Madrid : les JMJ sont priées de ne pas coûter trop cher

 |   |  594  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les dizaines de millions d'euros que vont coûter les Journées Mondiales de la Jeunesse, qui ont lieu du 6 au 21 août à Madrid, font polémique. Les "Indignés", dont le mouvement est parti de la capitale espagnole, s'inquiètent en particulier des dépenses liées au rassemblement catholique en cette période de rigueur budgétaire.

Puerta del Sol à Madrid, les ?Indignés? ont dû laisser la place aux catholiques. La capitale espagnole pourrait accueillir jusqu?à 1,5 million de fidèles chrétiens entre le 16 et le 21 août dans le cadre des XXVIe Journées Mondiales de la Jeunesse.

Mais, en pleine crise des dettes souveraines, et alors que le pays a mis en place un plan de rigueur budgétaire, l?événement fait polémique. Derrière le mot d'ordre  "Avec mes impôts, non!", des milliers de manifestants anti-pape sont ainsi attendus mercredi, la veille de la venue de Benoît XVI en Espagne. Au coeur de leur colère notamment, le coût du rassemblement pour les contribuables. 

Des JMJ "austères"

Les organisateurs évaluent le coût total du rassemblement entre 55 et 62 millions d'euros. Et, sur sa gestion, le Vatican se veut exemplaire. En octobre, le cardinal de Madrid, promettait déjà des JMJ ?espagnols, austères et festifs?. Au premier jour de l?événement, le message est à nouveau répété. "L'équipe espagnole a vraiment tout fait pour limiter les coûts, c'est moins 20% du budget de Sydney, qui s'est déroulé il y a donc trois ans, en 2008", a ainsi assuré le porte-parole des Evêques de France Mgr Bernard Podvin au micro de RMC ce mardi.

Officiellement, l?événement doit être autofinancé à 70% grâce aux frais d?inscription et au mécénat privé. Les participants doivent ainsi débourser entre 30 et 210 euros pour s?inscrire aux JMJ selon la durée choisie et l?hébergement. Le logement des quelques 450.000 pèlerins venu du monde entier est assuré par des familles d?accueil mais aussi grâce à des écoles ou des salles de sport mis à disposition des groupes. En tout, quelques 1.400 lieux abriteront les jeunes catholiques durant ces cinq journées. Ces derniers pourront se déplacer dans la ville grâce à des tickets de transport à prix réduits. Près de 6 millions de repas leur seront aussi servis grâce à réseau de restaurateurs espagnols (Ferhcarem).

Mécènes privés

Quant à l?obole des mécènes privés, provenant des entreprises espagnoles, elle fait aussi grincer des dents en Espagne. Participent entre autres au sponsoring la banque Santander, l?entreprise de télécoms Telefónica ou encore le constructeur automobile américain Ford. Déclaré ?d?intérêt Public Exceptionnel?, par la loi de budget 2010, l?événement permet d?obtenir des déductions fiscales sur les sommes engagées par les entreprises. L?Eglise compte en outre sur des dons par SMS (1,20 euro par message) ou par Internet, ainsi que sur de nombreux produits dérivés, des images pieuses aux chapelets, en passant par l?eau bénite.

Toutefois certains coûts ne sont pas pris en compte, comme les frais engagés pour assurer la sécurité des participants. Quelque 10.000 policiers sont ainsi mobilisés.

Manque-à-gagner

Le comité organisateur évoque par ailleurs un ?bénéfice de 100 millions d?euros pour l?économie espagnole?. Un optimise que ne partagent pas les commerçants madrilènes. Leur principal syndicat, la ?Confederación de Comercio Especializado de Madrid? (Cocem) a ainsi adressé une lettre au ministère de l?intérieur réclamant des compensations pour les 30 millions d?euros de manque-à-gagner prévus à cause des JMJ.

Ils se plaignent aussi des pertes dues au mouvement du ?15-mai? engagés par les ?Indignés? qui manifestent leur opposition aux restrictions budgétaires depuis plusieurs mois sur la Puerta del Sol.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2011 à 16:18 :
Le sacrifice humain est à l'origine de toute société, insititution, il faut lire René Girard... Et Jésus défendait les victimes, mais l'Eglise... L'Eglise ne me fait pas regretter de ne pas avoir la foi sinon je devrais avoir honte de cette institution. L'Eglise a fait un hors sujet de deux mille ans sur la sexualité, par exemple. Jésus n'en parle pas mais cela obséde ses clercs. Conséquence : il parait qu'il pourrait y avoir une manifestation d'homosexuels hostiles au pape. Quand je pense que pape, Indignés et militants homosexuels devraient pour s'unir pour défendre les victimes économiques, sexuelles et autres...
Réponse de le 17/08/2011 à 21:21 :
Jésus ne parle pas de la sexualité? Faut lire l'évangile avant de dire n'importe quoi, mon p'tit père...
a écrit le 17/08/2011 à 15:30 :
Moi qui croyait -toutes- les religions finies, toutes. Que ne faut-il pas faire pour faire perdurer...
Réponse de le 17/08/2011 à 21:08 :
Ayez foi en l'argent, et vous pourrez mourir riche. C'est extrêmement important de mourir riche....
a écrit le 17/08/2011 à 9:14 :
je en connais pas beaucoup de catholiques pratiquant mais le peu que je connais ont un fort engagement envers une ou plusieurs associations et sont bien plus tolérants que la plupart des athées dont je fais partie. ces JMJ se font sans violence, je ne vois pas pourquoi on leur tape dessus. Pour la gaypride, ça dérange personne non?? dans toute grande manifestation il y'a un encadrement policier pour notre securité, que ce soit un match de foot, le 14 juillet ou autre. On ne peut pas critiquer lorsque l'evennement en question ne correspond pas à notre petite personne, il faut respecter un peu les autres.
a écrit le 17/08/2011 à 8:05 :
Le coût, comme abondamment commenté, est assumé par les participants, hors il est vrai la sécurité (mais quid des JO, des matchs de foot...???)
D'autre part, une étude réalisée par le BCG pour les JO de Paris montrait l'impact très positif sur le tourisme des grands évènements (JO, coupe du monde de foot...) Il en sera de même avec les JMJ. Comme le tourisme est la seule chose qui reste à l'Espagne avant la faillite, tout ce qui peut aider est bon à prendre
a écrit le 16/08/2011 à 15:22 :
Pffffff ! Quel article mesquin et de gagne-petit... Dans la Tribune, en plus ! Une manifestation de cet ordre et de cette ampleur est certes génératrice de coûts, mais ces dépenses sont réinjectées dans l'économie... Pas la peine d'avoir lu Keynes pour le savoir. Et puis fichez-leur donc la paix aux jeunes catholiques, au lieu d'attiser une mauvaise conscience à deux balles. Quoi de plus légitime que de se rencontrer, de faire la fête, de se ressourcer, quand on partage les mêmes idéaux ? On n'en fait pas tant de cas pour les JO ou le foot. Et là, au moins, il n'y a pas de débordements et d'hooliganisme.
Réponse de le 17/08/2011 à 21:10 :
Quelques paroles de bon sens dans un monde de brutes, sans culture.
a écrit le 16/08/2011 à 13:10 :
A chaque JMJ c'est toujours le même refrain: le coût... Mais non cela ne coûte rien au pays qui les reçoivent. Réjouissons-nous de ces jeunes catholiques ou non d'ailleurs, qui se précipitent à ces journées porteuses d'espoir. Cela nous change des propos des médias très souvent sources d'angoisse pour les jeunes.
a écrit le 16/08/2011 à 12:56 :
Concidérations indignantes! les pélerins vont apporter beaucoup d'argent a la ville de Madrid, hotels, commerces divers...les indignés sont indignants avec leurs remarques débiles...
a écrit le 16/08/2011 à 12:55 :
Je comprends donc que ces indignés, qu'on voulait nous montrer comme un groupe apolitique, est en fait un mouvement gauchiste avec toute la caricature qui l'accompagne, dont bien entendu l'anti-christianisme. Mais ne jamais s'indigner sur d'autres dépenses très politiquement correctes, qui sont normales pour les indignés. Commentaire d'Henri Groues : les catholiques comptent parmi les plus nombreux donateurs pour des tas d'oeuvres en faveur des pauvres, ce qui ne les emppeche pas d'aller aux JMJ, où ils paient le prix pour ne pas faire payer le contribuable.
a écrit le 16/08/2011 à 12:54 :
amen
a écrit le 16/08/2011 à 12:50 :
Il est tout de même satisfaisant de voir autant de jeunes pour une manifestation pacifique et religieuse.
L'argent dépensée, me semble un faux problème, puisqu'elle est réinjectée dans l'économie.
Réponse de le 16/08/2011 à 15:15 :
Oui, tout à fait !
a écrit le 16/08/2011 à 12:43 :
Oui j'aimerais bien que l'on dise les JMJC" et non pas les JMJ. Cela ne concerne que la jeunesse catholique. Ne faisons pas d'amalgame.
Réponse de le 16/08/2011 à 13:13 :
"Catholique" voulant dire "Universel", votre observation n'a aucun sens...
a écrit le 16/08/2011 à 12:37 :
le pape n ne se pose t'il pas des questions voyant ce gaspillage d'argent alors que des enfants meurent de faim en Somalie et ailleurs ? . Et les jeunes ne sont pas touchés par celà ? . Domage que se laissent entrainer dans ces manifestations qui , n'ont rien d'espirituelles malgrè que elles soient organisées par la religion .
Réponse de le 16/08/2011 à 13:25 :
Les catholiques sont les plus nombreux donateurs pour les associations en faveur des démunis. Les bénévoles catholiques sont aussi très nombreux dans ce genre d'assocations, même non confessionnelles et donnent donc du temps et de l'argent. Ces jeunes catholiques ont peut être plus mouillé leur chemise au cours de l'année en faveur des plus démunis, que ne l'ont fait ces gauchistes indignés. Et ça coute combien leur manifs d'indignés, en service d'ordre ?
Réponse de le 16/08/2011 à 15:26 :
Ouais ! Bravo cath ! Bien ajusté ! M. de los Angeles devrait s'appeler de los Diabolos pour tartiner des inepties pareilles.
Réponse de le 17/08/2011 à 9:09 :
+ 1 cath
Réponse de le 17/08/2011 à 9:09 :
+ 1 cath
a écrit le 16/08/2011 à 12:29 :
Et s'ils annulaient, chaque pèlerin versant le montant de son billet de train pour les pauvres ?
Pas très catholique, ça, hein !
Il y a bien longtemps que la foi s'affiche en pleine lumière plutôt que de se traduire en actes !
a écrit le 16/08/2011 à 12:11 :
Merci aux journalistes de comparer le cout des JMJ avec le cout d'un mois de l'equipe de foot de Madrid (salaires des joueurs, location du stade et diverses installations...).
a écrit le 16/08/2011 à 12:08 :
ET LES JOUEURS DE FOOT ÉCHANGÉS A COUP DE MILLIONS D' EUROS ,
PERSONNE N'Y TROUVE A REDIRE ???
a écrit le 16/08/2011 à 12:00 :
Dieu remboursera le gouvernement Espagnol pour ces dépenses. Pas directement bien sûr, mais vous verrez, le pays se redressera et la dette ne sera plus qu'un lointain souvenir. Enfin, un jour peut-être, gardons espoir.
L'important c'est de croire.

Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour faire perdurer une religion !

a écrit le 16/08/2011 à 11:56 :
Le problème vient aussi des artistes choisis. Un groupe comme www.troisquatorze.org aurait certainement moins coûté et aurait été bien plus approprié.
a écrit le 16/08/2011 à 11:40 :
"L?Eglise compte en outre sur des dons par SMS ainsi que sur de nombreux produits dérivés, (...) en passant par l?eau bénite.". Cela m'étonnerai bien, car il est interdit de vendre de l'eau bénite...



a écrit le 16/08/2011 à 11:38 :
Rayonnement culturel ? Racines de l'Europe ? Rassemblement de la jeunesse du monde entier ? Autant d'aspects non évoqués.

Bizarrement quand il s'agit des catholiques tout n'est qu'argent, mais personne ne dénonce la gaspillage quotidien lié aux mythes de la "terre d?accueil" européenne. Quand on agit au nom du cosmopolitisme bien pensant, nul ne crie aux loups ! Deux poids, deux mesures, deux types de répercussions et de traitement dans les médias...
Réponse de le 16/08/2011 à 12:05 :
Les cultes celtes et Romains sont aux origines de l'Europe. Pas le christianisme qui n'est qu'une vulgaire succursale de la mythologie juive.
Réponse de le 17/08/2011 à 9:06 :
suis ok avec valmont et pas du tout avec erwann
a écrit le 16/08/2011 à 11:38 :
tout comme les JO, cet evennement ne peut avoir que des retombées positives sur les commerces.. manque à gagner.. et pis quoi encore, on oblige pas les restaurateurs, magasins à fermer non??ces italiens sont encore de plus mauvaise foi que les français..
Quand c'est un match de foot qui mobilise nos forces de l'ordre, on grogne mais on ne réclame pas de sous à notre etat surendetté pour manque à gagner!
Réponse de le 16/08/2011 à 11:50 :
Espagnols, pas italiens.
Réponse de le 16/08/2011 à 11:52 :
Italiens ? Espagnols, non ?
Réponse de le 16/08/2011 à 11:53 :
Madrid en Italie ?

Ah d accord....
Réponse de le 16/08/2011 à 11:54 :
"ces italiens sont encore de plus mauvaise foi que les français.." Je ne savais pas que Madrid était la capitale de l'Italie.
Réponse de le 16/08/2011 à 12:34 :
Foot et religion rien a voir, Quand c'est un match de foot qui mobilise nos forces de l'ordre c'est simplement pour le securité civil alors que là l'état espagnol paye pour recevoir le pape dans de bonne condition, quelle honte que se débrouille le pape il sont riche ces chrétins
Réponse de le 17/08/2011 à 9:09 :
oups, excusez moi , grave erreur de geographie...je venais de lire juste avant les economies de berlusconi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :