Les députés européens veulent une taxe sur les transactions financières... décoiffante

 |   |  799  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Le parlement européen a approuvé, ce mardi, une résolution demandant l'introduction d'une taxe sur toutes les transactions financières réalisées dans l'Union, qui pourrait rapporter 200 milliards d'euros par an.

Le parlement européen vient d'apporter sa pierre au débat sur le bien-fondé de l'instauration d'une taxe sur les transactions financières. Devant les ministres des Finances des vingt premières économies mondiales (le G20), Nicolas Sarkozy s'était, le mois dernier, dit  "convaincu qu'une taxe infinitésimale sur les transactions financières serait à la fois juste, utile et efficace".

Or, ce mardi, une large majorité d'eurodéputés a approuvé une résolution en ce sens , dans le sillage du rapport rédigé par leur collègue grecque Anni Podimata (www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do,), membre du Parti socialiste européen.

Cette résolution de la commission des affaires économiques sur les "financements innovants" adoptée par 529 voix pour, 127 voix contre et 19 abstentions, préconise l'application d'un taux faible de taxation des transactions financières (TTF) devant lever quelque 200 milliards d'euros annuels dans l'Union européenne (UE). Surtout cette taxe, similaire à celle élaborée par l'économiste James Tobin, découragerait les opérations spéculatives en les rendant plus coûteuses, selon le Parlement européen.

En phase avec le souhait de la présidence française du G20, la résolution précise que si "la mise en place de cette taxe à l'échelle mondiale s'avère trop compliquée, l'UE devrait l'appliquer au niveau européen". Ce même texte exige "plus de mesures pour diminuer l'évasion et la fraude fiscales, qui sont sensées coûter aujourd'hui près de 250 milliards d'euros annuels aux États membres". La création d'une loterie mondiale pour financer les actions de lutte contre la faim est demandée aux Etats membres par les eurodéputés...

Le Parlement européen veut frapper plus fort que Sarkozy

Dans le rapport sur lequel se fonde la résolution adoptée, "les recettes potentielles d'une TTF de 0,05 %" sont estimées "à près de 200 milliards d'euros dans l'Union et de 650 milliards d'euros au niveau mondial", produisant "des ressources nouvelles et durables." Cette formulation n'est pas neutre:  les parlementaires européens vont en effet plus loin que les Etats-membres. Nicolas Sarkozy  souligne lui  "que la finance (...) ayant tellement contribué à [la] crise" devrait contribuer "un petit peu au développement des pays les plus pauvres qui ont le plus souffert de la crise".

Les eurodéputés voient aussi dans cette taxe sur les transactions financières le moyen de dôter les instances supranationales européennes de "ressources propres". Ils considèrent qu' "une partie de ces recettes pourrait être allouée pour financer des projets et des politiques de l'Union". C'est une façon de ressusciter la proposition du Commissaire européen au budget, Janusz Lewandowski, qui, l'été dernier, s'était exprimé en faveur d'un impôt propre pour l'UE...au grand dam des Etats-membres, en particulier Berlin, Paris et Londres.

L'ONG Oxfam applaudit

Un représentant de l'ONG Oxfam, Sébastien Fourmy, se félicite en tout cas, dans un communiqué du vote de la résolution. "Contre toute attente, le Parlement européen réuni en session plénière a adopté une résolution en faveur d'une taxe sur les transactions financières, ou taxe Robin des bois. C'est une très bonne nouvelle" indique-t-il. "Sans attendre une hypothétique taxe au niveau mondial, une taxe au sein de l'Union européenne pourrait déjà à elle seule récolter des dizaines de milliards d'euros en faveur de la lutte contre le changement climatique et du développement. La présidence française du G20 offre à l'Europe un opportunité unique pour mettre en en place une telle taxe" ajoute l'ONG.

Les eurodéputés soulignent que le secteur financier est pour le moment peu taxé

Pour justifier son introduction, les parlementaires rappellent que le secteur financier est très peu taxé. Ils soulignent notamment qu'aucune TVA n'est prélevée sur la plupart des services financiers. Ils souhaitent également que cette éventuelle taxe européenne repose sur la plus large base possible. "L'introduction d'une taxe sur les transactions financières pourrait aider s'attaquer aux pratiques les plus dommageables, comme les transactions à court terme ou automatisées, et aussi réduire la spéculation", estiment-ils dans le texte.

La Commission européenne risque de freiner des quatre fers

La Commission est cependant loin d'être sur la même ligne que les eurodéputés. Pour preuve, la réaction immédiate du commissaire européen en charge de la fiscalité. Le lituanien Aldirgas Semeta a d'ores et déjà jugé prématuré de plancher sur une taxe qui serait limitée à l'UE : "prenant en compte l'impact potentiel sur la compétitivité européenne, il serait irresponsable d'instaurer une telle taxe. Nous avons besoin d'une taxe sur les transactions financières à un niveau global" a-t-il estimé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2011 à 3:35 :
Je pense que la taxe existe déja, en regardant la consommation réelle de notre environnement (MONTAGNE, FORÊT, PRAIRIE, FLEUVE, MER, AIR, FAUNE), je pense qu'il est simple et naturel de baser cette taxe de virtualité financière sur l'usure réelle de notre monde et sa nature profonde et immuable. divad
a écrit le 10/03/2011 à 2:27 :
La globalité est la base existentiel de notre monde, à nous tous peuple du monde de la terre, que reste t'il lorsque l'ont sent rend compte? la terre.
a écrit le 09/03/2011 à 23:40 :
En prétendant vouloir instituer seule une taxe financière, l'Europe fait encore semblant de vouloir se tirer une balle dans le pied. Pourquoi affoler les marchés avec des utopies sans lendemains? Que de temps perdu dans des discussions stériles!
Réponse de le 10/03/2011 à 3:06 :
... peut être mais à la prochaine crise .. ou dépoussière la guillotine ...........
a écrit le 09/03/2011 à 23:05 :
Les employés des banques New-Yorkaises se sont octroyés l'année dernière les profits d'une "taxe" de 130 milliards de dollards sous forme de bonus. 200 Milllions d'euros est du même ordre. Donc c'est tout à fait possible.Cela sera toujours plus utile au budge de l'Europe qu'a celui des traders.
a écrit le 09/03/2011 à 20:25 :
Au fait on ne sait toujours pas comment l'état francais, et ajoutons l'europe a décidé de réduire drastiquement ses dépenses de fonctionnement ?
evidemment je pose la question hors suppression de postes des enseignants, de la justice, de la police/gendarmerie car c'est trop facile de toujours mentionner ces boucs émissaires en premier lieu
a écrit le 09/03/2011 à 17:27 :
Je demande que l'on me montre un exemple où l'instauration d'une taxe a été bénéfique pour la collectivité: notre gouvernement n'augmente pas les impôts, certes; mais les artisans savent ce que la suppression d'une certaine taxe (remplacée par deux taxes) leur a coûté. Quant aux parlementaires européens, ils me paraissent plus soucieux d'esthétique et de leurs "carrière" (comme en France) que de notre intérêt
a écrit le 09/03/2011 à 16:19 :
Encore un nouveau taxe ??? Pour nourrir ces eurodéputés ( playboy & playgirl ) qui savent qu' à vivre sur des épaules des contribuables européennes. Fini l'Union Europenne !!!
a écrit le 09/03/2011 à 14:55 :
décision intéressante mais qui n'a de sens que si elle devait s'appliquer à tous les pays, à commencer par les plus représentatifs. Rêvons un peu, ça ne coûte rien pour l'instant
a écrit le 09/03/2011 à 12:28 :
La valeur d'un entreprise = prix de ses actions multiplié par le nombre d'actions émises. Si les "méchants spéculateurs" vont boursicoter ailleurs qu'en europe, les entreprises européennes n'auront plus aucune valeur et ne pourront plus lever des fonds pour prospérer. Quoi qu'il en soit, cela ne changera rien pour les grosses fortunes, ils placeront toujours leur mago dans les paradis fiscaux. Seul les petits épargnants (encore et toujours les même) auront à décider s'ils prennent le risque de perdre ou de payer des impôts mais dans tout les cas ils ne gagneront plus rien.
Réponse de le 09/03/2011 à 13:27 :
Si elles garderont une valeur ... plus stable, leur actions ne seront pas achetées un jour parce que les médias annonce une embellie sur un secteur et revendues des le lendemain. Pour les gens (comme moi qui achètent des actions pour le long terme cela ne changera pas grand chose) .
Réponse de le 09/03/2011 à 13:31 :
Ce commentaire illustre tout à fait l'impossibilité pour des libéraux à raisonner en dehors de leur paradigme !
Tu crois réellement que si les transactions était taxée à hauteur de 0.05 % plus personne n'effectuerai de transaction boursière ?
Réponse de le 09/03/2011 à 14:25 :
La bourse n'est pas là pour donner une valeur aux entreprises mais pour mettre en relation des investisseurs avec des porteurs de projets , les uns prêtant leur argent aux autres en échange d'une participation aux résultats, le dividende.
... pour mémoire....
Réponse de le 09/03/2011 à 20:16 :
c'est un pret certe mais avec une prise de risque associée à l'achat de parts de sociétés ...
a écrit le 09/03/2011 à 12:11 :
Pour une fois que les députés européens ont une bonne idée on ne peut qu'applaudir. Gageons toutefois que très rapidement les libéraux de la Cité de Londres et de la Commission Européenne vont faire ce qu'il faut pour enterrer cette proposition. ET que va faire notre petit justicier mondial à nous?
a écrit le 09/03/2011 à 11:18 :
Et pourquoi pas ? Si c'était possible il faudrait l'étendre au niveau mondial. Une taxe faible à base très large, c'est une excellenter formule. Alors laissons passer les critiques sans fondement. Pas mossible de contenter tout le monde, notamment les râleurs impénitents et les défaitistes de tous poils
a écrit le 09/03/2011 à 11:03 :
Bonjour à tous : ce sont des députés, donc ils font de la politique, ils ne sont pas responsable de l'économie, qu'elle macro ou micro, et encore moins de la finance : nous le voyons depuis l'époque des subprime !
Ils sont comme l'individu lambda : ils ont besoin d'argent, les contribuables européens et surtout les Etats sont surendettés au point de commencer à rééchelonner les dettes des plus fragiles, comment lever de nouveaux impôts dans ces conditions ?
En allant dans le sens des sondages : on se plaint de la spéculation financière, ne l'arrêtons surtout pas, taxons la, cela montre notre bonne foi !
Tout ceci est désolant et hypocrite, même si certains sont de bonne foi et sincères sur le moment du vote, y compris les contradicteurs et commentateurs.
C?est la continuation de la politique du « court termisme » et du rafistolage.
Nos élus manquent totalement d?ambition, mais surtout, sont dans l?incapacité de reconnaître qu?il est impossible de conduire des politiques à long terme sur le fond des problèmes, quand les échéances électorales qui les maintiennent en place se succèdent à dates rapprochées.

On comprend ainsi les réserves de la Commission : qui a tord ou raison ? C?est l?homme et la démocratie qu?il faut peut être remettre en question : augmenter les contrôles et surtout appliquer réellement les sanctions, sans détruire les individus auxquelles elles sont appliqués.
a écrit le 09/03/2011 à 10:48 :
Bla bla bla justificatifs d'une administration européenne qui ferait mieux de proner une fiscalité identique en europe
....(taxe qui fera rire les suisses)
a écrit le 09/03/2011 à 10:31 :
Beaucoup de "transactions financières" en Europe (virements SEPA) concernent des règlements entre entreprises ou particuliers (achats, ventes, retraites, virements transfrontaliers, prélèvements mensuels d'impôts, d'abonnements,...). Leurs montants individuels peuvent générer, à raison du taux de 0.05% évoqué, que des micro-taxes < EUR 1 par "transaction". Avec la tentation, pour compenser un coût de gestion / prélèvement anti-économique, d'instaurer des minimums de perception, au détriment des transactions les plus modestes, celles des particuliers, TPE et PME. Il faudra alors s'en souvenir lors de l'élection des députés européens....
Réponse de le 09/03/2011 à 13:33 :
Absolument! Avant d'inventer de nouvelles taxes, que nos députés européens commencent par payer l'impôt sur le revenu dont ils sont exemptés (sans raison valable). Vu le niveau de leurs revenus, cela ferait sûrement entrer un montant non négligeable dans les caisses!
a écrit le 09/03/2011 à 9:38 :
Ou comment se tirer une balle dans le pied. Alors que des doux rêveurs imaginent déjà 200 milliards d'euros de gains virtuels, l'attitude générale "sans scrupules" du monde de la finance ces dernières années nous renseigne sur la suite des événements. Les transactions vont soigneusement éviter le sol européen ou profiter de la moindre faille du dispositif pour y échapper.
Réponse de le 09/03/2011 à 10:50 :
Et alors ? On attend que ca, que l'argent blanchi, argent de dictateur, argent speculatif, banquier verreux ou trader sans scrupulent quittent l'Europe. Nous ne somme pas fait pour etre competitifs (comment lutter), mais pour garder un niveau de vie moralisé.
Réponse de le 09/03/2011 à 11:17 :
le réaliste a écrit des conneries comme d'hab pour qui travaille t-til se type? évident mon cher Watson. Et Roosevelt lui il s'est sans doute tiré une balle dans le pied (on a failli le flinguer c'est pas pareil qui? devine mon gars?) quand il a mis les grands banquiers d'affaires en taule, fait voter la loi anti trust et le Glass Steagal Act. Si les transactions en question échappent au sol européen, alors les banques ou les trusts, les plateformes et les sociétés informatiques qui permettent les transactions on les vire, c'est tout simple, on en a marre des racontars, du terrorisme financier et de la menace permanente
Réponse de le 09/03/2011 à 11:19 :
quand la résistance française et européenne en 1940 s'est mise en marche, c'étaient eux aussi des doux rêveurs banane.
Réponse de le 09/03/2011 à 12:54 :
On connait la fameuse ligne Maginot, derrière laquelle les doux rêveurs se sentaient bien protégés. Les Allemands l'ont contourné! Audace et offensive, les financiers n'en manquent pas. Et leur terrain de jeu est le monde, la vieille Europe n'est qu'un confetti.
Réponse de le 09/03/2011 à 14:02 :
@Ligne Maginot: la France est un confetti , l'Europe c'est juste le premier marché mondial .. (on ne fait pas trop de pub pour montrer notre assujettissement à l'Amérique , mais l'Europe est le premier marché mondial). Si certains veulent se passer du premier marché mondial qu'ils s'en passent , mais le pire je crois que ce n'est pas 0,05% qui va les empêcher de spéculer ... donc cela ne changera rien et on leur aura repris 200 milliards (on leur a donné quelques milliers de milliards de Dollars ou d'Euro il y a quelques mois)
Réponse de le 09/03/2011 à 15:11 :
@à ligne Maginot: Certains sont plus perspicaces et résistant que d'autres, plus courageux. on peut accepter d'être un collabo au service de l'ultra finance, on peut aussi être un banquier et un financier respecteux, c'est difficile mais ça existe encore, en tout cas j'espère. Un conseil ne jamais perdre sa capacité à comprendre et analyser par soi même. Tient en prime (à défaut de bonus), vous avez gagné le droit de parcourir cet article www.lemonde.fr/idees/article/2011/03/08/la-crise-c-est-la-faute-des-autres_1490064_3232.html
Réponse de le 11/03/2011 à 11:41 :
Et on nous ressort le mythe Roosvelt. Sa politique a été catastrophiques les chiffres montrent que ses mesures ont prolongée la crise. Illusions social-démocrates.

L' "ultra-finance" a pu perdurer uniquement grâce à la complicité des politiciens. D'ailleurs Fannie Mae et Freddie Mac les deux entreprises semi-publiques qui accordaient des prêts à des personnes modestes ont vendu leurs créances à Wall Street. La crise provient de l'inconscience des politiciens couplée à l'arrogance des banquiers.

Les politiciens qui voulaient prêter à des gens qui ne pouvait pas se permettre d'emprunter avec Fannie Mae et Freddie Mac n'ont pas voulu tirer les conséquences de leurs actes.

Mais les médias ont réussi à faire croire à la majorité que les banquiers étaient les seuls responsables. Résultat ils reviennent aux affaires et pourront continuer leurs combines jusqu'à l'écroulement du système.
Réponse de le 12/03/2011 à 15:37 :
@Ahahahhahah aaaarretes de nous faire croire que les banquiers sont blancs comme neige !!! au moins ils connaissaient la combine et en profitait très grassement et n'ont rien expliqué au moindre journaliste économique de façon à ce qu'il prévienne les petits épargnants qui se sont retrouvés au final propriétaire des "splendides" produits financiers ricains verreux. Il n'y a pas eu un libéral pour expliquer cela (a part une ou deux illuminés inconnus) par exemple un Madelin n'a rien dit à l'époque !! ... maintenant il faut payer ! que les responsables payent d'abord et pour les autres on voit ensuite. La taxe sur les transaction est juste du bon sens.
a écrit le 09/03/2011 à 9:25 :
mon p'tit gars (on parle au monsieur lituanien qui fait la dernière réflexion dans l'article), non seulement la taxe en question la Commission et Conseil
vont l'approuver mais les recettes seront pour l'Europe d'abord. Et puis on va pas s'arrêter là, la règlementation des fonds alternatifs qui a été une véritable abdication aux intérêts du capitalisme financier on va la revoir de fond en comble. C'est pas fini, on va interdire les lobbys, et voter des droits carabinés à l'entrée de l'Europe là où on estime que les loi anti trust ne sont pas respectées et là où on estime que nos intérêts sont vitaux, c'est à dire à peu près partout.

Sinon mon p'tit gars je t'assure que ça sera la fin de l'Europe et tu te débrouilleras avec les russes que finalement on commence à comprendre un peu mieux depuis qu'on voit comment agissent et parlent certains ex pays de l'Est.
Réponse de le 09/03/2011 à 10:14 :
Comme d'habitude, les commentaires vont dans tous les sens avec une connaissance du problème limitée à la partie emergée de l'iceberg. C'est exactement ce que souhaitent les oligarches de tout bord pour continuer a escroquer les classes moyennes. Les dirigeants peuvent ainsi faire passer les lois qu'ils veulent, comme cette fameuse taxe, en pretextant de beaux principes (emergés) sans fouiller la réalité (immergée). Par exemple, mieux vaut faire payer à tout le monde un taxe que de mettre un terme aux privilèges des banques. Les profits issus directement de l'extorsion de fond et de l'exploitation du travail des autres pourront continuer allègremement, tout en faisant croire aux inconscients (qui vont payer un peu plus) que les oligarches "cotisent" pour le bien général ! Les banquiers sont les premiers a s'engraisser sur la création monétaire. Mais tout le monde paiera cette taxe sur les transactions, qui s'ajoute à tous les impots dernièrement concoctés par nos chers parasites d'état. Cerise sur le gateau, c'est un pas de plus pour empecher le particulier de sortir ses avoir de pays gérés de manière catastrophique, ceci parce que les finances publiques servent a engraisser...les banques. La boucle est bouclée. Coincons les petits dans leur pays, accablons les de dettes, obligeons les a travailler pour rembourser tout cela, dans un gouffre de dettes sans autre fin possible qu'un baisse continue du pouvoir, d'achat. Tout ceci en utilisant des lois apparemment "de progres", contre les méchants banquiers, les méchantes évasions fiscales, etc. La décadence et la chute de l'économie de l'Europe et de la France sont en accélération, grace a cette fantastique propagande dans tous les domaines (écologie, fiscalité, energie, sécurité) qui justifie des lois dont l'unique but est d'escroquer un peu plus les classes moyennes.
Réponse de le 09/03/2011 à 10:56 :
CQFD analyse dont la justesse n'a d'égale que la rapacité de nos "élite"
Réponse de le 09/03/2011 à 14:08 :
@porschecollec "qui justifie des lois dont l'unique but est d'escroquer un peu plus les classes moyennes" ???????? t'es anarchiste toi ? non ? ahh oui libéral ... c'est à dire anarchiste économique , mais on garde la police et l'armée pour éviter que les riches se fassent dépouiller. Les lois sont faites théoriquement et bien n souvent quand même pour protéger les citoyens (la preuve au moyen age il y a avait peu de loi , moins que sous Rome par exemple, et ce n'était pas le paradis !)
Réponse de le 09/03/2011 à 15:30 :
Je trouve déplacé d'utiliser les termes anarchiste, liberal, etc, comme si c'était des insultes. Nous avons encore la liberté d'opinion et d'appartenir a tel ou tel courant de pensée. De plus, que j'appartienne personnellement a tel ou tel groupe d'opion importe peu. Pour avancer dans ce debat qui devient stérile, j'aimerais comprendre en quoi la dénonciation de lois injustes me rend adepte d'un police et d'une armée destinée a protéger les biens des riches !!! Pour la suite, je suis d'accord avec toi, en particulier avec le mot THEORIQUEMENT. Entre la théorie et la pratique, il y a de la marge, et c'est généralement la que les escrocs font leur nid. Surtout lorsqu'il s'agit d'escroc tres intelligents et formés aux plus hautes techniques de controle des peuples...en particulier en élaboran
t des lois apparement justes, mais qui sont des outils pour la caste dirigeante.
(relis donc la loi Rotschild/Pompidou/Giscard).
Réponse de le 09/03/2011 à 17:31 :
"Libéral" n'est certainement pas une insulte; je crois même que la devise de la France en fait état ... même si l'on a de plus en plus l'impression d'être traqué et d'étouffer dans ce pays
Réponse de le 10/03/2011 à 2:55 :
Libral ou libertaire ?
Réponse de le 11/03/2011 à 11:46 :
Parfaite analyse de porschecollec.

Aujourd'hui, il est impossible d'exprimer ses opinions libérales sans être insulté ou pris pour un fou.

Essayez de dire à un gauchiste que vous êtes libéral et capitaliste vous verrez si il croit vraiment à la liberté d'expression. Il vous aboiera sûrement dessus en vous traitant de monstre.
Réponse de le 12/03/2011 à 16:43 :
Le liberalisme n'est pas une insulte .. il a juste montré par les faits qu'il est inefficace .. maintenant certains vont expliquer que les gouvernements Libéraux (anglosaxons) qui sont à l'origine de cette crise systémique n'étaient en fait pas assez libéraux ... donc être moins libéral que Bush et Thatcher j'aimerais bien que l'on m'explique à quoi cela ressemble ... et je suis désolé mais l'anarchie est une forme de libéralisme extrémiste !!!
Réponse de le 12/03/2011 à 21:51 :
Plus libéral que Bush et Thatcher ça existe !!! le parti communiste Chinois ! (pas de taxes , pas le droit de se plaindre, pas d'environnement, pas de services publiques, ...) le pays rêvé de tout bon libéral !
a écrit le 09/03/2011 à 8:36 :
Evidemment, une taxe sur l'intégralité mondiale des transactions serait préférable, mais on sait les réticences de quelques continents....Commençons par appliquer en Europe, l'assiette de recouvrement est déjà assez importante pour en mesurer les chiffres. Ceci est du bon sens et, pour ceux qui s'en offensent ou feignent de découvrir les difficultés techniques, demandez-leur comment font les banques pour asseoir leurs commissions sur les flux de ventes et achats...= il n'y a rien d'impossible quand on veut, simple comme bonjour, et politiquement correct. Une autre affaire est d'en affecter l'usage...c'est toujours plus aisé, à ce sujet, quand on a déjà la matière sous la main.
a écrit le 09/03/2011 à 7:34 :
Cette taxe a du bon ,inspiré de la taxe Tobin.Cet argent doit servir au développement des pays pauvres ,lutter contre la famine ,si nous n'y prenons pas gare ces pays se révolterons tels les pays Arabes ,ce sera pire.La spéculation ne génére que du virtuel appauvrissant les pays du sud ,diminuant la superficie des terres cultivables ,ce système a vécu ,il faut penser autrement.Il est paradoxal de constater que l'Afrique ne consomme pas ce qu'elle produit ,importe sa nourriture .L'exploitation outrancière du sol Africain par les Chinois ,US bouleverse l'équilibre environnemental .
a écrit le 09/03/2011 à 6:27 :
plutôt que de faire des taxes européennes sur les subprime et autres parachutes dorés, on ferait mieux de supprimer l'Europe qui est 1 véritable panier percé et l'Euro, source de tous nos maux financiers, il n'y aura plus de députés Européens à payer et à loger comme des princes et chaque pays retrouvera sa souveraineté, l'Europe n'apporte rien aux pays membres, elle n'apporte qu'à elle même et à ses dirigeants, mais l'idée est à retenir pour chaque pays et cette taxe serait parfaitement justifiée si elle allait au pays concerné et non pas à l'Europe.
Réponse de le 09/03/2011 à 12:04 :
Marine ! c'est toi qui te cache derrière ce pseudo ?
a écrit le 09/03/2011 à 6:23 :
Il est vrai que le montant est symbolique car ce n'est QUE 0,05%. Mais ce qui va gêner le plus les banquiers est que l'on SAURA ce qu'ils font... Et la transparence est "mauvaise" en affaires.
Réponse de le 09/03/2011 à 7:06 :
il est certain que la transparence financière serait utile et éviterait peut être 1 autre crise comme celle que l'on subit depuis 3 ans mais on devrait étaler cette transparence aux promoteurs et agents immobiliers, vous verriez qu'on ne serait pas près de revoir 1 crise financière en france
a écrit le 08/03/2011 à 19:06 :
D'abord que ces messieurs publient leurs salaires et leurs avantages.Apres, on verra.Peut etre que si on diminuait de moitie le cout du parlement europeen(ce serait facile), on economiserait plus que 200 milliards d'Euro par an.Une taxe tobine ne peut etre que mondiale, certainement pas europeenne.Realisent ils les consequences de cette taxe europeenne?
Réponse de le 09/03/2011 à 2:09 :
Pourquoi ne pourrait elle pas être Européenne ?? Parce qu'on ne pourrait plus "importer" de subprimes aussi facilement que les autres pays du monde ? c'est peut être un avantage en fait
Réponse de le 09/03/2011 à 8:22 :
Elle ne peut pas etre Europeenne parce que tous les capitaux eviteront l'Europe. Les Europeens et les Asiatiques doivent se frotter les mains.Qu'on le veuille ou non, nous sommes dans un marche globale.
Réponse de le 09/03/2011 à 11:38 :
Pardon, je voulais dire Les Americains et les Asiatiques pas les Europeens et les Asiatiques"
Réponse de le 09/03/2011 à 14:23 :
Le marché Européen est le premier mondial (et oui ..) cela ne s'évite pas si facilement ... et 450 millions de clients perdus pour une toute petite taxe de 0,05% je n'y crois pas. Bon ça fait râler !! mais moi j'aime bien quand ça fait un peu mal aux financiers a cause desquels j'ai fait du chômage technique l'année dernière et à cause desquels je vais devoir payer plus d'impôts.
Réponse de le 09/03/2011 à 15:26 :
Moi aussi, j'aime bien quand ca fait mal aux financiers, moi non plus je n'aime pas les banquiers mais detompez vous 0,05% sur les enormes sommes en jeu, ce n'est pas une petite taxe.Si les institutions financieres(banques, hedge funds, etc)partent beaucoup riquent le chomage dans les annees a venir et les impots risquent d'augmenter.
Réponse de le 10/03/2011 à 2:56 :
Elles ne partiront pas ne t'inquiètes pas ...
Réponse de le 10/03/2011 à 8:51 :
Elles ne partiront pas...Si Abbon le dit me voila rassure.
Réponse de le 12/03/2011 à 16:50 :
que les financiers cupides, verreux , amateur de casino financier et de spéculation avec le moins de risque pour eux (tant que les états payent en final) et le moins de taxe se barrent !!! il restera bien quelques financiers professionnels et pour lesquels une petite taxe ne les empêchera pas de faire leur métier, c'est à dire financer la vie économique réelle de 450 millions d'européens et de leur entreprises.
a écrit le 08/03/2011 à 17:36 :
il faut bien que quelqu un paye, et l introduction d une taxe calibree pour rapporter 200 Milliards n en rapporterait que 10, en divisant les volumes par 10 et en expatriant la moitie du reste. Disparition du systeme financier europeen...
Réponse de le 08/03/2011 à 18:03 :
Oui et non car au bout d'un moment il va bien falloir comprendre que ces gens ce font de l'argent avec l'avoir des autres (la finance n'a jamais rien cree, ce n'est que du virtuel).

Donc fuir oui mais au bout d'un moment ils ne pourront plus fuir de plus si la taxe est faite comme par exemple entre pays europeen tres basse mais d'un pays etranger vers l'europe plus haute pas sur que les financiers delocaliseront. N'oubliont pas que l'europe est un peu la vache a lait des pays asiatiques au niveau de la consommation.
Réponse de le 08/03/2011 à 18:26 :
Donnez nous une raison pour laquelle ils resteraient en Europe.Ils donnerait 200 milliard d'euros pour les beaux yeux des députés européens? On a beau se croire le centre du monde, ils iront à Hong Kong ou à Singapour. Les anti-croissance seront content.

"N'oubliont pas que l'europe est un peu la vache a lait des pays asiatiques au niveau de la consommation." Pas pour longtemps. L'Inde et la Chine c'est un marché largement suffisant pour que l'Asie puisse être totalement indépendante dans un avenir proche.
Réponse de le 08/03/2011 à 19:16 :
Il y aurait certes au début une baisse du nombre et du montant des transactions, mais ce serait transitoire. Les masses financières spéculatives sont tellement importantes au niveau mondiale, qu'aucun acteur ne peut se permettre d'ignorer la source de profit que constitue la spéculation sur les marchés européens.
Réponse de le 08/03/2011 à 23:32 :
Comment vont ils taxer les operations de gre a gre? je me marre rien qu'à l'écrire.
Réponse de le 09/03/2011 à 2:13 :
Que le niveau de la spéculation diminue .. la belle affaire c'est ce que l'on veut !! Qu'ils délocalisent ok ... mais les européens qui ont besoin de finance sur le moyen terme et le long terme sont là .. ce sont des clients .. donc ils viendront les chercher et seront taxés . point barre.
Réponse de le 09/03/2011 à 8:37 :
Et pourquoi les européens qui ont besoin de finance garderaient leur capital en Europe? Surtout quand les députés européens commence à pondre ce genre de taxe.
Réponse de le 09/03/2011 à 10:57 :
La menace d'aller en Asie du milieu des affaire est un MYTHE. Il ne sont pas pret a mettre leur vie et leur placement sur un marché aussi 'instable'. Hier Dubai, demain Hong Kong apres demain ailleurs.
Réponse de le 11/03/2011 à 11:49 :
Un mythe? Les institutions financières présentes à Singapour ou Hong Kong n'existeraient-elles donc pas? On nous aurait menti?

L'Asie instable? Et l'Europe endettée jusqu'au cou alors? L'Espagne a encore vu sa note dégradée récemment.
Réponse de le 12/03/2011 à 16:56 :
Des institutions financières , il y en a même au Japon 3 fois plus endetté que la France (et qui a vu lui aussi sa note baisser) ... et c'est un petit eu normal qu'il y en ait en Asie , personne n'a dit qu'elles n'existaient pas en Asie ... la seule chose que tu démontres Ahaha c'est qu'il y en a partout et qu'il y en aura partout ... Maintenant si une certaine "finance" n'aime pas les pays endetté qui lui ont permis de survivre en rachetant ses actifs pourris (c'est encore en cours en Irlande) ... le moins que l'ont puisse dire c'est que c'est une belle ingratitude !
a écrit le 08/03/2011 à 17:33 :
C'est un concept intéressant, mais le vote du Parlement compte pour beurre. D'abord, c'est la fuite en avant, ils ne savent plus comment augmenter les taxes, il vaudrait mieux baisser les dépenses, mais ce n'est politiquement pas correct. Ensuite, ce qui est embêtant avec ce genre d'initiative, c'est qu'avec un clic de souris je déplace mes avoirs où je veux dans le monde, bien évidemment là où aucune taxe n'est prélevée, car l'Europe croule sous les taxes et ce n'est pas de mettre encore une taxe qui est très intelligent et fera avancer la cause européenne.
Réponse de le 09/03/2011 à 2:15 :
D'un clic de souris oui ... mais pour les récuperer tu prendra l'avion et pour revenir tu passeras la douane avec ta valise pleine de billets . Ceci dit cela change pas grand chose pour tous ceux qui exploitent déjà maintenant les paradis fiscaux ...
Réponse de le 09/03/2011 à 11:55 :
A Ahbon : Pourquoi revenir avec l'argent ? pour payer de la TVA ? tu le dépense sur place pour y passer d'excellentes vacances.
Réponse de le 10/03/2011 à 3:04 :
@ Blablabla: tu crois qu'ils ont attendu cette taxe ??? et les paradis fiscaux ? et notre Johnny national qui a quitté la France ... ça sera pas pire ... quand à ceux qui ont des clients en Europe .. inévitablement il devront faire une petite transaction par là si ils veulent garder leur client Européen
a écrit le 08/03/2011 à 17:14 :
Aucune chance d'aboutir, car certains états membres seraient plus lourdement taxé que les autres, comme le Luxembourg ou le secteur financier représente 40% de son PIB. De plus cela aurait comme effet de donner encore plus d'impulsion à la délocalisation 'financière' vers Singapour, Hong Kong (voir HSBC) et même la Suisse qui n'est pas dans l'UE...encore une mesure anti-compétitive.
a écrit le 08/03/2011 à 17:12 :
Ils vont juste tuer la finance européenne et comme les US vont tomber bientôt les entreprises qu'ils veulent taxer iront tous offshore ou en Asie. La fin de l'Occident est proche.
Réponse de le 11/03/2011 à 6:30 :
"ils vont juste tuer la finance europeenne". La bonne blague!. Si tu tues un contribuable avec 0.05% de taxe, les actifs (pas les capitaux qui dorment, mais les c... comme moi qui se levent le matin) seraient morts depuis longtemps.

Et quand bien meme votre vision delirante devient realite, le monde vivrait mieux, autrement, sans les speculateurs.
a écrit le 08/03/2011 à 16:55 :
Les transactions financières, celles sur les marchés ?; donc même les transactions des particuliers ??
Réponse de le 08/03/2011 à 17:26 :
Je voudrais bien le savoir ? si c est cela nous allons venir au bas de laine - on prete de l'argent aux entreprises et l'on serait taxe je dis NON -
Réponse de le 08/03/2011 à 19:14 :
Rubis : le seul moment ou vous donnez de l'argent aux entreprises c'est lors d'une émission de nouvelles actions. 99 % des transactions en bourse sont des échanges d'actions déjà émises qui ne donnent absolument rien aux entreprises.
De rien.

Réponse de le 08/03/2011 à 21:53 :
MERCI Greg le prolétaire - lorsque j'achete des actions je donne de l'argent aux entreprises - si je fais des aller et retour ds mes cptes la cela s'appelle faire des "transactions" et je ne donne rien aux entreprises - bien compris et merci beaucoup -
a écrit le 08/03/2011 à 16:41 :
L'article est un peu vague sur l'assiette de cette taxe, quel type de transaction ? ou toutes indistinctement ? Mais oui c'est une bonne initiative qui permettrai de limiter la spéculation notamment avec ces transactions totalement automatisées et robotisées, programmées pour acheter et vendre en une fraction de seconde sur des sommes colossales... Renvoyer au niveau mondial est evidemment la meilleure chose mais c'est hélas aussi la pire car c'est un moyen d'étouffer l'idée car il n'y aura jamais unanimité sur un tel sujet.
a écrit le 08/03/2011 à 16:34 :
Souvenons-nous que le "Socialisme" n'est qu'un herzat soft du "Communisme" qui a, comme chacun le sait, apporté le bonheur partout où il a été appliqué... avec le succès que l'on sait.
Réponse de le 08/03/2011 à 17:09 :
@ henry: peut-être que le pseudo-capitalisme qui consiste à faire le beau avec l'argent du contribuable est la panacée ???
Réponse de le 08/03/2011 à 18:31 :
Bon point. Mais ce pseudo-capitalisme vient du fait que les politiciens ont peur de laisser tomber les entreprises qui ont échoué lamentablement. Et là ils les renflouent pour les taxer par la suite. Résultat elles vont partir, l'argent des sauvetages dans les valises. Je dis oui à un vrai capitalisme où les requins de la finance sont traités comme tout un chacun. Mais cela ne viendra pas d'une quelconque taxe.
Réponse de le 09/03/2011 à 2:21 :
Le système idéal ultralibéral : "socialisons les pertes (banques , GM, ...etc) et individualisons les prises de bénéfices avec le moins d'impôt possible ", ne marche pas c'est juste mathématique ... Donc plutôt que de payer plus d'impôts ou de réduire les dépenses , d'abord arrêtons de renflouer les banques , reprenons notre pognon et laissons les crever ... c'est ça le libéralisme non ? laisser crever les entreprises en déroute ! (qui pratiquent la criminalité financière et la spéculation)
a écrit le 08/03/2011 à 16:24 :
qu'ils commencent par balayer devant leur porte et faire des économies.Déménager tout les six mois quel gachis. subventionner le blé et et le mais dont les prix flambent; voir tous les priviléges des euro deputés etc etc
Réponse de le 09/03/2011 à 2:26 :
Et les bonus a millions alors que l'on n'a pas encore commencé a remboursé en tant que contribuables les milliards qu'on leur a donné pour les renflouer ... nous ne sommes que des moutons , on bêêêle ... c'est tout ce que l'on sait faire ! non il faut récupérer ce qu'on leur a donné cette taxe est rien (200 milliards) a coté de ce que la finance a reçu !!!!!!! des milliers de milliards ... pollueurs payeurs , qu'ils payent!
Réponse de le 09/03/2011 à 6:09 :
Peut on ecrire un commentaire plus idiot et moin bien informe que le tient ahbon?
Réponse de le 10/03/2011 à 3:00 :
@Chinanumbert1: le tien ... si argumenté ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :