Pékin s'oppose fermement au projet de loi américain visant le yuan

 |   |  467  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Les autorités chinoises se sont déclarées mardi "résolument" hostiles à une proposition de loi portée par les sénateurs américains qui prévoit d'imposer des taxes aux pays qui sous-évaluent leur devise.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères enjoint aux Etats-Unis de ne pas "politiser" les questions monétaires et de ne pas chercher de faux prétexte pour mettre en oeuvre des mesures de protectionnisme qui iraient à l'encontre des règles encadrant le commerce mondial.

"Se servir de l'excuse d'un prétendu 'déséquilibre monétaire' aura pour effet d'aggraver la question des taux de change, adoptant une mesure protectionniste qui enfreint gravement les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et fausse sérieusement les relations commerciales et économiques sino-américaines", souligne le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "La Chine exprime son opposition résolue", ajoute Ma Zhaoxu.

Le Sénat des Etats-Unis a voté lundi par 79 voix contre 19 l'inscription à l'ordre du jour cette semaine du Currency Exchange Rate Oversight Reform Act, qui autoriserait l'administration américaine à imposer des taxes compensatoires sur les produits importés de pays sous-évaluant leur monnaie. Ces pratiques, jugent les promoteurs de cette loi, reviennent à subventionner les exportations.


Vers une "guerre commerciale" ?

"Mes collègues, qu'ils soient démocrates ou républicains, conviennent que la politique délibérée de la Chine de dévaluer sa monnaie procure à ses produits un avantage concurrentiel injuste sur les marchés", a déclaré Harry Reid, chef de file de la majorité démocrate au Sénat. "Cela nuit à notre économie, cela détruit des emplois américains", a-t-il ajouté.

Mais la Chine rejette toute accusation de manipulation des cours du yuan/renminbi et affirme que les taux de change ne sont pas responsables du déséquilibre commercial avec les Etats-Unis, supérieur à 250 milliards de dollars par an. "La proposition de loi sur le yuan adopté par le Sénat des Etats-Unis ne réglera pas leurs problèmes, comme l'insuffisance de l'épargne, l'importance du déficit commercial et le haut niveau de chômage; elle pourrait en revanche affecter sérieusement les progrès de la réforme menée en Chine sur le régime de taux de change du yuan et mener à une guerre commerciale que nous ne souhaitons pas voir", a réagi pour sa part la Banque centrale de Chine.

La Maison Blanche n'a pas encore pris parti

Si la proposition de loi devait être adoptée par le Sénat et la Chambre des représentants, Barack Obama se retrouverait confronté à une décision difficile: promulguer la loi et risquer une guerre commerciale avec Pékin, ou y opposer son veto et s'en expliquer devant une opinion publique qui semble favorable à cette proposition. Pour l'heure, la Maison blanche n'a pas pris parti, même si son porte-parole, Jay Carney, a déclaré que le président partageait l'objectif poursuivi par les promoteurs de la loi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2011 à 9:15 :
Debut de protectionnisme (meme si les Chinois triche), ce n'ai pas la solution en temps de crise. Souvenons de 1929....
Réponse de le 05/10/2011 à 17:17 :
NB : il existe de bons livres pour apprendre l'orthographe et la grammaire ... :-)
a écrit le 04/10/2011 à 20:37 :
Enfin du bon sens

Tant pis si Milton se retourne dans sa tombe !
a écrit le 04/10/2011 à 18:32 :
En somme ils veulent contourner les règles de l'OMC qui ne sont pas conformes à leur intérêts actuels et qui ne doit donc pas fonctionner correctement, en somme ils sont un peu du même combat que les altermondialistes, en somme ils feraient mieux de retourner négocier au sein de l'OMC plutôt que de montrer l'exemple à tous du comment fait-on pour effectuer un bon en arrière sans en avoir l'air. Au contraire, mêler OMC et OIT = solution du progrès ???
a écrit le 04/10/2011 à 13:44 :
La chine est le premier pays à taxer très fortement les importations pour favoriser les produits chinois à l'intérieure de la chine (protectionnisme ? bien entendu !). Des produits même français sont taxés à hauteur de 200%. Alors il est tout à fait normal qu?un jour on puisse se demander pourquoi nous devrions respecter la règle de l?anti protectionnisme que nous demande de faire la chine. Alors qu?elle-même ne le fait pas du tout.
Une nouveauté en chine est de taxé énormément les travailleurs étranger (expat), et que les entreprises qui les emplois paie également une taxe importante. La raison ? Faire en sorte que les usines n?embauche que des chinois et rien d?autre.
La chine fait une plaidoirie sur l?anti protectionnisme alors qu?ils sont les premiers à ne pas le respecter. Ils nous demandent de faire cela pour le bien de la chine, car sinon des usines vont fermer et des chinois seront au chômage, mais en parlant comme cela, ils nous montrent clairement qu?ils se fiche du chômage dans les autres pays et le fait que toutes les usines fermes.
Les Etats-Unis devraient faire passer cette loi pour que les autres pays suivent. C?est le seul moyen pour que nos emplois puissent-être être à nouveau à niveau pour la concurrence international et ou du moins relancer le marché interne (production local et achat local).
Réponse de le 04/10/2011 à 14:05 :
@john: parce que tu crois que ça se passe autrement ailleurs ? faudrait sortir ou te renseigner :-) j'habite entre le Canada où les diplômes et l'expérience professionnelle ne sont pas reconnus, où suels les banques canadiennes sont admises pour ouvrir des comptes, etc. Tu crois que c'est pas un peu la même chose. Chacun défend son bifteak et ce n'est pas anomral. Il faut donc arrêter de stigmatiser les autres quand on fait la même chose :-)
Réponse de le 04/10/2011 à 14:45 :
Patrickb : j?habite en chine dans l?importation et l?exportation, donc oui je suis très bien renseigné au niveau des taxes. Je ne sais pas comment cela se passe au Canada, mais pour dire la vérité c?est le dernier des problèmes ici.

Ensuite je suis désolé mais tu te trompes de cible, car ce que je dis c?est exactement ce que tu réponds !! D?après ta réponse on est d?accord sur tous les points. Tu as peut-être lu trop vite ce que j?ai envoyé, ou alors j?aurais dû le relire avant de le poster.

Les Etats-Unis ont tout à fait le droit de faire à la Chine ce que ce dernier lui fait. La chine prêche la bible du miroir (tu me fais quelque chose, je te fais la même chose). Donc à aucun moment je dis que les Etats-Unis n?ont pas raison de protéger leur « beefsteak » comme tu le dis. Par contre ce que je dis c?est que d?autre pays comme la France ne le fait pas par peur de représailles et eux ils ont tort de ne pas pratiquer ce type de protectionnisme?
Réponse de le 04/10/2011 à 18:15 :
@john: okay, j'ai cru comprendre que tu étais un des critiques de la Chine et des oays non alignés. Je n'ai rien pour ou contre la Chine et les autres pays non alignés, mais cela m'irrite qu'on critique ces pays alors qu'on fait la même chose. Avant de critiquer, il faut balayer devant sa porte. Cela dit, on a l'air d'accord sur le fonds.
a écrit le 04/10/2011 à 12:28 :
Mais c'est quand même incroyable , les américains nous enseignaient le capitalisme et la libéralisation massive et maintenant quand ils se sentent laiser par rapport à la Chine , ils inventent des mesures que l'OMC à mon avis doivent réagir . c'est du pure protectionnisme et refus de la concurrence . donc pour les américains on est le seul capable de s'estimer sur cette planète que tel ou tel pays sous évalue leur monnaie . mais c'est incroyable !! j'ai jamais vécu çà !! et tout çà sans que personne réagisse je pense et j'espère que la Chine prendra une autre mesure visant à contrer l'arrogance américaine
a écrit le 04/10/2011 à 12:24 :
un pas de plus dans un affrontement de plus en plus violent entre la Chine et les USA, jusqu'où ?
a écrit le 04/10/2011 à 11:51 :
les USA sont quand même très mal placés pour donner des leçons en matière de sous-évaluation de la monnaie, eux qui font marcher la planche à billets nuit en jour pour nous innonder de leur billets -monnaie de singe!
a écrit le 04/10/2011 à 11:20 :
Il n'est pas répréhensible, et cela revient au même, de baisser les prix, et donc les salaires et les loyers ! Par contre, il faut le faire progressivement pour laisser le temps à l'ensemble de l'économie de s'ajuster.
a écrit le 04/10/2011 à 11:16 :
Sarkosi tu vois c'est ça ça le bon chemin et pas seulement avec les chinois : CHICHE !
a écrit le 04/10/2011 à 10:12 :
En voilà une bonne initiative !
Arrêtons, nous les occidentaux de courber l'échine face à l'Empire du Milieu; Bien sûr que c'est une guerre commerciale et elle a déjà commencé, les chinois voudraient nosu faire croire le contraire ?
Réponse de le 04/10/2011 à 12:07 :
Les Chinois n'ont plus rien à faire "croire". Ils restent les seuls à produire une VRAIE valeur ajoutée et le savent. Ils ont déjà gagné. Par contre, l'escalade des mesures de rétorsion ne fait que commencer.
a écrit le 04/10/2011 à 9:48 :
Petit "dérivatif" à la crise Européenne appelée crise de la Grèce simplement révélatrice d'une crise de la titrisation et de la dette. Mais le dérivatif ne peut que dégénérer car, là aussi, l'argent ne coule plus à flot. Bientôt, nos petits soucis européens nous sembleront dérisoires...
a écrit le 04/10/2011 à 9:20 :
La Chine n'a pas à imposer ce que veut faire de ses taxes vis-à-vis des produits importés tout comme la Chine fait ce qu'elle veut de son taux de change.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :