Biodiesel : l'Argentine va porter plainte contre l'UE devant l'OMC

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Buenos Aires a décidé de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour protester contre l'Union européenne, après que l'Espagne a bloqué ses importations de biodiesel produit hors d'Europe.

Le ministre des Affaires étrangères argentin a annoncé samedi que son pays a décidé de saisir l'Organisation mondiale du commerce (OMC) pour protester contre l'Union européenne, après que l'Espagne a bloqué ses importations de biodiesel produit hors d'Europe. « L'Argentine a entamé hier le processus de dépôt de plainte contre l'UE en raison de sa décision d'interdire l'importation du biodiesel, qui va à l'encontre des règles de l'OMC », indique le communiqué du ministère. Le gouvernement espagnol avait annoncé au mois d'avril qu'il limiterait l'importation de biodiesel argentin, en guise de représailles après la nationalisation à hauteur de 51% de la compagnie pétrolière YPF, alors contrôlée par l'espagnol Repsol à 57,4%.


La décision de l'Espagne en représailles à la nationalisation de Repsol
Selon l'Argentine, la décision de l'Espagne « empêche de fait l'importation de biodiesel extra-communautaire, ce qui ferme le marché au produit argentin, le plus compétitif au monde. » Le ministère a rappelé que « les principaux fournisseurs de biocombustibles à l'Espagne et à l'Union européenne sont les pays en développement. » Selon les chiffres officiels l'Argentine, troisième exportateur mondial de soja, a exporté l'an dernier 1,6 million de tonnes de biocombustibles, pour quelque 2 milliards de dollars. Le 10 août dernier, le vice-ministre de l?économie argentin avait annoncé que le pays allait temporairement importer des graines de soja du Paraguay et de Bolivie afin d'utiliser pleinement sa capacité de production de biodiesel destiné à l'exportation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/08/2012 à 19:18 :
L'Argentine ferme ses frontières à toutes importations, et aux sorties financières vers d'autres pays (exemple vers l'Uruguay)..La Christina est en train de refermer son pays...Qu'elle assume !(voir les commentaires à la suite de l'article)
Réponse de le 23/08/2012 à 18:12 :
L'Uruguay est la "Suisse de l'Amérique latine". Si la France choisit de véritablement bloquer les évasions d'argent vers la Suisse avec ses conséquences alors je pense qu'ainsi vous comprendrez ce qu'a fait Kirchner Fernandez en Argentine. Ceci dit c'est vrai que le blocage des jambons espagnols et de bien d'autres produits, les nouvelles précautions pour éviter que tous se ruent sur l'achat de dollars US, ainsi que son rapprochement avec H.Chavez ont de quoi se faire poser des questions.
a écrit le 20/08/2012 à 13:39 :
L'Argentine ne respecte pas les règles de l'OMC. Taxes cachées, entraves en tout genre aux produits Européens, nationalisation péremptoire d'entreprises européennes, l'Argentine ne se gêne pas. Alors les espagnols ont raison.
Pas de sentiments dans le commerce. Tu suis la régle, je la suis!. Tu triches, je ne joue plus suivant la régle!.
Quand on pense que la Chine comme beaucoup de pays ont encore le statut de pays émergeants, l'on croit rêver. Continuons ainsi et bientôt les pays d'Europe retourneront à l'état de pays en voie de développement.
Il est temps que nos politiciens encore au royaume des bisounous se réveillent et justifient leurs priviléges.
Réponse de le 21/08/2012 à 10:28 :
+10, l'omc est une vaste fumisterie ou seul les imb... joue le jeu et se font plumer. il est temps d'arrêter le massacre et de revenir à une politique de réciprocité bilatérale. défendons nos intétrêts nous même et cessons de croire comme les romains au IIIeme siècle que d'autres seront assez idiot pour le faire à notre place.
a écrit le 20/08/2012 à 13:12 :
le biodiesel , c'est fini , le gazole aussi , pollution et très fines particules qui vont au plus profond des poumons , certains utilisateurs n' ont pas à rouler diesel , ils regardent que le prix à la pompe , les argentins , c'est normal , destruction des forêts
pour produire biodiesel , c' est ce qu 'ils font , CQFD.
a écrit le 19/08/2012 à 21:46 :
Et comme d'habitude nos éminents représentants au sein de cette Organisation vont faire preuve d'une audace à tout épreuve, et l'Espagne sera tenu de payer des amendes ...
Ca fait 20 ans que l'OMC appauvrit l'Europe et les pays industrialisés au sens large au profit d'accords non réciproques et illégitimes, il n'y a pas de raison que cela s'arrête !
Réponse de le 20/08/2012 à 11:47 :
la politique autocentrée a des impératifs qu'il faut assumer, mais du côté de Mme Kirchner on n'est pas à une contradiction près!
a écrit le 19/08/2012 à 18:22 :
En même temps, les carburants dit "bio" sont responsables de l'explosion des prix des produits agro-alimentaires et des prochaines famines qui s'annoncent pour très bientôt ! bonne raison pour interdire leur importation en europe, non ?
a écrit le 19/08/2012 à 18:13 :
...le retour de baton...
a écrit le 19/08/2012 à 17:52 :
On ne peut pas tout avoir. Les Argentins ont fait un choix. Ils doivent l'assumer.
a écrit le 19/08/2012 à 17:15 :
''que l'Espagne a bloqué ses importations'' aie et non a. Il me semble ...
Réponse de le 19/08/2012 à 19:15 :
Il n'y a aucune faute, on dit bien "après que" suivi de l'indicatif". Ensuite, la 3ème personne du subjonctif de l'auxiliaire avoir, c'est "ait" et non "aie". A bon entendeur, salut!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :