France- Mali : quelles relations économiques ?

La France intervient militairement au Mali et demande aux Français qui s'y trouveraient d'évacuer le pays. La situation a déjà des conséquences sur une l'économie de ce pays autrefois colonisé toujours lié à l'Hexagone sur le plan économique.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

 Au Mali, la France a décidé d?engager les forces armées pour soutenir les militaires maliens dans une opération de contre-offensive au nord du pays. Outre des justifications humanitaires, cette intervention comporte surtout des enjeux géopolitiques. Comme le détaille Philippe Hugon, directeur de recherche à l?IRIS dans un article publié sur le site de l?institut, c'est le poids de la France dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme qui se joue.

Le Mali en récession

Les relations économiques entre Paris et Bamako n?apparaissent donc pas comme une explication directe de cette intervention. Toutefois, bien après la décolonisation elles sont restées relativement importantes, avec un déséquilibre notable. Le Mali n?était ainsi que 165e au rang des partenaires de la France en terme d?échanges économiques en 2010 (avec 262,2 millions d?euros échangés) selon des chiffres du ministère des Affaires étrangères. Le pays exporte essentiellement du coton et de l?or vers l?Hexagone. Sa situation économique, est d?ailleurs profondément affectée par l?instabilité politique depuis plusieurs mois.

? Le coup d'Etat entraîne le Mali vers la récession économique

La France, partenaire crucial pour le Mali

A l?inverse, la France était le quatrième fournisseur du Mali derrière le Sénégal, la Côte d?ivoire et la Chine. En 2002, pendant la crise ivoirienne, la France est même devenue le deuxième partenaire économique du Mali. Dans le cadre des aides publiques au développement, elle lui apporte également un soutien financier. Pour se faire une idée, l?aide pour les pays du Sahel s?élevait à 14 millions d?euros par an.

6.000 Français au Mali

Par ailleurs, les entreprises françaises sont présentes sur le territoire avec 28 filiales et quelques 2.700 personnes employées selon une note du Sénat. La présence française dans le pays se traduit également par des dirigeants qui y ont fondé leur entreptise: 36 sociétés en tout dirigées par des ressortissants français, qui occupent 1 050 personnes et réalisent un chiffre d'affaires de 13 milliards de francs CFA.  En tout, 6.000 ressortissants français sont présents dans le pays. Les Français ont d'ailleurs été appelés à quitter le territoire. A l?inverse, la France accueille une large communauté malienne estimée à 80.000 ressortissants.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 63
à écrit le 14/01/2013 à 15:47
Signaler
Quand la France va défendre un pays qui ont le sait apportera de grand risque fondamentaliste, nous verrons ce que ferons les 6,5 millions de musulmans en France!! Alors quand Israel il y a^du côté démocratique Israelien 150.000 Français, qui sont m...

à écrit le 14/01/2013 à 14:19
Signaler
Honni soit qui MAL Y pense. Actuellement on N 'Y GERE que des conflits. Toi barbu je raserai TON BOUC, TOUT.

à écrit le 14/01/2013 à 12:43
Signaler
Cette guere ressemble à s'y méprendre à la guerre d'Afghanistan. Pays à 90% musulman, il s'agit d'arrêter l'intégrisme islamique retrograde qui met en esclavage les femmes et les faibles. Mais ici la France a des intérêts, le Mali est dans la zone d'...

le 14/01/2013 à 13:47
Signaler
Le Mali est assez riche en or exploité par des compagnies australiennes ou canadiennes ou sudaf mais aucune mine n'est exploité par des intérêts français et à part Areva qui exploite de l'uranium (au Niger entre autres), les intérêts miniers français...

le 16/01/2013 à 21:42
Signaler
faux bouygues sous-traite pour ces entreprises australiennes

à écrit le 14/01/2013 à 10:40
Signaler
Je connais très bien cette région pour y aller souvent pour mon boulot, et l'islamisme totalitaire montré par la Mujao et Aqmi n'est absolument pas la tasse de thé des habitants de la région qui ont appelé à l'aide les tontons toubabous que nous somm...

le 14/01/2013 à 13:51
Signaler
Ca m etonnerait qu on est des pertes si on s en tient uniquement aux frappes aériennes les djiadistes n ont pas de support aérien (quelques Mi 24 à l état douteux peut être autant dire que dalle) , ils n ont pas de systeme anti aérien lourds (batter...

à écrit le 13/01/2013 à 19:11
Signaler
pendant que les français font la guerre les chinois font du business et se marrent!!!! qui va payer, les maliens vont nous donner des marchés en échange, non. en libye, la même chose, on est vraiement des ploucs. .

à écrit le 13/01/2013 à 15:57
Signaler
L?expansion des « jihadistes » au Sud Mali est la tentative pour en faire de totalité de ce pays un Malistand plate forme de conduite de tous les trafics et en plus dangereux, de kidnapping, de recrutement, même des français intégristes, d?entrainem...

le 13/01/2013 à 18:49
Signaler
Ilest évident qu'il faut éradiquer toute sorte de terrorisme, y compris l'hégémonie capitaliste liée à l'obsession démesurée de l'appât du gain qui pour imposer ses valeurs utilise toutes sortes de chantages, dont la peur de la plus gigantesque force...

le 14/01/2013 à 1:31
Signaler
Jean Claude vous qui soutenez toujours Poutine vous devriez savoir que ce dernier que vous admirez soutient lui-même amplement l'intervention au Mali et la diplomatie russe s'inquiétait de la situation dans cette zone de l'Afrique. Pour le coût il es...

à écrit le 13/01/2013 à 14:21
Signaler
Je félicite La Tribune de na pas faire tout ce tintamare, comme le font tous les médias à la botte du système UMPS au sujet de ces interventions au Mali et en Somalie.. Personnellement, je partage l'opinion de Mr De Villepin qui n'est pas un illuminé...

le 13/01/2013 à 14:36
Signaler
est MR DE VILLEPIN

le 14/01/2013 à 0:37
Signaler
Avant de commenter, commencez par vous renseigner sur le sujet, vous y trouverez la plupart des réponses à vos critiques (sur l'appel du Mali à la France, l'urgence de la situation, le déploiements de casques bleus dans les prochains jours, la poussé...

le 14/01/2013 à 1:53
Signaler
Du calme Jean Claude. Les américains soutiennent clairement matériellement et plus de même que les britanniques. On a pleinement la capacité pour ce type de conflit. L'intervention en Lybie comme en Côte d'Ivoire est globalement toujours appréciée en...

le 14/01/2013 à 23:18
Signaler
Méfiez-vous A.L.A.T. de vos jugements ou de vos informations. Le monde n'est pas ainsi divisé en bons (les Occidentaux) et méchants ( la Russie et l'Iran entre autres). Les intérêts stratégiques sont primordiaux. Vous dites que la Russie ne se préoc...

le 19/01/2013 à 9:45
Signaler
Thomas. Vous avez raison. D'énormes ressources minières, gazières et pétrolières se trouvent dans le sous-sol de toute l'Afrique (surtout l'Ouest saharien). Cela ne peut échapper aux multinationales occidentales. Donc la France et surtout notre prési...

le 21/01/2015 à 11:03
Signaler
3 ministres de premier plan : Sapin, Royal et Fabius... Je me suis arrêté là (bien que le dernier n'ait pas grand chose à voir avec ses 2 compères)

le 21/01/2015 à 11:34
Signaler
les journalistes de la Tribune on devrait leur acheter des brosses à reluire ou tout du moins hollande devrait leur en offrir!

à écrit le 13/01/2013 à 13:50
Signaler
scenario politique anti crise ??? cavalier seul ! pourquoi ??? donneur de lecon ?

à écrit le 13/01/2013 à 13:09
Signaler
Et nos créanciers ils sont ok pour cette intervention ? Car on a pas un rond pour ça , il y a une crise parait-il...

le 13/01/2013 à 17:37
Signaler
Au pire c´est AREVA et EDF qui vont payer et répercuter les faux frais sur les notes d´électrité. Le MALI n´a aucune importance économique à part ses quelques mines d´or .. Soit disant proteger le peuple Malien contre les djihadistes et la Sharia ? ...

le 13/01/2013 à 23:56
Signaler
Si vous n'avez rien à cirer des Maliens, vous faites quoi des 6000 ressortissants français au Mali et de tous ceux qui sont au Niger et autres pays voisins (mine d'uranium notamment, pétrole). Bravo. Heureusement que tout le monde n'est pas comme vou...

le 14/01/2013 à 2:03
Signaler
C'est principalement l'Europe qui finance si vous suivez l'actualité. L'Algérie ne peut pas aisément intervenir pour des questions évidentes de religion, d'origine des peuples, de voisinage etc. Elle n'était en plus pas directement gênée ni pleinemen...

à écrit le 13/01/2013 à 12:30
Signaler
Qui paye ? Les citoyens d'un état en faillite Qui a envoyé ces "desperados" sous couvert d'Islam au Mali ? La coalition qui a détruit l'Etat libyen ? NB : Ces despérados vont aller ailleurs, le Sahara est grand (Maroc, Mauritanie, Tchad, etc ...). De...

le 14/01/2013 à 2:18
Signaler
C'est principalement l'Europe qui a décidé de payer. Les terroristes pour ceux qui restent vont en partie aller ailleurs mais il leur sera beaucoup plus difficile de déstabiliser un pays comme il l'ont fait au Mali avec l'aide de Touaregs en profitan...

à écrit le 13/01/2013 à 11:09
Signaler
La région de Taoudeni est l'objet de convoitise de la part de la Mauritanie et de la France car riche en ressources pétrolifères .Total fait des recherches dans cette région depuis plusieurs années.

à écrit le 13/01/2013 à 10:48
Signaler
Euh......euh....Et oui "Moi président " je retire les troupes françaises d'Afganistan pour détricoter du Sarkozi et je les envoie au Mali !!

à écrit le 13/01/2013 à 10:14
Signaler
Hollande: svp, Bruxelles, je suis tout seul à lutter contre le terrorisme. Puis-je, en 2013, avoir 4% de déficit, ou mieux, 5% ? Merci Bruxelles.

à écrit le 13/01/2013 à 10:04
Signaler
Le Nord du Mali qui s´est deja déclaré independant est aussi grand que la France. Mais que peuvent faire ces quelques mirages dans le desert contre ces Talibans ? On a vu le resultat en Afganisthan ! Le resultat sera le même au Mali et il faut s´...

le 13/01/2013 à 11:40
Signaler
La théorie entraînement, c?est bien, il faut la pratique le seul moyen testé nos troupes de choc aéroportées en vraie grandeur?. :- )) lol

à écrit le 13/01/2013 à 10:02
Signaler
Cette intervention au Mali, juste avant le défilé du 13 janvier contre "le mariage pour tous", semblerait bien "tombée" pour essayer de faire peur aux éventuels manifestants du fait du renforcement du plan vigipirate ! Cette date n'aurait-elle pas ét...

le 14/01/2013 à 10:30
Signaler
pour le mali, on peut laisser le bénéfice du doute ... l'opération devait se faire,... Pour la somalie c'est bien moins évident ... la effectivement il y a place à s'interroger.

à écrit le 13/01/2013 à 9:56
Signaler
Le gouvernement socialiste français en pleine crise économique , se lance dans une expédition militaire hasardeuse en 'Afrique post coloniale...aux conséquences graves ,combien cela va coûter en vies humaines...? combien cela va coûter pour nos impô...

le 14/01/2013 à 2:23
Signaler
Bel expression de courage devant des voyous barbus, quelle honte !

à écrit le 13/01/2013 à 6:33
Signaler
Notre cher président a déjà 2 morts sur la conscience, soit 1 otage + 1 soldat

le 14/01/2013 à 2:28
Signaler
Pas d'intervention en Syrie = déjà plus de 60.000 morts et combien d'handicapés et blessés. On ne fait pas d'omelette...

le 14/01/2013 à 10:07
Signaler
Pour une fois que président Toumou montre qu il a un peu de coui.. je vais pas le critiquer Ils n y a que ce qui font rien qui ne se trompent jamais mais quand la situation aura bien pourrie et qu on regrettera de n avoir rien fait il nous restera qu...

à écrit le 13/01/2013 à 0:05
Signaler
Honni soit qui Mali panse et mérou pète Ansar Dine

à écrit le 12/01/2013 à 21:05
Signaler
Chouette, bientôt mes amis Maliens vont pouvoir venir plus nombreux en France.

le 13/01/2013 à 12:07
Signaler
Commentaires racistes. Où est la modération ?

le 13/01/2013 à 13:09
Signaler
C'est exact, le commentaire discriminant de at974 n'aurait pas dû paraître.

le 13/01/2013 à 13:13
Signaler
Je ne vois pas de racisme dans les propos incriminés ? Un Malien sans doute susceptible.

le 13/01/2013 à 17:26
Signaler
non, rien de raciste là dedans, suceptibilité exacerbée, mais on ne peut plus rien dire!

le 14/01/2013 à 2:32
Signaler
Mieux vaut 1000 maliens et plus qu'un Depardieu. J'adore Inna Modja par exemple.

le 14/01/2013 à 13:24
Signaler
c est raciste de dire ce qui est vrai??? Il y a que la vérité qui blesse comme on dit

à écrit le 12/01/2013 à 17:43
Signaler
Pourquoi on ne laisse pas L'Algerie fait l'opération militaire parce que ce sera le gros pb si le terrorisme et al-Qaeda s'occuperont Mali. En plus, il y a rien au Mali pour la relation économique

le 12/01/2013 à 19:46
Signaler
est puissant et s'il veut se vanger qu'il attaque notre gouvernement mais pas le peuple

le 13/01/2013 à 14:21
Signaler
Ah oui, bah c'est pas notre pb, nope? En tous cas, je sais pas pk tous les autres ne veulent plus la guerre mais nous, on veut le faire? C'est le pb de pays maghreb.

à écrit le 12/01/2013 à 15:09
Signaler
Après le coup d'état au Niger celui du Mali était sensé sécuriser les mines d'uranium du Nord Niger. Mais en affaiblissant le pouvoir Malien c'est le contraire qui s'est produit. Voilà le pompier pyromane obligé de venir éteindre son propre incendie....

à écrit le 12/01/2013 à 14:43
Signaler
Et voila François Hollande rattrappé par la FranceAfrique qu'il à tant decriée. C'est simplement l'histoire et la proximité qui le rattrape, les elements d'amitiés reciproques qui nous unissent à l'Afrique resterons les plus forts.

à écrit le 12/01/2013 à 13:26
Signaler
Alors comme ça on part en guerre contre l'islam? En quoi y a-t-il du terrorisme?

le 12/01/2013 à 15:04
Signaler
On part en guerre contre l'islamisme, nuance. Des islamistes dont la victoire marquerait le début d'une âge de ténèbres. Malheureusement trop de Français ressemblent à ceux des années 1930. Prêts à toutes les concessions, reculades devant les ennemi...

le 12/01/2013 à 19:40
Signaler
c'est triste et grave de partir en guerre contre l'islam , non seulement les otages Français risquent de passer sous les armes mais maintenant nous voila aussi menaces et nous le peuple n'avons rien demande !!!!!!

le 13/01/2013 à 17:28
Signaler
com d'ab !!

à écrit le 12/01/2013 à 12:40
Signaler
Que l'on intervienne au Mali militairement pour mettre un terme aux islamistes radical et libérer le peuple ok. Mais comment peut on dire aux français que les caisses de l'état sont vides, qu'il faut faire des sacrifices, et dans le même temps cette...

le 12/01/2013 à 15:18
Signaler
Il s'agit de porter assistance à un peuple en danger. L'islamisme, comme le fascisme ou le socialisme est la mort de la Liberté. C'est donc un impératif moral, un principe perdu depuis longtemps. L'heure est à l'esprit boutiquier.

le 12/01/2013 à 16:19
Signaler
j'ai également du mal à comprendre ce que la France fait dans ce bourbier. N'avons pas assez de souci en France et qui va payer cet intervention militaire?,

le 12/01/2013 à 18:07
Signaler
peut etre tout simplement de l uranium,ce que la france a besoin etant parmis les pays les plus devellope dans ce secteur!

le 12/01/2013 à 19:43
Signaler
Joé 27 helas il en est ainsi, encore une guerre quand il y a tant de choses a faire pour la FRANCE

le 12/01/2013 à 23:13
Signaler
@ Bernard Vous avez tout à fait raison. La France défend ses intérêts énergetiques dans la région et aucun français ne peut reprocher l'intervention au Mali! A moins d'être complètement ignorant.

le 13/01/2013 à 11:37
Signaler
,@linus : On ne vous a rien demandé. Tout ce que voulez c'est pilier notre pays. Un colonialisme déguisé.

le 14/01/2013 à 6:01
Signaler
@ "Malien" Vous rigolez, c'est le Mali qui a demandé l'intervention française et nous n'avons pas d'intérêts économiques particuliers au Mali. Merci pour la reconnaissance ;o)

le 14/01/2013 à 10:15
Signaler
@Malien Piller quoi?? du sable?? C est pas les mines d or ou le pétrole inexploité qui vaudrait financiérement le coup On voit ou va votre allégeance

le 14/01/2013 à 23:00
Signaler
Pourquoi est ce que mon message n'a pas été publié?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.