Le coup de gueule du gouverneur de la banque centrale du Nigeria contre l'impérialisme chinois en Afrique

 |   |  704  mots
Lamido Sanusi, le gouverneur de la banque centrale du Nigeria. Copyright Reuters
Lamido Sanusi, le gouverneur de la banque centrale du Nigeria. Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Dans une tribune paru le 11 mars dans les colonnes du Financial Times, Lamido Sanusi s'insurge contre le pouvoir qu'a réussi à prendre la Chine vis à vis des pays africains. Il dénonce des méthodes digne du colonialisme et espère une réaction de la part des décideurs politiques et économiques africains pour mettre un terme à cette dépendance.

Un électrochoc. Voilà ce qu'entend provoquer le gouverneur de la banque centrale du Nigeria, Lamido Sanusi, en publiant une tribune intitulée "Africa must get real about Chinese ties" lundi 11 mars 2013 dans les colonnes du Financial Times. Une nouvelle fois, c'est donc du Nigeria que s'élèvent une voix contre la puissance de la Chine sur le continent Africain. Lamido Sanusi écrit : "il est temps pour nous d'ôter les lunettes teintées de rose à travers lesquelles nous voyons la Chine". Une façon pour lui de taper du poing sur la table et de tenter de provoquer un sursaut des acteurs économiques de son pays face à ce qu'il considère comme de l'impérialisme de la part de l'Empire du Milieu.

Il dénonce des relations commerciales qu'il considère inégales entre la puissance commerciale mondiale qu'est devenue la Chine et les pays d'Afrique, prêts à concéder l'exploitation de leurs ressources naturelles contre des devises fraîches et des prêts, et contre des biens manufacturés de faible qualité mais très peu onéreux. "La Chine nous prend des matières premières et nous fournit des biens manufacturés. C'était aussi l'essence du colonialisme" s'insurge-t-il dans les colonnes du journal britannique.

Naïveté face aux chinois

Pour lui, le Nigeria doit exploiter lui-même ses ressources pétrolières et gazières, et doit s'extraire de la vision - naïve, d'après lui - avec laquelle ils ont accueilli les investisseurs chinois depuis une quinzaine d'années. D'autant que concernant sa croissance économique, le Nigeria jouit d'un formidable atout : sa demande intérieure. C'est en effet le pays le plus peuplé du continent africain : il compte plus de 162 millions d'habitants.

Si cette voix s'élève depuis le Nigeria, ce n'est évidemment pas un hasard. Il s'agit de l'un des pays les mieux armés pour hausser le ton car il dispose de grosses réserves pétrolières et gazières qui intéressent énormément la Chine. Et son poids économique au sein du continent africain ne cesse d'augmenter.  Le Nigeria pourrait, azu cours des vingt ans à venir, progressivement devenir l'une des nations qui comptent le plus dans l'économie mondiale, selon un rapport du NIC (National Intelligence Council) des Etats-Unis paru récemment. "Outre la Chine, l'Inde et le Brésil, les acteurs régionaux tels que la Colombie, l'Indonésie, le Nigeria, l'Afrique du Sud et la Turquie deviendront particulièrement importants pour l'économie mondiale", indique ainsi ce rapport.

Le Nigéria, premier producteur de pétrole d'Afrique

Ce boom de la croissance nigérianne s'explique en grande partie par les ressources naturelles dont dispose le pays, mais également par leur gestion. Aujourd'hui, l'économie nigérianne est dominée par le secteur des hydrocarbures, qui représente en moyenne 36% du PIB et plus de 97% des exportations. C'est le premier producteur de pétrole du continent africain. Pour que cette richesse profite un maximum au pays, le pouvoir nigérian applique une mesure drastique depuis un peu plus de trois ans : le "nigeria's local content ". Cette loi impose qu'une large majorité de l'activité liée à la production de pétrole et de gaz soit assurée par de la main d'oeuvre nigérianne, sur le territoire du Nigeria. Les investissements et les emplois du pays s'en trouvent ainsi dopés.

Mais l'influence de la Chine demeure prédominante.  Il faut dire qu'elle a réussi à s'imposer en tant que premier partenaire économique de l'Afrique devant les pays occidentaux, la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Les échanges commerciaux qu'elle entretient avec le continent africain ont été multipliés par 20 entre 2000 et 2012, atteignant un montant total de 200 milliards de dollars. Dès lors, la relation de dépendance qu'elle entretient avec le Nigeria et plus largement avec les pays africains ne s'amoindrira qu'avec une forte réaction  de la part des pouvoirs économiques et politiques. C'est ce qu'espère provoquer Lamido Sanusi. Dès 2006, le magazine britannique The Economist, résumait la situation des pays africains face à la Chine ainsi : "La Chine sait ce qu'elle veut de l'Afrique et l'obtiendra probablement. Le contraire n'est pas vrai". Tout est dit.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/07/2013 à 20:01 :
il y y a trois sorte de domination LA CORRUPTION LA GUERRE LA COOPERATION JE CROIS A LA COOPERATION TOUT LE MONDE DOIT POURVOIR PROFITES DES RICHESSES DE LA TERRE cela s appelle le partage des richesses ceux qui colabort avec les africains doivent aussi les aide a se developpe dans l ernergie la sante l education lavenir des hommes sur la terre doit passe par la???
a écrit le 13/05/2013 à 17:32 :
The economist s'est souvent trompé en matière de prédictions. Dire maintenant que l'Afrique ne parviendra pas à renforcer la tendance revient à dire que la Chine a gagné. Or, l'Afrique a gagné contre les empires coloniaux. Elle gagnera donc contre la Chine.
a écrit le 22/04/2013 à 11:30 :
Plusieurs choses: le local content en terme d'emploi n'est pas révolutionnaire. la plupart eds codes miniers par exemple l'exige pour la main d'oeuvre non qualifie. le nerf de la guerre concerne plutot la main d'ouvre qualifie expat vs. Nationaux.
le FMI fait le jeu de la Chine, puisqu'il interdit les pays Africains de s'endetter pour financer leur propres infrastructures, reste alors le recourt au Chinois.
Enfin, les pays africains se heurtent souvent a un taux d?éducation faible et une instabilité politique notoire que redoutent les investisseurs européens...mais pas les chinois.
a écrit le 14/03/2013 à 7:58 :
Les chinois ont compris que, pour tenir un pays africaain,, il faut copieusement arroser son dictateur. Il est donc essentiel pour eux que les pays africains ne deviennent pas des démocraties, ce qui explique leur copinage avec le Soudan, le Zimbabwe, l'Algérie, etc...
Ils appliquent en Afrique ce qui existe chez eux...
a écrit le 13/03/2013 à 19:42 :
vive l'Afrique!!! prions pour un avenir meilleur
Réponse de le 14/03/2013 à 8:34 :
Prier ne sert a rien, si Dieu pouvait faire quelque chose pour nous il l'aurait deja fait!!! Il faut se battre et arreter de se refugier ds la priere qui n'est souvent que le refuge des faineants. Un chretien qui parle
a écrit le 13/03/2013 à 17:46 :
Vive la Chine ! le monde ne peut plus s'en passer !
a écrit le 13/03/2013 à 15:26 :
c'était pas si mal quand la France et le Royaume Uni étaient puissances coloniales...
a écrit le 13/03/2013 à 14:02 :
C'est qui serait bien c'est que les Chinois expatriés prennent des épouses Africaines, ça doit faire de très beaux enfants.
a écrit le 13/03/2013 à 13:13 :
Le probleme des africains c est qu ils veulent le beurre de cacao et l argent du cacao,ils ont déja oublié que les anciens colonisateurs les ont exploités et a comparer aux chinois c est une paille dans l histoire de l'Afrique.
Réponse de le 13/03/2013 à 18:43 :
@Afric
La situation n'en serait pas là si on leur avait payé correctement le cacao et si plus généralement nous n'avions pas pillé l'Afrique et soutenu des dictatures dans des républiques bananières. Idem pour le pétrole arabe. Nous, occidentaux, avons toujours pris le beurre et l'argent du beurre. C'est au tour des Chinois, mais les temps ont changé, et il faut leur souhaiter bien du plaisir.
a écrit le 13/03/2013 à 12:46 :
Donc, ça commence à bouger... Le plus intéressant est que le Brésil, pourtant célébré comme membre à part entière des fameux BRIC, se trouve, vis à vis de la Chine, dans la même situation que l'Afrique: les Brésiliens exportent des matières premières...et importent des biens manufacturés. Comme aux temps des colonies. Ce qui fait que le Brésil est engagé dans une phase de désindustrialisation lente. La fameuse coopération entre partenaires du Sud, sensée être plus avantageuse que la liaison Nord-Sud si décriée, coopération incluant l'utilisation des devises chinoises et brésiliennes, aboutit à une relation parfaitement inégale. Et il s'agit du puissant Brésil. Quel sera l'avenir de l'Afrique?
Réponse de le 13/03/2013 à 14:04 :
"importe des bien manufacturés" !!! Le Brésil érige des barrières douanières pour contrer l'importation de véhicules et favoriser les constructeurs locaux .Dernièrement ce pays a passé un accord avec le Mexique pour limiter les importations de voitures en provenance de ce pays qui bénéficie d'un avantage de change sur les monnaies .Désindustrialisation !!!! alors que le Brésil est le 3 e producteur d'avion !!!!!!
Réponse de le 13/03/2013 à 14:14 :
C'est pourquoi un portable, smart phone ou écran plat y coûte 40 % plus cher qu'en France...
Réponse de le 14/03/2013 à 13:00 :
@ pnv et tuga: Je n'invente rien : je tire mon propos de
« Les économies émergentes latino-américaines, entre cigales et fourmis »
Pierre Salama, Armand Colin, 2012,
page 67 (titre et texte) : « 1.Une désindustrialisation précoce dans les économies émergentes latino-américaines. C'est le cas du Brésil, puissance dominante du sous-continent américain. ... Au niveau national, la participation de l'industrie de transformation dans le PIB était, en 1996, de 16.8% et en 2012 de 15,8%, celles de activités primaires de 5,5% et de 5,8% pour l'agriculture et de 0,9% et 2,5% pour les industries extractives pour les mêmes dates (source IBGE). » page 76 (titre): « 2.4. La compétitivité de l'industrie brésilienne se dégrade, celle de la Chine s'améliore. » page 78 (texte) : « La montée en puissance d'activités industrielles portant sur des produits de plus en plus sophistiqués est faible au Brésil, elle est réelle en Chine, à l'exception de quelques branches. » page 79 (texte) : « l'évolution de la structure des exportations brésiliennes est à l'opposé de celle de la Chine : les produits primaires d'origine agricole prennent de plus en plus d'importance alors qu'en Chine plus de 90% des produits exportés sont d'origine industrielle. Page 60 (texte) : « D'une manière générale, les exportations brésiliennes de matières premières atteignent 59,6% du total des exportations en 2011. Ces exportations sont dirigées vers les pays asiatiques, principalement la Chine, mais aussi vers des pays avancés. ... Et les exportations [vers la Chine] sont quasi exclusivement composées de matières premières. Les exportations de la Chine vers le Brésil ont crû encore plus vite, soit 44,3% en 2005, 49,2% en 2006, 58% en 2007, 58,8% en 2008 et ? 20,6% en 2009, année où la croissance du Brésil a été nulle, et elles sont composées essentiellement de produits manufacturés. »
a écrit le 13/03/2013 à 12:45 :
le Niger est une base militaire américaine. ce gouverneur a dû être télécommandé comme le drone.
Réponse de le 13/03/2013 à 13:56 :
Ne pas confondre Niger et Nigéria !
a écrit le 13/03/2013 à 12:25 :
Que l'Afrique s'interroge quant à ses nouveaux "partenaires" commerciaux, à la place des anciens comme la France et l'Angleterre, est significatif. ll conviendrait cependant que le reste du monde, dont l'Europe, se préoccupe réellement de ce que représente la montée en puissance des 2 géants que sont la Chine et l'Inde. A eux 2 ils représentent le tiers de la population mondiale (donc des besoins gigantesques), leur modèle sociétal est d'un grand mépris pour l'humain et l'environnement et leur revisite permanente de leur passé d'empire les incite de plus en plus à brutalement faire reconnaitre leur suzeraineté sur leur proche et bientôt moins proche périphérie. Il faut cesser de les considérer comme des partenaires sans quoi ils vont nous bouffer tous...
Réponse de le 24/03/2013 à 14:08 :
"Il faut cesser de les considérer comme des partenaires sans quoi ils vont nous bouffer tous."

Il y a 2 siècles la Chine avait fermé la porte aux européennes considérées comme des barbares un peu comme vous faite les chinois et les indiens d'aujourd'hui. La suite c'est une descente aux enfers pendant 1 siècle et demi. La Chine était boufée presque par tout le monde (ex: macau par portucal).

C'est depuis la Chine a rouvert la porte et considéré justement les européennes et les américaines entre autres comme des partenaires qu'elle a entamé une remontée spectaculaire. Le repli sur soi n'est jamais une solution à long terme.
a écrit le 13/03/2013 à 10:31 :
Comme dit par pas mal d'autres commentateurs, les européens sont des petits rigolos à coté des chinois et autres indiens question arrosage absence de scrupules et mépris des populations locales;je les ai vus à l'?uvre en CI en Algérie, au Soudan, etc.... La Françafrique fera figure de petit feuilleton pour amateur de série ringarde d'ici peu
C'est bien que ce monsieur s'en aperçoive et ça peut être salutaire pour les Africains, mais l'Afrique est encore bien corruptible malgré des efforts et des résultats notamment dans le management (moyen et supérieur). Les politiques locaux sont malheureusement trop bien souvent un peu comme certains des nôtres sur qui ils ont trop souvent pris modèle.
a écrit le 13/03/2013 à 10:18 :
a lire sur le sujet 'Chine Afrique' livre écrit par un Belge et un Suisse qui décrit 1 la stratégie de 'pillage' des Chinois 2 les réactions des populations des pays concernés : édifiant.
a écrit le 13/03/2013 à 9:49 :
Quitter le colonialisme à papa pour un autre colonialisme plus moderne. Je ne sais pas s'ils seront gagnants...
Réponse de le 13/03/2013 à 10:14 :
L'Algérie commence à prendre ses distances avec la Chine .
Réponse de le 05/05/2014 à 16:33 :
et avec l'europe aussi.
L'algerie privilegie les americains. Ce qui est etonnant si on pense aux palestiniens.. l'algerie fait alors le jeu d'Israel.
a écrit le 13/03/2013 à 9:41 :
Les pays Africains commencent seulement à se réveiller face à l'invasion de leurs pays par les Chinois.
Aujourd'hui des milliers d'hectares de bonnes terre sont cultivées en Afrique pour les besoins alimentaire de la Chine, alors que dans certains pays du continent Africain il y a encore de graves problèmes de nutrition.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:15 :
la terre a toujours été là , pourquoi les africains en prennent conscience que maintenant. Pourquoi ils ne la cultivent pas pour eux au lieu de reprocher aux autres de venir les cultiver . Ils NE reprochent aux chinois QUE les récoltes nourrissent les chinois . Si le travail était fait , organisé par les chinois Mais le fruit que pour les africains , personne ne ralerai.
a écrit le 13/03/2013 à 9:07 :
il y a beaucoup d ivoire donc on expulses ces habitant et on massacres les pauvres éléphant
et on pille leurs richesses comme eux ne savent pas faire la preuve le commerce équitable il ni a que le mot équitable, le chocolat n on seulement ils se font berner et nous par dessus en i ajoutant de l huile de palme ,comme si vous consommer de l huile de moteur voiture
enfin l afrique va ce faire bouffé par la chine car les africains ne sont pas unis et cela sera tant pi pour eux
a écrit le 13/03/2013 à 8:10 :
Les Chinois auraient pu lui offrir un stylo Mont Blanc !
Réponse de le 13/03/2013 à 15:25 :
très drôle !
a écrit le 13/03/2013 à 7:21 :
Dans quelques années ,ils se feront sortir à coups de machette.
Réponse de le 13/03/2013 à 7:53 :
@Fab
Comme au Tibet bien sur.
Réponse de le 13/03/2013 à 12:36 :
Il a toujours été beaucoup plus facile de s'attaque à son voisin qu'à un pays éloigné. En plus, si un pays africain décidait de se débarasser des chinois présents sur son territoire, il aurait sans doute le soutien matériel et financier en sous-main de beaucoup de pays.
a écrit le 13/03/2013 à 5:35 :
Si les non asiataqiue allaient traviller dans ce continent il comprendrait mieux l'esprit de l'asiataque qui dans ses genes est un conquérant. Le monde a été leuré par la période communiste qui voilait la vérité sur la amin mise de l'asie sur le monde. Le pied de la Chine en Grèce est la première ventouse de la Chine sur le continnet européen, un copntinnet faible et l'asiatque n'aime pas le faible, il lui faut un rapport de force réel pour qu'il respecte son adversaire. Souvenons nous du rapport de force qu'à voulu M. Sarkozy alaors qu'il n'en avit pas les moyens il adu un envoyer M. roseau l'homme qui a une puissance de courbette infinie M.Raffarin, puis il a y été à son tour faire le genou flexion devant les chinois qui aujourd'hui sont une pieuvre qui ménera le monde A SA FACON avant 30 ans.Ou le monde modère les appétits de l'asie principalement les chinois et pour cela les technocrates ex politiciens à 2 balles de l'Union vont au rapport de force, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, ou nous serons mangés entièrement. La Chine a pour l'instant besoin de l'Europe, qui a grace à l'emprunt, a du pouvoir d'achat pour les produits made in china, demain l'emprunt sera tari et l'Europe ne sera plus un point du globe intéressant pour les chinois qui nous laisserons dans notre boue de misère. L'ouverture à tous les vents de l'Union sur le plan économique est une aubaine pour l'asie, alors que cette même asie, qui est membre de l'OMC pour partie, fait ce qui est bon EXCLUSIVEMENT pour elle.
Réponse de le 13/03/2013 à 8:23 :
+10
Réponse de le 13/03/2013 à 10:35 :
A moins de troubles politiques majeurs en Chine et vous pouvez être sûrs que les US savent très bien les manier depuis environ un siècle!

Réponse de le 13/03/2013 à 12:41 :
Il ne faut pas oublier les troubles écologiques majeurs qui vont changer la donne. Soit ils continuent à polluer un max et ils se prennent un retour de baton avec une explosion des couts de santé et une explosion de la colère des populations, soit ils appliquent des normes plus strictes et ils disent adieu à leur competitivité par rapport aux autres pays asiatiques.
a écrit le 13/03/2013 à 0:58 :
en tant qu'expatrié européen en Afrique, il faut savoir une chose: les africains sont facilement appâtés par l'argent facile, et la culture africaine plus généralement est peu portée vers l'anticipation et l'avenir. C'est une chose que les expatriés présents en Afrique déplorent en permanence, d'où qu'ils viennent. Les chinois débarquent en Afrique avec des besoins en ressources, qu'ils obtiennent en faisant des "cadeaux" aux états africains, tout en s'assurant de leur dépendance si ceux-ci osent se retourner contre eux. Voyez le nombre de régimes autoritaires avec qui la Chine pactise ! Si ceux-ci osent se retourner, les chinois auront vite fait de financer les partis d'opposition et de révéler des choses embarrassantes sur les dirigeants en place. C'est typique du mode opératoire chinois dans la région, qui est lui même inspiré des périodes coloniales, mais cette fois poussé à un degré jamais vu. La Chine est entrée au Conseil de Sécurité en scellant une "amitié des peuples" avec de nombreux états africains, qui ont été bernés sur toute la ligne. Hélas, le mal nigérian est une gangrène qui s'est répandue sur tout le continent voici déjà plus de dix ans, et dont les effets néfastes commencent à peine à se faire ressentir ! Bientôt, ce sera au tour du Congo, puis des pays d'Afrique australe...
Réponse de le 13/03/2013 à 7:33 :
Est ce a dire que ce Monsieur n'avait pas eu son "cadeau" ? Ah! on voudrait que ce continent ait "son chapitre dans les livres d'histoire" ..
Réponse de le 13/03/2013 à 11:44 :
"les africains sont facilement appâtés par l'argent facile", on peut en dire autant des européens. Regardez les Français qui sont devenus dépendants au "aides sociales" et aux "bonnes affaires".
Réponse de le 13/03/2013 à 15:22 :
avez-vous déjà mis les pieds en afrique ? Y avez-vous seulement travaillé ? Vous n'avez pas droit de chapitre ici.
a écrit le 13/03/2013 à 0:09 :
Les Africains n'ont cessé de dénoncer l'impérialisme européen et français et cherché à se place sous la protection d'autres puissances. Ils se rendent compte que les Chinois accueillis comme des sauveurs sont de redoutables maîtres
Réponse de le 13/03/2013 à 1:01 :
votre commentaire est très juste, et il faut aujourd'hui compter avec une nouvelle invasion, nettement moins médiatisée mais tout autant dangereuse, celle des indiens. Les habitués de l'Afrique (ceux qui y mettent les pieds, par les autres) qui liront mon message pourront confirmer.
Réponse de le 13/03/2013 à 10:03 :
@jeff
Très juste votre commentaire sur les indiens. Ex Taurian en CI (compagnie qui exploite du Mn et qui s'assoit sur le Code minier local sans aucun scrupule en ayant arrosé là où il fallait)
a écrit le 12/03/2013 à 22:31 :
Parfait l'europe a donc toute sa place a condition de savoir la prendre. Les chinois ont su s'imposer avec de mauvaises intentions pourquoi ne le fait elle pas avec de bonnes?
a écrit le 12/03/2013 à 18:42 :
Bonjour, ils faut bien dire que les chinois travail beaucoups en Afrique , gagnant/gagniant surtout pour les chinois mais toute aide à un prix..... Le nouveau patron serons malheureusement moins sympas que les méchant blanc esclavagiste..... Assez Mdr, les africain serons les grand perdant car dans 10ans ils y aura plus de chinois que d'africains, dans certain pays. Ils ont un étaux de natalité supérieur, meure peut du SIDA, et sont très travailleur.... Ensuite qui vas leur dire de bien vouloire rentre chez eux, il ont quant même ,2000000 de soldats prêt à défendre leur population.... Bon le prochain africain aura les yeux en amande, cela se feras tout simplement sans douleur.... Comme cela vas le monde.
Réponse de le 12/03/2013 à 19:47 :
Mon Dieu, quel est ce charabia ???!!!
Réponse de le 12/03/2013 à 21:13 :
@tartarin, Vous n'avez rien compris, cette prose à cours chez nous, depuis de nombreuses années. Pauvre Éducation Nationale, pauvre France.
Réponse de le 05/05/2014 à 16:37 :
"étaux".. ca ma fait marrer !
a écrit le 12/03/2013 à 18:24 :
Une réaction ! Les chinois ne sont pas des tendres en business avec les pays africains.
a écrit le 12/03/2013 à 18:15 :
il est totalement piloté par les zuessa
a écrit le 12/03/2013 à 18:07 :
Ils sont tellement riches qu'ils sont toujours pauvres qu'est-ce qui cloche les Africains ? c'est un peu comme les pays du Maghreb qui croient qu'ils deviennent riche du jour au lendemain !
Réponse de le 12/03/2013 à 19:19 :
je me permet de repondre .resulta de la colonisation division des peuples afriquain QUESTION:pour quoi le masacre au rouhanda. Telement preocuper du peut avantage EX independance ou technologie depuit des annees les chinois ont miser sur l'avenir alors que les anciennes colonie telement sure de leur souverainet en pestifere comme vous
a écrit le 12/03/2013 à 18:02 :
ah ben il y en a un qui a les yeux ouverts! c'est pas bcp mais c'est un bon debut!
Réponse de le 12/03/2013 à 18:38 :
Je ne sais pas votre commentaire dans quel sens mais la Chine n'impose pas un arme dans l'Afrique ça veut dire quoi ce gouverne de banque nigérien qui travaille pour qui.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :