Les Allemands condamnés à prendre leur retraite à 69 ans ?

 |   |  548  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les "cinq sages" conseillers du gouvernement ont remis un rapport inquiétant sur l'évolution démographique du pays. Selon eux, il n'y pas d'alternative à un nouveau relèvement de l'âge de départ à la retraite.

Angela Merkel vient de proposer d'harmoniser l'âge de départ à la retraite en Europe en pointant du doigt la Grèce, l'Espagne et le Portugal. Mais il lui faudra peut-être aussi imposer dans son propre pays un nouveau tour de vis sur le sujet. C'est du moins une des conclusions du rapport des cinq "sages" économistes chargés de conseiller le gouvernement sur la démographie. Selon ce document (A lire ici en allemand), le relèvement de l'âge de la retraite à 67 ans d'ici à 2029 devra être suivi d'un relèvement à 68 ans avant 2045 et à 69 ans avant 2060.

C'est pour les experts, la seule façon de résoudre la terrible équation démographique à laquelle va être confrontée l'Allemagne dans le prochain demi-siècle. Compte tenu de son faible taux de fécondité et de l'arrivée de "classes creuses" à l'âge adulte, l'Allemagne va en effet connaître une "saignée" dans sa population d'ici à 2060. Avec un solde migratoire nul (perspective pessimiste), la population pourrait baisser de 24 millions de personnes, soit 30 % des actuels 81,9 millions d'habitants du pays.

En 2060, un Allemand sur trois aura plus de 60 ans

Dans une perspective optimiste d'un solde migratoire positif moyen de 200.000 personnes par an, la population reculerait cependant, selon les sages de 12 millions de personnes, soit une baisse de 15 %. Cette population réduite serait, de surcroît, nettement plus âgée : en 2060, un Allemand sur trois devrait avoir plus de 60 ans et un sur sept plus de 80 ans. Cette mutation radicale implique des défis immenses pour la République fédérale. "La baisse des personnes en âge de travailler va ralentir la croissance économique dans l'avenir », soulignent ainsi les sages qui parlent d'un "développement inquiétant".

Il convient donc pour les sages de prendre des mesures favorisant l'entrée des femmes sur le marché du travail et l'amélioration de la productivité par une meilleure formation. Les économistes proposent également de favoriser l'immigration de personnels qualifiés. Sans cela, le niveau de vie par habitant ne devrait progresser en moyenne par an "que" de 0,7 à 1,3 %.

Si rien n'est fait, la dette passera à 270% du PIB

Mais, affirme le rapport, "le plus grand défi de ce changement démographique concerne l'assurance sociale, particulièrement les branches retraite et maladie". Si rien n'est fait, il manquera chaque année 3,1 % au budget de l'Etat pour financer ces branches. Une perspective qui, en 2060 aurait pour conséquence de porter la dette du pays à 270 % de son PIB contre 80 % aujourd'hui.

Les sages jugent que l'impôt seul ne pourra remplir ce "trou". Pour le réduire d'un point, il faudrait ainsi augmenter le taux de base de l'impôt sur le revenu de 14 à 15,6 % et le taux le plus élevé de plus de 5 points à 50,2 %, ou bien faire passer la TVA de 19 à 21,6 % pour le taux normal et de 7 à 8 % pour le taux fixe. Quant à l'option des cotisations, une hausse de l'ensemble des cotisations à 48,5 % du salaire brut contre 39,7 % aujourd'hui. Il est donc inévitable, pour les sages, d'en passer par un relèvement de l'âge de départ à la retraite. Reste à savoir si les politiques lanceront dès maintenant un tel chantier alors que les Sociaux-démocrates, à l'origine du relèvement de l'âge de la retraite à 67 ans en 2007, avaient proposé l'an passé "une pause" dans ce processus.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2011 à 20:50 :
Le plus grand problème vient surtout du fait qu'en Allemagne presque rien n'est fait pour inciter les jeunes à faire des enfants. Ils ne touchent pas de prime de quoi que ce soit durant la grossesse, ni après d'ailleurs! Le pire de tout c'est qu'il existe très peu de maternelles ou de "nounous" et l?État ne fait rien pour que çà change. Il faut chercher une place dès que l'on tombe enceinte sinon c'est la galère. Ma fille a dû prendre une année sabbatique uniquement parce-qu?il n'y avait pas de place de libre dans sa ville!!! Cela était déjà un problème il y a 30 ans lorsque j'y habitais et le problème perdure, rien n'a été fait ou tellement peu!
a écrit le 20/07/2011 à 15:10 :
L'avis de spécialistes de la retraite :
http://www.spac-actuaires.fr/publications/2011-05-05-retraites-et-demographie.html
a écrit le 19/05/2011 à 17:35 :
C'est avec étonnement que je vois mélanger ici retraites et temps de travail! Or cela n'a rien à voir. La retraite est abondée par une somme calculée individuellement ou collectivement ou par quelque moyen que ce soit. C'est l'effort correspondant et son moyen de gestion intermédiaire qui permet de déterminer le niveau de retraite versé. Par exemple on peut travailler peu et verser beaucoup. La correspondance travail n'a donc réellement rien à voir contrairement à ce que l'on semble vouloir faire croire. C'est l'erreur courrante : au lieu de mesurer la capacité dépargne laissée au travailleur, il est d'usage de partir dans un délire d'espérance de vie souvent trafiqué qui n'a aucune relation. La retraite du privé (les fonctionnaires disposaient d'assurances depuis plus d'un siècle à ce moment là) telle qu'elle a été présentée à la fin de la guerre pour la France et d'autres pays européens n'a été qu'une escroquerie, il faut le dire, un schéma Ponzi, une cavalerie, du Madoff bien tassé. Il faut en prendre conscience et rectifier le calcul comme punir les coupables. Une solution existe que je nomme la "françaction" sorte de participation privée mais collective basée sur l'idée du LBO. Les allemands seront un parfait test des solutions à venir que nous ne manquerons pas de devoir affronter à notre tour, sauf à travailler indéfiniment et encore... cela ne suffirait pas.
Réponse de le 20/05/2011 à 16:20 :
C'est oublier que le système mis en place après la guerre a permis aux plus anciens de percevoir une retraite alors qu'ils n'avaient jamais cotisés. C'est le principe de la répartition. Le revers de la médaille est que le système doit perdurer pour ne pas léser les derniers cotisants. Par ailleurs dire que la retraite est indépendante de la durée de vie est une absurdité puisqu'il s'agit en fait d'une "rente viagère" Il y a nécessité d'une coordination : cotisations ? date d'attribution ? espérance de vie ? pension; Toutes ces données sont interdépendantes. MLon cher Corso vous avez tout faux
Réponse de le 09/06/2011 à 21:05 :
Effectivement, c'est simple et arithmétique. Si l'espérance de vie augmente alors la part des retraités dans la population (à âge de départ à la retraite inchangé) augmente. Ceci dégrade donc automatiquement le ratio actifs sur retraités et donc creuse les déficits des caisses de retraite! D'où la nécessité de relever l'âge de départ à la retraite. Mais ceci n'est pas possible dans une société comme la France où après 50 ans on n'existe plus!
a écrit le 19/05/2011 à 16:37 :
si ils y arrivent a leur retaite,bon courage
a écrit le 19/05/2011 à 16:32 :
les pauvres si ils y arrivent a leur retraite
a écrit le 19/05/2011 à 16:15 :
Il est sûr qu'il faudra être réaliste à l'avenir et adapter l'age de la retraite à l'évolution de la durée de vie. Quant à ceux qui trouvent qu'à 69 ans on est "foutu", ils sont sans doute bien délabrés bien avant cet âge. Je viens de passer une journée sportive avec des plus de 70 ans, et l'on peut s'apercevoir que beaucoup sont encore en très bonne forme (et pour que vous ne souleviez pas le problème, ce sont des gens qui ont travaillé au dessus de la moyenne au cours de leur vie)
Réponse de le 19/05/2011 à 17:45 :
je ne suis pas d'accord avec vous :j'ai cet age et avant 63 ans aucun probleme ,mais depuis la machine a lachée .....J'étais sportif ,pas gras , pas alcolo ,pas stresse outre mesure et avait un bon job .La génétique n'est pas la meme pour tous .
Réponse de le 20/05/2011 à 5:15 :
j ai étais ouvrier vitcole pendant plus de 10ans aujourd hui bucheron....je constate avec le temp que les ouvriers du méme secteur quand il arrive a 50ans commence à fatiguer sérieusement et as 60ans quand par exemple, ouvrier viticole avec toutes c est conséquence types produits phyto et bien l espérence de vie en prend un sérieux coup!!!!!!!!!alors les leçons
Réponse de le 20/05/2011 à 9:57 :
Il est vrai qu'il y a une inégalité totale en ce qui concerne le vieilissement des individus. Certains sont d'ailleurs vieux à 40 ans (c'est dans la tête). L'hygiène de vie est sans doute l'un des éléments les plus importants et elle s'est bien améliorée depuis des décennies. Les conditions de travail et de l'environnement jouent aussi. J'avais plutôt tendance à parler de moyenne et non de cas individuel.
a écrit le 19/05/2011 à 16:08 :
Mais alors pourquoi les Allemands devraient se serrer la ceinture prendre 4 semaines de vacances et prendre leur retraite à 69 alors que les Français puissent la prendre à 62 ans et leur 5 semaine de vacance, autrement dit que l'épargne des Allemands servent aux cigales françaises ? c'est du reste ce qui chiffonne la chancelière allemande.
a écrit le 19/05/2011 à 15:20 :
voila ce qui arrive quand on confie le pouvoir a un pitbull
remarquez on a pas fait mieux en France avec notre roquet
Réponse de le 19/05/2011 à 16:11 :
Quel animal vous attribuez-vous : une sangsue ?
a écrit le 19/05/2011 à 13:16 :
Des bosseurs à qui les pays du Sud de l'Europe, demanderont, demain, qu'ils mettent la main au porte-feuilles pour les aider à sortir de leur merde... s'ils disent NON ! On entendra, alors, parler de l'égoïsme Allemand !!!
a écrit le 19/05/2011 à 9:45 :
69 c'est un bon chiffre érotique. Mais à 69 ans cela devient plus compliqué la bagatelle. Enfin bon, pour profiter de la vie il ne faudra pas compter sur la retraite en bonne santé à l'avenir (et faut-il être encore en vie).
a écrit le 19/05/2011 à 8:47 :
Le problème qui se pose estcelui du mode de fianacement des retraites. mme MERKEL continue sa politique de réduction d'impôt pour les entreprises et les plus aisés. résultat cet argent va se planquer dans les paradis fiscaux proches: Luxembourg, Suisse ou plus lointain au profits de quelques privilégiés.
a écrit le 19/05/2011 à 8:14 :
sympa la photo-cliché
a écrit le 19/05/2011 à 7:12 :
Les politiques sont très fort pour regarder par le petit tour de la lorgnette. On appelle cela aussi des technocrates! Ils prennent un petit bout de système pour expliquer que c'est magnifique sans rien regarder du fonctionnement d'ensemble. Fut un temps, on nous citait les USA comme exemple en particulier sur leur temps de travail (2 semaines de vacances). Par contre, on "oubliait" de nous expliquer que l'employé" américain augmente ses semaines de vacances en fonction de l'anciennté et fait 9h-17h et respecte cela scrupuleusement (idem en Angletterre où ils peuvent rester 1h à lire avec un sandwich à leur poste à l'heure de la pause de midi). Or, un rapide calcul montre que cette différence journalière correspond à... 3 semaines de vacances par an!
Réponse de le 19/05/2011 à 7:49 :
et si on parlait retraite ?.Les Américains financent la leur par les fonds de pension.
Par contre vous avez raison en 1981 les politiques Français on retourné la longue vue !.élection quand tu nous tiens !
Réponse de le 19/05/2011 à 9:56 :
J'ai travaillé aux USA et en Allemagne et je confirme que pour tous les postes qualifiés, cela se passe selon votre description, en tous cas avant la crise. En France nous sommes arrivés dans l'extrême opposé, encore plus avec les 35h ! Chaque minute de travail est comptabilisée mais au final, beaucoup de salariés doivent faire des heures supp qui souvent ne sont pas rémunérées, notamment dans les PME.
Le problème est toujours le même en France, on fait des lois extrêmement contraignantes et le but du jeu est ensuite de savoir comment chacune des parties - patron ou salariés - va pouvoir arnaquer ou contraindre l'autre par la force. En agissant de la sorte, nous arrivons à la prouesse de concilier le pire de chaque système. C'est en quelque sorte le génie français ! Le fond du problème est là... les français sont incapables de négocier et de respecter ensuite la parole donnée.
a écrit le 19/05/2011 à 7:03 :
C'est un simple problème de raisonnement;il faut raisonner avec le circuit production-consommation,et non avec le circuit keynésien:tout s'arrange.
a écrit le 19/05/2011 à 0:32 :
En fait, l'Allemagne est un modèle que lorsque ça arrange ?!
Réponse de le 19/05/2011 à 4:31 :
Oui bien souvent on prends des pays en exemple quand c'a arrange. Il y a peu c'etait l'angleterre, l'espagne, l'irlande...pour leur politique fiscal, leur taux de chomage...
Mais ca c'est du passe, nos chers liberaux (les ceusses "qui ont du talent") sont obliges d'aller piocher ailleurs. Tiens pourquoi pas la chine ?
Réponse de le 19/05/2011 à 6:02 :
Entierement d' accord avec boss! que n' a t on pas dit sur l' Irlande dans le passé "le tigre de l' europe, le modèle a 4% de chomage, la terre favorite d' investissement..."
Maintenant que tout par en sucette, le Vietnam et le Cambodge avec des salaires a 80$/mois vont peut etre suivre comme exemples...a ridicule, ridicule et demi
Réponse de le 19/05/2011 à 7:29 :
Vous simplifiez les choses et les libéraux n?ont rien à voir là-dedans. La natalité ne peut que se comprendre que sur une génération au minimum. La dénatalité Allemande vient de l?époque de la guerre et l?Allemagne va en payer les conséquences bientôt. De même pour le Japon qui lui pourtant a été un modèle dans ce domaine là aussi après la guerre ! Pour la Chine , vous ne croyez pas si bien dire ,l?âge moyen est élevé et seul un tiers de la population a accès au prestations sociales ,pour les autres rien est prévu ,c'est-à-dire pour presque 1 milliard d?habitant.
Donc pour l?Allemagne il faudra faire appel à une population extérieure .Le Japon lui ne veut pas entendre parler d?immigration, quant à la Chine il faudra payer (très cher).
Enfin vous semblez opposer les libéraux et les autres.ça ne se passe pas comme cela en France qui elle fait des enfants .Ceci est du à l?extraordinaire politique de la famille faite aussi bien par la gauche que par la droite depuis la guerre ,les prestations sociales sont constantes toujours en évolution (bref on peu compter dessus ).Il y a donc une stabilité et non pas une insécurité de la politique de la famille Française.
Pour l?Irlande vous êtes hors sujet .
a écrit le 18/05/2011 à 23:13 :
Je m'aperçois que les jeunes attendront longtemps leur retraite, et je me demande si il est judicieux de cotiser dans son propre pays pour ne rien recevoir quant notre tour viendra.
Réponse de le 19/05/2011 à 6:45 :
La France n'est pas dans la même situation que l'Allemagne en ce qui concerne la démographie et le problème des retraites est de ce fait moins fort que chez eux. Néanmoins, si nous choisissons de persévérer dans le projet européen, il faudra certainement se montrer solidaire des allemands... Sinon mieux vaut arrêter de suite.
a écrit le 18/05/2011 à 21:11 :
Dans ma famille les hommes meurent avant 65 ans, j'en ai donc rien à faire de la retraite c'est un truc pour les riches et bien portants pour vivre sur le dos de ceux qui meurent au boulot avant. alors je fais tout pour ne pas cotiser et conserver l'argent pour moi, car la retraite c'est de l'arnaque, la vérité est que c'est juste une histoire d'argent et non de "mérite" ou d'utilité, alors oui à la retraite pour les pauvres et âgés( car vieux et usés ce qui revient à la même chose qu'une pension pour invalidité donc le terme retraite ne sert à rien), mais pas pour ceux qui ont un patrimoine suffisamment élevé, que ces derniers vivent sur LEUR patrimoine.
Bref, la retraite, un truc injuste et malsain à abolir d'urgence, ça coule le pays.
Réponse de le 19/05/2011 à 0:34 :
Par pitié, pour plus de lisibilité, utilisez tous les outils dont dipose la langue de Molière, à savoir .... La ponctuation. De rien. ;)
Réponse de le 19/05/2011 à 0:39 :
Je connais des gens qui ne sont pas invalides et qui n'ont pas suffisamment de patrimoine pour en vivre ... ma grand mère , ma mère et qui actuellement bénéficient d'une retraite petite mais décente ... avec votre système xavier-marc , elles ne toucheraient plus rien , et moi j'aurais moins de cotisations a payer , GENIAL !! mais j'aurais a charge ma mère, ma grand mère et le constitution d'un patrimoine pour ma propre retraite (je n'ai pas d'enfants et si j'en avais faudrait payer les études) .... Pas sûr que ce soit une bonne affaire votre truc, pas sur qu'elles apprécient être dépendantes de moi pour s'acheter leur médicaments .... Si ce n'est le mirage d'une baisse des cotisations en oubliant la disparition des prestations qui vont avec et les conséquences qui vont avec .... bon si j'étais un fils et petit fils indigne et qu'alors je les laisse se démerder seules a faire la manche , LA CA SERAIT RENTABLE !!! Bref a moins de vivre seul comme un con , de toute manière quelque soit le système IL FAUDRA PAYER !!
a écrit le 18/05/2011 à 20:35 :
Perspective inquiétante. Et l'on comprend de traiter les autres de fainéants... Rien ne vaut d'être rentier, en effet.
a écrit le 18/05/2011 à 20:30 :
Belle photo
a écrit le 18/05/2011 à 20:14 :
En france nous aurons également la retraite a 69 ans -
Réponse de le 19/05/2011 à 14:58 :
rectification: En France nous n'aurons plus de retraite qui puisse maintenir un niveau de vie au moins égal à la retraite d'aujourd'hui... Juste préparez vous et économisez.
Réponse de le 19/05/2011 à 14:58 :
rectification: En France nous n'aurons plus de retraite qui puisse maintenir un niveau de vie au moins égal à la retraite d'aujourd'hui... Juste préparez vous et économisez.
a écrit le 18/05/2011 à 20:13 :
Tout n'est pas rose et merveilleux dans le modèle germanique "qu'il faut copier à tout prix". Une fois encore voici une différence avec la France qui fait de cette volonté de singer autrui une ineptie politique issue d'un manque total de vision et de politique de gestion pour la France. Comme à l'école, quand on a pas d'idée on copie le voisin... même s'il se trompe. En filigrane, on voit que les taux d'impositions sont équivalents à ceux en France voir sensiblement supérieur pour les cotisations...
a écrit le 18/05/2011 à 19:38 :
Je propose le boulot jusqu'à la tombe. Comme ceci, plus de problème d'âge de départ à la retraite !
Réponse de le 19/05/2011 à 0:42 :
C'est le but effectivement ... bon petit à petit ...
Réponse de le 19/05/2011 à 10:22 :
Et que croyez-vous que nous arrivera?
J'ai 46 ans, je paye des sommes monstres pour nourrir les retraités de ma géneration parente; partis à la retraite à 60 ans et qui attendent etre maintenus jusquà leurs 95 ans, et en meme temps je dois mettre de l'argent de coté pour moi, car la retraite de l'etat, pour ma generation, il y en restera 300 euros p.p.
Ecrit de Francfort sur le Main

S.
a écrit le 18/05/2011 à 17:49 :
Si ca continue comme ca les allemands auront des francais, grecs, espagnols pour travailler chez eux car dans leur pays d origine ils n auront comme avenir le RMI

donc le probleme de payer les retraites ne sera pas si terrible.
a écrit le 18/05/2011 à 17:17 :
Eh oui bientot ca sera le tour de la France !
Réponse de le 18/05/2011 à 19:46 :
On n'a heureusement pas leur natalité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :