300 millions de dollars débloqués pour sauver Detroit

Les autorités nationales américaines ont annoncé vendredi qu'une enveloppe d'argent public allait être débloquée pour rénover les habitations, embaucher des policiers, améliorer le réseau de transports publics...

2 mn

En 60 ans, Detroit a perdu la moitié de sa population, passant de 1,8 million d'âmes en 1950 à 700.000 aujourd'hui.
En 60 ans, Detroit a perdu la moitié de sa population, passant de 1,8 million d'âmes en 1950 à 700.000 aujourd'hui. (Crédits : Reuters)

La Maison Blanche entend faire table rase du passé et bâtir le « Detroit du XXIe siècle ». La Ville, qui s'est déclarée en faillite au mois de juillet, va bénéficier d'une enveloppe budgétaire de 300 millions de dollars pour se remettre à flots. La majeure partie de ce budget est composé d'argent public.

Il y a du travail. Au total, près de 80.000 bâtiments sont à l'abandon dans cet ancien joyau de l'automobile, plombé par la lente désindustrialisation du pays et la crise immobilière. Les autorités américaines entendent donc consacrer 150 millions de dollars à la remise en état ou à la destruction des maisons en ruine dans cette ville du Michigan.

Embauche de policiers et pose de caméras

Pour contrer la montée de l'insécurité : 30 millions de dollars aideront à améliorer la sécurité publique, à lutter contre le crime et à réduire les délais d'attente pour les appels d'urgence. Des caméras de surveillance doivent être installées dans la ville américaine ayant connu la plus grande faillite du territoire. Des policiers seront embauchés et les équipements des pompiers seront modernisés, selon l'administration Obama. La ville en a bien besoin : le taux de criminalité à Detroit n'a jamais été aussi élevé en 40 ans et la police met en moyenne 58 minutes pour arriver lorsqu'elle est appelée, contre 11 minutes au niveau national.

Enfin, 140 millions de dollars de fonds fédéraux vont être investis pour améliorer le réseau de transport public de la ville.

Mais ces investissements suffiront-ils ? En 60 ans, Detroit a perdu la moitié de sa population, passant de 1,8 million d'âmes en 1950 à 700.000 aujourd'hui, dont d'un quart vit sous le seuil de pauvreté. La dette accumulée par la Ville est colossale : elle s'élevait à 18,5 milliards de dollars mi-juillet. L'équivalent du produit intérieur brut chypriote ! L'ombre menaçante de coupes dans les salaires et les pensions de retraites des fonctionnaires planent. La mairie a déjà fait défaut sur une partie de la dette.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 30/09/2013 à 7:49
Signaler
Pour les adorateurs des Etats-Unis et de l'Allemagne sachez que dans ces pays les infrastructures sont calamiteuses. Il faut voir la misère à Détroit, Baltimore et d'en bien d'autres villes cela fait froid dans le dos. Quand je lis que les Grecs sont...

à écrit le 30/09/2013 à 6:35
Signaler
$300M c'est peanuts ! Ce n'est même pas le cout de fonctionnement journalier de la ville. Juste de quoi la faire tenir une demi journée de plus !

à écrit le 29/09/2013 à 19:45
Signaler
Warren Buffet pourrait il s'en occuper????

à écrit le 28/09/2013 à 15:15
Signaler
La communaute fédérale américaine joue le jeu de l'union, pendant ce temps les Allemands dans leur DeutchZone joue au feu de la sécession avec les provinces Grecs, Espagnoles, Portugaises et Françaises. Les americains sont pragmatiques et unionistes ...

le 28/09/2013 à 21:08
Signaler
on voit que les usa sont un vrai pays avec une culture , une langue, une histoire commune cree par le melting pot. Au contraire l Europe n est qu un assemblage heteroclite , on ne peut pas reprocher aux allemands de ne pas se sentir proches des espag...

le 29/09/2013 à 9:04
Signaler
les grecs dont le patrimoine per capita est superieur a celui des allemands peuvent vendre leurs biens, alternativement, au lieu d'embaucher 70 000 fonctionnaires supplementaires quand ils disent a la troika qu'ils vont reduire les effectifs ( force...

le 29/09/2013 à 10:49
Signaler
@ BOB tout à fait ok avec vous sur les "qualificatifs" ! + 1

à écrit le 28/09/2013 à 12:01
Signaler
Detroit est a 70% noir. Le president US est noir. Il y a un traitement raciste de la faillite de Detroit. Quelle honte pour le politiquement correct!

le 28/09/2013 à 13:09
Signaler
De toute évidence que l'on "parle" ou fasse" noir, ou blanc, personne, personne ne sera satisfait ! l'être humain est complexe et chiant !

le 28/09/2013 à 15:31
Signaler
Aux USA ce genre de question ne se pose pas sauf au fin fond du Texas.

le 29/09/2013 à 9:06
Signaler
la france se defend bien en matiere de partisanisme : http://www.boursorama.com/actualites/la-correze-chouchoutee-par-l-etat-890fa9cfac685bc666dd7b5620e1eb1e

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.