60 000 milliards de dollars : le coût (théorique) de la fonte des glaces

 |  | 325 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : dr)
Catastrophe écologique, la fonte des glaces de l'Arctique promet néanmoins l'accès à de nouvelles ressources, dont le gaz et le pétrole. Certes. Mais scientifiques et économistes s'entendent sur le fait que la disparition de la banquise pourrait avoir des conséquences considérables sur l'activité mondiale, notamment en raison de la montée des eaux qui affecterait durement les pays en développement.

La fonte des glaces de l'Arctique s'accélère. L'Institut de Technologie de Californie a mis en avant le fait que le réchauffement climatique en Arctique libère du méthane, gaz à effet de serre beaucoup plus dévastateur que le dioxyde de carbone. Et bien sûr, plus la glace fond, plus le réchauffement climatique s'accélère. Ce cercle vicieux pourrait mener à une disparition totale de la banquise estivale d'ici 2025, d'après le Groupe International d'Etudes sur le Climat.

Si les pronostics varient selon les études, toutes s'accordent cependant sur le fait que la fonte totale des glaces approche. Une équipe de scientifiques de l'université de Cambridge (Royaume-Uni) et d'Erasmus University Rotterdam (Pays-Bas) a alors estimé le coût de cette fonte à 60 000 milliards de dollars, soit un an de PIB mondial.


Inondations, tornades et autres catastrophes naturelles

Comment atteint-on ces chiffres vertigineux? Des inondations, tornades et autres catastrophes naturelles liées aux changements de températures mèneraient à de très gros dégâts dans 136 villes portuaires. De plus, l'Arctique agit aujourd'hui comme un conditionneur d'air pour la planète toute entière, et sa disparition engendrerait encore de très nombreux coûts.

Les pays pauvres seraient alors les plus dangereusement touchés, n'ayant pas les moyens de se protéger de tels bouleversements. Les mégalopoles d'Asie, très proches du niveau de la mer en termes d'altitude, seraient notamment au premier plan.

La fonte des glaces nous coûtera plus cher que ce qu'elle peut nous rapporter

Du coup, les avantages économiques qui découleraient de cette fonte des glaces de l'Arctique peuvent apparaitre dérisoires. Quand la banquise disparaîtra, nous aurons en effet accès à des ressources très précieuses jusque là inatteignables. L'Arctique recèlerait en effet 90 milliards de barils de pétrole et 30 % des réserves de gaz supposées de la planéte. Un butin énergétique certes, mais à quel prix!
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/07/2013 à 1:24 :
Le Pr Wadhams directeur de l'institut de physique des Poles à Cambridge, un des principaux auteurs de cette étude, a un site très explicite sur l'imminence du désastre qui se se prépare en arctique: www.ameg.me
a écrit le 26/07/2013 à 18:21 :
Une des meilleurs expertes du climat artic, Jennifer Francis, a fait une conférence dont le titre est assez explicite: "The Artic sea ice: A tragic tale of loss and Revenge". Elle y explique en détail le lien entre fonte de la banquise et les évènements climatiques extrêmes récents en particuliers les blocages du Jet Stream qui entraine les vagues de chaleur ou de froid. C'est long mais passionnant: http://www.youtube.com/watch?v=RtRvcXUIyZg
a écrit le 26/07/2013 à 14:11 :
article interressant mais pour qui ? , les chinois ? , ils s'en moquent , les indiens ? idem , les USA ? , idem , les russes ? , pfff ... finalement que cela fonde ou pas cela n'empêchera pas de se réaliser et en plus on pourra forer dans de nouvelles zones , alors l'impact financier il est loin très loin .. cela ne sert qu'a culpabiliser les européens qui s'auto-flagellent avec des sommets que personne ne respecte a minima , chine et USA polluent a tue tete et cela n'empêchera pas de continuer , alors les glaçons qui va les défendre ? , greenpeace ? , les verts ? sos glaçons ? .. on a déjà écrit l'apocalypse , il manque plus que la date .
Réponse de le 26/07/2013 à 16:26 :
+1 balzac
Réponse de le 26/07/2013 à 19:18 :
@ balzac :
L" écologie est un business....du ministre aux vendeurs de ventilos, qui tournent uniquement lorsqu'il y a du vent...
a écrit le 26/07/2013 à 13:21 :
Moi je dirais : La fonte des glaces va rapporter enormement à un petit groupe....et couter un max aux autres.....un peu comme les banques. Je sais qui les politiques vont aider....en catimini
Réponse de le 26/07/2013 à 16:26 :
+1
Réponse de le 26/07/2013 à 17:55 :
+2 D'ac avec Bartag, on va mutualiser les conséquences catastrophiques et privatiser le gigantesques bénéfices, toujours pour un même petite clique. A relire: "Comment les riches détruisent la Planete" d'Hervé Kempf
a écrit le 26/07/2013 à 13:20 :
Inutile de se donner encore plus chaud ! Le vrai danger de la planète est ailleurs... Il est d'abord dans le nombre de ses habitants qui augmentent de 100 millions par an...
Réponse de le 26/07/2013 à 17:56 :
@Yves Ben c'est plutot une équation à plusieurs variables: si vous multipliez la facteur "surpopulation" par le facteur "hausse des océans et des températures" ça donne un joli feu d'artifice !
a écrit le 26/07/2013 à 12:34 :
comment peut-on le prendre ainsi? Nous n'observons pas la Terre depuis Sirius; nous sommes dessus et les phénomènes dont il est question nous atteindront inévitablement. Quelle est l'espérance de vie de l'Humanité?
a écrit le 26/07/2013 à 11:51 :
quand on pense que des gens sont payés avec directement ou indirectement avec nos impôts pour faire ce genre d'étude.... les bras m'en tombent. Comment un scientifique peut il de bonne foi se laisser entrainer dans un tel exercice. Notre connaissance du sujet et de l'économie ne nous permet absolument pas de faire ce genre d'estimation avec sérieux. Les économistes se trompent systématiquement dans des prévisions annuelles, quelle crédibilité pour des prévisions qui nous emmènent sur des dizaines d'années !
Réponse de le 29/07/2013 à 12:25 :
ouais vaut mieux rien prévoir et se mettre la tête dans le sable !
a écrit le 26/07/2013 à 11:50 :
Et dire qu'il y a encore des imbéciles pour dire que l'écologie est une question secondaire.....
Réponse de le 26/07/2013 à 18:05 :
Non seulement y'a des imbéciles mais ils sont largements majoritaires ! L'Humanité toute entière pleure et prie pour retrouver la croissance (économique) qui ne fera que la mener dans sa tombe avec une bonne partie des écosystemes d'ailleurs...A voir d'urgence le début déprimant du film "Idiocratie".
a écrit le 26/07/2013 à 11:48 :
A moins d'avoir loupé un chapitre ,ce n'est pas la fonte de la BANQUISE qui va générer la hausse des océans mais la fonte des GLACIERS (terrestres) du Groenland (jusqu'à plusieurs Kilomètre d'épaisseur).D'autres part ,c'est la fonte croissante du PERMAFROST (Sibérie par exemple) qui constitue la source d'inquiétude la plus forte.Son relargage massif et autrement plus impactant sur le plan du changement climatique que le CO2...Précisons que les grands glaciers de ce monde sont les témoins de la dernière ère glaciaire qui date "seulement" d'y il a 12 000 ans...
Réponse de le 26/07/2013 à 15:05 :
A lire d'urgence : la mère des tempêtes de John Barnes (LdP 7235), et vous saurez tout sur les clathrates de Méthane que la fonte du permafrost libère chaque jour. Ajouter à cela la pollution allemande liée à l'abandon du nucléaire et à l'exploitation à outrance du charbon et du lignite et vous aurez compris que nous allons tous finir rôtis.
a écrit le 26/07/2013 à 10:52 :
Deux trois remarques:
1. L.e danger mis en relief dans l'article original est le relâchement de méthane à partir du permafrost proche.
2. Des climatologues "mainstream", comme Gavin Schmidt de la NASA et RealClimate, ont affirmé que ce n'était pas plausible dans la gamme des températures actuelles ou prévisibles dans un avenir proche.
Bref, encore un article catastrophisme sans fondement solide.
P.
Réponse de le 26/07/2013 à 16:22 :
Je crois que vous avez raison. Mais il faut du sensationnel, alors tout est permis!
Réponse de le 26/07/2013 à 18:02 :
Y'a un petit groupe de scientifiques qui s'alarment sérieusement de cette histoire du méthane Artique. Seulement vu l'urgence de la situation ils recommandent de faire massivement de la Géo-ingénierie, sujet qui est loin de faire l'unanimité. Des sites bien documentés sur le sujet: http://arcticmethane.blogspot.com.au/ http://www.ameg.me
a écrit le 26/07/2013 à 9:37 :
La glace fond : çà, c'est du story telling !
a écrit le 26/07/2013 à 8:50 :
Quand les économistes et les climatologues s'unissent, cela donne vraiment du grand n'importe quoi! Je passe sur le chiffre de 60000 milliards de dollars qui pourrait être aussi bien multiplié ou divisé par 1000 sans plus de véracité, je passe sur la prévision de fonte de la banquise estivale prévue pour 2025 (si ce chiffre est aussi sérieux que celui de la fonte des glaces de l'Himalaya prévue par le même GIEC pour 2035 mais qui s'est avéré être une erreur...de frappe, alors tout va bien) mais l'élévation du niveau de la mer par la fonte des glaçons de la banquise relève de l'incompétence notoire (il est en effet bien connu que mettre des glaçons dans un verre conduit à des débordements dramatiques et mobilise chaque années des centaines de pompiers!).
a écrit le 26/07/2013 à 8:46 :
La Terre est une planété vivante qui connait depuis presque toujours des cycles de refroidissement et de réchauffement l activité humaine a certes un impact mais tous les scientifiques vraiement sérieux vous diront que finalement pas temps que ca ( Par contre en terme de pollution contamination des nappes phréatiques , surconsommation et surexplotations des ressources là c est une autre histoire)
Tout ca pour dire que c est inévitable et c est à nous d apprendre à nous adapter la Nature nous fait la un sérieux rappel à l ordre : technologie civilisation l ordre Naturel reste la tauliaire de la planété et que nous ne sommes que les locataires de cette planete lancée a 55.000km/h dans l espace D autres espéces dominantes ont été rayé de l équation parce qu elles n ont pas su s adapter à des bouleversements majeurs on a sérieusement interet à apprendre notre lecon de facon rigoureuse si nous voulons pas connaitre le meme sort Et quand je dis rigoureuse je veux dire factuelles et pas se baser sur les fantasmes de certains écologistes pseudos scientifiques
a écrit le 26/07/2013 à 8:05 :
@ Ksenia Smolovic qui semble etre l'auteur de l'article:
Vous ecrivez ceci:
Si les glaces fondent en Arctique, alors le niveau de la mer augmentera partout dans le monde.
Or, l'arctique n'est pas un continent, la glace flotte simplement donc la fonte de toute cette glace n'entrainera pas la hausse du niveau de la mer. C'est l'expérience simple du verre rempli a raz bord avec un glacon qui dépasse: le verre ne déborde pas quand le glacon fond.... cqfd
Merci d'avance de corriger cette erreur grossière.

Amicalement
a écrit le 26/07/2013 à 8:00 :
Maintenant que tout le monde, y compris tous les politiciens français qui ont fait le voyage du Groenland à nos frais, que la glace fond au dessus d'une certaine température, le réchauffement planétaire n'est plus vraiment un sujet d'actualité.
a écrit le 26/07/2013 à 7:53 :
Ce chiffre est totalement erroné: en fait, le coût s'élève à 62327 milliards de dollars. Soit une erreur de 3,8%: mais de qui se moque-t-on?
a écrit le 26/07/2013 à 7:27 :
Le niveau des mers ne montera pas, car il y a les éponges qui absorberont le trop plein.
Fernand Reynaud l'avait dit dans le temps !
a écrit le 26/07/2013 à 3:08 :
Et le chiffrage de l'augmentation de la stupidité il en est où?
a écrit le 26/07/2013 à 1:56 :
Puisqu'il faut agir en commun et donc que la facture soit commune, on peut être sûr que rien ne sera fait.
a écrit le 26/07/2013 à 1:18 :
"Tôt ou tard, d'une manière ou d'une autre, l'humanité sera confrontée au problème global de sa survie. En quelques décennies, l'homme a ébranlé un équilibre vieux de plusieurs millions d'années. Quelques années encore devraient suffire à compromettre toute forme d'existence, dont la sienne qui plus est ! " suivant "les corps indécents". On y viendra sans doute bien plus vite que l'on croit.
a écrit le 26/07/2013 à 0:43 :
Pour rappel, les réponses aux diverses questions sur le climat et le réchauffement climatique anthropique par un site regroupant une multitude de scientifiques indépendants, entièrement ouverts à tous et aux échanges et controverses, ce qui change des sites "pseudo-scientifiques" de lobbying totalement fermés aux controverses : http://www.skepticalscience.com/argument.php
a écrit le 25/07/2013 à 22:22 :
60000 milliards$ de pib en plus, mais c'est génial !! on va créer plein d'emplois, avec le fameux principe libéral de destruction-création appliqué à nos maisons. Allez-y détruisez vos fenêtres, vous donnez du boulot à un artisan du coin, à un gars qui bosse, lui ! et ne se tourne pas les pouces devant internet à lire ce message.
a écrit le 25/07/2013 à 20:03 :
Une explication limpide du Dr J francis. La question est désormais: jusqu'ou ira ce dérèglement du Jet Stream ? http://climatestate.com/2013/06/23/arctic-amplification-jennifer-francis-june-6-2013/
a écrit le 25/07/2013 à 19:56 :
Rien à foutre des ours blancs, je veux du pétrole pas cher et après moi le déluge !
Réponse de le 29/07/2013 à 11:24 :
Bonjour à tous, J'ai pris le temps de lire tous ces commentaires, j'ai réfléchi (cela m'arrive si...si..ne soyez donc pas mesquins!!) et lentement très lentement, assimilant toutes ces bonnes nouvelles, je suis allé vers ma salle de bain ou j'ai pris deux aspirines (c'est vraiment le minimum...)
allez bonne journée à tous, je crois qu'il me restera encore dans le frigo quelques glaçons quand on n'aura plus de banquise!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :