REPORTAGE : Chaque jour, trois nouveaux Français s'installent à Dubaï

 |   |  1104  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)
Le nombre de Français installés dans cet Émirat a doublé en cinq ans. Et ce n'est pas fini : 100 nouveaux ressortissants français s'inscrivent chaque mois au consulat. À Dubaï, ils constituent désormais la deuxième population d'origine européenne, après les Britanniques. 75% d'entre eux ont moins de 40 ans...

Sur les immenses avenues qui traversent les forêts de gratte-ciel de Dubaï, le luxe insolent s'exhibe sans complexe : des Lamborghini, des 4x4, toujours plus puissants, se comptent par milliers. Au volant de l'un d'eux, Dominique Caron, un expatrié français. « Ici, personne ne vous reproche d'avoir de l'argent, c'est un plaisir », jubile ce dentiste. Ce praticien a exporté son activité ici il y a cinq ans. Séduit, à l'image de nombreux étrangers, par la politique fiscale de l'Émirat : ni impôts sur les sociétés, ni impôts sur le revenu. Indiens, Pakistanais, Bri-tanniques, Américains... Les expatriés venus faire fortune à Dubaï représentent 88% des 2 millions d'habitants. « Je peux travailler comme je veux, avec le matériel que je veux, viser la qualité et je gagne bien plus qu'en France », affirme le dentiste, souriant de toutes ses dents.
Le cabinet dentaire de Dominique Caron, un « Versailles » miniature, se fond parmi les établissements médicaux du quartier Health Care City. Fauteuils Louis XIV, tapisseries fleurs de lys jaunes sur fond bleu... Un style pompeux pour attirer sa riche clientèle. À l'entendre, les Émirats arabes unis sont un véritable Far West. Dans cette société « sans syndicats, ni grèves », Dominique Caron se réjouit d'embaucher à sa guise, « quant aux licenciements, c'est... très libre ».

Des français de culture arabe, un plus valorisé

À l'instar de ce dentiste, les Français sont nombreux à avoir rejoint ce qu'ils surnomment « l'eldorado Dubaï ». Aujourd'hui, 100 de nos compatriotes s'inscrivent chaque mois au consulat de France. « Nous sommes environ 15000 Français aujourd'hui, précise Hubert Sévin, directeur de l'Alliance française, fraîchement arrivé dans l'Émirat. Le nombre a doublé en cinq ans. Les moins de 40 ans représentent 75% des expatriés. Les lycées saturent, il y a des listes d'attente, observe-t-il. Beaucoup de Français, issus de l'immigration d'origine nord-africaine parlant arabe ont trouvé leur place ici. » Des diplômés qui « se sentent sans doute un peu victimes de discriminations en France », analyse Hubert Sévin, se trouvent de fait avantagés à Dubaï.
Pour Laurent Rigaud, un des dirigeants des hôtels Golden Sands, « la crise que traverse la France explique également » cet afflux de compatriotes. De son bureau niché au 33e étage d'une tour design tout en verre et acier, l'expatrié surplombe une marina ultramoderne où se coursent les hors-bord et jet-ski. « Les Français cherchent des plateformes comme celle-ci, où il y a du travail, assure-t-il, en balayant dans un large geste le panorama qu'il a sous les yeux. De nombreuses entreprises françaises viennent pour participer à la construction de la ville. »De fait, les chantiers de complexes urbains, hôteliers ou balnéaires se multiplient dans ce qui n'était encore il y a seulement quarante ans qu'un désert où quelques pêcheurs de perles survivaient le long du littoral. Avant que ne commence l'exploitation du pétrole...

Une dette colossale

Trop rapide, cette croissance, explosive ces dernières années, a failli emporter Dubaï lorsque la crise financière a éclaté. Au point où, appelé à la rescousse, l'austère Émirat voisin, Abu Dhabi, riche de ses pétrodollars et d'une gestion moins exubérante, avait dû intervenir. Il en reste une dette souveraine colossale à Dubaï, qui a culminé à 113 milliards de dollars. Pourtant, il en faudrait plus à Dubaï pour oublier sa folie des grandeurs. Avec une croissance de 13% par an et un taux d'occupation des hôtels qui frôle les 85%, le tourisme demeure l'un de ses secteurs phares.
Pour les expatriés, français ou autres, pas question cependant de songer à s'intégrer. L'intégration n'existe pas dans cet empire de buildings et de sable. « Il est impossible pour un étranger de devenir Émirati », précise le jeune Alexandre, résident depuis six ans à Dubaï. Les Émiratis bénéficient de privilèges auxquels aucun étranger ne peut prétendre. « Ils ont une maison offerte par l'État lorsqu'ils se marient, des supermarchés d'État pour faire leurs courses et des emplois réservés. » Et lorsqu'un étranger installe son entreprise, « il doit faire un partenariat avec un Émirati qui détiendra 51% des parts de la société, précise Dominique Caron. Et il est déjà arrivé qu'un entrepreneur se fasse licencier du jour au lendemain sans motif ».

Au pied de la plus haute tour du monde, Burj Khalifa (828 mètres), un flot ininterrompu de consommateurs pénètre dans l'immense Mall de Dubaï (800000 m2), un des nombreux centres commerciaux de la ville. Mille cinq cents magasins répartis sur plusieurs étages dans les allées interminables. Marie Lys y travaille dans une chocolaterie française : elle vend ses chocolats de luxe avec « une Libanaise, un Japonais, une Philippine, une Russe... » Plus de 200 nationalités différentes se côtoient dans la ville de Dubaï. « Nous sommes en compétition avec le monde entier ici, prévient Laurent Rigaud. À Dubaï, il ne sut pas de se baisser pour trouver un job. »

Une ville ghettoïsée à la tolérance zéro

Dans cette ville mosaïque, si les communautés se fréquentent sur leurs lieux de travail, elles résident dans des quartiers séparés avec des niveaux de vie très différents. Les Philippins, Pakistanais ou Indiens restent très loin du mode de vie aisé des « Westerners » (Occidentaux). « Certaines entreprises amènent ces travailleurs ici et on leur prend leur passeport dès leur arrivée, explique Hubert Sévin. Ils sont logés dans des camps, à six dans des petites pièces fournies par leurs sociétés... », où l'air conditionné n'a été installé que récemment. Un luxe? À partir de la mi-février, les températures atteignent fréquemment les 30 °C, et pendant les mois d'été, le thermomètre monte jusqu'à 50 °C en milieu de journée...

À Dubaï, leur contrat de travail est de deux ans. Ils sont payés de 150 à 300 euros par mois. Dominique Caron, le dentiste, relativise. D'après lui, « ces populations y trouvent leur compte, elles vivent mieux que dans leurs pays... Nous sommes ici dans une société de services, les gens sont là pour bosser. Si l'on reste dans les clous, personne ne nous ennuie... » Les Émirats ont une tolérance zéro face à toute infraction, délit ou... contestation. En 2011, les micromonarchies du Golfe sont d'ailleurs restées épargnées par les printemps arabes. Nasser Bin Ghaith, professeur de l'université Paris-Sorbonne à Abu Dhabi, avait osé déclarer que « l'abondance économique ne sera jamais une alternative aux droits politiques ». Il a écopé de huit mois de prison et reste interdit d'enseignement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/02/2016 à 11:50 :
Bonjour,
Je suis marocaine , étudiante en 3 eme année cycle d'ingénierie financière dans une grande université privée au Maroc. je compte passer mon stage ( 01/07/2016-01/10-2016) à Dubaï . C'est le centre CAIRE (centre d'aide à la réussite des étudiants) qui m'a demandé de trouver un stage la bas . Là je suis vraiment perdue . J'aime bien trouver une société française implantée à Dubaï comme ça j'aurai pas des difficultés de communication.

je sollicite votre aide au cas ou vous avez des adresses mail afin d'envoyer mon, CV . j'att vos réponses !
a écrit le 19/02/2016 à 20:44 :
La France c'est pas Dubaï ni les États-Unis mais je préfère rester en France car c'est trop compliquée pour moi .ils sont pas prise de têtes a ce point
a écrit le 19/02/2016 à 20:44 :
La France c'est pas Dubaï ni les États-Unis mais je préfère rester en France car c'est trop compliquée pour moi .ils sont pas prise de têtes a ce point
a écrit le 25/03/2015 à 18:09 :
Bonjour,
Je m'intéresse à l'attrait exercé par Dubaï et les autres émirats sur les diplômés français. Je cherche à entrer en contact avec des français de tradition musulmane notamment qui ont pour projet de s'expatrier et qui seraient d'accord pour témoigner de leurs motivations. Je travaille pour la rédaction nationale de France 3. Merci d'avance de votre réponse.
a écrit le 24/07/2014 à 1:22 :
Je cherche a quitté la France. J'ai 32 ans papa de 2 enfants. Pourriez vous m'éclaircir sur les pays ou il y a possibilité d'avoir un mode de vie meilleur qu'ici, sachant que je n'ai qu'un bac comme diplôme. Merci pour vos reponses.
a écrit le 07/05/2014 à 10:04 :
Mon fils travaillle à Dubai, il veut se marier à DubaÏ aussi avec sa compagne qui est philippine, je voudrais savoir quelles sont les démarches à suivre pour le mariage civil, je pense qu'il faut qu'il aille au Consulat Français déjà, et ensuite au Consulat desPhilippines, si vous connaissez ce genre de situation je vous serais reconnaissante de bien vouloir me répondre et je vous en remercie !
a écrit le 01/04/2014 à 10:41 :
Etant deja été à Dubai plusieurs fois ,riche ne veut pas dire forcement emirati il y a des expat et des indiens qui sont millionnaires pour ne pas croire ce que l'on montre à la télé allez-y les vols sont peu cher moins de 350 euros de paris il y a des vols sur presque tout les villes françaises : www.voldumoment.com
Réponse de le 02/04/2014 à 18:28 :
bonjour,je veut aller travailler a dubai , et pour l'assurance maladie et la retraite ,je connais rien ,merci deme repondre.
a écrit le 08/01/2014 à 20:13 :
En lisant les commentaires, j'ai vus que l'argent revient beaucoup. C'est fou ça !! Tu fais de l'argent en France, on te casse les c*******, quand tu pars a l'etranger et que tu fais de l'argent on te casse les c******* ... J'etait marketing coordinator a 1350E/mois dans le sud de la France, aujourd'hui, même poste 60 000/an sur la Cote Est australienne. Sauf qu'ici tous le monde s'en fou !! Si ton voisin est plus riche que toi, tant mieux pour lui.

Ceux qui critique le fait de partir en ''dictature'' ou ailleurs pour faire du fric sont les branlots qui n'ont jamais tenter leurs chance ou les assister.
a écrit le 18/11/2013 à 10:10 :
C'est marrant comme certaines personnes parlent de choses qu'ils ne connaissent pas. Je suis Française, aime mon pays et ma nation. Jeune issue de l'immigration comme vous aimez toujours le préciser. Diplômée Bac+5 d'Ecole de Commerce en alternance chez la Coface. Malheureusement, je n'ai pas trouvé embaucheur en France. J'aime la France mais j'ai dû la quitter. La quitter pourquoi ? Car je n'aime pas être assistée et me plaindre de ma petite rente alloc chômage ou autre. Certains, devraient être contents de voir que ces "petits arabes" débarrassent le plancher. Enfin bref, arrêtons de nous poser en donneur de leçons. La France a beaucoup à apprendre de toutes cultures. Ouvrez-vous au monde, voyagez et découvrez d'autres cultures, croyez-moi ça enrichit.
Réponse de le 23/04/2014 à 19:18 :
Franchement tu a bien raison d être partie on n'a vraiment un problème dans ce pays et tu est dans quelles pays tu a trouver du travail ? Car la France ne sais pas retenir ses talents a part un bac+5 de HECcentrales les mines surtout issue de l immigration ça craint sérieusement moi aussi je compte sois partir a Dubaï voir la malaisien c est lourd les gens passe leur temps a se plaindre bon courage et en espérant que tout roule pour toi
a écrit le 20/07/2013 à 14:23 :
On peut gagner du fric un temps, mais rien n'est plus important que de vivre dans un pays démocratique, de parler sa langue, de pratiquer sa culture.
Vivre dans une théocratie ne doit pas être de tout repos...
Réponse de le 16/08/2013 à 14:37 :
C'est bizarre ce que tu dis là.
J'habite en France depuis 35 ans, sportif, cultivé, humaniste, "intégré", père de famille, dynamique et imaginatif, jamais à l'arrêt, bon technicien et gestionnaire...Vraiment je pourrai continuer comme ça sur des pages et des pages...
Plus français que moi tu trouves pas. Mais j'ai vraiment l'impression qu'on pourrai toucher du doigt cette maille fine dont cette démocratie enveloppe les gens comme moi, issus de l'émigration et dont il faut sans cesse se défaire comme une toile d'araignée qui se colle impunément à ton visage et dont tu dois te débarrasser pour avancer sans trébucher.
Pour être franc et honnête avec toi, tu commences sûrement à entrevoir ce que je vis en France car tu parles déjà si tôt de parler ta langue, pratiquer ta culture et que sais-je encore.
T'est en Russie, essaie vraiment de t'intégrer. Même si comme moi, tu a fait l'effort "d'émigrer" en terre inconnue, à moins que cette société n'est aucune envie de t'intégrer comme je le ressent ici en France, essaie de vivre cette aventure sans vouloir de vouloir revivre à tout prix ta culture. Cela te conduirait inconsciemment vers le communautarisme et tous les maux que cela engendre. Même si tu ne t'ai peut-être jamais posé la question, Il faut éviter de reproduire ta vie en France qui n'est sans doute pas le modèle le plus abouti en terme d'exemple de société. Il te faut avoir un regard neuf sur l'avenir et ce que tu souhaites faire dans ta nouvelle vie. Là tu seras heureux où que tu vives de par le monde. Même à Dubai. Et crois moi-si les gens se mettaient vraiment à avoir cette démarche ici en France, personne n'aurai envie d'aller voir ailleurs, à moins que le besoin d'aventure, de rencontre de l'autre, de partage et d'amour de son prochain ne nous y pousse, ce qui à mon sens est le meilleur et le seul bagage que chacun doit porter.
a écrit le 21/05/2013 à 13:14 :
les plus grande stuctures et investissements a dubai sont en majorites indiennes et pakistanaises ...caricature a l'occidentale ,noubliez pas que les pays asiatiques sont 5 fois plus peuplees que les pays occidentaux ..les classes sociales ne se ressemblent pas comme en france ..cest vrai arretez de carricaturer ou avez vous des indiens ou pakistanais pauvres? a part dans les classes ouvrieres ..ouvrez les yeux ,cest comme les chinois lol il a les ouvriers et les grands hommes d'affaires
Réponse de le 29/08/2013 à 17:39 :
Il ne faut pas prendre mal.. c'est juste la réalité. En asie, il y a beaucoup plus de pauvres que de riches. Justement il y a 5 fois plus de gens donc 5 fois plus de pauvres.
Réponse de le 09/09/2013 à 1:56 :
saphir a parfaitement raison toutes les grosses boites appartiennent à des indiens. on leur donne la nationalite uae une fois qu'ils sont millionnaires. la communauté indienne controle plus des 2/3 de l'économie. sur les 10 milliardaires uae 7 sont indiens. Arrêtez donc avec vos caricatures debiles.
Réponse de le 16/01/2014 à 22:47 :
Les 16 grande boite a Dubaï son émirati
a écrit le 14/04/2013 à 11:00 :
J'habite aux émirats et bcp d'indiens et de pakistanais vivent mieux que les français de france. Dans mon immeuble à mon étage il y a des familles émiratis et des familles d'indiens et de pakistanais.

Donc faut pas trop caricaturer : les communauté qui se mélangent pas, les émiratis richent, les pakistanais pauvres... etc
Réponse de le 24/06/2013 à 10:02 :
Bonjour
je voudrais aller travailler à Dubai. Pourrais t on se contacter j'ai quelques question???
merci
Réponse de le 10/09/2013 à 18:05 :
POUR ALI HEUREUSEMENT QUE TU HABITE L'EMIRAT EN FRANCE C 'EST FINI POUR LES SIDI ALI ET AUTRE SIDI
a écrit le 28/02/2013 à 13:24 :
Il n'y a effectivement pas d'impôt sur les sociétés à Dubai mais si vous créez une société locale, vous devez avoir un "sponsor" (citoyen des Emirats) qu'il faut indemniser. C'est donc une genre de "taxe forfaitaire", cf. http://www.implantation-dubai.com/votre-societe-aux-emirats/les-differents-types-de-societes-aux-emirats.html
a écrit le 28/02/2013 à 12:55 :
Les gros rats quitteront le navire (c'est déjà arrivé lors de la dernière bulle, les parkings de l'aéroport étaient pleins de voitures abandonnées) dès que çà va tourner au vinaigre plus sérieusement.
Il y en a qui ont de l'estomac et il y a d'autres qui vomissent tout le temps. Voilà des lieus ou il y des esclaves riches et des esclaves pauvres. Les esclaves riches croient qu'ils sont plus malins que les pauvres et qu'ils sont moins méprisés, mais c'est une erreur.
L'homme s'adapte a toutes les saloperies. les barbares ont toujours des montres en or au poigné.
N'en déplaise a certains le reportage est tout a fait juste mais trop mesuré, et encore on a pas parlé du trafic avec l'Iran et de la vrai raison de la construction du port pétrolier de Foujeirah. Les dieux et les diables sont a la même table car l'argent n'a pas d'odeur.
Réponse de le 12/01/2015 à 14:18 :
J etais a dubai sa fait pas longtemps ,c est tout beau ,tout lux et tout brille et ce qui m a choque c est ces bonnes habillaient en tenu comme des prisonieres (il leurs manquent juste les numeros) qui poussent les poussettes en suivants leurs maitresse qui ont a la main un sac de grande marque et au pierds des chaussure qui val une faurtune le corps et la tete couvert et la j ai dit on est bien en France nous sommes tous egeaux je suis etrangere naturalisée francaise et j ai les memes droit que les autres chose impossible a dubai .j etais marquee par le visage triste et fatigue de ses jeunes filles .je mexcuses pour les fautes d ortaugraphe .sa m a fait telement mal que j ai tenu a temoigner
a écrit le 28/02/2013 à 3:34 :
Si ces gens veulent aller bosser dans une dictature, c'est leur choix mais je trouve cela dommage. L'argent n'a pas d'odeur dit-on. Le côté triste c'est que ce sont les économies démocratiques qui payent toute cette richesse, en achetant ces hydrocarbures, car ces dictatures ne créent jamais rien, même leurs citoyens sont des incapables, ils doivent faire venir des immigrés pour tous les métiers imaginables.
Quand tout cela s'arrêtera, on parlera d'un mirage "évident", et ces villes champignons prendront le sable, et 98% des gens émigreront, tels des réfugiés climatiques; mais pour l'instant on est comme dans une bulle boursière, il y a de l'argent qui pousse tout, il n'y a qu'à se servir. Il y a un siècle il y avait du désert et des bergers et dans un siècle il y aura de nouveau du sable et quelques bergers.
Regardez nombre de cités champignons richissimes dans l'Histoire du monde, seulement à cause d'une ressource naturelle ou d'une déviation de route commerciale, la libye ou l'arabie ou l'asie centrale en sont bondés, Palmyre est un grand exemple( ville énorme qui n'a durée que 2 siècles) ayant même fait trembler Rome, regardez ce qu'est devenu tombouctou la ville qui avait encore 100000 habitants il y a 4 siècles. Et regardez dans la jungle, comme Angkor ou dans le yacatan; des cités de 1 millions d'habitants ont disparues en moins d'un siècle. Et regardez en comparaison en Europe, nos villes qui ont pour certaines des milliers d'années, simplement parce qu'elle ont des terres fertiles autour d'elles, là la vraie richesse, ce qui fait que l'immobilier capte la richesse produite et la maintient au cours des générations pour élever le PIB local.
Réponse de le 28/02/2013 à 5:57 :
Si tu veux continuer a rester pauvre sous la pluie a te plaindre c est ton choix aussi, nous on avance a dubai en attendant
Réponse de le 28/02/2013 à 12:15 :
Non, tu n'avances pas. Tu gagnes du fric, c'est tout. En dehors de ce fric il n'y a rien, le vide.

et n'oublie pas:

"Et il est déjà arrivé qu'un entrepreneur se fasse licencier du jour au lendemain sans motif "
Réponse de le 28/02/2013 à 12:46 :
En France aussi des villages ont disparu, des ville ont perdu les 3/4 de ses habitants (et dans le monde) c'est pourquoi vos exemples ne sont que les reflets de l'évolution de l'humanité.
Il ne faut ni s'en plaindre ni s'en réjouir simplement prendre ces évenements avec philosophie.
J'ajoute si cela apporte une sorte de "bonheur" au genre humain Pourquoi s'en plaindre!
Réponse de le 28/02/2013 à 12:48 :
Mieux vaut une dictature eclairee ou tout le monde trouve son compte qu'une gauche allumee qui n'a pas de vision pour notre Pays!!!
Réponse de le 03/03/2013 à 14:05 :
Bien dit!
Mais que les gens sont penibles de se plaindre tout le temps! Profitez et soyez heureux!
La vie a Dubai est tres agreable!
Réponse de le 20/07/2013 à 14:25 :
Une dictature éclairée ça n'existe pas: c'est une dictature.
La France est ce qu'elle est mais c'est un pays démocratique.
Réponse de le 16/01/2014 à 22:05 :
Je suis belge je viens de l'installer a Dubaï croyais moi il faut voire pour y croire les gens sont vraiment heureux et bc d'indien,pakistanais adore ce pays pauvre Europe!
Réponse de le 16/01/2014 à 22:06 :
Je suis belge je viens de l'installer a Dubaï croyais moi il faut voire pour y croire les gens sont vraiment heureux et bc d'indien,pakistanais adore ce pays pauvre Europe!
Réponse de le 16/01/2014 à 22:06 :
Je suis belge je viens de l'installer a Dubaï croyais moi il faut voire pour y croire les gens sont vraiment heureux et bc d'indien,pakistanais adore ce pays pauvre Europe!
Réponse de le 18/04/2014 à 13:48 :
Salut j'aimerais avoir 1 peut plus de renseignement comment avait vous fait
Réponse de le 22/06/2014 à 1:43 :
Bonjour moreno11,

J'habite en Belgique et souhaiterais m'installer à Dubai, pourriez vous
me donner quelques informations pratiques.

Bien à vous,

Bela
a écrit le 27/02/2013 à 23:13 :
On dirait un article émanant d'une agence de tourisme de Dubaï ( avec quelques bémols à la clé, histoire de faire plus vrai ). D'accord avec Bastien, l'avenir pour les européens de l'ouest c'est la Russie.
a écrit le 27/02/2013 à 20:28 :
Chaque jour, 22 français s'expatrient en Russie. Ils vont faire le monde de demain, à la différence de Dubaï.
Réponse de le 27/02/2013 à 23:48 :
@bastien: j'habite en Russie une partie de l'année depuis 12 ans et je trouve qu'on y est de mieux en mieux même si les prix augmentent plus vite que je ne le souhaiterais :-) En fait, je cherche à acheter un troisième appartement dans ma ville pour le mettre en location :-)
Réponse de le 28/02/2013 à 12:16 :
Rentier...quel beau métier humaniste.
a écrit le 27/02/2013 à 19:04 :
Après l'émigration, l' Emirgration !
a écrit le 27/02/2013 à 17:51 :
@ il cavaliere, je conseille aux jeunes de banlieues de venir ici bruler des voitures et dealer , ils apprendront tres vite une lecon de civisme, et elle sera musclee! En plus , il n ' y aura pas le RMI, meme si ils sont musulmans. Seuls les jeunes de banlieues corrects et heureusement il y en a pour dementir les cliches sont les bienvenus. Et tant pis pour la France qui leur denie une chance dans la vie.
Réponse de le 13/05/2013 à 3:02 :
On a pas de raison de bruler des voitures quand on a un salaire et une vie décente
A bon entendeur
a écrit le 27/02/2013 à 16:59 :
Nos jeunes de banlieues savent où aller.
Réponse de le 27/02/2013 à 17:49 :
Seulement, les meilleurs, ceux qui aurait pu apporter beaucoup à la france, sans des gens comme vous. Mais il vous restera les autres, ceux qui ne sont pas employables, ni ici, ni ailleurs et qui continuerons à vous rendre la monnaie de votre pièce. C'est jeunes des banlieus c'est une réalité française. C'est comme ça et ça ne changera pas. C'est aussi ça la france. Alors comme dirait l'autre: "la france tu l'aimes ou tu la quitte".
Réponse de le 27/02/2013 à 20:30 :
C'est marrant comme tous ces gens qui sont venus dans notre pays pour ce que nous y avons construit souhaite maintenant nous en faire partir ...
Réponse de le 28/02/2013 à 12:51 :
Malheureusement, la France c'est devenu 'si tu l'aimes, tu la quittes' (et ca me fait mal de dire ca...)
Sclerose syndicaliste, plainte permanente, plus d'identite francaise, plus de valeurs partagees. A Dubai, pas de probleme de securite parce que peu de tolerance sur des sujets sur lesquels il ne peut y avoir de tolerance. Alors ca ne remplace pas notre (ex) beau Pays mais on y est bien a Dubai, on y vit sereinement
a écrit le 27/02/2013 à 16:50 :
Attention le gouvernement va trouver une nouvelle taxe pour éviter l'emimgration.
a écrit le 27/02/2013 à 16:43 :
Il faut aussi dire qu'on ne vous demande pas la provenance de l'argent investi.
Vive le blanchiment d'argent.
Réponse de le 27/02/2013 à 17:51 :
L'argent vient du sous-sol.
Jaloux.
Toujours à critiquer. Ca c'est bien francais!
Réponse de le 27/02/2013 à 19:49 :
@la rage : Dubai n'a ni petrole ni gaz, c'est Abu Dhabi qui a les ressources naturelles et qui finance et qui a sauvé Dubai de la banqueroute en 2008
Réponse de le 27/02/2013 à 23:05 :
En fait Viking, Dubai est le centre financier et bancaire, commercial et touristique des Emirats mais pas seulement. L'argent de l'extraction s'investit ou transite par Dubai tout comme les touristes ou les transactions commerciales de ses zones franches. Un peu le role de Hong Kong par rapport à la Chine Populaire. Dubai est bien entendu un "paradis fiscal".
Réponse de le 28/02/2013 à 12:18 :
Cher la rage,
Critiquer serait de la jalousie? Hmmm je suis sur que vous êtes le premier à critiquer les fonctionnaires
Réponse de le 04/03/2013 à 11:07 :
desole HUM mais l'argent n'ai pas blanchi depuis pas mal de temps pour une somme superieure a 40000 aed c'est a dire environ 8000 euros la banque demande un justificatif

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :