"La conjoncture est encore loin d'être celle que nous voudrions tous qu'elle soit", dixit le Président de la Fed

 |   |  327  mots
Le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, Ben Bernanke. Copyright Reuters
Le président de la Réserve fédérale des Etats-Unis, Ben Bernanke. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Président de la banque centrale américaine (Fed) a estimé lundi que la situation économique des Etats-Unis est "encore loin" d'être convenable.

"Aujourd'hui, l'économie est bien plus forte qu'il y a quatre ans, mais la conjoncture est encore loin d'être celle que nous voudrions tous qu'elle soit", a déclaré Ben Bernanke lundi 8 avril. Faisant référence à la dernière récession, le président de la banque centrale américaine (Fed), qui a tenu ces propos à l'occasion d'un exposé sur les enseignements des tests de résistance bancaires menés régulièrement par la Fed depuis 2009, a également estimé que les banques du pays étaient "nettement plus solides qu'il y a quelques années".

Moins d'embauches en mars

Ses considérations sur l'état d'avancement de la reprise économique du pays tombent trois jours après la publication du rapport officiel sur la situation de l'emploi aux Etats-Unis, qui s'est avéré bien pire que prévu. Selon ce document, le marché de l'emploi continue de s'améliorer mais les embauches ont fortement ralenti en mars. Et si le taux de chômage a baissé à 7,6%, l'emploi a reculé aussi, du fait d'une baisse de la population active, signe que le nombre de chômeurs découragés de rechercher du travail a augmenté ce mois-là. Avant la publication de ces chiffres, certains dirigeants de la Fed avaient estimé que la banque centrale pourrait diminuer ses opérations de rachats d'actifs sur les marchés financiers cet été et y mettre un terme d'ici à la fin de l'année.

Les propos de Ben Bernanke, semblent indiquer que pour lui, la nette amélioration de la perspective du marché du travail que la Réserve fédérale souhaite constater avant de mettre fin à ses rachats de titres est encore loin d'être d'actualité.

A court terme, cela présage plutôt d'un maintien du concours financier énorme que la Fed fournit pour soutenir la reprise économique lors de sa prochaine réunion de politique monétaire, prévue pour le30 avril et le 1er mai.





 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2013 à 14:50 :
Voila un homme bien qui dfit la vérité aussi je demande a mr HOLLANDE d en faire autabnt car on est en droit de la demander et que si vous ne le dites pas nous serions dans l obligation d aller sous les fenetres de l ELYSEE crier LA VERITE RIEN QUE LA VERITE ou sans cela c'est la grande porte ouverte pour votre départ;
a écrit le 09/04/2013 à 13:11 :
C'est quoi une économie convenable ? Une économie ultra-libérale qui permet à une minorité d'avoir des revenus de plus en plus obèses et à une majorité de se serrer de plus en plus la ceinture,le tout sur fond de destruction de la planète ? Bernanke don't bust my balls !!
a écrit le 09/04/2013 à 11:23 :
Viva Ben!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :