Protectionnisme : Brésil et Mexique limitent leurs exportations d'automobiles

 |   |  363  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Dans la série "protectionnisme en Amérique latine", le Mexique et le Brésil ont signé un accord sur les échanges d'automobiles. Afin de rétablir leurs balances commerciales, le montant des exportations de chaque pays à destination de l'autre sera limité. Un retour au libre commerce est prévu dans trois ans.

Le Mexique et le Brésil ont conclu un accord qui va limiter pendant trois ans les exportations d'automobiles de chacun des deux pays à destination de l'autre, selon le voeu du gouvernement brésilien, inquiet du creusement de son déficit commercial à l'égard du Mexique. "Pendant la première année, le montant des exportations (mexicaines) sera de 1,45 milliard de dollars, et il montera à 1,56 milliard de dollars la deuxième année et 1,64 milliard de dollars la troisième", a annoncé jeudi soir le secrétariat à l'Economie du Mexique, dans un communiqué.

Cet accord a été conclu au terme de négociations menées mercredi entre une délégation mexicaine dirigée par le secrétaire à l'Economie Bruno Ferrari et celle du Brésil, conduite par le ministre de l'Industrie et du Commerce Fernando Pimentel. Au terme de cette période de trois ans, "nous appliquerons toutes les dispositions de (l'accord) ACE 55 comme nous le faisions jusque-là, c'est-à-dire que nous reviendrons au libre commerce pour les véhicules de tourisme", indique ce texte.

Hausse du réal, hausse des importations brésiliennes

Le Brésil souhaitait réviser l'Accord de complémentarité économique (ACE) 55, signé en 2002 entre les deux principales économies d'Amérique latine, pour établir un quota d'exportations mexicaines et ainsi corriger un déficit de la balance commerciale entre les deux pays de 1,7 milliard de dollars, en faveur du Mexique. Le Brésil a vu grimper ses importations du fait de l'appréciation de sa devise, le réal, qui restreint la compétitivité de son industrie.

Les exportations de voitures du Mexique vers le Brésil ont augmenté de près de 40% l'an dernier. Les échanges commerciaux entre les deux pays représentent quelque 8,5 milliards de dollars, dont 40% viennent du secteur automobile. Le Mexique est le plus gros exportateur de voitures d'Amérique latine avec une production de 2,5 millions d'unités en 2011, dont 2,1 millions ont été exportées, à 63% vers les Etats-Unis. Le gouvernement brésilien a déjà augmenté les droits de douane imposés aux importations d'automobiles, mais en raison de l'accord de 2002 il ne pouvait pas le faire pour les véhicules produits au Mexique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :