L'austérité ? "Quelle est l'alternative ? " répond Christine Lagarde

La directrice générale du FMI estime qu'il n'est pas possible de faire de politique de relance, les moyens financiers adéquats n'étant pas disponibles. Les efforts doivent être poursuivis, a-t-elle déclaré.

2 mn

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. Copyright Reuters
La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde. Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters</small>)

L'Espagne et la Grèce ne sont elles pas la preuve que l'austérité ne fonctionne pas demandaient les journalistes de la Télévision suisse-romande à Christine Lagarde jeudi. ?Quelle est l?alternative ?? a répondu Christine Lagarde, la directrice générale du FMI au lendemain des manifestations du 1er mai dont le thème majeur était l'austérité. 

Selon elle, il n'est pas possible de recourir davantage à l'emprunt, ni de "refaire" du déficit, ni de faire une politique de relance, car les moyens financiers manquent. Pour Christine Lagarde, qui participe en ce moment au symposium de Saint-Gall, une sorte de "mini-Davos" qui réunit des décideurs internationaux chaque année dans l'université de cette petite ville suisse du nord-est du pays, il faut que les efforts actuels soient poursuivis, mais à un rythme raisonnable, en s'assurant que les facteurs de production sont utilisés à plein.

Dans cette interview de 15 minutes, Mme Lagarde ajoute que "la situation est difficile", et qu'il faut à la fois observer "une discipline budgétaire" et "favoriser les éléments de croissance", afin de promouvoir les "investissements et l'emploi".

La zone euro et le Japon à la peine

Selon elle, il y a actuellement "trois types de vitesses dans le monde". Les pays les plus rapides dans la croissance sont les pays émergents. Ils sont suivis par un 2e groupe, qui commence à renouer avec la croissance, et dont font partie les Etats-Unis, la Suède et la Suisse. Enfin, le 3e groupe est composé de la zone Euro et du Japon, qui "peinent à retrouver le chemin de la croissance". Interrogée sur l'Allemagne, la directrice du FMI a estimé que ce pays est en "train de récolter les fruits de sa politique".

Interrogée sur l'affaire Tapie, Christine Lagarde a répondu qu'elle ne quitterait pas le FMI. "A chaque jour suffit sa peine, s'il y a des investigations, je continuerai à faire mon métier", a-t-elle déclaré. En réponse à une question sur "une ligne rouge" dans ce dossier qui l'obligerait à démissionner, Mme Lagarde a répondu : "le FMI ne fait pas de spéculations, et je ne fais pas de spéculations". Mme Lagarde a été convoquée en mai par la justice française pour s'expliquer sur ce dossier.

2 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 153
à écrit le 08/05/2013 à 20:33
Signaler
Elle nous a laisser une sacrée ardoise en 2009/2010!!!!!!!!!! 145 milliards de déficits par ans et ont le paye maintenant sur notre dette ont avait pas besoin de cela ont a assez de l?Europe qui nous pompe.

à écrit le 03/05/2013 à 20:42
Signaler
Pierre Yves Rougeyron est l?auteur d? ?Enquête sur la loi du 3 janvier 1973., http://www.youtube.com/watch?v=8olADkBzjeE

le 03/05/2013 à 23:19
Signaler
Et pour ceux qui sont pressés (la vidéo dure 30 minutes), on peut lire utilement cette page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France. Tous nos ennuis viennent de là.

à écrit le 03/05/2013 à 18:19
Signaler
Il faut renvoyer ceux qui nous ont mené depuis 40 ans dans l'impasse où nous sommes maintenant, droite et gauche confondus car ils sortent de la même école, à leurs chères études, et surtout pas à l'ENA...

le 08/05/2013 à 23:39
Signaler
OUI MAIS regarder bien le pourcentage de déficits budgétaire (source insee ) en 2000/2001 sous Jospin 1,5 %______fin sous Chirac 2006 2,3 % _______sous Sarkozy 2008 3,3%/ 2009 7,5 %/ 2010 7,1% / 2011 6% / 2012 5,2 %, ,,,,,????????????? SA...

à écrit le 03/05/2013 à 17:40
Signaler
Il y a une alternative pourtant : arrêter de faire des conneries. Cette option n'implique pas de devenir austère gris sale, mais simplement de cesser de jeter l'argent par les fenêtres dans des "organismes" a l'utilité opaque...

à écrit le 03/05/2013 à 17:27
Signaler
1/ sortir de la zone euro, 2/ restaurer le franc, 3/ effacer partiellement la dette, 4/ arrêter de financer la dette de l'état en empruntant sur les marchés 5/ retrouver sa souveraineté.

le 03/05/2013 à 19:41
Signaler
et 6) poir chacun des 5 points, se remettre à croire très fort au Père Noël !

le 03/05/2013 à 22:22
Signaler
C'est ça le problème : plus personne ne croit au père noël. Courbons donc l'échine, puisqu'il parait qu'il n'y a pas d'alternative. Tiens, j'entends M. Hollande se réjouir à l'instant du délai de grâce de 2 ans "qu'il a pu obtenir de Bruxelles". Brav...

le 03/05/2013 à 22:38
Signaler
Allez, je rajoute un 6) : changer de président.

à écrit le 03/05/2013 à 15:26
Signaler
Elle se dresse contre son propre pays et elle est l'alliée de Merkel contre la France!Sarkozy aurait cédé,mais Hollande plie,mais ne rompt pas

le 03/05/2013 à 22:57
Signaler
Logique, Hollande est de ce bois dont on fait les pipeaux.

à écrit le 03/05/2013 à 15:07
Signaler
nous sommes au bord du gouffre, pourtant nous ne dépensons pas ce que nous n'avons pas !!! alors moins nous aurons d'argent ,moins nous consommerons !! mais ça maintenant tout le monde le sait !!! messieurs les banquier et rapaces de tout bord de la ...

à écrit le 03/05/2013 à 14:51
Signaler
Mettre fin à l'Euro, de manière coordonnée entre ses 17 membres. Plus d'Euros, plus de dettes à rembourser en Euros, mais converties dans la nouvelle monnaie. Ce que ça change ? Au lieu de faire payer les peuples et les pays du Sud, on fait payer les...

le 03/05/2013 à 17:03
Signaler
Quand comprendrez vous que les banques , c'est vous, votre argent, votre compte. Quand l'État français fera défaut, les banques française feront immédiatement faillite , votre argent dedans. Vous l'aviez bien vu à Chypre , non ? Au bout du compte, c'...

le 03/05/2013 à 17:32
Signaler
Parce que vous ne votez pas Odilon ?

le 03/05/2013 à 17:54
Signaler
Non.

le 03/05/2013 à 22:36
Signaler
Bah non justement, les banques ont 2 visages aujourd'hui, l'un gère nos économies, l'autre fait du trading. Suffit de leur obliger à choisir leur camp, à séparer les comptes. Si le second fait faillite, ben il fait faillite mais sans le premier : on ...

à écrit le 03/05/2013 à 13:34
Signaler
Pourtant la réponse est certainement quelque part entre l'austérité et la relance. Si votre famille a des dettes, vous devez d'un coté essayer de dépenser moins, et aussi de travailler plus ou trouver des moyens alternatifs pour augmenter votre reven...

le 03/05/2013 à 13:47
Signaler
+ 100

le 03/05/2013 à 15:08
Signaler
En l'austérité, et la "relance" (comprenez gabegie dans la bouche de ces parasites), il y a simplement la discipline budgétaire...

le 03/05/2013 à 15:33
Signaler
Pas tout a fait d'accord. Certains ici et de nombreux auteurs libéraux vous diront qu'avec l'équilibre budgétaire retrouvé grace a l'austérité, et un certain laisser-faire économique, il n'y a pas besoin de relance car le marché se relance lui-meme. ...

à écrit le 03/05/2013 à 13:04
Signaler
De toutes façons, les politiques de relance keynésiennes ne peuvent marcher que si le budget de l'Etat est au préalable en équilibre ou en excédent. Ce qui explique éventuellement pourquoi toutes les relances en France depuis trente ans ont échoué. E...

à écrit le 03/05/2013 à 13:01
Signaler
La dette, il faut la rembourser. En 2010, la France a dépensé 150,9 milliards d'euros pour le service de la dette (remboursement de la dette et paiements des intérêts). Avant Mitterrand, la France ne vivait pas à crédit. La dette de la France est ...

le 03/05/2013 à 13:38
Signaler
Le Zimbabwe utilise la planche à billets, résultat 80 000 000 000% d?inflation par mois. "La cause de l?hyperinflation est un Etat qui force la Banque Centrale du Zimbabwe à imprimer de l?argent. L?Etat finance ses dépenses en émettant de la dette q...

le 03/05/2013 à 15:05
Signaler
La grosse différence est que le Zimbabwe n'a pas la première armée du monde lui permettant de mettre les autres au pas, et le cas échéant, d'aller piller les ressources de pays "dissidents"...

le 15/03/2016 à 22:41
Signaler
et la précarité des salariés...elle monte ou elle diminue?... quel chiffre va dans le sens de ce qu'on veut nous faire croire?

à écrit le 03/05/2013 à 12:47
Signaler
8:17 - Sacré lapsus : "Ce qu'il faut regarder, c'est la solution fina.." Ca laisse songeur...

à écrit le 03/05/2013 à 12:45
Signaler
Madame Lagarde parle avec bon sens. Les Europeens doivent comprendre qu'il faut produire une quantité de travail beaucoup plus important que ce que l'on a connu depuis quelques decenies pour maintenir un meme niveau de vie.

à écrit le 03/05/2013 à 12:40
Signaler
L'alternative est claire depuis des millénaires : discipline... Parce que pour l'instant, c'est la grande gabegie au niveau des fonctions centrales de tous bords... On commence par fermer tous les services parasitaires de la nation, et d'un seul coup...

le 03/05/2013 à 12:58
Signaler
Chirac et Sarkozy ont augmenté de 18% les dépenses publiques depuis 2002. Hors inflation, les dépenses publiques ont augmenté de 176 milliards d'euros entre 2002 et 2011. 2002 : 964 milliards d'euros 2012 (corrigés de l'inflation) 2011 : 1140 milli...

le 03/05/2013 à 17:37
Signaler
Vous avez vu où que Chichi et Sarko avaient un jour dans leur vie catalogués comme disciplinés ? Ils n'ont jamais eu un seul échantillon de ce vocabulaire dans leur pedigree :-)

à écrit le 03/05/2013 à 12:35
Signaler
Plafonner les salaires à 5000 euros par mois pour tous et, l´alternative est trouvée!!!!!!

le 03/05/2013 à 12:51
Signaler
cést encore pire que ce que je pensais, cést gens la vous font croire que les responsables et profiteurs sont ceux qui ont un SALAIRE de plus de 5000 par mois .... c vraiment meconnaitre le monde de largent... foutais la paix a ceux qui touche meme ...

à écrit le 03/05/2013 à 12:32
Signaler
Mme Lagarde a raison. 1900 milliards de dette. Comment autrement que par des economies voulons nous resoudre cette dette ? En passant a 2000 milliards de dette pour une croissance quasi inexistante qui n'aura pour resultat de seulement..............

le 03/05/2013 à 12:48
Signaler
Bravo, Herve. Tout a fait d'accord avec vous, rien a ajouter.

le 03/05/2013 à 13:51
Signaler
Bien vu Herve ...sauf si pour réduire la dette on pratique tellement l'austérité qu'on en finit par détruire même les moyens de réduire cette dette. Et là, on est mort ! C'est la voie que sont en train de prendre en ce moment l'Espagne, la Grèce, etc...

le 03/05/2013 à 14:33
Signaler
Alors Photoscope, nous y revenons Quelle est l'alternative ? Si certains pays en sont ou ils en sont, c'est parcequ'ils sont en faillite . Il en va d'un Etat souverain comme d'un citoyen, etre en faillite n'est pas drole mais ni les banques, ni les...

à écrit le 03/05/2013 à 12:27
Signaler
les dirigeants mondiaux sont totalement paumés...... c'est le seul constat que l'on puisse faire, totalement englué dans un modèle de développement passéiste et à bout de souffle...... en simple...... on ne change rien...... et on crève debout.........

à écrit le 03/05/2013 à 12:24
Signaler
Effectivement rien qu'à la voir on n'a pas envie de rigoler ...il a pourtant une autre alternative , celle recommandée par les gauches de gauche, celle de faire des déficits en laissant filer les dépenses de l'Etat . Et on pourrait débattre où cela ...

à écrit le 03/05/2013 à 12:15
Signaler
La vraie question est "quelle alternative à la croissance" ! L'austérité peut relancer le marché de l'occasion, de la récupération ...

à écrit le 03/05/2013 à 12:10
Signaler
alternative avec des économies ex MA DAME LAGARDE AVEC STATUT POLITIQUE INTERNATIONAL NE PAIE AUCUN IMPOTS SUR LE REVENU ,,,,,,,?,,,,,,

le 03/05/2013 à 15:08
Signaler
Toujours à pestiférer contre l'argent... C'est sûr que c'est vachement la priorité qu'elle paie des impôts. A vous écouter, c'est certain que la gigantesque dette de la France, sa désindustrialisation massive, son taux de chômage galopant ne sont pa...

le 03/05/2013 à 17:08
Signaler
@ panpan debat constructif vous n'étes pas l'exemple type .c'est bien l'accumulation de ces priviléges qui cause le déficit de la france .ex quand on ajoute trop de ,députés de sénateur , d'agence d'étas (1244)comité théodules (700) sous préfecture...

à écrit le 03/05/2013 à 12:05
Signaler
Non mais on crois rever, quel medecin dirais bein il faut prendre de larsenic car on a rien dáutre et il faut bien prendre quelque chose, Madame Lagarde est vraiment stupide, ou alors elle parle de chose qu elle ne comprend pas, un chef d éntreprise ...

à écrit le 03/05/2013 à 12:05
Signaler
Mais moi j'aimerais que l'on me réponde clairement. Posons les bases : - 1900 milliards de dettes (et ça augmente continuellement) - 50 milliards d'intérêt à payer chaque année (et ça augmente continuellement aussi) - 90 milliards de déficit budgétai...

le 03/05/2013 à 12:16
Signaler
sans austérité, on ne rembourse plus nos dettes. donc demain, plus personne ne nous prête. Donc demain, nous ne pouvons plus avoir 90 milliards de déficit budgétaire. Et là, vous serez réellement à genoux .... conclusion : il faut apprendre à vivre ...

le 03/05/2013 à 12:29
Signaler
ce n'est pas débile de vivre avec ses moyens... mais dans ce cas, il faut revoir de fond en comble le modèle de développement de la planète... seulement ça, personne n'ose le dire...... la mondialisation à la sauce actuelle, , qui s'est globalement...

le 03/05/2013 à 12:38
Signaler
Faut arreter de parler pour ne riendire, le metier de ceux qui nous prete de lárgent est de... preter de lárgent, cést les politique qui fouttent le panique aux marchees et pas le contraire, le finacier font de largent et il en sont bien content, les...

à écrit le 03/05/2013 à 11:49
Signaler
A ceux qui proposent de dévaluer la monnaie, je rappelle qu'il est équivalent de baisser nos prix, salaires et loyers. L'avantage, c'est que nous sommes libres de le faire aujourd'hui sans avoir à demander à la BCE ou à Bruxelles ! C'est d'ailleurs c...

à écrit le 03/05/2013 à 11:47
Signaler
Le souci, principal, est que tout le monde s'est maintenant rendu compte que la privatisation des profits et la socialisation des pertes avaient été largement amplifié par cette merveilleuse crise et, là, il est trop tard pour faire machine arrière. ...

le 03/05/2013 à 11:58
Signaler
de quelle privatisation des profits parlez vous ????? de quelle socialisation des pertes ? c'est un beau slogan vide de sens que tout le monde utilise ...

le 03/05/2013 à 12:16
Signaler
Madame LAGARDE vous êtes à la solde du monde de la finance les AMERICAINS,tout le monde le sait nous payons les fonds de pension,et donc leur retraite,la solution est toute simple,la finance une fois de plus étant responsable de cette haustérité, se ...

le 03/05/2013 à 12:22
Signaler
Cette expression est sortie des Echos en 2008 ou 2009 reprise par tout le monde depuis, en toutes circonstances. En génral ils pensent aux actionnaires des banques en disant cela. Sauf que c est un peu comme le leader CGT de Peugeot, ils oublient vol...

le 03/05/2013 à 12:23
Signaler
Le disque est usé du pire sourd qui ne veut rien entendre.

le 03/05/2013 à 12:24
Signaler
Comment un si fin exégète de l'économie peut il s'interroger sur ce 'slogan'. Il est très simple: lorsqu'une entreprise fait des profits elle les redistribue à ses actionnaires et non à ses salariés, lorsqu'elle fait des pertes, soit elle est une ban...

le 03/05/2013 à 12:29
Signaler
les profils réalisé par les banque (privé) sur les intérêts des obligations d?état (public). Par contre si une banque (privé) est prêt a faire faillite, l?état va la renfloué avec de l'argent public. bref si une banque gagne de l'argent c'est pour el...

à écrit le 03/05/2013 à 11:43
Signaler
Les moyens financiers adéquats ne sont pas disponibles mais sont disponibles les moyens inadéquats de la cavalerie financière, avec produits pourris ou virtuels et paradis fiscaux aux anges ! Ces derniers sont "too bigs too fail" et les peuples doive...

à écrit le 03/05/2013 à 11:33
Signaler
L'alternative serait d'avoir un économiste compétent à la tête du FMI pas une juriste !

le 03/05/2013 à 11:54
Signaler
Prenez un peu de hauteur : le FMI ne sert qu'à mettre en place une privatisation générale d'un pays dont les résultats sont catastrophiques. Voyez partout où il est passé... Cet organisme devrait être supprimé au vu de ses résultats.

le 03/05/2013 à 12:10
Signaler
@ yvan : de quelle privatisation générale parlez vous ???? cet organisme n'a plus de sens depuis la fin de bretton woods.

à écrit le 03/05/2013 à 11:32
Signaler
Elle a totalement raison!Dire que les socialistes veulent briser sa carrière politique avec une affaire bénine!

le 03/05/2013 à 11:51
Signaler
Si, pour vous, parvenir au pouvoir correspond à un besoin d'enrichissement personnel au détriment de l'intérêt du pays, ne trouvez-vous pas que votre "logique" claudique quelque peu..??

le 03/05/2013 à 11:57
Signaler
C'est juste mais les socialistes espèrent pouvoir modifier le cours des choses et influencer la triste courbe de la relance qui est fatiguée en Europe.

à écrit le 03/05/2013 à 11:30
Signaler
L'alternative, c'est la croissance qui permette de résorber les déficits. Pour cela, il faut un euro compétitif. La parité avec le dollar serait idéale. Il faut également attirer les investisseurs (fiscalité...) et diminuer le coût du travail (législ...

à écrit le 03/05/2013 à 11:22
Signaler
Et pourquoi les moyens financiers ne sont pas disponible?! Le sauvetage des banquiers et banques a coute 1000 milliards euros sans aucune contrepartie....Lagarde au lieu de raconter des aneries(5 ans que la grece est dans l'austerite,resultat elle s'...

à écrit le 03/05/2013 à 11:19
Signaler
1/ Les responsables de la crise sont les financiers. 2/ Les financiers ne produisent pas, ne créent pas de valeur ajoutée, ils ne contribuent en aucune façon à la croissance (la spéculation n'a jamais porté la croissance, c'est le contraire). 3/ Ils ...

le 03/05/2013 à 12:13
Signaler
tout à fait, c'est toujours de la faute des autres, si possible des concepts non identifiés (la "finance" les "financiers" et pourquoi pas "le juif" comme avant ?), et quand on se rends compte que ce n'est pas leur faute, on crée encore d'autres bouc...

le 03/05/2013 à 12:14
Signaler
Vous etes de ceux qui tentent a tout prix de trouver des boucs emissaires (les financiers, l'allemagne, Merkel... etc). Merci, c'est grâce a des gens comme vous que nous en sommes la car ppourquoi se remettre en questions et corriger nos erreurs si l...

le 03/05/2013 à 12:25
Signaler
Sauf que depuis le milieu des années 70, en Occident, 1/3 de la croissance a été financé par le crédit. Dès lors, comment-faites vous concrètement pour financer cela ? Vous accepter un niveau de vie un tiers moins élevé Monsieur ?

le 03/05/2013 à 13:24
Signaler
Que viennent faire les "juifs" la dedans, je me demande ? Une belle illustration de la loi de Godwin, Mr John Galt. Ce sont bien les financiers à l'origine de la crise des subprimes, c'est un fait et non une opinion. Ne pas l'accepter est déjà une be...

le 03/05/2013 à 13:40
Signaler
Sauf que la crise des subprimes et le modele financier actuel ne sont pas indépendants des choix des Etats. La finance s'est développée avec la bienveillance des gouvernements qui y voyaient aussi un moyen de compenser des comptes déficitaires mais c...

le 03/05/2013 à 13:47
Signaler
Vous ne travailleriez pas par hasard dans la finance Monsieur Galt ? Mais alors, si ça se trouve, c'est de votre faute :o)))?

le 03/05/2013 à 14:13
Signaler
@TOM : c'est tristement exact. Le péché originel est bien là. Et c'est ce qui attend aussi les USA au bout du chemin... Le Big Crach n'a pas encore en lieu. Il faut faire machine arrière, arrêter le financement de la dette en empruntant sur les march...

le 03/05/2013 à 14:31
Signaler
@ Benvoyons : Je suis d'accord. Ou alors audit citoyen de la dette pour éventuellement épurer la dette illégitime.

à écrit le 03/05/2013 à 11:16
Signaler
Le terme "austérité" ne veut rien dire en France. Les prestations sociales ont-elles été diminuées? Non! L'état a-t-il démontré sa grande capacité dans les politiques d'investissement? bien sûr que non. L'état est-il bon gestionnaire? Encore Non, lui...

à écrit le 03/05/2013 à 11:03
Signaler
Pour réussir en France il faut être très malin. Comme par exemple le fils d'un ministre qui s'offre un appartement à Paris de 7 millions d'euros sans jamais payer d'impôts ! Faut dire qu'il a mis au point une martingale infaillible le bougre. L'aust...

à écrit le 03/05/2013 à 10:41
Signaler
Le FMI et tout le reste, prennent leurs ordres ou ?

le 03/05/2013 à 11:14
Signaler
@La finance dicte sa loi Non, pas la finance. La réalité tout simplement.

à écrit le 03/05/2013 à 10:37
Signaler
Aider en sous main Bernard Tapie par exemple....Enfin c'était une alternative qu'elle avait trouvée..L?honnête dame...patronne d'une institution quasi philanthropique ..J?arrête je mnrv et c'est pas bon pour le super Wend qui nous attends tous !! Bie...

à écrit le 03/05/2013 à 10:36
Signaler
La France en 2013: - 1900 milliards d'? de dettes - Bientôt 4 millions de chômeurs - 46,5% de prélèvements obligatoires en 2014 - Plus aucune marge de manoeuvre budgétaire pour relancer l'économie Certains ici s'imaginent qu'on peut encore continuer ...

le 03/05/2013 à 11:19
Signaler
Lol. Joli commentaire de bistro... Le budget d'un état ne se réduit pas à celui d'un ménage. Et la raison est très simple : ses dépenses sont aussi ses recettes. Cette relation dépense-recette est d'autant plus forte que nous faisons partie d'une zon...

le 03/05/2013 à 12:14
Signaler
@@jack : "ses dépenses sont aussi ses recettes" celle là, il faut l'encadrer comme affirmation de bistro et raisonnement absurde sans réalité !!!

le 03/05/2013 à 12:30
Signaler
"ses dépenses sont aussi ses recettes." Mais alors pourquoi l'état est il endetté. Peut être parce que ses dépenses sont plus importantes que ses recettes. Un peu comme un ménage surendetté mas vous allez me répondre que je fais des mathématiques de ...

le 03/05/2013 à 18:11
Signaler
Comme quoi les commentaires de bistrot ne sont pas ce que l'on croit... Si la France était gérée avec le bon sens d'un père de famille ou d'une ménagère, nous ne serions pas à la veille d'une explosion.

le 03/05/2013 à 23:00
Signaler
+1 "Père de famille", "Ménagère" ? Mais c'est de l'homophobie, cela, ou du sexisme, mon bon Monsieur ! :-)

à écrit le 03/05/2013 à 10:33
Signaler
L'autre alternative c'est de revenir à la concurrence entre Etats que l'on a remplacer par la concurrence entre entreprise pour doper la mondialisation! Cela veut dire aussi revenir à des monnaies concurrentielles, a une diplomatie concurrentielle, a...

à écrit le 03/05/2013 à 10:23
Signaler
Faudrait savoir... ça fait des mois que ses collègues (français) tombent à bras raccourcis sur le gvt britannique en disant que leur politique d'austérité est contre-productive... On dirait que les recommandations du FMI sont faites en fonction du gv...

à écrit le 03/05/2013 à 10:22
Signaler
Sauf que les politiques d'austérités aggravent les déficits et la dette et augmentent le chomage.. bref elles ne règlent strictement rien mais on va continuer, comprenne qui pourra !!!

le 03/05/2013 à 10:36
Signaler
les politiques d'austérité qui augmentent les impots sans réduire les dettes publiques, mais est-ce cette austérité à laquelle on veut mettre fin ? non, 'austérité que l'on combat, c'est simplement le ralentissement à la hausse des dépenses publiques...

le 03/05/2013 à 10:48
Signaler
une politique visant à diminuer la dette et les déficits produit l'inverse. Il faut donc de toute urgence emprunter un maximum et dépenser plus que ce que l'on a.

le 03/05/2013 à 11:08
Signaler
@john galt et @logique, je veux bien croire que l'austérité actuelle tend soit à diminuer les dépenses publiques ou à ne plus emprunter autant; toujours est-il qu'elle ne font qu'augmenter la dette au lieu de la réduire.. ce genre de politique peut m...

à écrit le 03/05/2013 à 10:20
Signaler
Mais enfin, la valeur d'une monnaie ne tient que parce que derrière il y a une économie plus ou moins productive, sans cela elle n'est RIEN. Ces financiers qui ont fait exister des milliards en ne produisant jamais rien et son devenus plus riches que...

le 03/05/2013 à 10:34
Signaler
Sauf que ce n'est pas les financiers qui créent des milliards, c'est les états ... Pas de problème, ne rembourser pas vos dettes. Mais en dehors de tout problème international (le vol est rarement toléré) il faudra apprendre à vivre sans que l'on vou...

le 03/05/2013 à 10:51
Signaler
On en a rien à faire des prêteurs externes, la banque centrale peut très bien effectuer ces prêts, tout comme elle le faisait avant. Et ça marchait TRÈS BIEN.

le 03/05/2013 à 11:04
Signaler
@john galt. Un état ne peut pas créer l'argent ou si peu (inflation) l'emprunt dette résout de problème. C'est un peu comme une entreprise qui prend leasing plutôt qu'un crédit pour ne pas que cela apparaisse en dette dans son bilan. Les banques crée...

le 03/05/2013 à 11:54
Signaler
@ N : à aucun moment cela n'a été pratiqué, et dès qu'on le pratique, c'est l'inflation et la ruine généralisée, alors cela n'a JAMAIS MARCHE. @ ah bon : un état crée de l'argent quand il emprunte à sa banque centrale. Les banques créent de l'argent...

le 03/05/2013 à 13:57
Signaler
Excusez moi mais il me semble qu'avant la loi de 1973 (1992 même...), la Banque de France était autorisée à faire des avances à l?État je me trompe ? Est-ce que pour autant les 30 glorieuses ont été une ruine généralisée ?

le 03/05/2013 à 14:19
Signaler
@john galt. Si la banque vous prête 1 million elle inscrit 1 million en négatif Comme vous lui devez 1 million + les intérêts sur 20 ans cela fait selon les taux 1 600 000 qu'elle inscrit de suite en positif. Elle a crée 600 000. Le seul risque est q...

le 03/05/2013 à 14:21
Signaler
Dès 1952, Antoine Pinay a dû arrêter la planche à billets car la France avait plus de 20% d'inflation. D'où les 2 emprunts nationaux de Antoine Pinay en 1952 et 1958. Le 1er janvier 1960, les Français découvraient le nouveau franc. C'est le début d'u...

le 03/05/2013 à 23:10
Signaler
Je manque d'expertise sur les questions économiques, mais, heureusement, un peu moins sur les questions historiques : Les "trente glorieuses" ont succédé à la Seconde Guerre mondiale, qui a fait plusieurs dizaines de millions de morts, dont plus de 5...

à écrit le 03/05/2013 à 10:14
Signaler
Nous sommes depuis début 2000 dans une crise systémique globale. La population mondiale augmente de façon exponentielle et en parallèle les ressources s'épuisent et sont dilapidées lors des phases de croissance. Au siècle dernier il y avait des cycle...

le 03/05/2013 à 10:36
Signaler
blabla incompréhensible.... les raisonnements malthusiens se sont tjrs révélés faux ...

à écrit le 03/05/2013 à 10:09
Signaler
bel exemple de pensée unique, la fameuse TINA.... l'URSS aussi a persisté dans une Tina avec le succès que nous savons. les libéraux de tout poil font la même erreur qui conduira à leur défaite, et celle de os pays par la même occasion.

le 03/05/2013 à 10:29
Signaler
c'est pas de la pensée unique, c'est du bon sens, on ne peut pas dépenser plus que ce que l'on gagne sans avoir tot ou tard des ennuis ... quelle erreur des libéraux ??? celle du bon sens et de la logique ? C'est justement en déniant ce bon sens que ...

le 03/05/2013 à 10:43
Signaler
Je suis d'accord avec vous, il ne faut pas dépenser ce que l'on a pas... Sauf que votre raisonnement ne tient pas longtemps, car le mal est déjà FAIT et depuis longtemps ! Autrement dit, on aura beau dépenser ce que l'on a pas, on aura toujours près ...

le 03/05/2013 à 11:55
Signaler
@ N : la faute à qui pour toutes ces dettes ? j'espère juste que mes enfants s'en iront pour ne pas assumer nos erreurs ....

le 03/05/2013 à 13:51
Signaler
Audit citoyen de la dette un point c'est tout. De toute façon, à moins d'avoir 10 % de croissance, on en arrivera là car personne ne voudra (ou ne pourra) rembourser tout ça. Il arrêter de raconter des salades. C'est légitime, moi je suis jeune, je n...

le 03/05/2013 à 16:50
Signaler
Si tu pouvais partir avec eux, ce serait bien.

à écrit le 03/05/2013 à 10:08
Signaler
préférable de s'abstenir que de sortir de pareilles absurdités..

le 03/05/2013 à 16:53
Signaler
Parfaitement les propos de Lagarde sont absurdes. Mais que dire des vôtres ?

à écrit le 03/05/2013 à 10:06
Signaler
Si on avait gardé nos" FRANCS" on en serait pas là !!!!!!! Nos grands Manitous de l' EUROS nous ont bien foutus dans la merde........ et c'est pas fini !!!!!!!!

le 03/05/2013 à 10:39
Signaler
si si on va sortir de l 'Europe !!seule alternative à cette nouvelle URSS. Ce n'est que le début ..;Avec ou sans cette gauche..ou cette droite si charmante..

le 03/05/2013 à 11:02
Signaler
Il me font rire les petits Asterix qui veulent la sortie de l'Euro. Ils savent bien qu'en France , le risque est lointain. Donc ils font les malins, sans risque. A Chypre , ou en Grèce, là où le risque est bien réel à court terme, le "peuple" veut s...

le 03/05/2013 à 12:15
Signaler
Odilon: observez vous ce qui se passe pour les pays chutant les une après les autres depuis leur entrée dans l'euro alors qu'ils se portaient bien avant. Vous faîtes parti des dogmatiques qui tordent la réalité et disent que les faits sont faux ? Les...

le 03/05/2013 à 13:49
Signaler
@ Odilon : Il est vrai que depuis que l'UE existe, tout va bien madame la marquise n'est-ce pas ? L'Europe sera la seul région dans le monde en récession. Mais à part ça, l'UE et l'euro est une réussite.

le 03/05/2013 à 14:15
Signaler
Comment pouvez-vous nier les évidences que vous avez sous vos yeux ? L'UE et l'euro sont une catastrophe et les européens n'en veulent pas.

le 03/05/2013 à 17:57
Signaler
Il y a des pays hors zone Euro qui vont très mal et des pays de l'Eurozone qui vont très bien. Un peu de rigueur dans l'analyse svp.

à écrit le 03/05/2013 à 10:05
Signaler
Solution adaptée aux Français: dépenser toujours plus de papier monnaie, ne faire aucune réforme, et dévaluer tous les deux ans. Et dans 10 ans, la faillite :)

à écrit le 03/05/2013 à 10:05
Signaler
Solution adaptée aux Français: dépenser toujours plus de papier monnaie, ne faire aucune réforme, et dévaluer tous les deux ans. Et dans 10 ans, la faillite :)

le 03/05/2013 à 10:38
Signaler
Ben non justement, la dévaluation permet d'éviter la faillite car réduit la dette. Et justement on ne dévalue pas tous les 2 ans, ni tous les 10 ans. L'euro reste fort, donc la dette aussi. A ce rythme et sans croissance, ce pourrait être effectiveme...

le 03/05/2013 à 10:55
Signaler
Comme les usa qui injectent tous les mois 70 milliards de $ ...

le 03/05/2013 à 11:04
Signaler
Pas dans 10 ans. Dans 2 ans !

à écrit le 03/05/2013 à 9:58
Signaler
QD on voit comment cette dame a gere la France et ses resultats meme en faisant abstraction de l'affaire Tapie, c'est un ENERVANT de l'entendre donner des lecons d'economie. D'ailleurs elle n'est pas economist.

à écrit le 03/05/2013 à 9:54
Signaler
Il y a une autre vieille dame qui coupait court à la discussion en disant gentiment "Il n'y a pas d'alternative." C'était... Margaret... Margaret... Margaret qui encore?

le 03/05/2013 à 10:35
Signaler
Et sans cette Margaret, l'Angleterre serait une ruine aujourd'hui. Il vaut mieux prendre des mesures nécessaire aujourd'hui, temps que nous le pouvons, plutôt que d'attendre d'être au bords du précipice pour réagir. En tout cas on ne peut pas continu...

le 03/05/2013 à 11:18
Signaler
Oui c?est vrai que c'est magnifique en Angleterre, tout est privatisé et à la merci des intérêts privés. "Il faut bien réagir" dites-vous ? Mais réagir de quoi ? On met les peuples à genoux et on les force à payer une dette inremboursable ? C'est vou...

le 03/05/2013 à 11:57
Signaler
@ N : avec 52 % du pib de dépenses publiques, tout est loin d'être privé en GB. En quoi les intérêtsdes fonctionnaires sont-ils plus légitimes que les intérêts privés ? parce qu'ils le font avec de l'argent uqi n'est pas à eux ???? Les peuples se son...

le 03/05/2013 à 13:44
Signaler
Non pas l'intérêt des fonctionnaires, l'intérêt général, l'état c'est nous. Le problème des intérêts privés, c'est qu'ils ne se soucient au aucun cas de l'intérêt général, c'est la course à la rentabilité et au profit.

le 03/05/2013 à 15:32
Signaler
à N, l'angleterre n'est pas autant privatisée comme vous le dites, informez vous au lieu de répéter les "on dit que". Et il vaut mieux ce qu'a fait Margaret plutôt que de devenir un état du tiers monde vous ne croyez pas? ou alors vous n'avez pas com...

le 03/05/2013 à 17:44
Signaler
@cigale: commentaire tellement partial, vous utilisez la meme stratégie que Thatcher: "no alternative". Et pourtant bon nombre de pays ont su trouver un juste équilibre, sans appliquer ni les mesures de Thatcher ni celles de la Grece. Arretez de voul...

à écrit le 03/05/2013 à 9:50
Signaler
Tous ces riches économistes et politiques en tout genre peuvent parler de poursuivre l'austérité, ils sont à l'abri de celle-ci...

à écrit le 03/05/2013 à 9:49
Signaler
Quand une personne s'est surrendettée pendant des années, il est normal qu'il se serre la ceitnure à un moment pour rembourser, sinon il fait faillite. C'est pareil pour un état. La seule différence, c'est qu'un état peut faire plus longtemps ce gen...

le 03/05/2013 à 11:34
Signaler
non justement ça n'est pas pareil pour un état. Quand est ce qu'on arrêtera de sortir cet argument débile ?

le 03/05/2013 à 12:00
Signaler
@ mouaif : en quoi est-ce différent ? simplement dans le fait que l'état peut faire des bétises plus longtemps et qu'il ne fait techniquement pas faillite, mais banqueroute... sinon, les lois de la gestion sont les mêmes pour tout le monde ... je ne ...

à écrit le 03/05/2013 à 9:38
Signaler
quelle est l'aternative à la bonne gestion ? ben c'est simple, la faillite !!!

le 03/05/2013 à 10:33
Signaler
Elle dit quand même à demi-mot qu'une autre politique est possible mais qu'on se refuse de la faire dans le cadre Européen.

à écrit le 03/05/2013 à 9:34
Signaler
J'adore quand les écolos conceptualisent la décroissance , que la droite la vomie et que finalement pour combler les centaines de milliards payés par les états pour renflouer un système financier fou qui prêtait n'importe quoi a n'importe qui , la dr...

le 03/05/2013 à 10:11
Signaler
une petite précision : les "n'importe qui" sont tout simplement les états qui depuis 30 ans empruntent à tour de bras pour donner des avantages à leurs citoyens. Et bien maintenant les citoyens vont devoir rembourser aux états...Les banques ont prété...

le 03/05/2013 à 10:18
Signaler
Quand pour vous la croissance c'est devoir acheter du jetable (vous utilisez des fourchettes en plastique pour manger chez vous), alors oui, il est nécessaire de revoir le modèle économique de notre société. La croissance du PIB comme objectif à tout...

le 03/05/2013 à 16:00
Signaler
@n'importe qui : et les américains insolvables a qui les banques américaines ont prêté. Hof pas bien grave de ne pas vérifier leur solvabilité (pourtant c'est leur métier à elles , pas à l'état) car elles avaient tritisé leur dette et refourgué dans ...

à écrit le 03/05/2013 à 9:28
Signaler
Assise telle Picsou, sur sa montagne de billets, Madame Lagarde, impavide, déclare sereinement que nous n'avons pas d'autre choix que de nous serrer encore un peu plus la ceinture. Ce qui ne l'a pas empêchée de mettre la main dans la caisse de l'état...

à écrit le 03/05/2013 à 9:25
Signaler
Peut on encore croire quelqu'un qui a trouvé normal de donner 45 millions d'euros à Bernard Tapie au titre du préjudice moral dans l'affaire du Crédit Lyonnais... mais qui s'est pourvu en cassation pour éviter de dédommager les gueules noires dont la...

à écrit le 03/05/2013 à 9:22
Signaler
Quelle alternative à l'austérité ? Simple : la dévaluation de l'euro.

le 03/05/2013 à 9:44
Signaler
ben ouais, c'est plus facile que de se remettre en question

le 03/05/2013 à 9:44
Signaler
Et j'ajouterai un protectionnisme déguisé, version chinoises avec des normes "techniques" limitant les importations de biens non européens, pour rebooster l'industrie européenne.

le 03/05/2013 à 9:52
Signaler
et on remet cela dans 10 ans ? puis 5 ? puis 2 ? :) L'euro est une monnaie stable; son avantage est dans le long terme. Regardez le mark et le franc depuis 1955 jusqu'en 1999: tout est dit :) :) :)

le 03/05/2013 à 10:34
Signaler
Oui et sur cette période plusieurs dévaluations qui ont permis de juguler très efficacement les crises avec un moindre effet sur la croissance. L'euro est surtout fort, trop fort. L'avantage d'une monnaie stable ? Il doit être alors dans le très long...

le 03/05/2013 à 12:09
Signaler
L'euro est une monnaie stable ? Ca doit être pour ça qu'elle manque d'exploser à chaque crise. C'est surtout une hérésie monétaire considérée comme un totem qui ne saurait être remise en cause, dussent les peuples en crever. Je ne sais pas qui aura l...

à écrit le 03/05/2013 à 9:14
Signaler
Ca m'énerve ces technocrates élus par personne qui se permettent de donner des ordres... Une alternative ? bien sûr qu'il y en a une, et on y arrivera peu ou proue : effacer les dettes et repartir de ZÉRO.

le 03/05/2013 à 9:38
Signaler
N, Vous croyez que les créditeurs seront d'accord ? Demandez à l'Argentine pour voir ce qui se passe dans ces cas-là...

le 03/05/2013 à 10:11
Signaler
Repartir à zéro pour arriver au même résultat dans deux décennies?. Non, il faut retirer à une minorité de privilégiés le droit d'imprimer des billets à leur guise (billets qui ne sont pas de l'argent mais du crédit soumis à intérêts). De plus ce pse...

le 03/05/2013 à 10:19
Signaler
Donc qu'est-ce que vous préconisez ? Que les générations future payent jusqu'à crever une dette totalement insensée et inremboursable ?

le 03/05/2013 à 10:42
Signaler
Surtout que les génèrations futures payent aux génèrations futures, Alors,cela veut il dire encore quelque chose?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.