Le nombre de milliardaires ne cesse d'augmenter en Chine

 |   |  409  mots
Liang Wengen - Copyright Reuters
Liang Wengen - Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Les classements Forbes et Hurun arrivent à la même conclusion: la crise n'a pas empêché le nombre de chinois milliardaires de progresser. Beaucoup doivent leur fortune au boom du marché immobilier.

A l'heure où le fossé entre riches et pauvres se creuse - là-bas aussi - la Chine continue de "produire" toujours plus de milliardaires. Selon un classement publié par Forbes, l'ex-empire du Milieu compte 146 milliardaires en dollars, soit 14% de plus que l'an dernier. Un palmarès rival, celui d'Hurun, constate aussi une progression des méga-riches, même s'il parvient à des chiffres différents : il indique que le nombre de milliardaires est passé de 189 en 2010 à 271 l'année suivante.

Prédominance des magnats de l'immobilier

"Les riches en Chine ont défié la crise financière internationale avec une nouvelle année de croissance record", souligne Rupert Hoogewerf, fondateur du rapport Hurun. "Il y a apparemment un boom de la construction en Chine. Quasiment tous les magnats sont impliqués dans le marché immobilier".  Sur les cinquante premières fortunes répertoriées par Hurun, 29 ont été réalisées grâce à ce secteur d'activité. La différence de chiffres entre les deux études s'explique en partie par le fait qu'un nombre accru de nouveaux riches aurait demandé à Forbes à ne plus figurer sur la liste de Forbes.  "Il faut sans doute y voir le signe d'une évolution de la société chinoise", estime Russell Flannery, chef du bureau de Shanghaï chez Forbes. "Les préoccupations quant aux écarts de revenus sont plus aigües aujourd'hui". Dans un pays où 150 millions de personnes vit avec 0,50 dollar par jour, certains préfèrent ne pas s'exhiber

Exclus car jetés en prison

D'autres se sont en revanche exclus tout seuls de la liste car ils ont été jetés en prison. C'est le cas notamment de Huang Guangyu,le fondateur du groupe Gome Electrical Appliance Holding, et de Zhou Zhengyi, tycoon de l'immobilier.  Dans un classement comme dans l'autre, Liang Wengen, le co-fondateur de la compagnie de machine-outil Sany Heavy industry, figure à la première place. Et ce, alors qu'il était à la quatrième place l'an dernier.. Sa fortune est estimée à 11 milliards de dollars par Hurun, et à 9,3 milliards de dollars par Forbes.

Le patron de Wahaha rigole

Dans le classement d'Hurun, ce dernier est suivi du magnat des boissons Zong Qinghou, patron du groupe Wahaha (ancien partenaire commercial de Danone en Chine), avec 10,7 milliards de dollars. Cofondateur du moteur de recherche Baidu, Robin Li cumule 8,8 milliards de dollars de fortune personnelle. Chez Forbes, Robin Li arrive à la seconde place, avec une fortune un plus étoffée de 9,2 milliards de dollars.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2011 à 9:28 :
Et le nombre de pauvres en Chine comment évolue-t-il. la logique du système liéral étant une accumulation excessive sur une minorité de la population et un appauvrissement des plus faibles qu'en est-il en CHine?
a écrit le 09/09/2011 à 5:18 :
et la bulle immobilière ? quand elle pétera ...qui sera cocu : le banquier, le milliardaire... ou les deux
a écrit le 08/09/2011 à 19:19 :
Et en plus ils sont communistes. En France aussi les communistes et la gauche ne parle que d'argent.
Réponse de le 09/09/2011 à 9:14 :
on a dsk dans le meem genre, un socialo milliardaire !
a écrit le 08/09/2011 à 17:08 :
tiens, le constat me fait un peu penser a l'irelande; et ben quand ca va s'ecrouler....
Réponse de le 08/09/2011 à 22:34 :
jamais, les chinois ne spéculent pas comme nos banquiers sur les produits dérivés et autres placements exotiques. ils font du simple et ça paye.
Réponse de le 09/09/2011 à 6:30 :
yes! ilsl spéculent sur l'humain ,comme les marxistes..., à terme c'est parfois rentable,bien qu'en ex-URSS le système a implosé,à suivre...
a écrit le 08/09/2011 à 15:04 :
Avec un gouvernement du "clientélisme" et un système bancaire du "copinage", on obtient plus vite la richesse dans un pays prospère et joyeux à vivre. Les consommateurs ne sont pas "coincés" et malheureux (qu'en France) et on peut devenir riche avec quelques corruptions par-ce et quelques tuyaux par-là.
Réponse de le 08/09/2011 à 15:55 :
@ j;en profite: je ne sais pas exactement à qui tu fais référence, mais du point de vue corruption, on sait faire au plus haut niveau en France :-)
Réponse de le 08/09/2011 à 16:20 :
Hélas ,avec les m^mes ingrédients on n'a plus les moyens de produire plus de milliardaire en France,d'ailleurs pourquoi faire ? les délocaliser à cause du fisc ?
Réponse de le 08/09/2011 à 16:23 :
@ Patrickb: Avec une possibilité de corruption généralisé, tout le monde a sa chance d'être riche un jour alors qu'en France, ce système ne profite qu'un trop petit nombre de gents (le cercle du pouvoir).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :