Les Etats-Unis accusent la France de cyber-espionnage

 |   |  352  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Un rapport des services de renseignement américains qui devait rester confidentiel, estime que la France abrite des pirates ayant mené des activités de cyber-espionnage à l'encontre d'entreprises stratégiques américaines. Washington va améliorer la protection informatique de ces sociétés et infrastructures alors que les cyberattaques se multiplient.

La Chine ne serait pas la seule à attaquer les systèmes informatiques américains. La France se livrerait également à cette pratique, d?après un rapport secret de l?agence fédérale américaine de renseignement, National Intelligence Estimate (NIE), divulgué par le "Washington Post".

Ces cyber-attaques viseraient essentiellement à récolter des informations auprès d?entreprises américaines. D?après ce rapport, quelques secteurs seraient particulièrement concernés : l?énergie, la finance, l?aérospatiale ou encore l?automobile. Le préjudice s?élèverait à plusieurs dizaines de milliards de dollars d?après le "Washington Post" qui se fonde sur des estimations d?experts. Pour le NIE, ces cyber-attaques nuisent à la compétitivité économique du pays.

Les commanditaires ne sont toutefois pas identifiés. Impossible de déterminer si ces cyber-attaques sont impulsées par des entreprises ou des hackers isolés, voire par des agences gouvernementales.

La Chine en première ligne

La France ne serait cependant pas la seule accusée par le NIE. La Russie et Israël sont également identifiés comme pays pratiquant le cyber-espionnage. Mais le rapport de l?agence gouvernementale américaine précise que l?activité de ces pays n?est rien à côté de l?intensité des attaques en provenance de Chine. Depuis deux semaines, de nombreux médias américains (CNN, New York Times, Wall Street Journal) se plaignent de cyber-attaques de leur site internet par des hackers chinois. Pékin a fermement rejeté ces accusations.

La France attaquée par les Etats-Unis

Côté Français, certains rappellent que les Etats-Unis se livrent eux-mêmes à ce genre de pratiques. En novembre dernier, le journal L?Express avait ainsi publié les extraits d?un rapport qui établissait que l?attaque du site internet de l?Elysée, en mai dernier, avait été menée depuis les Etats-Unis. Une information démentie par Washington.

Ces fuites d'un rapport gouvernemental confidentiel arrivent à la veille de la publication d?un décret présidentiel pour améliorer la protection informatique des industries et infrastructures américaines jugées stratégiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/02/2013 à 15:01 :
Ils ne doivent même pas espionner en France puisque la majorité de nos informations publiques et privées passent et sont automatiquement stockées par les innombrables supports et relais qu'ils nous ont imposés (Goggle, Microsoft, IBM, Facebook, ..., financier aussi Swift, et leurs "audits" comme Goldman, McKinsey qui ont un accès privilégié à nos comptes publics, aux plus gros contribuables, flux de valeur, etc.). A ce jour, Washington n'a toujours pas autorisé les Européens à employer leur propre informatique, cela remonte aux représailles de GW Bush contre l'Europe pendant la guerre d'Irak. En termes "d'intelligence", les Etats-Unis ont accumulé un avantage d'au moins une génération sur les Européens.
a écrit le 14/02/2013 à 18:54 :
Avec de tels amis; qui a besoin d'ennemis: Dicton américain à étudier...JCM
Réponse de le 14/02/2013 à 19:39 :
En version originale: With such friends, who needs enemies...JCM
a écrit le 14/02/2013 à 12:52 :
les copies de Gm a Saab pour apres laissè tomber ??
a écrit le 13/02/2013 à 0:21 :
La vérité:
les hackeurs français ont infectés des millions de PC en chine par des chevals de troie et se servent de la chine comme d'une grosse plateforme de lancement pour leurs attaques!
a écrit le 12/02/2013 à 22:30 :
Big brother a écrit le 12/02/2013 à 10:46 :

''' Du vent pour nous imposer des lois liberticides. Ce monde me donne envie de gerber à chaque fois que j'y pense.''''

Vous ne devez pas y penser souvent car l'envie de gerber vous rendrait malade. Ou seriez-vous déjà malade ?
a écrit le 12/02/2013 à 16:43 :
tout le monde espionne tout le monde, certes la France est le " diable " en la matière selon le cables wikileaks émanant des autorités allemandes mais ceux qui espionnent le plus ardemment sont bien les usa avec echelon et cie, alors un peu de décence messieurs americains!
a écrit le 12/02/2013 à 15:56 :
Et on se retrouve gros-jean comme devant: chaque invention humaine contient sa propre perversion! Désespérant...l'homme !
a écrit le 12/02/2013 à 15:51 :
Rien de bien nouveau. Des systèmes de sécurité seront mis en place , qui seront à leur tour contournés et ainsi de suite. Sauf qu'au passage on perdra chaque fois encore un peu plus de liberté. Une de moins cette semaine d'ailleurs chez nous, en France, on ne peut plus payer en espèces au-dessus de 1000?. Sauf pour les gens du voyage peut-être...on va tous finir gitan..
Réponse de le 16/11/2013 à 9:09 :
On est bien d'accord !
a écrit le 12/02/2013 à 15:08 :
L'espionnage c'est l'arme numéro un des pays Communistes.

Ca a du sens.
a écrit le 12/02/2013 à 13:50 :
http://www.youtube.com/watch?v=rLDANbrHgpU ( ECHELON reseau )

les américains, ils ont le sens de l'humour
a écrit le 12/02/2013 à 12:56 :
Les trackers sont tous Français n'est ce pas !

AppNexus
more infoAT Internet
more infoFacebook Connect
more infoGoogle +1
more infoGoogle Analytics
more infoLigatus
more infoLinkedIn Widgets
more infoOutbrain
more infoTwitter Button

.... même sur une page la tribune !
Réponse de le 12/02/2013 à 15:42 :
@ PMXR - Vous pouvez aussi ajouter Amazon qui s'approprie non seulement le flux financier, mais aussi les informations liées à la publication et la culture.
a écrit le 12/02/2013 à 12:41 :
"cyber-espionnage" avec windaube !!!! ;o))))))))))) on aura tout vu !!!!
a écrit le 12/02/2013 à 12:14 :
ils ont une certaine forme d'humour les américains.... c'est juste histoire de mettre un peu de fausse pression pour les négo sur le libre échange avec l'europe....... enfumage des esprits.....
a écrit le 12/02/2013 à 11:44 :
L' organisation....échelon à été crée dans quel but , les bisounours !!! attendrissant vue comme ça .
a écrit le 12/02/2013 à 11:09 :
Les Ricains n'ont même pas besoin de se fatiguer pour espionner, ils ont accès a tous les mails, sites, contenus de la planète entière qui, naïvement, utilise les services de google, microsoft, yahoo et autres datacenters partout dans le monde. Dès qu'un américain est au capital d'une structure n'importe ou dans le monde, le gouvernement US peut lui demander un accès a tout ce qui se passe chez lui...
Réponse de le 12/02/2013 à 12:49 :
oui tout comme le programme Echelon...La NSA est 10 fois plus puissante que le n est la CIA et à bien plus de liberté de "mouvement" Ils espionnent tout et tout le monde y compris les autres agences et les citoyens américains alors espionner leurs alliés ...Que disait Richelieu déja ? "Gardez moi de mes amis je me charges de mes ennemis" :)
Réponse de le 12/02/2013 à 15:40 :
@ Patriot 11:09 - Excellent résumé. Leurs services stockent nos informations privées sur leurs supports depuis de nombreuses années déjà.
a écrit le 12/02/2013 à 10:48 :
Pour rappel, car non précisé dans l'article, les US ont connaissance de TOUS les échanges interbancaires en Zone Euro grâce aux données SWIFT (réseau interbancaire). C'est donc l?hôpital qui se fout de la charité, com'd'hab.
Réponse de le 12/02/2013 à 15:45 :
@ Yvan - Exact. C'est un avantage déloyal en termes de confidentialité personnelle, financière et concurrentielle dont nous n'avons pas idée des conséquences possibles.
Réponse de le 12/02/2013 à 16:42 :
l'expression qui résume le mieux tout ceci est en effet: " l'hopital qui se fout de la charité"
Réponse de le 13/02/2013 à 5:31 :
vous voulez dire que le gouvernement americain a un acces a SWIFT meilleur que les gouvernements europeens ? je suis surpris, etant donne que la societe est basee a bruxelles et donc regulee par le gouvernement belge. j'aurais pense que ca aurait ete le contraire.
Réponse de le 13/02/2013 à 12:09 :
Euh faut arreter la paranno hein, d une pour tout les mouvement intra europeen les pays faisant parti de la zone SEPA le Switf n est plus necessaire en raison de L IBAN norme europeenne aujourd hui..... vous devez pas faire beaucoup de virement etranger vous.
D autre le SWIFT n est pas non plus obligatoire pour un virement international, Le Swif c est un peu la carte d identite d une agence, ca permet de virer directement par exemple a l agence UBS de Camberra plutot qu au siege de Sydney qui apres doit renvoyer vers la succursale ou est detenu le compte du beneficiaire..... faudrait un peu se renseigner avant de lancer des rumeurs sur la theorie du complot du retour de la menace de Big Brother et autres mechant.... pffff
Réponse de le 16/02/2013 à 13:11 :
@@Yvan : je réagis un peu tard mais à titre personnel je suis employé de banque et poour chaque virement international (UE ou hors UE) je dois nécessairement et obligatoirement indiqué le SWIFT (ou BIC). Sinon le logiciel ne me permet pas d'aller plus loin. Donc cessez d'être aussi agressif svp
a écrit le 12/02/2013 à 10:46 :
Du vent pour nous imposer des lois liberticides. Ce monde me donne envie de gerber à chaque fois que j'y pense.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :