Moscovici veut rassurer Pékin sur la France et la zone euro

 |   |  283  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
En visite en Chine, le ministre de l'Economie et des Finances a souhaité délivrer "un message de confiance dans la zone euro" et "dans l'économie française".

Alors qu?il doit rencontrer mardi des représentants de la sphère économique chinoise, dont des investisseurs potentiels, Pierre Moscovici a donné le ton lors de sa visite en Chine. Lundi en fin d?après-midi, le ministre français a été reçu à dîner par son homologue, le ministre chinois des Finances Xie Xuren. Il a souhaité rassurer sur la crise qui plombe le Vieux Continent, souhaitant délivrer, selon l?AFP, "un message de confiance dans la zone euro" et "dans l'économie française". Selon son ministère, Pierre Moscovici est d?ailleurs accompagné par des représentants de l'Agence française pour les investissements internationaux (Afii), de la Caisse des dépôts et de Paris Europlace.

Des mots très convenus et diplomatiques?

La veille, le ministre a rencontré Li Keqiang, le futur chef du gouvernement chinois. Mais, devant la presse du moins, s?en est tenu à des mots très convenus et diplomatiques. Il a ainsi plaidé pour que s?installe "un dialogue économique de haut niveau" entre Paris et Pékin. Sans toutefois s?étendre davantage, sur ce qu?il entendait par "haut niveau"...

Actuellement vice-Premier ministre et numéro deux dans la hiérarchie du Parti communiste, Li Keqiang, a lui rappelé que "les marchés développés comme les Etats-Unis et l'Europe rencontrent des difficultés économiques et les marchés émergents font face à des défis très sérieux". Avant d'appeler, sur le même ton que le ministre français, à "élargir le consensus" et à "renforcer la confiance réciproque" entre pays développés et émergents. Et ce, "pour régler ensemble les problèmes économiques de l'humanité".

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2013 à 8:54 :
MOSCOVICI ferait mieux de se rassurer lui-meme. Il est tristounet actuellement cet incapable
a écrit le 10/01/2013 à 10:13 :
Avant de rassureer les autres il ferait bien de se rassurer lui-meme, car il a triste mine il ne peut delivrer la confiance apres les bobards qu'il a racontés
a écrit le 09/01/2013 à 15:54 :
Pour résoudre le problème des déséquilibre des balances commerciales il suffirait d'autoriser les pays déficitaires de l'Union Monétaire a introduire une TVA différentielle : élevé pour les produits importés (25%) et réduite pour les produits locaux (15%), ceci devrait freiner les importations en provenance de pays comme la Chine, l'Allemagne et autres pays excédentaires et encourager les entreprises à investir dans les pays déficitaires afin de pouvoir continuer à vendre leurs produits avec une TVA à taux réduit. Ce dont les pays déficitaires ont besoin le plus urgemment c'est du travail pour les chômeurs. - - L'austérité (bien que nécessaire) mais qui si non accompagnée de mesure pour relancer l'économie, ne résout pas le problème et ne fait que faire augmenter le chômage. - - Il n'y a aucune raison pour que la voiture de luxe (quelle que soit la marque) de certains grands acteurs français soit construite en Allemagne par des Allemands ou au Japon par de Japonais et non pas en France par des Français. De même pour l'Espagne où le chômage des jeunes a atteint les 57%. - - Grâce à la TVA différentielle et les investissement qui en suivraient le chômage (+50%) et l'exode des jeunes qu'il cause devraient être rapidement réduits dans les pays en crise actuellement. - - De plus la création d'emplois aurait un effet positif sur les revenus fiscaux du pays et ainsi permettrait d'arriver par le travail à un budget équilibré. - -L'autre solution, mais qui serait certainement refusée par les Allemands et trop longue à mettre en place, serait la création d'un budget fédéral pour l'Union Monétaire. L'équivalent du IRS aux États Unis ?Internal Revenue Service, qui dépend du ministre fédéral des finances? - - IRS, agence qui collecte l'impôt sur le revenu et des taxes diverses (taxes sur l'emploi, impôt sur les sociétés, successions, etc..) et fait respecter les lois fiscales concernant le budget fédéral des États-Unis. Source: WikipediA
L'Euro n'a pas été une erreur, l'erreur a été de na pas avoir crée un budget fédéral pour L'EMU ( Economic and monetary union) simultanément.
a écrit le 08/01/2013 à 14:46 :
Ça leur a servi pour les élections leur taxe a 75 % contre les riches , maintenant la diète jusqu'au départ. La politique ou le business , il faut choisir !!
a écrit le 08/01/2013 à 14:35 :
Eux c'est pas la petite classe des "Français" qui ont votées Hollande et espéraient l'argent des autres , eux espèrent avoir un interlocuteur qui fait pas la manche.
a écrit le 08/01/2013 à 13:31 :
Il espère quoi des chèques en jaune ...
a écrit le 08/01/2013 à 12:13 :
Le slogan: Le changement c'est maintenant ! L'Alabanie C'est ici ! devrait les rassurer.
Je vais prénomer mon petit dernier Mao.
a écrit le 08/01/2013 à 11:54 :
Les bras cassés au pouvoir, ou main basse sur l'état Français par les énarques!.
a écrit le 08/01/2013 à 11:24 :
il va apprendre à connaître les chinois qui ne font certainement pas confiance à un amateur dont le cursus professionnel en témoigne. Il aurait fallu mettre à bercy une vraie personnalité du monde des affaires et de l'industrie et pas un élégant bipède issu de l'ENA ; mais celà aucun gouvernement ne sait le faire , pris dans ses dogmes politiques et son ignorance du monde des affaires et de l'entreprise. C'est bien dommage car ce n'est pas les femmes et hommes de talents qui manquent dans ce pays.
Réponse de le 17/01/2015 à 9:24 :
Oui nous sommes sous régime social - royaliste!
a écrit le 08/01/2013 à 10:27 :
Espérons que Moscovici se rasera avant d'aller à ses rendez-vous!! Quelle honte...
a écrit le 08/01/2013 à 9:43 :
Confiance, confiance, nous sommes en train de plumer ce qu'il reste de pigeons.
a écrit le 08/01/2013 à 8:45 :
C'est pour l'acquisition de locaux sociaux ? Au moins la bas , ils couterons moins chères !!
a écrit le 08/01/2013 à 8:41 :
Il y vas pour faire des stages avec son équipe ?
a écrit le 08/01/2013 à 7:55 :
Faire des phrases, c'est une chose mais la réalité économique, est une autre chose. les chinois ne sont pas dupes .ils savent exactement ce qu'il se passe en France. ils ont leurs informations. ils ne reçoivent jamais sans billes.
a écrit le 08/01/2013 à 7:50 :
Il a du boulot, surtout s'il veut sembler crédible !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :