La Norvège retire ses pétrodollars de la zone euro

 |   |  475  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
La Norvège a annoncé le 10 août vouloir préserver les 600 milliards de dollars de son fonds souverain du risque européen en se concentrant plus sur les pays émergents.

La Norvège va poursuivre la réduction de son exposition au risque européen. C'est ce qu'a annoncé vendredi 10 août Yngve Slyngstad, directeur du fonds souverain norvégien lors de la remise de son rapport trimestriel. Ce fonds, l'un des plus importants au monde, est doté de 600 milliards de dollars, issus de la rente pétrolière, soit environ 120.000 dollars par habitant.

Méfiance vis-à-vis de la zone euro

C'est principalement du risque souverain en zone euro que la Norvège souhaite se prémunir. A la recherche du parfait équilibre dans sa gestion des risques, le fonds de pension norvégien s'est déjà débarrassé de son papier portugais et irlandais. Et il n'est exposé aux risques souverains italien et espagnol qu'à hauteur de 6 milliards de dollars. Mais la méfiance est montée d'un cran, et c'est désormais de la France et de la Grande Bretagne que le petit pays scandinave, qui a refusé son adhésion à l'Union européenne, voit le risque arriver. Yngve Slyngstad a ainsi annoncé que la réduction de l'exposition aux risques souverains français et britannique allait se poursuivre.

Les annonces  de la BCE, qui s'est dite prête à intervenir pour répondre aux inquiétudes qui pèsent sur les pays de la zone euro, n'auront donc pas suffit à rassurer l'investisseur norvégien. A ce sujet, Yngve Slyngstad s'est contenté d'espérer" que l'Europe prendrait les bonnes décisions. Il a tenté de se montrer rassurant en assurant que la Norvège gardait un oeil interessé sur les titres de dette souveraines des pays européenns. Mais les pétrodollars norvégiens quittent la zone euro.

Les pays émergents grands gagnants

Les grands gagnants sont les pays émergents, dans lesquels le puissant fonds gouvernemental n'est pas encore, ou peu, exposé. «Une part plus importante de nos fonds [y] sera investie» a déclaré Yngve Slyngstad vendredi. Le Brésil et l'Inde devraient en profiter le plus. Quant à la Chine, Yngve Slyngstad déplore les plafonds mis en place par Pékin pour la détention de dette chinoise par des étrangers, que le fonds souverain a déjà atteint. « Nous accroîtrons nos investissements en titres chinois dés que le plafond sera relevé » a ainsi affirmé le directeur du fonds.

Curieusement, la Norvège semble toujours accorder sa confiance aux Etats-Unis, qui font face à leur fameux « mur de la dette », et au Japon, dont l'économie montre des signes de faiblesse inquiétants. Même l'Allemagne et ses taux de rendement négatifs sur le papier à deux ans obtiennent la bénédiction de la Norvège. Alors que la première économie européenne ralentit, et que son volubile ministre de l'Économie Philipp Rösler a évoqué vendredi "des risques importants" pesant sur l'économie de son pays.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/08/2013 à 22:19 :
J'ai les petrodollars et je ne sais pas comment changer alors aider moi svp
a écrit le 18/08/2012 à 14:12 :
Que tous ceux qui pensent que :
- la classe politique française n'est pas à la hauteur
- l'Union Européenne n'est qu'une passoire à immigrés et à produits chinois
- seul les pays riches devraient avoir le droit de rentrer dans l'UE
- l'Euro est une monnaie qui nous fait perdre notre compétitivité et qu'il faut donc abandonner le plus rapidement possible
- nous ne devrons pas à aider les pays surendettés PIGS

A tous ces gens-là et ils sont nombreux :
- Connaissez-vous un pays sur terre où la qualité de vie globale soit meilleure qu'au sein de la France de 2012 (sécurité alimentaire, conditions climatiques et géologiques, soins médicaux, patrimoine historique, loisirs accessibles, libertés d'action et de penser, possibilités de consommation de biens et de services) ?
- Ignorez-vous que la création de l'UE soit une conséquence directe de l'horreur d'un seconde guerre mondiale où l'honneur patriotique, la droiture du comportement au service d'une nation ont mené rapidement aux thèses d'exemplarité raciale. C'est pour s'en prémunir que l'UE existe et rien que pour cela elle vaut de l'or.
- Pensez-vous que vous seriez plus en sécurité si l'UE n'était qu'un club de pays riche qui ne serait ouvert qu'aux pays riches de leurs anciennes colonies, riches de leur sous-sol, riches de dollars mis sous scellés... et entourés de pays largués par la cadence infernale d'une mondialisation des échanges très récentes ?

Non, non et non ; vous n'êtes certainement pas les plus à plaindre même si tout bien sûr n'est pas non plus idéal mais s'il y a bien un élément dont on doit avoir peur plus que l'UE, l'euro, les politiques véreuses et j'en passe c'est de la somme de toutes les rancoeurs accumulées. Un remède : OUVRIR LES YEUX
Réponse de le 18/08/2012 à 20:51 :
Oui, la Suisse
Réponse de le 18/08/2012 à 21:31 :
exact Vilay
a écrit le 18/08/2012 à 14:06 :
La Norvège est trop riche, il faut qu'elle sorte de l'Europe. La Grèce est trop pauvre, il faut qu'elle sorte de l'Europe. Aucun pays en Europe n'a la même économie et chaque pays veut bien en prendre les avantages, mais pas les inconvénients. L'Europe sert à quoi? A rien, c'était pour faire avancer le Schmilblic.
a écrit le 18/08/2012 à 12:00 :
Que les norvégiens bien frileux désomais profitent bien de la manne pétrolière (pas inépuisable)qui leur sera bien utile lorsque l'adhésion à l'Europe sera devenue vitale pour eux.
a écrit le 18/08/2012 à 10:53 :
Marine Le Pen avait donc raison !
damned !
a écrit le 18/08/2012 à 8:35 :
Ha mince, comment on va faire sans l'économie Norvégienne ? On est foutu!...
a écrit le 18/08/2012 à 7:17 :
ils ne sont pas fous les norvégiens et savent gérer !! ils ont confiance dans les Usa et le dollar , les pays émergents ; l 'euro est déjà mort et la galère est devant nous
a écrit le 18/08/2012 à 7:08 :
Norvégien pas européen, Pétrolien !! Chacun pour sa gueule et ils ont raison pourquoi encourager les fénéants et les flambeurs de l'EU ? Nous, nous avons trop de bouches à nourrir en France....... Certaines retraites exorbitantes de fonctionnaires ....Les largesses des services sociaux etc etc ;;
a écrit le 17/08/2012 à 22:40 :
la solidarité tant réclamé par les européens convainque n'est plus

comme le dit si bien l'adage la roue tourne lol
a écrit le 17/08/2012 à 22:39 :
vous connaissez la decroissance? et l economie local ? C est l avenir de l homme et non pas les multinationals. A bas la societe de cosomation, la croissance...
Réponse de le 17/08/2012 à 23:44 :
Tellement d'accord avec vous. J'espere qu'on va en arriver la.
Réponse de le 18/08/2012 à 1:18 :
La décroissance : produire moins, donc tout le monde est plus pauvre. Il faut comprendre que la croissance n'est pas seulement quantitative, elle est qualitative : on n'est pas obligé de produire toujours plus ; on peut aussi produire mieux. L'économie locale c'est très bien, tant qu'on ne limite pas la liberté d'échanger. Quant à la société de consommation, elle n'existe que parce que les gens veulent consommer ; on peut lui préférer une économie moins matérialiste, et c'est tout à votre honneur, mais il y a un peuple entier à convaincre...
Réponse de le 18/08/2012 à 11:07 :
Libertas : pas un peuple mais l'Humanité à convaince...
Réponse de le 18/08/2012 à 14:18 :
@Libertas
La décroissance ce n'est pas produire moins et faire des pauvres, c'est produire mieux en utilisant correctement les ressources, en respectant la nature, les droits de l'homme...
La croissance qualitative ça n'existe pas, la croissance est toujours quantitative. Positive pour les profits, négative pour la collectivité et inversement proportionnelle.
Quant à la société de consommation qui veut consommer, tout est fait pour la faire consommer, sans compter ceux, qui de plus en plus nombreux voudraient aussi consommer et qui ne le peuvent pas.


a écrit le 13/08/2012 à 13:04 :
La Norvège était assise sur une nappe de pétrole qu'elle a transformé en un tas de pétrodollars. Bien qu'elle soit le plus gros contributeur du PNUD (devant les USA), elle ne souhaite pas influer sur les affaires du monde. C'est son droit et sa richesse repose plus sur sa sagesse que sur le montant de sa rente.
Réponse de le 18/08/2012 à 1:20 :
La Norvège ne place pas ses capitaux pour influencer le monde. Simplement, contrairement à d'autres, elle a décidé de ne pas dilapider les revenus du pétrole, mais de les mettre en réserve pour les générations à venir. En attendant, elle les place, non pas pour déstabiliser le monde, ce qui serait contraire au but recherché, mais au contraire de manière à faire fructifier ce capital, au bénéfice de ses enfants, et des endroits où elle investit. À nous de savoir donner confiance aux Norvégiens, en gérant mieux notre pays.
a écrit le 13/08/2012 à 11:17 :
J'espère que nous n'oublierons pas quand leur gaz sera épuisé et que les Asiatiques les rembourseront en monnaie de singe ou répudieront leur dette.
a écrit le 13/08/2012 à 10:59 :
C'est beaucoup trop d'argent pour un petit pays et de l'argent sans utilisation ! Ce type de situation (il y a en a d'autres avec les pays du Golfe et les astuces asiatiques sur les taux de change comme en Chine) génère une masse monétaire abstraite, qui fausse l'échelle générale des valeurs. S'il n'y a avait la dette publique (Europe et Etats-Unis) pour générer un rendement fictif et une apparente sécurité à ces "placements", alors ceux ci auraient des rendements très négatifs... C'est absurdité de la situation actuelle....
a écrit le 13/08/2012 à 10:24 :
il faut rassurer les marchés ceci est primordial. Il faut que l?Europe résorbe sa dette publique. Il y a des habitudes à bannir. Il me semble quand un pays dépasse allégrement le taux de 60 % de son PIB en dette, il y a une désinvolture manifeste pour l'avenir.
Il faudra se résoudre à abandonner des pays qui ne font les efforts nécessaires pour résorber leur dette publique.
aujourd'hui, il faut rassurer le marché financier. On ne vit pas dans un vase clos avec des douanes partout qui nous protègent. C'est le marché qui fait la loi. Le prix et la confiance ne se décrètent pas.
a écrit le 13/08/2012 à 9:54 :
Vu les volumes sur le marché cet été, ça doit pas les seuls a sous pondérer la zone euro. A moins que se ne soit l'effet "vacances".
a écrit le 13/08/2012 à 9:44 :
ils vont se faire rincer en chine, ils ne vont rien comprendre.... moi j'ai une suggestion d'utilisation de tt ce bon pognon bien frais... hollande pourrait voter dessus une taxe modique et provisoire de 75% et offrir la retraite a 45 ans a tous les francais qui' n'ont jamais travaille...
a écrit le 13/08/2012 à 9:35 :
La BCE et les banques d'affaires spéculent sur la crise de la Zone EURO depuis un bon moment. Le problème est que bon nombre de français, pour ne pas dire la plupart, pense que ce qui arrive en Grèce ou en Espagne ne peut pas nous arriver, à nous, France, berceau de la démocratie et des Droits de L'Homme.
Cependant, vous devriez commencer à ouvrir les yeux et vous poser les bonnes questions: a qui profite la crise? y a-t-il réellement un interet pour le peuple dans ce qui se joue en ce moment?

La bulle immobiliere n'est que le cadet de nos soucis. C'est l'hyperinflation et la dévaluation de notre monnaie qui se profile. Pourquoi? Car La planche a billet ne cesse de touner sans qu'aucune nouvelle richesse ne soit créée en contrepartie
a écrit le 13/08/2012 à 9:11 :
Comment va la belle vie sur le rafiot de la méduse de l'Europe ? Toujours aussi confiant et eurobeat voire euroniais mes tres chers voisins ?
a écrit le 13/08/2012 à 8:39 :
Il est vrai que quand on voit la politique économique française, on ne peut qu'avoir peur de l'avenir! Écraser le pays de taxes et d'impôts conduit tout droit à la récession et à l'appauvrissement !
a écrit le 13/08/2012 à 8:23 :
Après le pétrolier Shell c'est une bonne nouvelle tout ça..!!!
bon il va falloir que je retire rapidement mon argent de ma banque...
a écrit le 13/08/2012 à 8:11 :
Ils ne font pas partie de l UE, et en plus, ils la coulent ? Rappelez-nous, qu achète t on comme produits norvégiens ?
a écrit le 13/08/2012 à 8:11 :
Le cataclysme financier et la ruine complète pointent à l'horizon. Bientôt vingt millions de français dans la misère. Quand les rats quittent le navire.....
a écrit le 13/08/2012 à 7:57 :
C la cata pour la France!
a écrit le 13/08/2012 à 7:47 :
La Norvège le petit Qatar des glaces.
a écrit le 13/08/2012 à 7:09 :
Viking approuve ! Bonne rentrée les Francais ! Et vive votre rafiot d'Europe ! Un beau radeau de la méduse !
Réponse de le 18/08/2012 à 18:09 :
Il viendra le jour où ceux qui ont toujours voulu couler l'Union Européenne lui frapperont à la porte. Le premier en date ce fut le UK, qu'après avoir fondé l'AELE pour combattre la CEE s'est rendu compte de son erreur et a adhéré à la CEE, laissant tomber entre autres la Norvège; il est vrai que l'UK la sape (l'UE) de l'intérieur mais cela ne lui réussira point. Aucun pays de l'UE ne peut plus survivre seul sans les autres. L'AELE est insignifiant et 2 des pays qui la composent ont intérêt à saper l'UE: la Norvège et la Suisse (plus cette dernière, qui de tt façon a déjà copié la législation de l'UE). Mais l'Union a commencé à attaquer la CH sur son point fort: le secret bancaire. Un jour l'UE exigera le pétrole de la Norvège à des prix raisonnables pour ses intérêts et je voudrais voir comment les Norvégiens pourront s'en défendre. De même la Chine exigera des territoires à l'Australie... Ce n'est point d' histoire-fiction, c'est la logique même pour les rapports humains-territoires-besoins-biens-partages. Il y aura bcp de changements dans le monde que vs connaissez. Cela ne sert à rien de se vanter norvégien. Quelqu'un en rira le dernier. Car il se peut que quelques pétropays doivent un jour boire leur propre pétrole... L'Humanité a assisté à bcp de changements que personne ne pourrait prédire. On en a été plus loin qu'aujourd'hui. La dépendance au pétrole ne sera pas éternelle! Cela est sûr!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :