Réponse de le 02/02/2011 à 7:25 :
Incroyable illucidite de ce commentaire, mieux vaut parfois s'abstenir
Réponse de le 02/02/2011 à 7:56 :
c'est ce qu'a écrit Jacques Attali !
Réponse de le 02/02/2011 à 9:19 :
et puis il y aura un virus qui détruira 98% l'humanité. 1.9% aura des mutations et seulement 0.1% sera immunisé. c'est Will Smith qui l'a dit!
Réponse de le 02/02/2011 à 9:56 :
Personnellement j´ai creusé un abri anti-atomique dans mon jardin au cas où !!
Réponse de le 02/02/2011 à 14:05 :
@Raton laveur-
Il y en a qui n'ont aucun sens de l'humour sur ce forum.
a écrit le 01/02/2011 à 21:59 :
trop de disparités entre riches et pauvres même en France ! où va-t-on loger nos jeunes ceux nés après 1990 ? combien de parents ont les moyens de les aider à les loger ?QUEL AVENIR POUR CEUX-CI AVEC DES SALAIRES TRES BAS - LOYERS TROP CHERS ? VOIRE CHÖMAGE .....QU'ONT-ILS A PERDRE ?
Ce matin la fondation de l'abbé pierre évoquait déjà 3 millions de mal logés -
Oui nous y avons déjà pensé ! quand c'est chacun pour soi , c'est bientôt la guerre ...
Réponse de le 02/02/2011 à 10:56 :
oui, les parents n'ont pas les moyens, mais là n'est pas leur plus grave culpabilité.
Ils sont surtout coupables d'avoir fait des enfants inutiles, et qui vont être malheureux. Ils ont laissé libre cours à leurs instincts génésiques sans se préoccuper des conséquences. Ils devraient être au moins être moins gourmands pour leur retraite, pour que leurs enfants aient une petite chance de pouvoir travailler.
a écrit le 01/02/2011 à 20:44 :
DSK est un homme prudent et lucide,ce qui est beaucoup mieux que la plupart des gens qui vivent dans le monde des bisounours.
contrairement à ce que crois notre president,ce n'est pas la spéculation qui posera de graves problemes dans le futur mais bien l'offre qui sera insuffisante à la demande,notemment le carburant,certains produits alimentaires,etc... de plus,nos sociétées oocidentales sont beaucoup trop endétées.
a écrit le 01/02/2011 à 20:32 :
Phrase à usage de politique intérieure et en défense au mondialisme. Non au protectionnisme, vive l'Europe ! Sinon, gare à vous, il y aura la guerre.
Donc, Marine Le Pen = guerre, CQFD.
Encore que retrouver la maîtrise de ses frontières comme les pays de l'ensemble de la planète, ne veuille pas dire protectionnisme.

Il se moque de nous et nous prend pour des gugusses.
Une répartition juste des richesses à l'intérieur des nations, serait déjà un beau progrès, avant de se préoccuper des équilibres du monde.
a écrit le 01/02/2011 à 19:38 :
Et oui ,,comme nous sommes en décadence ,en haut lieu ils vont pouvoir organiser le bal afin d'avoir ensuite des reconstructions et surtout fait des éliminations ;mais comme toujours eux seront au chaud et pourront continuer à bien vivre .Le cycle aura duré 70 ans .
a écrit le 01/02/2011 à 18:54 :
Si risque de guerre il y a, il provient de la surpopulation planétaire et le FMI ferait bien de financer la planification familiale dans les pays du sud...
a écrit le 01/02/2011 à 18:46 :
"Sans l'emploi et la sécurité des revenus, il ne peut y avoir rebond de la demande intérieure et au final, pas de reprise durable." DSK dans cette phrase met avant un point essentiel : la confiance en l'avenir. Sans confiance, la peur domine et donc on n'investit pas, on ne consomme pas, on épargne. Il faut protéger les salariés, garantir leurs rémunérations ainsi ils consommeront et investiront ce qui soutiendra la croissance. Ce n'est pas la multiplication des contrats précaires et des dérèglementations menées à tour de bras par notre gouvernement qui vont rassurer les français. Elles pousseront à voir ailleurs, à investir ailleurs. Du coup Copé en arrive à proposer une fiscalité punitive sur ceux qui sont allés voir ailleurs !
Réponse de le 02/02/2011 à 7:05 :
D'accord, mais cette sécurité des salaires doit être organisée au niveau mondial. Sinon les plus flexible à ce niveau rafleront tous les contrats et les autres décrépiront. Expliquez cela aux Etats Unis!!!
a écrit le 01/02/2011 à 18:17 :
Entendre ce type de discours de la part d'un homme qui touche 45.000$ par mois, plus les avantages, ne manque pas de sel.
Réponse de le 01/02/2011 à 22:02 :
45000@mais c'est rien à côté d'autres milliardaires et dirigeants !vu le poste qu'il a !
voyez la mafia qui règne sur cette planète ! financiers, traders, paradis fiscaux,
Rien ne va plus ! la spéculation rapporte plus que la finance et tant pis pour les pauvres gens.....
a écrit le 01/02/2011 à 17:36 :
Si nous nationalisons les banques et régulons la finance mondiale cela devrait peut être faire avancer les choses et éviter les guerres. Il faut une meilleure redistribution des liquidités via le crédit au particulier et aux entreprises.!!!!!!!
Réponse de le 01/02/2011 à 18:01 :
nationaliser amène a une baisse des productivités des agents .. c'est très néfaste je dirai.. il faut nationaliser avec une gestion privée...
Réponse de le 01/02/2011 à 18:04 :
il faut du chewin gum
Réponse de le 01/02/2011 à 22:04 :
finalement les banques nationalisées avaient du bon et servaient les gens au lieu de spéculer avec notre argent....
Réponse de le 02/02/2011 à 7:11 :
La soucis est que nous ne sommes pas seul. Si nous nationalisons nos banques sans que les autres le fasse, alors elles seront moins rémunératrices pour leurs clients, car avec une productivité moindre. Alors elles décrépiront. La seul solution serait alors d'interdire aux gens de choisir librement leur banque!!! pour assurer une continuité à celles-ci. Mais l'esprits de contestation qui nous anime tous, Français, regardera d'un oeil envieux le rendement des banques étrangères...
Réponse de le 02/02/2011 à 11:28 :
Vous confondez actionnariat et gestion, Lasciure. Nationaliser une entreprise veut dire que l'état (donc nous) en devient propriétaire (en compensant les anciens actionnaires privés, pour éviter un clash). Cela n'a rien à voir avec la méthode de gestion de ladite entreprise, car les salariés de l'entreprise nationalisée ne deviennent pas fonctionnaires mais restent avec leur ancien contrat de travail privé. En particulier, ils n'ont pas la garantie d'emploi à vie. Rien n'empêche de continuer à gérer l'entreprise comme avant, donc il n'y a aucune raison que sa productivité baisse. Au contraire, si l'état est moins gourmant en dividendes que les anciens actionnaires privés, elle pourra baisser les tarifs pour ses clients et donc être plus compétitive.
a écrit le 01/02/2011 à 17:26 :
Souvenez vous du film soleil vert, on en est peut être pas si loin.
a écrit le 01/02/2011 à 17:25 :
9 millards c rien du tout et réalisable , il faut juste une consommation modérée
a écrit le 01/02/2011 à 17:18 :
Surpopulation mondiale et ou seule une petite minorité profite. Il est évident qu'il y a beaucoup de risques d'une explosion. Les récents évènements en Tunisie et en Egypte pouvant être les prémices d'une contestation mondialisée.
Réponse de le 01/02/2011 à 17:34 :
Il le faut, pour le bien de nos enfants.
a écrit le 01/02/2011 à 16:39 :
c'est clair, il faut creer de l'emploi. or aujourd'hui, en france les gens les plus eduques, donc a priori les plus a meme de creer, innover etc... vont bosser en finance dans les grandes banques americaines qui ne creent rien d'autre que de la speculation. quant aux entreprises, elles sont toutes dans la meme course au profit (=diminuer les couts=faire plus avec moins de personnel). dans une telle logique, meme a l'echelle mondiale, c'est evident qu'on va pas dans le bon sens. tant que les gouvernements ne feront rien pour reguler la finance mondiale et redonner plus d'interet a la recherche/innovation/creation d'entreprise etc..., ca ne changera pas.
a écrit le 01/02/2011 à 16:38 :
D Strauss-Kahn a cette faculté d'aller à l'essentiel en pointant du doigt les situations qui peuvent devenir problématiques à terme. Son propos est d'autant plus clair qu'il s'accompagne souvent d'exemples pertinents. C'est en fait la marque des hommes intelligents, dont nous aurions besoin chez nous...
a écrit le 01/02/2011 à 16:19 :
Wahou ca castagne sur les forums français... c'est dingue comme vous êtes un peuple de raleur insatisfait... il vaudrait mieux bosser et tenter de changer concrétement les choses plutôt que de vous plaindre à longueur de journée !
a écrit le 01/02/2011 à 15:55 :
La natalité baisse partout ,en fait même en Afrique.La population va encore augmenter jusque 2050 environ,et atteindre 9 milliards.Bill Gates,avec ses programmes médicaux,espère que l'on limitera la population à 8.3 milliards.C'est possible et il faudrait surtout mettre en place un plan mondial pour l'éducation dans les pays pauvres,avec des moyens gigantesques mais qui seraient un investissement sur l'avenir.
9 milliards ce n'est pas très difficile de nourrir cette population.Encore faut il le vouloir ,et abandonner la marchandisation à outrance et l'empoisonnement des terres agricoles comme c'est ce qui se pratique avec l'agriculture intensive.Des études ont montré que la terre pouvait nourrir bien plus de 15 milliards,il y a de la marge.Mais encore une fois ,comme pour l'eau,il faut sortir l'agriculture de l'économie de marché,ou au moins l'adapter pour ne pas avoir des concurences déloyales entre pays riches et pays pauvres,entre agriculture intensive et vivrière par exemple.
Après tout 9 milliards ce ne sont QUE 900 villes de 10 millions d'habitants,c'est rien du tout.Il suffit de bien se préparer.
Réponse de le 02/02/2011 à 11:06 :
expliquez-moi l'avantage qu'il y aurait à être 15 milliards sur terre.
Chaque individu des 6 milliards supplémentaires sera-t-il heureux de la situation.
Chaque individu des 9 milliards initiaux sera-t-il plus heureux dans la nouvelle situation ?

Non aux deux questions, à mon avis.
donc seule solution, mise en place d'une stabilisation, et d'une réduction ultérieure en bon ordre de la population mondiale pour augmenter le confort, sinon le bonheur, de ceux qui sont déjà là, et qu'on ne va pas euthanasier. Mais ceux qui n'auront pas été engendrés et appelés à vivre en ce monde cruel ne se plaindront jamais de rien.
Réponse de le 03/02/2011 à 9:59 :
Avez vous seulement compris de quoi je parlais Kergadon? J'en doute.Avez vous seulement conscience des réalités et expliquez nous comment vous souhaitez vous y prendre pour stabiliser la population à 6 milliards alors qu'en 2010 nous sommes déjà 7 ?avortements forcés,bombe atomique,ou virus génétiquement modifié peut être? Mais si c'est vous ou votre famille qui doive laisser la place êtes vous toujours d'accord ? Il faut arrêter de dire n'importe quoi.La population de la Terre s'accroitra jusque 8.3 à 9 milliards avant stabilisation,et rien de ce que vous ferez n'y changera quelque chose.Ce que j'ai voulu dire c'est que passer de 7 à 9 n'a rien de catastrophique si tant est que les hommes s'organisent en conséquence.
Réponse de le 03/02/2011 à 11:30 :
Doux rêveur, Fredo quand vous dites que les hommes s'organisent en conséquence. Vous savez très bien que les révolutions actuelles au Maghreb et au Yémen sont dûes à la spéculation sur les produits alimentaires et la spéculation joue son rôle dès que l'ofre faiblit et que la demande augmente ce qui sera le cas si la population mondiale augmente encore. Savez-vous que la France connaîtra une envolée du prix du pain ce printemps-ci ? Faites donc si vous le voulez bien un rapprochement avec notre propre augmentationde la population et donc une augmentation sensible de la demande.
Réponse de le 03/02/2011 à 16:19 :
Pour Eiffel j'ai dis SI ,car rien n'est moins sûr que l'homme arrive à s'organiser hélas.Mais la terre possède suffisamment de terres arables,sans même détruire les forêts , pour nourrir 9 milliards de gens.Ce n'est pas rêver que de dire ça,c'est tout à fait possible,et à mon avis cela se fera .Rien que l'Afrique pourrait déjà nourrir plusieurs milliards d'êtres humains si c'était correctement exploité.Mais bon l'avenir dira si j'avais raison.Je l'espère.
Réponse de le 04/02/2011 à 7:47 :
Fredo, cela vous dit quelque chose quand on dit que "le désert avance" en Afrique et que rien qu'en France la valeur de la surface d'un département en terres arables disparaît tous les 7 ans au profit de barettes HLM entre autres ? Cela vous dit quelque chose quand on dit que Madagascar est entrain de raser toutes ses fôrêts primaires luxuriantes pour faire des "brûlis" qui deviennent désertiques après 3 ans de cultures ? Que l'immense fôrêt amazonienne est entrain de diminuer à vue d'oeil ? Qu'un milliard d'êtres humains ne mangent déjà pas à leur faim actuellement ? Que 25 000 êtres humains et en particulier des enfants meurent de faim chaque jour dans des souffrances atroces et indescriptibles ? Oui, la Terre peut nourrir un nombre infini d'individus mourant de faim !
Réponse de le 04/02/2011 à 11:48 :
Une derniere fois apprenez à lire : j'ai dis SI !!!Ce qui ne veut certainement pas dire que c'est le cas surtout dans les pays peu développés où les paysans n'ont qu'une idée:survivre.Les bonnes pratiques agricoles cela s'apprend.A moins que pour vous cela n'existe pas les bonnes pratiques agricoles?
Réveillez vous vous ne pouvez pas réduire les populations par décret,la seule solution qui s'offre au monde c'est de s'adapter avec intelligence.On ne peut plus de toute façon revenir en arrière.Ca c'est la solution optimiste.
La pessimiste c'est que l'on va avoir une guerre qui va supprimer des milliards de personnes...
Réponse de le 05/02/2011 à 6:59 :
Avec des Si, on met Paris en bouteille. Pour réguler la démographie, il va falloir se battre. Se battre pour éviter des morts qui résulteraient d'une régulation naturelle par la nature. Epuisement des ressources et pénuries alimentaires par exemple. Et là il n'y a pas de Si car la pénurie est entrain de se constituer selon la FAO !
Réponse de le 06/02/2011 à 0:12 :
Vous Eiffel j'aimerais pas être dans votre tête.Mais je vous refile quelques tuyaux pour réfléchir.Pas pour changer d'avis car personne ne pourrait vous faire changer d'avis...seulement vous devriez regarder les choses avec plus d'optimisme.Car alors même si vous aviez tort,si le pire est finalement arrivé, vous auriez tout de même mieux vécu...
<<L?UE pourrait aisément produire 50 millions de tonnes de plus en associant extension des terres et effort de productivité. Aussi, seulement 5% des terres sont irriguées en Afrique et l?utilisation d?engrais n?y est que de 11 kg à l?hectare. Sur les 13,3 milliards d?hectares de surface émergées, seul 1,5 milliard est cultivé, 4 autres milliards pourraient l?être.>>
<<L?agriculture doit devenir « écologiquement intensive ». Elle a un rôle central à jouer dans la gestion de l?environnement tout en garantissant la sécurité alimentaire à une population qui devrait s?accroître de moitié d?ici 2050. La FAO insiste sur un mode de production qui fassent de l?agriculture « la prestataire de services éco-systémiques », c?est-à-dire, piéger le carbone, offrir des matières premières pour les biocombustibles, conserver la biodiversité naturelle et cultivée.>>
Sont-ce des naïfs,des rêveurs qui disent cela? Non c'est la FAO...
Faut que t'apprennes à écouter Eiffel ;-)
Réponse de le 06/02/2011 à 9:37 :
Fredo, je vous renvoie les compliments. En somme vous me proposez de ne pas m'inquiéter car Si tout se passe bien, tout le monde mangera. J'espère seulement que tout le monde ne mourra pas de faim en se disant que Si on n'avait pas écouter Fredo, on ne serait pas entrain de mourrir de faim. En fait, vos hypothèses comportent pas mal de risques et dans un domaine aussi sensible, ne faut-il pas jouer la sécurité et respecter des principes de précaution en mettant des capotes ?
Réponse de le 06/02/2011 à 11:37 :
Quand allez vous comprendre que vous ne pouvez pas avoir d'impact significatif sur la croissance démographique des pays en développement?Envoyez leur des stocks de contraceptifs si vous le souhaitez,mais tant qu'ils n'auront pas achevé leur transition démographique,la population augmentera.Fin prévue normalement vers 2050 avec + ou - 9 milliards d'hommes et de femmes.C'est comme ça on n'y peut rien.A savoir que les pays riches sont entrés pour la plupart dans une décroissance de la population.Et que la Chine y est bientot elle aussi.
Réponse de le 07/02/2011 à 9:14 :
Oui, nous n'aurons en effet pas d'impact significatif sur les pays en voie de développement mais par contre, l'évolution démographique de ces pays sera bientôt freinée par la raréfaction des ressources et notamment alimentaires. Non, nous n'irons jamais jusqu'à 9 milliards pour la planète et l'Afrique ne comptera jamais 2 milliards d'habitants car la faim et les guerres associées feront chuter la démographie d'une manière brutale, hélas !
Réponse de le 07/02/2011 à 16:35 :
Puissiez vous avoir tort Fredo...je déteste voir des enfants le ventre vide au journal de 20 heures,surtout quand moi je suis en train de baffrer.
a écrit le 01/02/2011 à 15:54 :
La guerre est une constante , on se dirige vers une aggravation de la tension mondiale , ce cycle n'a jamais été brisé par l'homme quelque soit les régimes ou les religions choisies par l'homme ,à la fin c'est la nature qui arbitre et cela finit souvent par une diminution de la population soit par l'affrontement direct ,par une pandémie soit par une grande famine, la sagesse et la fraternité montrée par certains d'entre nous peuvent en limiter la perception des effets .
a écrit le 01/02/2011 à 15:53 :
La guerre ?? Mais il retarde ce brave homme ! C'est la guerre ECONOMIQUE depuis bientôt 10 ans !
Quand à la création d'emploi, En France en tout cas, tout est fait pour qu'elle n'aie pas lieu !
a écrit le 01/02/2011 à 15:23 :
Le diagnostic est lucide et exempt de la langue de bois usuelle, public qualifié pour l'écouter aidant. Mais, quelles solutions pour garantir un emploi pour la plupart (à défaut de le garantir pour tous) et avec lui, des revenus surs, récurrents en fréquence et montant ?
a écrit le 01/02/2011 à 15:10 :
Quand oserons-nous aborder le seul et vrai sujet : la régulation démographique ?

Réponse de le 01/02/2011 à 16:03 :
C'est le vrai sujet ou alors il faut arreter toutes les machines et tout faire à la main!
a écrit le 01/02/2011 à 14:56 :
DSK, notre CHER présidentiable du FMI, banque mondiale qui prête de l'argent trop cher, ne se mouille pas trop!!! Rappelons nous de la crise de 29 et voyons ce que cela a donné derrière : la seconde guerre mondiale, financée par qui ?? Les plus grosses banques du monde et comme un pays en guerre n'est plus obligé de rembourser sa dette (dette gelée le temps du conflit)!!!!!!!!
Il y trop de misère pour que cela finisse autrement, mais lui ne connaît pas la faim!!!!
a écrit le 01/02/2011 à 14:43 :
Pourquoi ne pas avouer qu'il y a trop d'habitant sur terre et que malheureusement les projections sont de plus en plus néfastes. Cette planète ne peut déjà pas nourrir 5 ou 6 milliards d'habitants et encore moins dans 20 ans quand nous serons mécaniquement 8 milliards et plus (même si on nous fait manger des insectes et des vers de terre comme le préconise la FAO.....). Ce n'est plus un problème économique, c'est un problème physique. Si aujourd'hui tous les terriens mangeaient comme les américains, il faudrait environ 3 planètes terre.... Nous sommes loin du compte!!!!!
Réponse de le 01/02/2011 à 16:13 :
D'où l'intérêt d'aller voir sur Mars, Vénus et autre si on peut recréer la vie. Après on pourra aller vers d'autres planètes qui sait et choisir celles qui sont les plus intéressantes pour perpétuer la vie. Ceux qui ne voudraient pas aller avec un groupe pour diverses incompatibilités, pourraient choisir une autre planète, etc.. .Ainsi les risques de gurerre sont très diminués. Il faut développer la recherche spatiale.
Réponse de le 01/02/2011 à 16:42 :
@Coco Swing ,
J'aime bien votre vision d'avenir! C'est un beau roman se science fiction !! Bien dommage qu'on en soit si loin ! Et oui, il faut bien admettre que pour l'instant les fusée pas au disponible ! Pour faire le trajet la terre mars, il faut 3 ans + 3 ans pour le retour, et sur place, il faudrait rester au mons 1 ans !!!! Force est de reconnaitre qu'on est loin du compte !
a écrit le 01/02/2011 à 13:09 :
Ce crâne d'oeuf découvre ce que nous savons tous . Même que le National Ecologisme fait son miel de cette fuehrer de vivre .
a écrit le 01/02/2011 à 13:03 :
La Terre est surpeuplée car tous les pays sont surpeuplés. Défintion : un pays est surpeuplé s'il n'arrive pas à nourrir sa population. La vie normale serait que chacun dispose d'une maison avec un jardin autour lui permettant de subvenir partiellement à ses besoins alimentaires. Qu'en est-il en réalité ? Des mégapoles avec des immeubles immondes bondés d'individus miséreux et désoeuvrés ayant perdu tout contact avec la nature. En France, sont les grands ensembles avec des centaines de milliers d'immigrés au RMI qui s'ennuient et qui font des rodéos, le soir venu. Le remède : une démographie responsable et maîtrisée permettant de revenir à une population de 3 milliards d'individus qui est le seuil maxi pour la planète Terre.
Réponse de le 01/02/2011 à 13:45 :
Heu, quid des 3,5 milliards d'êtres humains restants....? On les envois coloniser Mars....?
Réponse de le 01/02/2011 à 14:13 :
Du tout avec deux enfants maxi par femme au lieu de 8 comme à Haïti ou encore 15 comme au Bengladesh, la planète retrouverait une population supportable au bout d'une cinquantaine d'années. D'ailleurs, l'Afrique est partie pour doubler sa population avec 2 milliards d'individus d'ici une trentaine d'année avec une fécondité anormale de 8 à 15 enfants par femme. Comment éduquer autant d'enfants dans de bonnes conditions ?
Réponse de le 01/02/2011 à 14:49 :
tu dis de la merde
Réponse de le 01/02/2011 à 15:01 :
Je suis tout-a-fait d'accord avec Vous EIFFEL il faut limiter la natalite .Mme Gandi l'avait proposee en Inde.
Réponse de le 01/02/2011 à 15:01 :
Je suis tout-a-fait d'accord avec Vous EIFFEL il faut limiter la natalite .Mme Gandi l'avait proposee en Inde.
Réponse de le 01/02/2011 à 15:03 :
Mais c'est vrai ce qui dit EIFFEL .je pense que samgav est interesse par les allocations familiales !!!!!!!
Réponse de le 01/02/2011 à 15:34 :
Et la sélection naturelle, ça marche pas mal non plus... Les plus forts s'en sort et les plus faibles meurt...
Réponse de le 01/02/2011 à 16:14 :
Je ne pense pas qu?il faille contrôler les naissances, cela n?est pas souhaitable car il s?agit de s?immiscer dans le domaine privé, ce qui n?est jamais bon. De plus, la baisse de la natalité n?est pas la solution, c?est le résultat qui est attendu de l?apport de solution aux problèmes actuels. En effet, le fait d?avoir plusieurs enfants, dans les pays en développement (PVD) (comme le politiquement correcte dirait), découle plus d?un besoin que d?une envie et ce besoin répond à deux impératifs : le fait que beaucoup n?arrive pas à l?âge adulte, l?assurance ? pour les parents ? que leurs enfants s?occuperont d?eux plus tard. C?est peut être un peu froid comme remarque, mais comme tous les animaux, l?homme, si son environnement l?y contraint, doit chercher une solution et celle-ci se révélait dans ces pays. J?utilise l?imparfait car c?est de moins en moins le cas car l?apport de médicaments limite la mortalité. On pourrait s?attendre donc à une réduction de la natalité. C?est sans compté sur le phénomène de transition démographique qui a toujours été plus ou moins décelable depuis que les États européens l?ont connu et qu?il s?est propagé au reste du monde. Cette transition démographique c?est une baisse de la mortalité qui est suivit, par la suite d?une baisse de la natalité. Le décalage de temps entre ces deux diminutions entrainant un boom de la natalité et une forte hausse de la population. Celle-ci se stabilisera ensuite. Ainsi contrairement à ce que vous présagez, une catastrophe à la Maltus, je pense que la transition démographique prendra fin, car déjà en Chine elle ne saurait tardé, sur Terre (à l?échelle du globe le laps de temps est plus long, et oui ?). Si on veut l?accélérer il nous appartient d?apporter médicaments et moyens de contraceptions là bas et ceci doit être accompagné d?une amélioration économique (afin que les futures personnes âgées n?aient plus besoin d?avoir beaucoup d?enfants pour s?occuper d?elles plus tard). Parallèlement, et parce qu?il ne faut pas tout mettre sur le dos des PVD c?est aussi à nous de changer nos comportements, moins de repli sur soi, plus d?internationalisation pour partager les connaissances, etc. moins de gaspillage, nous dépassons de beaucoup les ressources dont nous avons besoin (je ne parle pas des ressources liées à la recherche car pour survivre nous devrons indubitablement nous rendre dans l?espace, mais des ressources alimentaires, énergétique ? les éoliennes, les panneaux solaires, les centrales nucléaires au pire sont les solutions).
Bref, les solutions existent !
a écrit le 01/02/2011 à 13:01 :
DSK devrait parler de la "création monétaire" de cette arnaque si incroyable que l'esprit humain si refuse à y croire !
Réponse de le 01/02/2011 à 13:18 :
à quoi ca sert d'essayer de faire des belles phrases si c'est pour faire des fautes d'orthographes grossières ?
Réponse de le 01/02/2011 à 15:27 :
Démarrer une phrase par un "à" minuscule n'est pas moins grossier .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :