Coup de frein sur la croissance américaine

 |   |  268  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
La croissance du PIB des Etats-Unis a nettement ralenti au premier trimestre. Par rapport au trimestre précédent, le PIB n'a progressé que de 1,8% en rythme annuel, après 3,1% en fin d'année 2010. Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont, de leur côté, augmenté de manière inattendue.

La croissance américaine du premier trimestre a été moins forte que prévu tandis que l'inflation de base a été plus élevée qu'anticipé, selon le département du Commerce. Le produit intérieur brut (PIB) de la première puissance économique mondiale a ainsi augmenté de 1,8% sur un an sur les trois premiers mois de l'année, contre 3,1% au trimestre précédent et 2% attendu par les analystes.

Ben Bernanke, président de la Réserve fédérale, avait préparé le terrain mercredi en disant que le PIB du premier trimestre serait sûrement en dessous de 2%.

Par ailleurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont augmenté contre toute attente lors de la semaine au 23 avril, à 429.000 contre 404.000 (révisé) la semaine précédente, a annoncé ce jeudi le département du Travail. Les inscriptions de la semaine au 16 avril ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 403.000.

La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 408.500 contre 399.250 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités s'est élevé à 3,641 millions lors de la semaine au 16 avril (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 3,709 millions la semaine précédente.

Enfin, les promesses de ventes de logements ont augmenté beaucoup plus qu'attendu sur le mois de mars, selon l'Association nationale des promoteurs immobiliers. D'un mois sur l'autre, cette progression s'établit à 5,1%, alors que les analystes tablaient sur une augmentation de 1,5% après +0,7% (révisé de +2,1%) en février. Sur un an, les promesses de ventes s'inscrivent en baisse de 11,4%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :