Leader de la lutte contre la pauvreté en Afrique ? Le Mali !

L'ONG One a établi un palmarès des pays africains les plus en pointe dans la lutte contre la pauvreté. Les données récoltées en 2011 placent le Mali au premier rang des pays en pointe dans la lutte contre la pauvreté. Le palmarès ne prend pas en compte la grave guerre civile qui a éclaté en 2012 et qui s'est poursuivi jusqu'à aujourd'hui.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Un peu d'espoir. D'après le rapport DATA 2013 de l'ONG One publié cette semaine, seize pays africains seraient sur le point réduire considérablement l'extrême pauvreté avant 2015 et se conformerait ainsi aux objectifs du Millénaire. En 2000, l'ONU s'était fixé huit objectifs à remplir à l'horizon 2015 pour diviser par deux la pauvreté, mesurée grâce à des critères portant sur la santé, l'assainissement et l'eau potable, la réduction de la mortalité infantile, l'éducation, et bien sûr la faim.

Le Mali en tête du palmarès

Le Mali est en tête des pays qui s'est le plus impliqué dans le cadre de la réduction de la pauvreté. One lui décerne six étoiles dans son indice de progrès vers l'objectif de développement. Sauf que les données concernent l'année 2011 et ne prennent pas en compte les retombées de la grave crise politique qui s'est ouvert en 2012 par un coup d'Etat et qui a abouti à une partition du pays avant l'intervention militaire de la France en janvier 2013.

Il est suivi par le Rwanda. Au second rang, avec cinq étoiles et demi, on retrouve l'Ethiopie, le Ghana, le Malawi, l'Ouganda. Mais c'est le Burkina Faso qui remporte la palme des pays qui consacre le plus important effort financier à la santé, l'agriculture et l'éducation avec 51,6% du PIB.

En tout, l'ONG a établi un palmarès où figurent 16 pays africains en voie de respecter cet objectif dont le Burkina Faso, la Gambie, le Bénin, le Niger, le Sénégal, la Guinée, le Mozambique, la Namibie, le Cameroun, le Libéria, le Togo et la Zambie.

Le Gabon à la traine

L'association recense également quelques mauvaises performances comme le Congo, le Zimbabwe, ou encore le Gabon pourtant bien loti en termes de ressources d'hydrocarbures. Dans son rapport, One constate en effet que "la croissance économique n'est pas autant corrélée avec la réduction de la pauvreté qu'elle le pourrait".

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 01/06/2013 à 15:26
Signaler
Bonjour, si s'est nous qui donnons de l'argent, les africains pourrons lutter contre le sous développement de ce continent..... Comme toujours Donne l'argent patron..... MDR rien ne change dans se monde.....

à écrit le 31/05/2013 à 16:43
Signaler
extrait : Monsieur le Ministre, Le 15 mai dernier, à Bruxelles, le Président de la République participait au nom de la France à la conférence de soutien au Mali.A son issu, les donateurs internationaux se sont en engagés à verser 3,25 milliards d?eur...

à écrit le 30/05/2013 à 21:25
Signaler
félicitations, bravo, excellent!

à écrit le 30/05/2013 à 17:01
Signaler
Pourquoi la réduction de la natalité n'est elle pas un critère?

le 30/05/2013 à 17:44
Signaler
Parce qu'un économiste sérieux a toujours su, @Thargor, que la natalité ne se commande pas ni à la baisse ni à la hausse, elle participe d'un mystère. Certains comme les socialistes allemand, les nazis, ont prétendu la maîtriser avec des programmes t...

le 30/05/2013 à 18:48
Signaler
Comment expliquez-vous les différences de taux de natalité dans les pays de l'U.E. ?

le 30/05/2013 à 21:16
Signaler
Car plus les pays sont riches, plus ils sont radins, et un enfant ça coute trop cher. :)

à écrit le 30/05/2013 à 14:56
Signaler
C'est sûr qu'en accueillant massivement des "réfugiés" politiques la pauvreté va disparaître d'Afrique... pour réapparaître en Europe. Cela s'appelle un transfert de pauvreté. Pour s'en convaincre il suffit d'observer l'origine de la population des q...

le 30/05/2013 à 18:47
Signaler
Je ne savais pas que les Amérindiens disposaient d'une médecine moderne et d?hôpitaux.

à écrit le 30/05/2013 à 14:56
Signaler
Il faut réformer d'urgence les parités monétaires avec les pays pauvres pour faire cesser ce crime économique occidental.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.