Les armateurs étrangers se fâchent contre l'Algérie

 |   |  438  mots
Vue du port d'Alger/AFP
Vue du port d'Alger/AFP
Face à l'impossibilité de pouvoir transférer hors d'Algérie quelque 500 millions de dollars encaissés sur le fret, les armateurs étrangers vont imposer à partir du 15 avril aux importateurs algériens d'être payés en avance et en devises étrangères.

A partir 15 avril, les importateurs algériens devront payer leur fret maritime à l'avance et en devises. La décision prise par les principaux armateurs (CMA CGM, MSC, HK, Arkas) de refuser les règlements en dinar algérien entrera en vigueur à la mi-avril, selon des documents officiels. Les armateurs imposent cette option en raison des difficultés qu'ils rencontrent pour transférer leur argent d'Algérie.

Les dossiers s'accumulent

"Depuis janvier 2010, la Douane exige de l'armateur d'encaisser l'argent du fret dans un délai n'excédant pas 90 jours après l'escale du navire pour pouvoir le transférer. Or, souvent, les importateurs ne terminent pas leurs formalités avant cette échéance et les armateurs sont payés au delà de ce délai et se retrouvent avec des dinars qu'ils ne peuvent pas transférer", explique sous couvert d'anonymat le directeur d'une filiale algérienne d'un géant mondial du fret maritime.

L'exigence des armateurs d'être payés en devises est également une riposte à une autre mesure de la Douane algérienne, prise en janvier 2010. Depuis cette date, les douaniers vérifient systématiquement toutes les factures des conteneurs transportés en Algérie. Faute de moyens, les vérifications s'éternisent, les dossiers s'accumulent. Les armateurs attendent depuis 2010 pour effectuer le transfert de centaines de millions de dollars représentant les frais de transport et les surestaries des containers déchargés dans les ports algériens.

L'affaire a pris un tour diplomatique

C'est le cas de CMA CGM qui attend des autorisations pour le transfert de 100 millions de dollars. Maersk attend le visa des Douanes pour transférer 80 millions de dollars et Arkas 60 millions de dollars. Le différend porte sur un montant total de plus de 500 millions de dollars, selon des sources proches du dossier. L'affaire a pris des proportions diplomatiques. Les ambassadeurs à Alger de France, d'Espagne, d'Allemagne, de Suisse, de Turquie et d'Italie ont adressé une lettre de protestation aux autorités algériennes pour leur faire part de leurs inquiétudes au sujet du blocage de l'argent des armateurs et leur demander de résoudre le problème.

L'Union européenne et le gouvernement français sont saisies du dossier. Mais Alger campe sur ses positions. Certains armateurs pensent à quitter l'Algérie. Le marché algérien du fret maritime représente 12 milliards de dollars par an pour des importations de près de 46 milliards de dollars en 2011. Le coût du fret est plus élevé en Algérie de 12 à 15% par rapport au Maroc et à la Tunisie. Le marché est dominé à 95% par les armateurs étrangers notamment CMA CGM qui y détient 35%.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/04/2012 à 18:47 :
Merci de faire une petite exception pour les des armateurs grecs ?
a écrit le 03/04/2012 à 17:57 :
L'Algérie a toujours été mauvaise payeuse cela ne date d'aujourdhui. L'Algérie a un gros potentiel économique mais sa gestion reste dans ce système "soviet" qu'elle a décidé lors de la guerre froide aà cela se rajoute cette verrue des anciens du FLN et deleur descendants qui gèrent ceux pays à leur profit. Reste un dernier point et non des moindre cette difficulté a dépasser la colonisation. L'algèrie pourrait-^tre le plus le plus puissant économiquement de la Méditerranée mais malheuresement la corruption du pouvoir la bureaucracie à la soviet et cette facilté à dire que les difficultés viennet de l'ancien colonisateur fait que les citoyens de se pays vivent mal chaque jour et que le bourrage de crâne qui permet à une grosse poignée de nantis de bien vivre avec des biens en Europe dont la France et aux US. L'Algérie ne pourra s'en sortir que par une nouvelle révolution de sa jeunesse éduqée pour prendre le pouvoir de ce riche pays et vite car le pétrole et le gaz ne sont pas éternels.
a écrit le 03/04/2012 à 14:19 :
L?Algérie se tire une balle dans le pied, les entreprises de fret vont se faire payer en Euro ou en Dollars a l?extérieur.

Au final plus personne voudra de dinar algérien car il va devenir illiquide.

Autant cette politique de protectionnisme est justifié pour eviter les investissements cours terme et éviter de trop grande fluctuation du dinar.
Mais pour le commerce c'est contre productif, sachant qu'ils sont dépendant du commerces pour un bon nombre de produit...

@Mika: vous raccontez n'importe quoi, l'Algerie n'ai pas une colonie française et le demontrent depuis longtemps. C'est une insulte aux algériens que de penser a cela!
a écrit le 03/04/2012 à 13:33 :
à mika=bob : Joli discours, qui présente un petit inconvénient : Il faut dans une telle situation savoir être "mesuré" dans son approche, sachant que cette affaire n'a pas grand chose à voir avec votre prose d'une autre époque.. Au surplus, soyez assuré que s'agissant de business, c'est bien celui qui a les "moyens de sa politique" qui en sortira gagant !
a écrit le 03/04/2012 à 10:57 :
L?Algérie a raison d?imposer cette règle. Sinon les compagnies multinationales finirons par siphonner tout . Pour information, l?Algérie n?est plus une colonie Français et elle a

Des lois qu?il faut respecter . Au moins un état qui ose . Je suis Français et je vis en Algérie depuis 5 ans . en plus je travaille pour une de ces compagnie .
Réponse de le 03/04/2012 à 13:06 :
L?Algérie a raison, l'Algérie a raison...?
.
Si l'Algérie veut contrôler toutes les factures des containers, c'est son droit, mais dans ce cas, elle doit se donner les moyens pour que ce contrôle se fasse dans des délais raisonnable.
.
Dans des délais raisonnables et sans la nécessité de ''connaitre'' un ami colonel... (100% de Algériens comprendrons...)
a écrit le 03/04/2012 à 10:57 :
L?Algérie a raison d?imposer cette règle. Sinon les compagnies multinationales finirons par siphonner tout . Pour information, l?Algérie n?est plus une colonie Français et elle a

Des lois qu?il faut respecter . Au moins un état qui ose . Je suis Français et je vis en Algérie depuis 5 ans . en plus je travaille pour une de ces compagnie .
a écrit le 03/04/2012 à 10:57 :
L?Algérie a raison d?imposer cette règle. Sinon les compagnies multinationales finirons par siphonner tout . Pour information, l?Algérie n?est plus une colonie Français et elle a

Des lois qu?il faut respecter . Au moins un état qui ose . Je suis Français et je vis en Algérie depuis 5 ans . en plus je travaille pour une de ces compagnie .
a écrit le 03/04/2012 à 7:30 :
Il serait bien domage que nos politiques fassent quoi que se soit pour aider des compagnies privées qui veulent faire du business dans un endroit pareil. Ils jouent avec les regles locales ou il partent. C'est clairement une mesure de protectionnisme, si sur ces 500milions ils en lachaient 1 ou 2 a la bonne famille, tout serait debloqué. Comme dans n'importe quel pays africain .
a écrit le 02/04/2012 à 21:34 :
Algérie serait-elle la prochaine Lybie... Guerre diplomatique menée par l'UE, la Suisse, la Turquie... ca sent le souffre.
a écrit le 02/04/2012 à 18:15 :
il suffirait d' arrêter de surtaxé le transport pour être payer en temps et en heure Algérie n'est plus une colonie française
Réponse de le 03/04/2012 à 10:58 :
L?Algérie a raison d?imposer cette règle. Sinon les compagnies multinationales finirons par siphonner tout . Pour information, l?Algérie n?est plus une colonie Français et elle a

Des lois qu?il faut respecter . Au moins un état qui ose . Je suis Français et je vis en Algérie depuis 5 ans . en plus je travaille pour une de ces compagnie .
a écrit le 02/04/2012 à 16:09 :
Il suffit de bloquer les envois des mandats des ressortissants algériens d'Europe. Nous avons nous aussi des moyens de rétorsions! Il va bien falloir un jour les utiliser si l'Europe veut s'en sortir.... Mais nos technocrates en ont-ils la volonté?
Réponse de le 02/04/2012 à 17:57 :
Avec un excédent commercial de + de1,3 mds d'€ en notre faveur, amusez vous a couper ou retarder les indemnités de personnes âgées et en aucun cas responsable (idée saugrenue au demeurant ,d'ailleurs juridiquement impossible à mettre en pratique), il n'y a qu'un(e) militant(e) FN pour envisager une telle mesure !!!
Réponse de le 03/04/2012 à 10:51 :
on peut toujours commencer par imposer à la CNAV de vérifier le bien-fondé du versement de pensions de retraites à autant de centenaires en Algérie....
Réponse de le 04/04/2012 à 12:11 :
NOUS MANQUONS DE COURRAGE ET DE VOLONETE !!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :