Plus optimiste sur l'économie, la Fed se garde d'intervenir

 |   |  352  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Réserve fédérale américaine a maintenu ce mercredi ses taux directeurs, sans livrer de nouvelles informations sur la mise en place de nouvelles mesures de soutien.

L'économie américaine s'est "quelque peu renforcée au troisième trimestre". Voila le principal changement dans le communiqué publié ce mercredi par la Réserve fédérale américaine (Fed), à l'issue de la réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC). Mais la Fed a également noté la persistance de "risques importants" qui menacent une reprise appelée à rester lente dans les trimestres à venir.

Malgré l'amélioration de la conjoncture, les indicateurs récents témoignent "d'une faiblesse persistante de la conjoncture d'ensemble sur le marché du travail", indique le FOMC. Selon le Comité, la croissance de la première économie mondiale devrait continuer à un "rythme modéré" dans les trimestres à venir et le chômage de masse, qui frappe le pays depuis plus de deux ans, ne devrait donc baisser que "graduellement".

Le FOMC ne perçoit pas de menace sur le front de l'inflation et répète que la Fed compte maintenir son taux directeur quasi nul en vigueur depuis décembre 2008 "jusque mi-2013" si nécessaire. Il confirme par ailleurs ses mesures annoncées en septembre, destinées à faire baisser un peu plus jusqu'à la fin du mois de juin les taux d'intérêts à long terme, notamment hypothécaires, en jouant sur la composition du portefeuille de titres financiers de la banque centrale américaine.

Mais aucune indication sur de nouvelles mesures de soutien à l'économie - comme une éventuelle troisième phase du programme d'assouplissement quantitatif (QE3) - n'ont été fournies. Le président de la Fed, Ben Bernanke, a expliqué au cours d'une conférence de presse que l'insitution se tenait prête à agir si nécessaire et qu'elle disposait des outils nécessaires. Il a notamment évoqué le rachat de bons du Trésor et de MBS (titres adossés à des créances hypothécaires).

Les mesures du FOMC ont été adoptées à l'unanimité des votants moins une voix, celle de Charles Evans, président de l'antenne de la banque centrale à Chicago. Selon le communiqué du Comité, il aurait souhaité voir la Fed assouplir davantage sa politique monétaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/11/2011 à 9:11 :
et pendant que les yeux du monde netier se tournent vers la Grèce les Ricains eux font tourner la planche à billet jour et nuit !!
quelle astuce
a écrit le 02/11/2011 à 18:17 :
taux directeur quasi nul en vigueur depuis décembre 2008 "jusque mi-2013
...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :