La lutte contre l'évasion fiscale progresse... un peu

 |   |  185  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Les pays du G20 ont conclu jeudi une nouvelle convention visant à renforcer la lutte contre l'évasion fiscale.

Les pays du G20 ont conclu jeudi une nouvelle convention visant à renforcer la lutte contre l'évasion fiscale, sous l'égide de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), selon un communiqué.

La convention prévoit l'échange automatique de renseignements, des contrôles fiscaux simultanés et multilatéraux ainsi que l'assistance au recouvrement des créances fiscales, a précisé l'OCDE dans son communiqué.

Elle prévoit aussi de "solides garanties" pour protéger la confidentialité des renseignements échangés, toujours selon l'OCDE. Le secrétaire général Angel Gurria, cité dans le communiqué, a assuré qu'il s'agissait d'une "avancée majeure". Rappelant que dès 2009, le G20 avait déjà lancé une initiative pour associer les pays en développement à la lutte contre l'évasion fiscale, l'OCDE espère que certains d'entre eux se joindront à la convention conclue jeudi.

La question des paradis fiscaux a été une nouvelle fois brandie jeudi par certaines ONG présentes à Cannes, qui estiment que les promesses des années précédentes pour mettre un terme aux abus n'ont pas été tenues.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2011 à 15:30 :
Si on n'a pas encore compris que l'évasion fiscale est le problème N° 1 de la tourmente financière dans laquelle on se trouve, c'est que tous les grands de ce monde n'ont rien compris. Avant de presser comme des citrons la population de toutes les nations, on aurait du mettre tous nos efforts dans la lutte de cette évasion fiscale qui représente les 3/4 de la fraude. Allons messieurs les riches, faites donc un effort, car vous savez sans cela on ne pourra plus ou peu consommer et ce sera le serpent qui se mord la queue.
Réponse de le 04/11/2011 à 18:31 :
Ca c'est votre point de vue de collectiviste et confiscatoire des richesses des autres. Alors que la responsabilité premiere est celle des etats et de leur complices les banquiers qui fabriquent de la fausse monnaie indexé sur aucune valeur réelle, meme celle du papier lui meme. Le probléme c'est que l'euro, le dollard ou tout autre monnaie non étalonnée sur l'or n'a aucune valeur réelle. Les politiques y touvent leur compte car grace a cela elle peuvent emprunter sans fin, et voir les banquiers imprimer de la monnaie sans fin pour les servir. Le probleme c'est que cela crée de l'inflation et à terme la disparition de la monnaie elle meme et la ruine des epargnants. Seul l'or offre une stabilité de la monnaie. L'histoire l'a prouvée. Cela fait 5.000 ans que les différentes civilisations utilisent l'or et l'argent comme monnaie internationale. Alors que les monnaies papier n'ont qu'une durée de vie limité à 37 ans en moyennes, sans exception.
a écrit le 04/11/2011 à 15:30 :
Franchement, ils auraient pu faire ça avec quelques SMS. Rien sur l'éradication des déficits publics, rien sur la résorption des dettes publiques. Beaucoup de bruit pour rien !
a écrit le 04/11/2011 à 14:15 :
Je vous invite à lire un excellent article sur le sujet dans agefi.ch L'OCDE en prend pour son grade, comme les principaux pays du G20 (et/ou 7, mais 7 ou 20 nains de jardin, cela ne change pas grand chose dans le contexte actuel...)
a écrit le 04/11/2011 à 11:33 :

"échange automatique de renseignements, contrôles fiscaux simultanés et coordonnés, assistance fiscale au recouvrement", autant de procédés qui peuvent fonctionner dans un espace politique et administratif ordonné comme l'UE.

En dehors, les problèmes de procédures, de langues, de cultures administratives, etc... sont quasi insolubles!

Un contrôle fiscal coordonné France/Chine ou encore le contrôle d'un dispositif d'évasion passant par 4 structures écrans disséminés à travers le monde, vous imaginez les difficultés ou les coûts du contrôle?

L'OCDE s'approprie en x 1000, les résultats très modestes (et décevant) obtenus
par d'autres organes administratifs! C'est une farce.





a écrit le 04/11/2011 à 11:02 :
Entre Cannes et Monaco il y a une quarantaine de km, pour Andorre il faut quelques centaines de km. Le vice-prince d'Andorre devrait pouvoir profiter de ce G20 pour faire valoir son autorité.
a écrit le 04/11/2011 à 10:52 :
Parfois l'évasion fiscale est légale on appelle cela des niches fiscales, mais c'est vrai que celles qui avantageaient le petit peuple sont de plus en plus réduites.
Par contre celles qui avantagent le grand capital ne sont même pas abordées, le sponsoring sportif en est un exemple flagrant quelle grande entreprise n'a plus son trophée ou sa course en solitaire entretenant parfois carrément une véritable flotille de bateaux.
Et que penser de l'hypocrisie de ces artistes qui retournent dans leurs paradis fiscaux dés leur gala pour les restos du coeur ou le téléthon terminé.
a écrit le 04/11/2011 à 9:19 :
Toute l'hypocrisie du systèeme financier libéral. d'un coté un discours politique pour combattre la fraude mais qui ne reste que des paroles de l'autres des banques et des avocats d'affaires qui font fortune sur cette fraude. Qui croyez vous va gagner le vice ou la vertu?
Réponse de le 04/11/2011 à 9:48 :
le vice qui est la vertu de l'homme.
a écrit le 04/11/2011 à 9:15 :
Il faut aller plus loin : supprimer les paradis fiscaux et sanctionner les évasions fiscales vers l'étranger.
Réponse de le 04/11/2011 à 10:15 :
Oui vous voulez un systéme communiste collectiviste et anti liberté quoi. Les enfers fiscaux comme la France créent par eux memes des paradis fiscaux. Il est tout a fait normal que les citoyens cherchent à protéger leurs patrimoines contre la confiscation des etats et de leurs mafias syndicales et administratives. vive les pays plus libre ou il n'existe pas d'ecrasement fiscal, et en plus ce sont les pays les moins endettés, la France devrait en prendre de la graine.
Réponse de le 04/11/2011 à 11:07 :
"Libre" aurait-il le cran de se dévoiler? S'il ne le fait pas c'est qu'il a honte de se défiler à son devoir.
Réponse de le 04/11/2011 à 11:12 :
Pour "libre" je lui rappelle qu'en Islande il n'y avait que peu d'"écrasement fiscal". S'il y a déposé ses étrennes il doit s'en mordre les doigts
Réponse de le 04/11/2011 à 11:50 :
Entièrement d'accord avec Libre sur le fait que les "enfers fiscaux" créent automatiquement des "paradis fiscaux"...
Réponse de le 04/11/2011 à 14:21 :
La France est non seulement un enfer fiscal mais surtout d'une médiocrité de gestion affligeante depuis des décennies. La système fiscal Français date du moyen-âge et totalement inefficace dans bien des domaines, mais c'est surtout le plus inégale, tout le monde devrait payer des impôts mais il y a tant d'éclopé en France (enseignant, politique, RMI...) que chacun à sa case dans les feuilles d'impôts. Pitoyable !!
Réponse de le 04/11/2011 à 16:32 :
FREDLUX A TOUT DIT, et pour y revenir il n'y a de paradis fiscaux que parecqu'il ya en pemier lieu des enfers fiscaus dus à l'absence de gestion et a la gabegie érigée en mode de gestion, c'est valable pour la France ou l'Italie ou la Grèce, pour tous pays qui depense plus quil ne gagne
Réponse de le 04/11/2011 à 18:44 :
A VD69. Que voulez vous dire par vouloir me dévoiler ? Quelle rapport avec ma personne ? Je m'exprime librement telle que la constitution me le permet, sans à devoir rendre compte à qui que ce soit.

Concernant l'Islande je ne vois la aussi pas le rapport. Les Islandais ont décidés collectivement d'investir massivement sur les marchés financiers avec l'argent des contribuable. Ils ont perdus certes mais ils ont gagnés pendant longtemps, pendant 15 ans exactement ou on a pu pu voir l'évolution de ce pays comme de l'Irlande d'ailleurs. Et puis ils s'en remettront bien plus vite que nous qui seront encore dans les déficits et toujours plus de taxes, et à l'arrivée, toujours plus de pauvres à aider.
Réponse de le 04/11/2011 à 22:20 :
L'URSS et ses satellittes étaient autant de paradis fiscaux pour les non résidents.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :