Italie : les députés maintiennent Berlusconi au pouvoir

 |   |  194  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Cavaliere a obtenu la confiance des députés avec 316 voix, soit sept voix de plus que la majorité requise. Le chef de l'Etat italien avait décidé de poser la question de confiance pour prouver la cohésion de sa majorité après avoir essuyé un vote négatif au parlement mardi.

Le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a obtenu ce vendredi la confiance des députés lors d'un vote organisé pour débloquer la situation après que l'exécutif a été mis en minorité mardi sur l'adoption, habituellement purement formelle, du bilan de l'Etat. Le Cavaliere, 75 ans, a remporté le vote avec 316 voix pour, soit sept voix de plus que la majorité requise, et 301 contre. Le scrutin confirme donc dans ses fonctions Silvio Berlusconi, qui se présentait au vote affaibli par ses ennuis judiciaires, les scandales sexuels, la crise de l'euro et des dissensions dans sa coalition de centre-droit.

Les mesures promises pour l'économie ont pris du retard

Silvio Berlusconi avait décidé de poser la question de confiance pour prouver la cohésion de sa majorité après avoir essuyé un vote négatif au parlement mardi sur le premier article d'un texte législatif contenant le bilan 2010 de l'Etat italien, dont l'adoption est habituellement une formalité. Sans ce texte, les budgets suivants ne peuvent pas être adoptés ni les mesures pour relancer l'économie, promises par Silvio Berlusconi pour la mi-octobre, mais qui ont pris du retard.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2011 à 19:26 :
n'y aurait il personne pour prendre la "relêve" ?
a écrit le 14/10/2011 à 14:58 :
Il n'est pas le chef de l'état italien, mais du gouvernement.
a écrit le 14/10/2011 à 14:40 :
Tout ca grace a son argent. C'est une honte pour la démocratie et je me demande vraiment quand est-ce que l'Europe pourra encore supporter ca (paiement de juge pour avoir des sentences favorables, utilisation du pouvoir pour ses affaires, nomination du ministre de l'agriculture accusé de faire des affaires avec la mafia etc etc etc.)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :