Le fonds européen pour les pays en difficulté porté à 500 milliards d'euros !

 |   |  249  mots
Copyright Reuters
Les ministres des finances européens réunis lundi soir ont décidé de doubler la capacité du futur Fonds de soutien aux pays en difficulté financière. Son montant sera révisé tous les deux ans.

500 milliards d'euros ! Deux fois plus que prévu. C'est à ce niveau que les ministres des finances européens, réunis lundi soir, notamment pour plancher sur une gouvernance globale poussée par les Allemands, ont décidé de porter la capacité du futur Fonds de soutien aux pays en difficulté.


"Nous sommes tombés d'accord pour prévoir un montant, en ce qui concerne la capacité de prêt, de 500 milliards, qui sera soumis à révision régulière au moins toutes les deux années", a déclaré à la presse le patron de l'Eurogroup, représentant des ministres des Finances de la zone euro, le luxembourgeois Jean-Claude Juncker.


Ce dispositif de soutien financier de la zone euro doit voir le jour à la mi-2013. Il remplacera le dispositif provisoire actuel, la Facilité européenne de stabilité financière (FESF), dotée de 440 milliards d'euros (mais dans les faits de seulement 250 milliards pour pouvoir conserver sa signature élevée sur les marchés), créée en mai dernier face à la crise de la dette en Grèce et réutilisée pour la crise irlandaise.
 

Le montant de 500 milliards d'euros pour le futur fonds a été qualifié de "raisonnable" par la ministre française de l'Economie Christine Lagarde. "Nous demeurons tous prêts à prendre même à très court terme toutes les mesures nécessaires afin d'assurer la stabilité de la zone", a ajouté Jean-Claude Juncker qui considère que "la situation sur les marchés obligataires reste préoccupante".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :