Un toit s'effondre à Tchernobyl, Bouygues et Vinci évacuent leurs employés

 |   |  230  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
A Tchernobyl, en Ukraine, des employés des groupes Bouygues et Vinci chargés de construire un nouveau sarcophage de confinement autour du réacteur nucléaire endommagé en 1986 ont été évacués après qu'un toit et un mur se sont effondrés. Aucune fuite radioactive n'a été signalée.

Coup de frayeur à Tchernobyl. Un toit et un mur de l'usine ukrainienne accidentée en 1986 se sont effondrés le 12 février sous le poids de la neige, sans faire de victime. Le service de communication de la centrale a tenu à rassurer en indiquant que "le niveau de radioactivité à la centrale de Tchernobyl et dans la zone qui l'entoure demeure inchangé". La partie endommagée a touché la salle de turbines de la centrale, située à une cinquantaine de mètres sous ce sarcophage, a indiqué une porte-parole à l'AFP. Celle-ci à précisé que cette partie ne faisait pas l'objet de travaux.

Bouygues et Vinci évacuent leur personnel

Mais les groupes Vinci et Bouygues ont tout de même jugé plus prudent d'évacuer "par précaution" leurs 80 employés qui se trouvaient sur place.  Ils se trouvaient sur le site pour construire une enceinte de confinement du sacophage mis en place autour du réacteur numéro 4 à la suite de la catastrophe de 1986. Cette chappe de béton, construite en toute hâte à la suite du plus grave incident nucléaire de l'histoire, était fissurée. Novarka, co-entreprise de Bouygues et Vinci, a pour mission de construire une arche constituée d'une ossature métallique pour recouvrir ce sarchophage endommagé afin d'éviter des nouvelles fuites radioactives. Un projet à 1 milliard d'euros dont l'achèvement est pour l'instant prévu pour 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/02/2013 à 20:59 :
Si c'est ca le Made in France c'est la honte....Le travail bacle ne devrait pas s'exporter. Vinci et Bouygues ne font pas honneur a la France.
a écrit le 15/02/2013 à 22:01 :
Hervé a raison, la vraie info, c est le coût du sarcophage : 1 milliard ! à rajouter aux 1000 milliards qu a déjà coûté Tchernobyl. 25 ans après, ce n est pas fini et cela rattrape les ukrainiens et tout ceux qui pensaient que le nucléaire, c est pas cher ! (mais ça peut coûter gros !)
a écrit le 13/02/2013 à 17:01 :
Aucune fuite radioactive n'a été signalée. !!!!!!
Démagogie ! tout le monde sais que le fameux sarcophage fuit depuis le début !
tout le monde sais que le fameux sarcophage est en ruine et menace de s écrouler depuis 10 ans !
Réponse de le 13/02/2013 à 17:58 :
Oui "Aucune fuite" disons plutôt que ça ne fuit pas beaucoup plus que d'habitude.
Réponse de le 14/02/2013 à 10:14 :
Qu'est ce que je prévoyais! En voilà un qui est convaincu que le toit protégeant le corium s'est effondré et que "de nouvelles pollutions sont à craindre" !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :