Dette grecque : vers un proche accord avec les banques

 |   |  263  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Grèce semblait ce mardi proche d'un accord avec ses banques sur l'effacement volontaire d'une partie de sa dette, ce qui donnerait un coup d'accélérateur bienvenu aux difficiles négociations avec l'UE et le FMI et permettrait d'éviter un défaut de paiement en mars du pays.

Selon les médias grecs, le Premier ministre, Lucas Papademos, a déclaré à ses ministres qu'un accord avec les banques pouvait être atteint d'ici le début de la semaine prochaine, tandis que le secrétaire d'Etat aux Finances, Philippos Sachinidis, estimait que le pays se trouvait à un point "satisfaisant" dans ses discussions, dans une interview à la radio Real FM. "L'objectif est de parvenir à un accord volontaire qui permettra d'assurer la soutenabilité de la dette de la Grèce", a ajouté Philippos Sahinidis.

Mardi soir, à Bruxelles, le Commissaire européen aux affaires économique, Olli Rehn, a aussi souligné que les négociations sur l'implication du secteur privé dans la réduction de la dette grecque, un des volets du deuxième plan d'aide à la Grèce décidé fin octobre par la zone euro, étaient en voie d'être finalisées.

En jeu dans cette partie de poker jamais tentée par aucun pays surendetté, l'effacement volontairement accepté par les banques de 100 milliards d'euros de dette publique, qui ne seront jamais remboursés par le pays, soit 50% des quelque 206 milliards d'obligations détenues par des institutions privées. Les discussions portent sur les titres arrivant à échéance entre 2012 et 2020 qui vont être remplacés par de nouveaux. "Leur valeur va être réduite de moitié au moins et leur remboursement repoussé", a indiqué à l'AFP une source proche des négociations. A commencer par le remboursement prévu le 20 mars d'une échéance de 14,43 milliards d'euros, que la Grèce ne pourrait assurer en l'état, au risque d'un défaut de paiement imminent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :