Australie : la croissance ralentit à 0,4% fin 2011

L'Australie, dont l'économie est portée depuis plusieurs années par le boum de son secteur minier, a enregistré un ralentissement de sa croissance (+0.4%) au dernier trimestre 2011, en raison d'investissements moindres et d'une baisse des prix à l'exportation. Conséquence : le dollar australien chute en bourse au plus bas depuis plusieurs semaines.
Copyright AFP
Copyright AFP (Crédits : AFP)

Le pays-continent subit lui aussi la crise. L'Australie a enregistré un ralentissement de sa croissance au dernier trimestre 2011, en raison d'investissements moindres et d'une baisse des prix à l'exportation. Sur le dernier trimestre 2011, le Produit intérieur brut (PIB) a affiché une hausse de 0,4% par rapport au trimestre précédent, soit moitié moins que lors de la période juillet-septembre, a indiqué mercerdi le Bureau australien des statistiques.

Le dollar australien a chuté à un plus bas depuis plusieurs semaines après la publication de ces statistiques, à 1,0524 USD, contre 1,0572 juste avant, le marché estimant plus probable une prochaine baisse des taux. Par rapport aux trois derniers mois de 2010, la croissance a affiché une hausse de 2,3%. Pour le troisième trimestre, les chiffres révisés font état d'une progression du PIB de 0,8% par rapport aux trois mois précédents (contre +1% annoncé auparavant) et de 2,4% sur un an.

Baisse des échanges

La consommation des ménages a continué d'afficher une progression solide, mais les investissements dans la construction et les entreprises ont décliné, a indiqué le Bureau. L'Australie a par ailleurs enregistré lors de ce trimestre une baisse de 4,7% des termes de ses échanges --qui mesure la valeur de ses exportations face à celle de ses importations--.

Il s'agit de la première baisse de cette mesure depuis septembre 2009, selon le Bureau des statistiques, causée par un déclin des prix des matières premières, dont l'Australie est un important exportateur.

Croissance faible pour les six prochains mois

Selon les analystes, les chiffres publiés mercredi soulignent la mollesse des secteurs autres que le minier. "Le boum minier est là et bien là, mais il ne déteint pas vraiment sur le reste de l'économie", a déclaré Shane Oliver, économiste chez AMP Capital Investors. Il prévoit une croissance faible pour les six prochains mois. Le gouvernement australien table sur une croissance de 3,25% pour l'exercice 2011/12 (clos le 30 juin) tandis que la Banque centrale prévoir 3,5%.

L'Australie est le seul des grands pays industrialisés à avoir échappé à la récession en 2007/2008, grâce au dynamisme de son secteur des matières premières --les mines notamment-- qui profite de la demande des pays émergents, dont la Chine et l'Inde.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/03/2012 à 14:19
Signaler
"Le gouvernement australien table sur une croissance de 3,25% pour l'exercice 2011/12 (clos le 30 juin) tandis que la Banque centrale prévoir 3,5%.": ceci pourrait être le titre de l'article n'est ce pas?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.