Obama limoge le patron du fisc américain pour excès de zèle de certains agents

 |   |  374  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'administration fiscale américaine a récemment reconnu que certains de ses agents avaient mis en place des stratégies de ciblage des groupes conservateurs. Empêtré dans les scandales, Barack Obama tente de donner des gages à l'opposition...

"Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour garantir que de tels faits ne se reproduisent pas", a déclaré Barack Obama après avoir limogé Steven Miller, directeur de l'Internal Revenue Service (IRS), l'administration fiscale américaine.

Pour le président des Etats-Unis, cette démission doit mettre un terme au scandale qui secoue cette administration depuis les déclarations de l'une de ses responsables. Loïs Lerner a reconnu vendredi dernier que des agents du fisc ont fait preuve d'un excès de zèle lors de l'étude des demandes d'exonération fiscale de groupes dont le nom comportait des mots comme "tea party" ou "patriot", proches de l'opposition conservatrice. Le Tea Party est réputé pour son discours contre la fiscalité étatique.

Avant de démissionner, Steven Miller, qui dirige le fisc américain depuis novembre seulement, a indiqué avoir identifié deux agents d'une cellule de Cincinnati pour leur activisme en la matière. Il a également défendu le fait que la Maison Blanche n'était pas liée à cette affaire sans toutefois convaincre les Conservateurs qui se déchaînent.

"Je suis en colère aussi"

Pour calmer le jeu, Barack Obama a fait part de sa "colère" face à cette initiative "inexcusable". "Les Américains ont raison d'être en colère et je le suis aussi", a-t-il déclaré lors d'une courte conférence de presse, "L'IRS doit opérer avec une intégrité absolue", a-t-il ajouté. Il a proposé au Congrès de travailler ensemble à la mise en place de garde-fous au sein de l'administration fiscale américaine.
Pour les conservateurs, la Maison Blanche se dérobe. "Depuis deux ans que le problème a commencé, et un an après que l'IRS nous a dit qu'il n'y avait pas de problèmes, le président commence tout juste à agir", a déclaré le républicain Mitch McConnell.

La Maison Blanche croule sous les attaques de l'opposition ces derniers temps. Les Républicains sont revenus sur l'affaire de l'assassinat de l'ambassadeur américain en Libye en septembre dernier, contraignant le gouvernement à publier des documents jusqu'ici classés secret défense afin de démontrer sa bonne foi dans la gestion de cette affaire.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/05/2013 à 22:12 :
Depuis la création de la civilisation, nous n'avons ni réussi à éviter la fiscalité, ni réussi à trouver les fraudeurs fiscaux. Les politiciens trouvent toujours un moyen pour tirer avantage de leur vie. C'était différent à chaque fois. Tout d'abord, ils ont commencés par les religions. En fait, toutes les religions (les lieux de culte), la monarchie, la politique sont tous dans le même sac. Leur objectif est le même pour accéder au pouvoir. Tout d'abord, parlons de religions. Pourquoi après le Prophète Abraham, y a t-il eu d'autres Prophètes? Pourquoi n'ont-il pas tous suivi le même chemin que celui d'Abraham? Or, ils ont été envoyé par le même Dieu. Sinon, nous ne dirions pas que toute la Terre, tous les humains, toute les espèces animales, ont été crée par Dieu, est que Dieu est unique. Sauf pour la religion Hindou. Donc quand ont été crée les Nouvelles Religions, cela a été pour prendre le pouvoir. Quand le peuple commence à se réveiller, les sectes se sont «dégrisées». Alors a commencé la monarchie. Puis ce fût la fin de la monarchie et la politique est apparu. C?est la même chose pour la monarchie et pour la politique. Ils ont réussi à convaincre le peuple par différentes façons. Quand les dirigeants des religions, au nom de la religion, ne pouvaient plus convaincre le peuple de les suivre, ces mêmes personnes ont crée une nouvelle «méthode», sous un nom différent. Pour la même raison est apparu la politique.
Quand le Prophète Muhammad a déclaré « Je suis le Dernier Prophète envoyé par Dieu. Il n'y en aura pas d'autres après moi », à ce moment la population a commencé a augmenter. Mais quand les « gens intelligents » attendaient de prendre le pouvoir, ils furent choqués. Alors ils trouvèrent un moyen d'asservir le peuple. Ils inventèrent la monarchie. Grâce à ça, ils ont réussi à diviser la terre. Chaque religion a trouvé cette idée excellente. « Nous pourrons pratiquer notre religion chacun dans notre coin. » Puis jour après jour la population grandit et parallèlement aux érudits, le peuple apprit aussi. La monarchie devint de moins en moins populaire. Alors, les « gens intelligents » cherchèrent d'autres moyens. Ils inventèrent la démocratie et leur dirent :  «  à partir de ce jour, vous aurez un jour de repos dans la semaine ». Alors le peuple rejoignit par groupe cette nouvelle démocratie. Puis la terre recommença à se diviser au nom du communisme, socialisme, démocratie, gauche, droite, etc...Par rapport à leur idéologie personnelle, les groupes s'agrandirent et mirent sur leur drapeau leur logo personnel. Au nom de la politique, ils attirèrent à eux la population. En réalité, ils tirent leur pouvoir du peuple pour parvenir à leur fins. Ils inventèrent les élections et consolidèrent ainsi leur pouvoir pour insuffler leur idées sur le peuple. Et maintenant on dois suivre, bénéficier et être géré par les politiciens jusqu'à ce que les politiciens ne trouvent pas de nouvelle «méthode» pour gagner leur vie.
a écrit le 16/05/2013 à 14:05 :
Excès de zèle... ben voyons! Plus c'est gros et plus c'est relayé par les médias consentants... et de moins en moins cru.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :