Etats-Unis : des Républicains s'opposent au projet de loi visant le yuan

 |   |  448  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le projet de loi visant à pénaliser les Etats dont la monnaie serait sous-évaluée fait débat au sein du Congrès américain. Des républicains s'opposent à un projet de loi qui risque de tendre les relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Le débat sur la sous-évaluation du yuan par rapport au dollar n'est pas nouveau. Mais des élus américains, qui accusent Pékin de favoriser ses exportations en agissant sur le cours de sa devise, veulent passer à l'action : un projet de loi visant à pénaliser les Etats sous-évaluant leur monnaie a été déposé. Mais outre la levée de bouclier du côté de Pékin, dont le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu, a exprimé, mardi, son « opposition résolue », des voix s'élèvent au sein même du parlement américain pour protester contre cette mesure.

Un projet de loi "dangereux"

Orrin Hatch, sénateur républicain de l'Utah, a proposé un amendement qui obligerait les Etats-Unis à agir avec le concours de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et le Fonds monétaire international (FMI) afin de convaincre les nations de redresser le cours de leurs devises. Et pour John Boehner, porte-parole des élus républicains à la Chambre des représentants, le vote de cette loi qu'il qualifie de « dangereuse » n'est pas du ressort du Congrès.

Des déclarations qui irritent du côté des partisans du projet de loi. "Il n'y a rien qui ne soit plus du ressort du Congrès que de défendre les emplois américains", a souligné Charles Schumer, sénateur démocrate de New York à l'initiative du projet de loi. Pour Sander Levin, élu démocrate à la Chambre des représentants, il est nécessaire de procéder au vote au parlement, la question de la création d'emploi ne pouvant pas être prétexte à des querelles politiciennes.

"Guerre des changes"

Le yuan s'est apprécié de 4 à 5% contre le dollar cette année, selon la Banque populaire de Chine. Et une hausse du yuan n'aidera pas l'économie américaine dont les importations se reporteront sur d'autres pays, a déclaré Li Daokui pour le compte de la Banque populaire de Chine. Les autorités chinoises, hostiles à l'idée que les Etats-Unis puissent imposer des taxes aux pays accusés de sous-évaluer leur devise, a « regretté » l'avancement du projet de loi présenté au Sénat. Pékin a averti sur le fait qu'une telle loi "pourrait mener à une guerre des changes dont nous ne voulons pas".

Autre opposant : la Chambre de commerce des Etats-Unis, le principale organisation patronale du pays, qui considère que cette proposition pourrait créer d'importantes tensions dans les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Asie. L'administration Obama a, de son côté, annoncé réviser d'ores et déjà la proposition afin de s'assurer qu'elle soit conforme aux règles du commerce international. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :