Le directeur du FESF repart de Pékin avec de belles promesses mais les poches vides

 |   |  563  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Klaus Regling, le directeur du fonds européen de stabilité financière, était en visite à Pékin pour expliquer les conclusions du sommet européen et avancer sur les modalités de la contribution de la Chine au FESF.

Le directeur du Fonds européen de stabilité financière (FESF)n'est pas reparti de Pékin avec un engagement concret chinois sur un nouvel achat d'obligations européennes.

Klaus Regling était vendredi à Pékin, pour, selon ses mots, « une visite de routine ». Il a rencontré des officiels du Ministère des finances et de la Banque centrale avant de s'envoler pour le Japon. « Je suis ici pour expliquer les conclusions du sommet. Je ne m'attends pas à des résultats précis. Je ne suis pas là pour négocier. Il est beaucoup trop tôt pour cela », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Sa visite n'est pas anodine pour autant. Elle intervient à peine 24 heures après le sommet de Bruxelles qui a élargi les champs d'action du fonds et a arrêté le principe d'entités ad hoc pour le soutenir grâce notamment à de l'argent levé dans les émergents, notamment de Chine.

Si Klaus Regling a refusé de préciser le montant actuel des investissements chinois dans le fonds depuis sa création il a néanmoins lâché qu'elle était « un très bon client ». Depuis janvier de cette année, 40% des obligations du FESF ont été achetées par les pays asiatiques.

Jeudi, le FESF a obtenu deux nouveaux instruments pour sécuriser les investissements et les rendre plus attractifs : désormais le fonds va assurer les titres émis par les gouvernements européens et un véhicule destiné à gérer les portefeuilles financiers issus d'un processus de titrisation va être créé.

« Nous devons décider comment mettre en application ces nouvelles approches et voir avec nos investisseurs comment structurer les produits. Cela ne sert à rien de proposer des produits que personne n'est prêt à acheter », a expliqué Klaus Regling.

C'est justement ces détails qui feront l'objet des discussions avec ses partenaires chinois : le rôle exact du FMI dans ses véhicules d'investissement spéciaux, la partie du prêt sera garantie par le fonds en cas de pertes, taux d'intérêt, etc.

Pour l'instant, du côté chinois, rien ne laisse transparaitre qu'ils investiront effectivement dans des obligations de pays européens garanties par le fonds.

D'après un article du Financial Times, toutefois, plusieurs sources ont laissé supposer que la Chine pourrait investir jusqu'à 100 milliards de dollars. Mais les officiels chinois, tout en se félicitant de l'accord de jeudi, se sont gardés de tout commentaire sur l'aide que pourrait apporter la Chine dans le plan de sauvetage de l'Europe.

Le gouvernement chinois doit convaincre l'opinion qu'un tel investissement se justifie alors que la Chine a déjà de quoi faire chez elle : dettes des gouvernements locaux, faillites en série de ses PME et pauvreté de tout une partie de sa population rurale.

Certaines voix d'économistes se sont élevées pour demander des contreparties qui pourraient passer par la reconnaissance du statut d'économie de marché, qui faciliterait l'entrée dans la zone euro de produits chinois, ou par une garantie des investissements à des biens tangibles.

Aux questions sur d'éventuelles contreparties chinoises, Klaus Regling a martelé qu'elles n'étaient pas à l'ordre du jour et qu'il n'avait en rien négocié des conditions spéciales à l'aide de la Chine. « La Chine a un excédent courant qu'elle doit investir. Elle cherche des investissements solides et sécurisés ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/10/2011 à 12:05 :
ils sont idiot ou quoi, il suffit de taxer les transactions et les société de courtage qui font les plus values au niveau européen pour alimenter ce fond.
a écrit le 29/10/2011 à 16:55 :
Quelqu'un pourrait-il confirmer si mon information est juste.
Nôtre petit Nicolas était en état ébriété quand à la fin de la réunion du FESF il a donné une conférence de presse.
Je ne sais pas s'il était ivre, drogué ou simplement fatigué, mais sa calculette ne fonctionnait pas comme il faut.
Il s'est aussi mêlé les pédales avec les Euros et les Dollars en plus de tituber.
Heureusement que cela n'est pas arrivé à son homologue italien Berlusconi, on nous aurait repassé la séance trois fois par jour pendant trois mois au moins.
a écrit le 29/10/2011 à 16:25 :
Mais de quoi il se mele celui-la, il parle pour qui? Voila des écomomies qu nous avons manquè de faire.
a écrit le 29/10/2011 à 10:03 :
On a bien vendu des rafales au brésil non ?
a écrit le 28/10/2011 à 17:05 :
Il semble qu'au Club Med on espérait du dindon et de la farce après le lait, le beurre et l'argent de la voisine.
a écrit le 28/10/2011 à 17:04 :
Avec des promesses plein les poches, Klaus Regling était fou de joie.
a écrit le 28/10/2011 à 17:02 :
Nous sommes tombés bien bas. La Chine n'a pas d'argent car rapporté à sa population, ses réserves sont peanuts. Honte à nos dirigeants politiques qui sont de véritables flambeurs, Nicolas Sarkozy en tête. Il n'y a que Marine qui a les pieds sur Terre.
Réponse de le 29/10/2011 à 5:10 :
Celle qui veut supprimer l'impôt sur les revenus pour alléger la dette de l'Etat?
Réponse de le 30/10/2011 à 14:15 :
L'impôt sur le revenu nécessite une armée de fonctionnaires et rapporte beaucoup moins que la TVA et la CSG. Marine veut surtout supprimer les dépenses inutiles et elles sont légions. Les trop nombreux élus des trop nombreuses collectivités redondantes représentent une charge insupportable pour la France. Marine veut simplifier les structures et supprimer tous les parasites de ses structures inutiles. On peut supprimer alors 5 fois l'équivalent des impôts sur le revenu. Avec Marine, moins de dépenses et moins d'impôts !
a écrit le 28/10/2011 à 15:57 :
7 milliards sur la planète , en route pour 10 ... Les parts vont se faire petite pour le plus grand nombre . Imaginer que les chinois vont aider qui que ce soit , il fauf être fêlé . La seule croissance qui se profile c'est celle de la misère
a écrit le 28/10/2011 à 15:46 :
LA FRANCE!!!!Nous sommes descendus bien bas, incapables de résoudre nos problèmes, aucune fierté d'être FRANCAIS,nous qui sommes les premiers avoir fait la révolution!!!!nous demandons de l'aide, j'ai honte. Alors que nous avons toujours iadé les autres!!!!!!NOUS DEVONS NOUS EN SORTIR SEUL. Qui sont ces politiques de ...... qui nous mène dans ce gouffre? Il faut tout reprendre a zéro au sujet de l'europe. Vous pensez bien que si les Chinois nous prêtent quoi que ce soi, ce sera à CONDITIONS et certainement PAS à notre avantage, vu le monde dans lequel nous vivons
a écrit le 28/10/2011 à 15:34 :
LA FRANCE!!!!Nous sommes descendus bien bas, incapables de résoudre nos problèmes, aucune fierté d'être FRANCAIS,nous qui sommes les premiers avoir fait la révolution!!!!nous demandons de l'aide, j'ai honte. Alors que nous avons toujours iadé les autres!!!!!!NOUS DEVONS NOUS EN SORTIR SEUL. Qui sont ces politiques de ...... qui nous mène dans ce gouffre? Il faut tout reprendre a zéro au sujet de l'europe. Vous pensez bien que si les Chinois nous prêtent quoi que ce soi, ce sera à CONDITIONS et certainement à notre avantage, vu le monde dans lequel nous vivons
a écrit le 28/10/2011 à 15:18 :
arrêtez svp de nous prendre pour des....andouilles.
Par quel miracle "chinois" un représentant d'un pays, fut il riche, donnerait il tt de suite des sous à une europe en manque? Bien sûr si cela se fait, ça demandera du temps, d'étude, de négociation, de mise au point de contrats, de contrepartie, etc...
ne soyez pas toujours aussi négatifs, c'est agaçant et peu productif intellectuellement;
à dire vrai ça n'est pas à votre crédit, on dirait un journal d'intellectuels bornés de gauche...

à plus
a écrit le 28/10/2011 à 14:27 :
Les chinois ont peut-être fait des promesses qu'ils s'empresseront de ne pas tenir une fois le G20 passé. Nul doute que Sarkosy ne va pas trop les taquiner lors de ce G20. Comment le gouvernement peut-il affirmer que l'on ne perd ni souveraineté ni indépendance?
La démonstration sera faite lors de ce G20 qu'il convient d'observer de prés.
a écrit le 28/10/2011 à 12:33 :
si j'ai bien compris, on a donc mis la charrue avant les boeufs. On a considéré comme acquis l'aide de la Chine pour renforcer le FESF et en fait il n'en est rien . Doit on considérer que l'Europe a essayé une nouvelle fois d'enfumer les marchés financiers pour gagner du temps !!! je crains le pire car même en l'état, et en considérant que la Chine mette la main au pôt, la solution proposée ne peut être qu'une mesure transitoire, car l'essentiel reste à faire, en l'occurence revoir notre modèle économique qui produit plus de déficits et de chômages que de richesses .
a écrit le 28/10/2011 à 12:12 :
La Chine a autre chose à faire chez elle que ne mettre du fric dans ce machin imaginé par Sarkozy. C'est vraiment méconnaitre les Chinois que de leur proposer une telle "Bourde". Un plan comme celui du Piré en Grèce, là d'accord mais prêter du fric aux "fauchés" là c'est autre chose.!! La Chine reste dans l'économie réelle mais ne rêve pas Mr Sarkozy.
a écrit le 28/10/2011 à 12:06 :
D'accord, mais les chinois demandent quoi en contre-partie d'une avance sur leur réserves de changes????
a écrit le 28/10/2011 à 11:59 :
hé oui les ptits europeens, vous avez fait les kékés trop longtemps, coloniser et cracher sur les autres peuples, vous sentant tout fier en haut

Qui sait qui vient quemander de la thune maintenant ? c est kiki
Réponse de le 28/10/2011 à 12:47 :
les européens n'ont pas seulement colonisé, ils ont surtout sortit le reste de la planète, Chine comprise , de l'âge de pierre ! vous oubliez où vous en étiez avant de vous décidez à nous copier; eh oui, la Chine ne doit rien à confucius, mais tout à Aristote pour ne prendre que deux exemples ( au delà c'est un peu le désert en ce qui concerne la chine !).
Réponse de le 28/10/2011 à 13:00 :
Bien sur, c est bien les occidents qui ont inventé la poudre badaboum. Et pour les pates, c est aussi eux qui ont donné la recette aux chinois, surement.

Et regarde sur wiki, au niveau de la culture des chinois, que la plupart des pays asiatiques l'ont copié et melangé à la leur.

Que marco pollo, il a pas decidé d'aller voyager en Asie pour le fun, mais pour apprendre, et faire du commerce.

Bien sur, c est comme pour les egyptiens et leur pyramide, c est les europeens qui les ont construit et qui les ont aidés. Que d'hypocrisie.


Les européens se sentent tellement plus, qu ils croivent que ce sont eux qui doivent etre les leaders du monde. Ils ont eu juste le retour du baton.

Ps : je suis eurasien. je connais les deux cultures qui sont opposés , et d'un point de vue neutre
Réponse de le 28/10/2011 à 13:03 :
Ah et j'ai oublié, bien sur que ce sont les europeens qui sont les meilleurs en technologie.

Parce que samsumg, sony tout ca, c est surement europeens

Meme chose pour l'arme nucleaire.

Réponse de le 28/10/2011 à 13:08 :
@messala: je suis sur qu'un de vos ancetre a invente la boussole et la poudre a canon (entre autres).
Réponse de le 28/10/2011 à 13:11 :
Dommage que riche chinois soit ignorant et souffre d'un complexe d'infériorité, la discussion aurait pu être interssante.
Au revoir.
Réponse de le 28/10/2011 à 13:35 :
Dommage que messala soit qu'une lache et une aveugle, et evite les conflits

Comme font les européens, et maintenant on voit ce qui leur arrive
Réponse de le 28/10/2011 à 14:06 :
sans enervement aucun : la chine jouit actuellement de terrible develeppoement qui se pase chez elle, mais pas parce qu'elle est au dessus des autres , mais bel et bien , parce qu'elle etait extremement en retard ; aujourd'hui elle est en train de rattraper ce retard, garce au gouvernement chinois, qui devient de plus en plsu capitaliste ... le developpement des pays europeens, est a l'arret, car ils sont deja develloper...
certes la chine a des riches, tres riches, mais combien de pauvres qui se retrouvent en dehors de ce developpement??? il y a du bien partout, il y a du mal partout
Réponse de le 28/10/2011 à 14:25 :
Surtout que la richesse de la Chine provient en grande partie du taux de change extremement avantageux du Yuan, clairement sous-evalue. Il serait interessant que l'Europe cesse d'etre le dindon de la farce avec son euro fort et son economie ouverte aux 4 vents, sans aucune protections financieres.
Réponse de le 28/10/2011 à 15:49 :
tout a fait tsares
Réponse de le 28/10/2011 à 22:01 :
Merci à jamesbond et Tsares pour des remarques qui vont dans le bon sens.
A Bernie : vers -600 avant JC Thalès de Milet avait étudié le phénomène du magnétisme ( ety pas pour le feng shui !), dans la cité de magnésie ( d'où le nom !), de même le phénomène électrique ( pas d'électricité, pas d'électronique !).
il bien que la Chine se développe, mais les réserves de change dont on parle, sont le résultat des importations, notamment occidentales, des produits fabriqués e Chine encore pour beaucoup par des sociétés occidentales, qui ont transféré beaucoup de technologies à la Chine ces dernières décennies ( quand les chinois n'ont pas tout simplement pillé ces savoirs pourtant protégés par des accords !). en cela, certains commentaires de certains lecteurs sont déplacés pour les raisons que j'ai invoquées dans mon premier commentaire. j'apprécie beaucoup la civilisation chinoise; et il est vrai que nos civilisations sont très différentes, mais quand on a dit cette génralité, il ne faut fuir ces implications particulières, notamment quant au développement et à la science et technologie.
a écrit le 28/10/2011 à 11:48 :
Oops ... ca refroidit les ardeurs du cout.
Réponse de le 28/10/2011 à 13:13 :
Clair qu'il va y avoir un coût :-)
Réponse de le 28/10/2011 à 13:14 :
Mais il faut battre le frère asiatique tant qu'il est chaud. Fusius. ;-)
a écrit le 28/10/2011 à 11:46 :
« L'argent ? Le principe est que si vous en avez, c'est que quelqu'un d'autre en a besoin. » William Burroughs.

La Chine a beaucoup d?argent, la preuve c?est que l?Europe en a besoin.

L?Europe en a besoin parce qu?elle n?en n?a pas assez.

L?Europe n?en n?a pas assez parce que depuis l?avènement de l?euro elle émet de la fausse monnaie
Dans le cadre de l?économie virtuelle la monnaie battue est en effet sans cesse rebattue
La vraie monnaie fruit du travail de l?Homme dans les domaines prioritaires de l?agriculture, de la santé et de l?éducation, est remplacée par la fausse monnaie fabriquée à partir de la première puis de plus en plus à partir d?elle-même.

L?Europe aura de l?argent parce que la Chine aura besoin de celui qu?elle lui aura prêté.
La Chine en aura besoin en contrepartie des produits de base que lui achète l?Europe qui ne les produit plus.

C?est l?éternelle Histoire du pain : une affaire de blé.

Au Paradis terrestre, lors de la création du monde.

Le Père éternel dit à Adam (Au nom de l?unité du couple Ève n?a pas encore la parole, Dieu n?ayant pas respecté l?égalité des sexes) : « À la sueur de ton front tu mangeras du pain. »

Adam remercie et demande : « Mon Dieu en attendant la récolte pourrai-je emprunter du blé pour payer les autres biens dont j?aurai besoin ? ».

Dieu répond : « Oui mais à la condition absolue que tu n?empruntes pas plus que la valeur du blé que tu produiras. ».

Adam venait d?inventer la monnaie.

Dieu venait d?interdire l?émission de fausse monnaie.

À TIRANA, octobre 1991

La Banque Mondiale cherche à relancer la Banque Agricole de Développement de l?Albanie, de façon à permettre la production de blé qui fait cruellement défaut.

Elle obtient après des semaines le bilan de la banque moribonde.

« Qui a souscrit le capital figurant au passif ?
C?est l?État pour la totalité.
L?unique crédit figurant à l?actif a-t-il été accordé à un producteur de blé ?
Mais non ! à l?État pour la totalité.
Ah bon !
Mais oui vous comprenez bien que l?État n?ayant pas le moindre blé, pardon le moindre sou, il fallait lui prêter pour souscrire le capital. ».

Dans l?enfer économique en 2011.

« Vous les Chinois, d?où vient tout cet argent à droite de votre bilan ?
C?est le produit de la vente de biens et services à l?Europe qui ne les produit plus.
Mais à gauche de ce bilan à qui est fait ce prêt du même montant ?
Mais à l?Europe !
Ah bon !
Mais oui vous comprenez bien que l?Europe n?ayant plus de blé, pardon d?argent pour nous acheter nos produits il fallait bien lui en prêter ! ».
Réponse de le 28/10/2011 à 12:12 :
??Hein??Quoi??Keskidi?? L'apostrophe, c'est ça:" ' "
a écrit le 28/10/2011 à 11:40 :
La philanthropie ne compte pas au nombre des vecteurs du développement de Pékin. Les autorités ont renouvelé leur offre de soutien à l'euro. Mais selon Chine International, elles ont aussi précisé qu'elles regrettaient les freins mis à leurs investissements en Europe. Alors, sur des contreparties éventuelles, le patron du FESF n'a pas tort, pour des raisons tactiques, de nier qu'il en soit question. Mais, en défintive, si la zone euro devait recevoir les 100 milliards chinois, l'Europe en sortira plus affaiblie qu'elle ne l'est déjà aujourd'hui et pourra faire le deuil de ses espoirs d'obtenir l'ajustement de la parité yuan-euro et l'adaptation de termes de l'échange qui lui soient moins défavorables qu'aujourd'hui.
a écrit le 28/10/2011 à 11:23 :
une règle simple de la vie : Compte sur toi pas sur les autres . Les EUROPEENS ne sont ni chinois ni arabes !
Réponse de le 28/10/2011 à 11:46 :
Cela se voit!!! On ne vous a pas attendu pour le savoir: c'est la bio-diversité avec ses politico-diversités sans le monopole de votre démocratie!!!
Réponse de le 28/10/2011 à 12:20 :
@je suis chinois,vous auriez pu ajouter la parabole de Confucius,apprends à pécher à ton voisin ,il mangera toute sa vie,le peuple chinois devrais apprendre aux européens à pecher!.
Réponse de le 29/10/2011 à 8:47 :
Ils sont surtout esclaves de leur gouvernement, bosser 50 heures/semaines pour un salaire bas
Réponse de le 29/10/2011 à 19:26 :
les français sont conditionnés et quand ils se sentent inférieurs, ils disent n'importe quoi comme hervé. Brrr.
a écrit le 28/10/2011 à 10:59 :
Le directeur du FESF repart de Pékin avec de belles promesses mais les poches vides!
Il semblerai qu'il ait oublié les valises!!
a écrit le 28/10/2011 à 10:54 :
La priorité, c'est d'arriver p.d.q. à un équilibre de la balance commerciale et des services Europe / Chine, bien avant de lui refiler un mistigri sous la forme d'instruments de crédit à souscrire à due concurrence des excédents que la Chine dégage.
a écrit le 28/10/2011 à 10:53 :
j'ai pas bien compris le programme propose .
l'objectif est de vendre nos actifs aux chinois pour renflouer les banques sans contrepartie ? c'est bien ca ?

donc pour l'instant la bonne nouvelle c'est que les chinois n'ont encore rien achete !!!!!
a écrit le 28/10/2011 à 10:49 :
La chine doit penser à ses propres dettes!!! La charité commence par soi-même!!! D'ailleurs les européens et surtout les français arrogants, paranos, envieux accusent la chine de tous les maux, et que la chine aide ou n'aide pas l'Europe!!! Qu'ils se démerdent: on s'en tape comme disait Alain MEDELIN!!!
Réponse de le 28/10/2011 à 11:41 :
je suis tout a fait d'accord
laissons la chine regler ses problemes et reglons les notres de notre cote , on pourrait deja commencer par faire defaut sur toutes les dettes hors union europeenne.
Réponse de le 29/10/2011 à 8:51 :
Ils sont surtout esclave de leur gouvernement (beaucoup d'heure de travail pour un salaire bas)
Réponse de le 29/10/2011 à 19:29 :
Les français sont les esclaves du sex et de l'argent facile?. Maintenant qu'ils assument : les chinois n'ont rien à faire de vos dettes?
Réponse de le 31/10/2011 à 10:32 :
@ je suis chinois (alias le troll)

Commencez par élever le niveau de vie de l'intégralité de votre population au niveau européen et on verra si vous serez toujours riches...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :