Shinzo Abe veut tirer le Japon de la récession avec un plan à plus de 170 milliards d'euros

 |   |  218  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que l'heure est plutôt à la rigueur dans la plupart des pays industrialisés, le Japon se détache avec un stimulus total de plus de 170 milliards d'euros (20.200 milliards de yens).

Un plan à 10.300 milliards de yens pour relancer la "machine" Japon. Shinzo Abe, nouveau Premier ministre du Japon, a dévoilé jeudi soir cette enveloppe colossale. En comptant les dépenses prévues par les collectivités locales et les contributions du secteur privé, le montant est doublé : 20.200 millions de yens soit plus de 171,8 milliards d?euros. Les détails :

? Reconstruire après Fukushima

3.800 milliards de yens seront dévolus à la prévention des catastrophes et à la reconstruction après celle de Fukushima en mars 2011.

? PME, investissement privé, routes, écoles

Le reste de cette enveloppe sera réparti entre des aides financières pour les PME, des incitations à l?investissement privé, la rénovation d?infrastructures routières et scolaires notamment. Des dépenses sont également prévues dans le domaine médical.

? +2 points de PIB

Ces 20.200 milliards d'euros ont pour but de donner au produit intérieur brut 2 points de pourcentage de croissance suppleméntaire. Au troisième trimestre, le produit intérieur brut du pays a chuté de 3,5% en rythme annuel. C'est la seconde contraction trimestrielle consécutive, ce qui signifie que le Japon est techniquement entré en récession l'an passé.

? 600.000 emplois

La nouvelle équipe au pouvoir compte sur les effets de ce plan dès cette année fiscale pour créer au moins 600.000 emplois.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/01/2013 à 23:13 :
On apprend que la dette japonaise est gagée sur l'épargne des futurs retraités... certes 1% doivent produire plus, sauf la rénovation des écoles et le bétonage...
a écrit le 14/01/2013 à 12:33 :
chaque pays est particulier, les méthodes ne sont pas applicables à l'identique avec les mêmes effets. Le Japon peut se permettre de s'endetter car la très grande majorité de la dette est détenue par les japonais (grand civisme, pas nos panou panou, faut faire payer les autres) et sont donc à l'abri des marchés et taux aléatoires, et d'autre part ils ont beaucoup d'actifs à l'étranger qu'ils peuvent vendre pour financer cette dette en attendant qu'elle produise un retour. Rien à voir avec les pays européen, sauf avec la france qui a une manne : sa dépense publique improductive, record européen, qu'elle peut baisser pour financer la relance, ce que ne peuvent pas faire les autres pays qui ont une dépense bien plus faible (et avec de meilleurs résultats, d'où les gains utiles)
Réponse de le 18/02/2013 à 3:09 :
LE JAPON EST MOURRU
a écrit le 13/01/2013 à 23:32 :
Ce Shinzo Abe est aussi cinglé que Sarko, Gordon Brown & autres : Faire de la relance avec de la dette. On devrait foutre ces incompétents en prison
Réponse de le 18/02/2013 à 3:08 :
BIEN PARLE
a écrit le 11/01/2013 à 14:49 :
"Ces 20.200 milliards d'euros ont pour but de donner au produit intérieur brut 2 points de pourcentage de croissance suppleméntaire." Faudrait arrêter un truc qui vous perturbe trop, là... 2 fautes dans une même phrase, ça devient grave. Sinon, bravo de bien noter que les "QE" ne font que gonfler un PIB qui ne correspond plus non plus à rien dans une économie réelle. Pour les ceusses qui ont du mal aussi à comprendre, le Yen, comme le Franc Chuisse, ont tellement plu aux zinvestisseurs que produire de la monnaie en masse les aide à faire baisser un peu le cours, et donc, pouvoir exporter un peu plus facilement. Par contre, globalement, s'ils veulent revenir sur les marchés pour emprunter, ils sont cuits de chez cuit. Un baroud d'honneur..??
Réponse de le 11/01/2013 à 15:25 :
Ces politiques sont menées partout dans le monde depuis des années avec des résultats partout identiques... ceux qui n'ont pas accès à ces shoot de liquidités (95% de la population) sont de plus en plus pauvres... Pour les autres ca va bien merci...
En Europe, la BCE a injecté 1000 milliards d'euros en quelques mois...résultat ? Rien pour 99% des européens. Les britanniques qui doivent leur sortie de récession du troisième trimestre au JO vont y replonger sans que les injections de monnaie délirantes n'y changent rien. C'est pareil aux USA et en Argentine. Quant au PLD, c'est grosso modo ce qu'il a déjà entrepris en 2001 et 2006 avec un résultat tout identique. Zéro + zéro = la tête à Shinzo.
Tous accros au assouplissement quantitatifs ! Quand aux citoyens, l'achat de vaseline en gros et l'assouplissement du sphincter, c'est plutot ca le programme à venir.t
Réponse de le 14/01/2013 à 12:26 :
conclusions un peu hâtives, le sujet est : que ce serait il passé s'il n'y avait pas eu d'actions ? faillites des états, évaporation des biens des particuliers, chômage encore plus important....Par contre; il y a des nuances, tout ne va pas mal partout.Les pays qui font du bon travail d'optimisation de la dépense publique, qui optimisent les organisations, qui gèrent la dépense, les investissements comme de vrais professionnels du privé... sont très bien repartis : Filande, Suéde, Québec....il y a de l'espoir pour ceux qui sont courageux et pragmatiques, mais effectivement pour les autres, ce n'est que le début ...
a écrit le 11/01/2013 à 14:22 :
Mais qui va payer ? L'état déjà endetté à 200 %, pire que la Grèce ?
a écrit le 11/01/2013 à 13:19 :
endetté à 200% mais de manière interne ( pas besoin de faire des discours nationalistes aux japonnais...), ils en remettent une couche + la banque centrale du Japon qui va ouvrir les crédits pour améliorer le taux de change : dans ce pays, on ne s'embarrasse pas de la "seule voie possible" des européens !
Réponse de le 11/01/2013 à 14:24 :
la Boj est "banque en dernier ressort" elle décidera au contraire de ce qu'elle faisait, de laisser filer la monnaie et d'ouvrir la voie inflationniste c'est mieux mais pour le marché chinois il y a le contexte géopolitique où elle n'a rien à faire.Quant à la pyramide des âges elle est bien inquiétante et rien à y faire...
Réponse de le 11/01/2013 à 14:32 :
Ils sont déjà endetté à 230% et les emprunts d'état sont massivement acheté par la banque du Japon (78%).
Avec les augmentations de dépenses militaires et Fukushima (qui d'après l'ASN devrait avoir un coût final de 1000 milliards) j'ai un doute sur le retour du Japon. Et comment un partis qui a mis le Japon dans cette situation calamiteuse va t-il subitement parvenir a inverser la tendance avec les mêmes recettes que dans le passé?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :