La rupture entre Israël et la Turquie menace leurs accords économiques

 |   |  342  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après l'expulsion de l'ambassadeur israélien en Turquie, les échanges commerciaux pourraient pâtir de la rupture entre les deux pays. Le tourisme bilatéral s'effondre et plusieurs contrats, notamment dans l'armement, sont sévèrement menacés.

Le divorce entre Ankara et Tel Aviv est consommé. L'ambassadeur israélien en Turquie ainsi que son adjoint devraient quitter le pays d'ici ce mercredi. "A partir d'aujourd'hui, Israël perd un allié régional", a commenté ce mardi le Premier ministre, Recep tayyip Erdogan, quelques jours après avoir annoncé une série de mesures de rétorsion en direction de son ancien allié. Une conséquence du refus officiel d'Israël de présenter des excuses pour la mort de neuf citoyens turcs, dans l'assaut mené le 31 mai 2010 contre bateau Mavi Marmara en route pour Gaza.

Alors que les relations diplomatiques entre les deux pays subissent un important coup de froid, Ankara ne compte pas s'arrêter là. "Nous suspendons totalement nos liens commerciaux, militaires et nos liens dans l'industrie militaire", a ajouté le Premier ministre. Les autorités turques disent également vouloir saisir la Cour internationale de justice. Concrètement, cela devrait mettre en danger le projet de production d'avions F4 et F16 auquel participent les turcs d'Aselsan et les israéliens d'Elbit. L'appel d'offres a été réalisé en 2008 pour un montant de 167 millions de dollars.

Chute du tourisme

Le contrat concernant les suites de l'achat par Ankara de dix avions sans pilote Heron est également sur la sellette. La dégradation des relations entre les deux pays, entamée en 2009 apres l'attaque isarélienne contre Gaza, avait déjà entrainé le gel de projets stratégiques comme la vente de mille tanks Merkave et l'annulation d'un projet de transport d'eau potable entre le sud de la Turquie et Israël.

Quant aux échanges commerciaux, ils ont jusqu'ici résisté à la crise politique, dépassant 3,3 milliards de dollars en 2010, année pourtant noire entre les deux pays. Ils ont par ailleurs de nouveau progressé durant les six premiers mois de 2011 (+28% par rapport à la même période en 2010). Le nombre de touristes israéliens est en revanche en chute libre. Si, en 2008, leur nombre avait dépassé 500.000, il peine à atteindre 50.000 sur les huit premiers mois de l'année 2011.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2011 à 9:18 :
Du calme
La grande forme de son économie, la turquie la doit pour une grande part aux délocalisations européennes (exemple : renault), accords de libre-échanges, etc.
Et pourquoi cela ?
Pour récompenser la turquie d'être l'alliée de l'amérique et d'Israël, même si paradoxalement c'est avec les emplois et l'argent des européens.
L'union européenne n'est ni souveraine ni européenne, mais ceci est une autre histoire.
Donc si la turquie se brouille pour de bons avec ces pays (et pas des rodomontades qu'on s'accorderait des 2 côtés à considérer comme de la poudre aux yeux ), alors on en reparlera pour voir ce qui en devient ...
a écrit le 06/09/2011 à 22:17 :
La réalité géopolitique a changé depuis plusieurs mois. Les pays arabes tous de racines musulmanes se sont libérés ou se libèrent des tyrans. Ils sont assez habiles comme la Lybie de se servir si nécessaire des occidentaux pour se libérer...mais aucun ne veut du néo-colonialisme et de l'impérialisme chez eux. L'occident est depuis trop longtemps intervenu chez eux sous ces deux formes faisant des centaines de milliers de morts et d'autre part rejette la plupart du temps sa culture et sa religion en lui étant rarement favorable politiquement( voir le discurs de Dakar...). Aucun pays musulmans ne pourrait et ne veut jouer la carte de l'occident chrétien . En outre l'iran qui a bien vu les choses ne suit plus la Syrie, voyant de meilleures opportunités dans les pays en voie de libération lybie compris pour l'islam une racine commune de différenciation de l'occident. De même pour la Turquie ou nous avons commis l'erreur stratégique de ne pas l'intégrer à l'Europe. Elle se tourne maintenant vers les pays frères de relgion qu'elle connait bien du temps de l'empire Ottoman qui a duré près de 1000 ans.Sous 10 ou 15 ans alors que l'occident est en faillite, israel compris, la grande union de la méditerranée avec 300 ou 400 millions de musulmans prendra corps avec la Turquie pour l'initier à la démocratie et pourquoi pas l'Iran qui aura fait sa révolution. Israel sera bien alors obigé de respecter le droi du peuple palestinien à une terre qui lui appartient aussi. Parallèlement le monde non occidental non impérialiste, ni colonaliste comme nous développera ses relations avec cette union...et l'oocident? La bible dit " les premiers seront les derniers".C'est bien parti pour , de par les erreurs politique, stratégiques , commerciale, financières de nos dirigeants incompétents. Rome es morte de ses " excès" " de son extrémisme"...de sa décadence morale...ce qui ressemble en tous points à la fin des deux empire contemporain : l'URSS et l'occident.Rod vous vous trompez beaucoup...la Turquie fut l'empire Ottoman qui régna 600 ans sur jusqu'a 20 millions km2.... l'europe ne représente que 10 millions de km2...les usa 9 millions...l'amérique du nord 20 millions de km2
Réponse de le 07/09/2011 à 8:22 :
Ah ? Que faisaient les arabes à Poitiers alors ? Et l'empire Ottoman ne serait-il pas mort lui aussi de ses excès ? Un peu plus d'analyse serait nécessaire...
Réponse de le 07/09/2011 à 15:06 :
Propagande..... 600 ans.... a revoir..... et comme le dit corso Que faisait ils a Poitiers????

Sans oublier que la pour la Totalite du monde Chretien mon chez faut compter les Protestant, les Orthodoxes, les Catholiques, les Reformiste.... ca fait toujours plus de monde que le monde Arabe.....

Enfin dans ta demonstration tu oublie de dire que l Islam, religion qui prone comme la chretienté et la religion juive la tolerance, est gangrenee en son sein par l islmamisme extremiste. L'Islam en devient décadant sous pretexte justement de défendre "les valeur morales"....L'Islam que tu decris, comme en Iran ou celui des Talibans avilit l'Homme et il se detruira tout seul....

Le jour ou on entendra plus parler de "Republique Islamique" ou regne la Charia, comme il en nait un peu partout on pourra parler d'un Grand Islam.... l'Islam comme tout autre religion n a pas a s occuper de politique et de gestion etatique.....

Aujourd hui il est loin l'Islam des lumieres.....encore défendu par certaines petites voix qui pronent humanité, tolerance et respect....

Par contre je te rejoins pour l Etat d'Israel, le Genocide et l Holocauste juif de la seconde guerre mondiale ne sauraient continuer a justifier les exactions.... en droit international il est stipule que la riposte a une attaque doit etre proportionnée. On ne repond pas a des tir de lance roquette en envoyant des helico de combat bombarder tout un quartier.....

A un moment ou a un autre il va falloir que cette "Terre sainte" retrouve la paix, elle qui depuis l antiquite a vu plus de sang que tout autres
a écrit le 06/09/2011 à 21:53 :
Depuis 1453, Constantinople est illégalement occupée par les turcs,
Il en va de même pour la partie nord de Chypre, depuis l?agression de 1974 ...

Remémorons-nous également le génocide arménien de 1915-1916, même si la "Sublime Porte" a toujours, toujours, opté pour le déni ...

Aujourd'hui nous avons donc une nouvelle illustration de la politique d'Ankara, désormais fondée sur la solidarité islamique...

J'espère que ceci ouvrira les yeux de celles et ceux, qui imaginaient que la Turquie avait pour vocation d'intégrer l'Union Européenne !

a écrit le 06/09/2011 à 17:25 :
Alors Rod , tout d'abord Je ne crois pas que la Turquie est un enfant gâtés ... Avant de dire que la Turquie bombarde les kurdes , il serait bien que tu fasse quelques petites recherches et savoir les vrais évènements qui se déroulent là-bas. car je constate que tu es vraiment loin de savoir la vérité... . On peut également dire que face au massacre des palestiniens , il ne veut pas tourner le dos et essayer d'aider ce peuple condamnés a mourir. S'il envoie le bateau mavi marmara , c'est pour aider au peuple palestinien qui meurt chaque jours , de faim et famine...Et en faisant ça, vous arrivez toujours à trouver un point négatif sur ça démarche . Alors là , ce que tu dis est vraiment loin du sujet. Un pays comme celui-ci , ne devrait pas être critiqué mais plutôt respecté .
Réponse de le 06/09/2011 à 20:50 :
Je pense que vous et Rod prenez parti. D'un côté on peut émettre des réserves à l'égard de la réaction israélienne contre la flottille, de l'autre, Ankara n'aurait pas dû cautionner celle-ci. De plus, Israël avait accepté de transférer l'aide humanitaire via son territoire. Si le blocus de Gaza est à maints égards discutable, il n'en reste pas moins l'égal au regard du droit international.
Il est bien dommage que ces deux pays campent sur leurs positions. Cela conforte les 'hard liners' de chaque pays de ne faire aucune concession, sans compter que ces tensions risques d'éclipser la situation syrienne de l'actualité dans le Proche-orient.
a écrit le 06/09/2011 à 16:49 :
La Turquie devrait acheter des Rafales qui ont fait leurs preuves bien mieux que les F4 et F16 qui font figure d'avions démodés.
Réponse de le 06/09/2011 à 21:39 :
excusez moi mais a quele endroit dois je inscrire mon adresse e mail merci je voudrai bien avoir une réponse concernant mon intervention merci
a écrit le 06/09/2011 à 16:31 :
la turquie a decider de se prendre pour le mettre du monde et comme se sont des islamiques il vienne porter assistance au mouvement hamas qui y a peu tuer des palestiniens je crois que la turquie n a rien a faire dans l europe elle ne reconnait pas chypre et ignore sa vilaine histoire et puis se permet de bombarder les kurdes et ne cherche cas faire des histoires il aurait ete beaucoup plus simple d interdirele depart du bateau mais ilest vrai que eus aussi se sont des enfants gates
Réponse de le 06/09/2011 à 18:25 :
On n'est pas au jardin d'enfants là, ça ne se passe pas comme ça chez les grands.
Réponse de le 06/09/2011 à 18:38 :
vive la turquie !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :