La Chine affiche un deficit commercial inattendu

 |   |  372  mots
Sur l'ensemble du premier trimestre 2013, le commerce extérieur chinois reste toutefois excédentaire de 43,07 milliards de dollars. Copyright Reuters
Sur l'ensemble du premier trimestre 2013, le commerce extérieur chinois reste toutefois excédentaire de 43,07 milliards de dollars. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le déficit commercial du pays au mois de mars est de 880 millions de dollars. Bien que les exportations continuent d'augmenter, la demande intérieure chinoise est telle que les importation ont augmenté devantage (+14,1%).

La Chine a beau être le premier exportateur mondial? elle enregistre bel et bien un déficit commercial au mois de mars ! C?est la surprise de ce 10 avril, qui a tendance à semer le doute sur la solidité du rebond de la croissance dans la deuxième économie mondiale, derrière les Etats-Unis. Certes, le déficit reste modéré, à seulement 880 millions de dollars, et les exportations continuent d?augmenter (+10%) à 182,19 milliards de dollars ; mais la demande intérieure du pays est telle qu?elle nécessite une augmentation de 14,1% des importations en un an à 183,07 milliards de dollars.

Moins d'échanges entre la Chine et l'UE

Sur l'ensemble du premier trimestre 2013, le commerce extérieur chinois reste toutefois excédentaire de 43,07 milliards de dollars, avec des exportations en hausse de 18,4% sur un an et des importations en progression de seulement de 8,4%. Durant le premier trimestre, "le commerce avec l'Union européenne et le Japon a décliné tandis que celui avec les Etats-Unis et l'ASEAN (Asie du Sud-Est) a fortement augmenté", a déclaré lors d'une conférence de presse le porte-parole des douanes chinoises, Zheng Yuesheng. En 2012, le volume du commerce extérieur chinois avait progressé bien plus lentement que les années précédentes, les exportations augmentant de 7,9% pour atteindre environ 2.050 milliards de dollars tandis que les importations progressaient de 4,3% à environ 1.820 milliards de dollars US.

Doute sur la croissance

Mais à la vue des résultats du commerce extérieur pour le premier trimestre, "la croissance au premier trimestre va très probablement s'établir en-dessous de 8%", estime dans une note d'analyse Lu Ting, un économiste de Merril Lynch - Bank of America. Des chiffres qui jettent le doute sur la "solidité de la reprise" de la croissance économique en Chine, qui a connu un rebond au quatrième trimestre de l'année dernière, à 7,9% en rythme annuel, après sept trimestres consécutifs de ralentissement, juge pour sa part Alistair Thornton, économiste chez IHS Global Insight à Pékin.

POUR ALLER PLUS LOIN :

>> La Chine affiche son premier déficit commercial trimestriel depuis sept ans

>> Le déficit commercial chinois au plus bas depuis vingt ans

>> La Chine exceptionnellement en déficit commercial en mars
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/04/2013 à 11:16 :
en supposant que els infos soient justes, il est clair de toute façon que rien n'est définitif. On avait dit du japon qu'il allait dévorer l'europe, et puis les salaires ont augmenté, la concurrence a joué, c'est la chine qui a pris la relève, mais même en chine, les salaires de la cote ouest ne sont plus compétitifs, les délocalisation se font à l'intérieur des terres, et reprise du flambeau au vietnam, en asie...leur niveau de vie augmente, ils peuvent importer, on va retrouver un champ de compétitivité si on n'a pas détruit les entreprises. Donc la bonne stratégie est bien de s'adapter au niveau compétitivité plutôt que de camper sur des "acquis" qui tuent l'emploi. ceux qui se sont adaptés s'en sortent bien, chacun assume ses choix, sauf que la dictature de gauche (états, régions, administrations, syndicats, éducation...) nous impose le régime de maintien des privilèges en saignant le privé et en le plombant de charges faute de baisser la dépense publique inefficace....
a écrit le 11/04/2013 à 8:01 :

Je ne comprends pas pourquoi les médias comme La Tribune, même perdre son temps en ce qui concerne tout ce qui concerne les statistiques Chinese, lequelles sont totalement manipulé, ou simplement inventé,

Il suffit de regarder les chiffres quotidienne liées aux exportations, la production, etc, qui sont souvent totalement contradictoires, sovant le même jour!

Le «déficit» allégués dans le présent communiqué a probablement été inventé pour justifier une dévaluation du YUAN, parce que le gouvernement est préoccupé par la perte de profits en raison de la dévaluation de fait des yen et l'euro

S'il vous plaît excuser mon mauvais français!
a écrit le 10/04/2013 à 16:15 :
on ne sera plus les seuls en occidentcar maintenant l Asie s y met d etre dans un certain déficit cela va nous remonter le moral et nous pourrons dire que l on ne' peut pas avoir le beurre l argent du beurre et de la cuisse de la cremière c'est plutot une bonne chose pour nous mais pour eux c'est vraiment le début aussi ne nous rejouissons pas trop vite car quand on connait la chine on sait qu elle a des grandes ressources aussi pas de trop de joie quand meme;
Réponse de le 10/04/2013 à 19:22 :
Ah bon, ça vous fait de la joie le malheur de la Chine ??
a écrit le 10/04/2013 à 15:00 :
"les importation ont augmenté devantage (+14,1%). "

deux fautes à l'intro
a écrit le 10/04/2013 à 14:56 :
la Chine exporte de la pacotille et importe des produits à valeur ajoutée ( avions, véhicules,etc...)
a écrit le 10/04/2013 à 13:47 :
Ces chiffres peuvent aussi semer le doute sur leur réalité . Nous sommes perpétuellement bernés et les amateurs qui nous gouvernent devraient aller faire un stage à Pékin !
a écrit le 10/04/2013 à 13:33 :
voir à ce propos le bon article publié par l'ambassade de France à Pékin. L'évolution n'est pas que conjoncturelle. http://www.ambafrance-cn.org/La-competitivite-de-la-Chine-face-a-la-hausse-du-cout-des-facteurs-de-production.html
a écrit le 10/04/2013 à 12:08 :
la Chine doit mieux reflechir sur son axe de developpement
a écrit le 10/04/2013 à 11:47 :
Deux fautes d'orthographe dans l'introduction de votre article = même pas envie de lire la suite, qui pourtant est, comme toujours, intéressante !
Réponse de le 10/04/2013 à 12:10 :
Intéressante ou intéressant?
Réponse de le 10/04/2013 à 12:25 :
C'est quoi qui est interessant ou interessante....la suite donc...
Réponse de le 10/04/2013 à 12:34 :
Si l'article est certes intéressant, c'est bien la suite de cette intro qui, au demeurant, est intéressante.
Réponse de le 11/04/2013 à 8:28 :
c'est quoi qui ,,,, bravo pour la tournure
a écrit le 10/04/2013 à 10:53 :
Si même la Chine enregistre un déficit commercial, on se demande qui dispose encore d'un excédent. La Corée du Sud, le Brésil, la Russie?
Réponse de le 16/04/2013 à 15:33 :
Les plus gros, les plus secret;.. LES PARADIS FISCAUX
a écrit le 10/04/2013 à 10:45 :
ce qui compte c'est que les gens y croient.
a écrit le 10/04/2013 à 10:21 :
Encore un article se basant sur la croissance et le PIB ... Selon vous qu'est ce qui est le mieux entre les deux solutions suivantes ? Devoir reconstruire votre maison tous les ans pour maintenir la croissance et le PIB, ou disposer d'un maison habitable sur plusieurs générations. Les politocards et économistes ont choisi la première solution.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:33 :
@Thargor
Si un jour vous vous présentez à une élection, je vote pour vous. La croissance n'est pas en soi mauvaise, il reste à trouver une autre définition de la croissance que purement économique.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:59 :
Vous oubliez que l'économie n'est pas figée : quand vous avez construit votre maison, vous avez engendré un flux de production en année N. Mais les années suivantes, vous devez entretenir votre maison afin que celle-ci se maintienne en état : c'est également cela qui génère de la croissance. Or le PIB ne mesure que des flux, et non des stocks. La raison pour laquelle votre raisonnement ne tient pas est que, malgré des stocks importants et de qualité, ceux-ci sont appelés à se déprécier avec le temps si l'économie qui les entretien ne tourne pas : le stock d'un Etat sans croissance en année N ne va pas forcément mal, mais il est appelé à perdre sa valeur au fil des années car stagner dans un monde qui évolue, c'est régresser.
Réponse de le 16/04/2013 à 16:13 :
Hors sujet, on parle ici du déficite commerciale, c' est a dire juste qu' ils ont plus acheter que vendu;
Apres l' argumentation sur le PIB est pertinente , mesurer le PIB revient a évaluer une vitesse et cela amène nos politique a encourager un phénomène pervers qui est de "tourner en rond" C' est une image caricaturale pour mieux expliquer les caractéristique du phénomène
Pour argumenter je vais prendre l' exemple de l' économie des USA, si l' on suis l' idée ce serai les plus rapide tourneur en rond du monde ce qui se traduit dans un monde réel par des logement en grande majorité qui ont des espérances de vie en dessous de 100ans (contreplaqué a fond) , des terres agricole pollués et dont le rendement dépend actuelment de produits chimiques, une santé de la population complètement a l ramasse (1 americain sur 2 obèse pour ne citer que sa) , une dette monétaire qu' aucun esprit éclairé comprendrai comment elle tiens toujours , une insécurité comme jamais et un pouvoir politique goinfré de lobby rendant le pays ingérable
Tout autant de facteurs invisible sous le prisme du PIB dont nos dirigeant courent après comme la carrotte du 21e siècle.
a écrit le 10/04/2013 à 10:13 :
L'augmentation importante des importations est un signe positif pour la croissance : investissement d'une part, et délocalisation d'une partie de la production. Le fait que la Chine rééquilibre ses échanges permet une augmentation du bien être de la population qui sort d'un certain esclavage sou le joug du capitalisme occidental.
Réponse de le 10/04/2013 à 11:43 :
@Demande intérieure
La population chinoise est d'abord sous le joug de la dictature chinoise, Un hybride"capitalo-communiste" qui satisfait les ultra/néo-libéraux de l'Ouest et les aparatchiks du Parti chinois.
Mariage d'intérêts entre la carpe et le lapin dont le divorce est programmé. Divorce qui sera particulièrement douloureux pour toute la planète.
a écrit le 10/04/2013 à 9:56 :
Délicat de savoir ce qui est vrai avec la chine (qui n'est pas une démocratie... bien que la notre soit écornée) !
Réponse de le 10/04/2013 à 10:22 :
+1
Réponse de le 10/04/2013 à 10:52 :
Les chiffres des douanes sont faciles à vérifier... l'OMD est à Bruxelles.
Pour la demande intérieure, une petite balade en Chine suffit à montrer que la consommation est tous azimuts.
Réponse de le 10/04/2013 à 14:50 :
Vous pensez qu'en france, ils ne mentent pas sur les chiffres ? Quelle naiveté.
a écrit le 10/04/2013 à 8:35 :
Olivier Delamarche sur BFM dénonçait les propos optimistes faisant état de bon résultat sachant qu'au même moment les quantités des matières premières importées par ce pays diminuaient .Il laissait entendre que les données économiques fournies par eux étaient "bidouillées". Donc les éléments chiffrées de cet article ne sont peut être pas très "précis" ...
Réponse de le 10/04/2013 à 8:57 :
Au moins il confirme l'analyse de Olivier Delamarche... peu importe les chiffres, tant que l'activité annoncé augmente et que la consommation énergétique reste stable, voir en baisse, on peut se poser des questions..
Réponse de le 10/04/2013 à 9:48 :
Ceux ne sont pas les seules à bidouiller leurs stats officielles. En France,l'inflation est manipulée pour éviter d'augmenter les salaires.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:38 :
Pour votre information, l'inflation est une donnée calculée et publiée par l'INSEE.
Réponse de le 10/04/2013 à 10:40 :
delamarche est moi aussi le seul que j ecoute, il fonctionne avec les faits pas avec les discours officiels
Réponse de le 10/04/2013 à 11:19 :
"Où sont les bateaux ?"
Réponse de le 10/04/2013 à 11:24 :
Mr Philippe Bechade qui tient peu ou prou le meme discourt que Mr Delamarche, mais que le marché (pour l'heure actuelle)leur donne tord !
Discourt semblable donc , qui avec des exportations en net hausse , ne se refletent pas dans les stats du fret mondial (baltic dry index), et de consommation energetique !! tout un programme !!
Bref, dormez transquillement brave gens, ca va bien se passer !!!
Réponse de le 10/04/2013 à 11:47 :
Je me demande, quand on a un minimum d'esprit critique, comment on peut écouter ce qui est ressassé, remâché et recraché par BFM.
Réponse de le 10/04/2013 à 12:23 :
Quand on a un minimum d'esprit critique, on ecoute, on va sur le net, on se renseigne, on décortique les "pseudo" stats, et on en tire des conclusions !
Force est de constater que l'on arrive a peu pres a la meme conclusion que les "pseudo" analystes..
D'autre part meme pas besoin d'etre un crack en eco, pour savoir que les chiffres de l'emploi (toute nation confondu) ne refletent pas la realité ! pas la peine non plus de se rejouir comme hier sur BFM de l'achat massif d'oblig francaises et europeennes de la part des investisseurs japonnais, ayant un excedent de liquidité du a la survitesse des rotatives!
Serieux, quelle valeur accorder a une monnaie imprimée en abondance ??
Mais vous avez surement la reponse, alors on vous ecoute on, est tout ouie !!
Réponse de le 10/04/2013 à 15:01 :
@ @jb38 12:23 - Vous mentionnez un excellent constat : " l'achat massif d'obligations francaises et europeennes de la part des investisseurs japonais, ayant un excedent de liquidité du a la survitesse des rotatives ". Le système financier international est chaotique et comporte de très nombreuses failles susceptibles d'engendrer des crises graves. Or ce système, sauf unanimité mondiale (utopique), nous ne le réformerons pas. Donc, il faut au moins laisser à nos législateurs la possibilité de ne pas tomber dans le piège des marchés financiers, par exemple, en limitant le nombre d'obligations vendues à l'étranger ou susceptibles de spéculation. De toutes manières, nous serons bientôt obligés de trouver un autre système que le financement public sur les marchés financiers, et de revenir au financement direct à la banque centrale (en contrepartie de garanties de disciplinaire budgétaire), parce que, lorsque la Fed terminera son programme d'émission monétaire (l'équilibre marché financier/circuit bancaire peut être atteint beaucoup plus rapidement que prévu), les taux repartiront à la hausse (ce qui serait intenable pour les Etats).
Réponse de le 10/04/2013 à 18:10 :
Suite - La nouvelle sort à l'instant, la fin du programme d'émission monétaire de la Fed est imminente. "Divided Fed edges closer to consensus on ending bond buying" http://www.reuters.com/article/2013/04/10/us-usa-fed-minutes-idUSBRE9390HT20130410

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :