Cinq pays d'Afrique de l'Est lancent une monnaie unique... avec comme modèle l'Europe

 |   |  442  mots
Un nouveau marché unique, qui, sur le modèle de l'Union européenne (UE), rassemblerait quelque 135 millions de citoyens est-africains
Un nouveau marché unique, qui, sur le modèle de l'Union européenne (UE), rassemblerait quelque 135 millions de citoyens est-africains (Crédits : reuters.com)
Sur le modèle de l'Union européenne, le Burundi, le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda auront des critères macro-économiques à respecter, notamment en terme de contrôle de l'inflation. Ils vont mettre en place une Banque centrale est-africaine.

Même pas peur au regard de ce qui se passe en Europe. Le Burundi, le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie et le Rwanda ont signé samedi un Kampala un protocole d'accord instaurant une union monétaire entre leurs pays, préalable à la création d'une monnaie unique. Les cinq pays d'Afrique de l'Est, réunis au sein de la Communauté d'Afrique de l'Est (EAC), sont engagés depuis plusieurs années dans la construction d'un marché unique, qui, sur le modèle de l'Union européenne (UE), rassemblerait quelque 135 millions de citoyens mais qui peine encore à se concrétiser.

Outre le principe de l'union monétaire, entériné samedi à l'occasion d'un sommet des chefs d'Etat de l'EAC, ce marché unique porte sur une union douanière, censée voire le jour dès 2014, et vise à instituer une libre circulation de la main d'oeuvre, des marchandises, des services et des capitaux entre les cinq pays.

Critères macro-économiques à respecter

Samedi, le protocole instaurant l'union monétaire a été signé par les président kényan Uhuru Kenyatta, dont le pays vient de prendre la président tournante de l'EAC, rwandais Paul Kagame, burundais Pierre Nkurunziza, tanzanien Jakaya Kikwete, et ougandais Yoweri Museveni. L'avènement d'une monnaie unique, qui, sur le modèle de l'UE, s'accompagnera de critères macro-économiques à respecter, notamment en terme de contrôle de l'inflation, ainsi que de la mise en place d'une Banque centrale est-africaine, devrait cependant encore prendre plusieurs années : l'EAC table sur une décennie.

Samedi, le président Uhuru Kenyatta a dit sa confiance dans la capacité de cette union monétaire à donner un coup de fouet au commerce régional et aux investissements étrangers.

Les entreprises plus libres de faire du commerce

"La signature du protocole d'accord d'union monétaire en Afrique de l'Est est la combinaison logique de tous nos efforts d'intégration", a-t-il déclaré après la signature. "Nous avons maintenant le cadre pour débloquer les promesses d'intégration". "L'union monétaire va éliminer le coût lié à l'utilisation de plusieurs monnaies, réduire les coûts de transactions", a poursuivi le chef de l'Etat kényan. "Les entreprises auront plus de liberté pour faire du commerce et investir davantage, et les investissements étrangers trouveront de nouvelles raisons de s'implanter dans notre région".

La signature de ce protocole d'accord intervient alors que l'EAC est secouée depuis plusieurs mois par d'importantes tensions internes. La Tanzanie et le Burundi ont notamment ouvertement reproché aux trois autres pays de faire cavaliers seuls, en adoptant, sans eux, toute une série de projets d'infrastructures -- ferroviaire et pétroliers notamment.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2013 à 11:06 :
On ne lit ici que des commentaires idiots sur l'euro.
C'en est désespérant de bêtises.

La monnaie unique, l'euro, facilite les échanges entre nos pays et rien qu'à ce titre c'est un grand avantage. C'est aussi un gage de stabilité de notre monnaie qui ne peut plus comme par le passé, du fait du socle puissant des pays qui composent l'union, être attaquée facilement par les financiers.

C'est aussi un gage de maintien des prix et des salaires en empêchant les spirales inflationnistes à deux chiffres.

C'est aussi un gage d’innovation. Car en encourageant la concurrence entre les pays de l'union, les entreprises ont l'obligation de se mettre à jour et de se renouveler, de rester au top.

C'est encore plus un gage de réalisme politique, la monnaie unique favorisant les comparaisons entre états.
Réponse de le 02/12/2013 à 18:47 :
Et la zone Euro n'a jamais été ébranlée par la crise des subprimes résolue par l'explosion des dettes souveraines... Non mais de qui se moque-t-on?
a écrit le 02/12/2013 à 9:30 :
Comme chez nous, la monnaie unqiue va mener tout droit à la catastrophe. Le seul modèle de monnaie unique qui fonctionne, ce sont les USA, Mais pour cela il faut deux choses: un sentiment patriotique fort (absent en Europe comme en Afrique où l'appartenance tribale est souvent plus forte encore) et un gouvernement fédéral doté de moyens importants de façon à effectuer des transferts des états les plus riches vers les plus pauvres (21% du PIB aux USA et moins de 1% en Europe; combien en Afrique de l'est, sans doute pas prévu).
J'annonce donc que cela ne marchera pas.
Réponse de le 02/12/2013 à 10:31 :
Il serait bon que certains, qui ne connaissent de l'Afrique que Tintin au Congo s'abstiennent de commenter surtout pour réduire le sujet à une question "d'appartenance tribale" alors qu'ils vivent dans un pays comprenant des Corses et des Bretons. On peut être africain et penser nation plutôt que tribu figurez-vous. Il est toujours impressionnant de constater que, lorsque quelques pays d'Afrique décident EFFECTIVEMENT, de quelque chose de transnational, le font, on leur renvoie le tribalisme à la figure pour expliquer qu'ils ne sont pas capables de faire ce qu'ils viennent tout juste de faire.
a écrit le 01/12/2013 à 21:26 :
cela va changer quoi ? LEURS DICTATEUR meme avec une autre monnaie ils sont exploiter a outrance , dans peu de temps il aurons le yen et le bâton , comme monnaie forte un peut comme en Éthiopie
a écrit le 01/12/2013 à 16:15 :
Ils vont collectiviser leurs dettes respectives aussi? Qui paiera pour les autres?
a écrit le 01/12/2013 à 12:39 :
Ils vont demander a Tonton Hollande de leur fournir du cash, lis ne sont pas bêtes les gars.
a écrit le 01/12/2013 à 11:32 :
L'Afrique a beaucoup de problemes mais copier l'euro ,ils ne meritent pas ca ! c'est terrible!
a écrit le 01/12/2013 à 11:29 :
L'euro n'est pas un modele a prendre c'est une catastrophe! une monnaie d'escrocs qui fait resurgire les divisions et les rencoeurs entre les pays il faut vite sortir de l'union .
a écrit le 01/12/2013 à 9:57 :
Prendre l'U.E. pour modèle ! Quand leurs "élites" se seront installées , il ne restera qu'à mettre en place des politiques d'austérité menant à la déflation , et la ressemblance sera totale .
a écrit le 01/12/2013 à 9:32 :
l'ouganda et l'ouganda ça fait 2 pays Ah! AH!
a écrit le 01/12/2013 à 9:15 :
Les zones monétaires supra nationales constituent l'avenir. C'est d'ailleurs ce que proposent les chinois qui en ont marre du dollar. Le jour où les gens auront compris qu'il faut distinguer le pouvoir monétaire et le pouvoir politique la planète sera économiquement plus stable. Depuis Philippe le Bel on sait que les politiques font un mauvais usage de la monnaie. On peut s'opposer à la construction politique de l'Europe tout en gardant l'euro. Non à la commission, oui à la BCE !
Réponse de le 01/12/2013 à 15:12 :
Les zones monétaires, si elles ne sont pas optimales, sont vouées à l'échec. Ca se passe sous vos yeux, ouvrez les.
a écrit le 01/12/2013 à 9:12 :
Surtout pas de monnaie unique ...faut voir l'état du Franc CFA dans l'Afrique de l'Ouest ,je ne parlerais pas du France Pacifique tombé en ruine...autant qu'ils se rattachent à la zone sterling ou Dollars ...cela fonctionne mieux et en plus c'est validité dans bon nombre de pays...
a écrit le 01/12/2013 à 8:13 :
L Afrique possèdent toutes les ressources naturelles, si nous occidentaux arrêtions de tout leur prendre, l Afrique se développerait bien mieux que l Europe. La monnaie unique même en Europe est une très bonne chose, il faut continuer dans ce sens.
Réponse de le 01/12/2013 à 11:15 :
Que les ressources de l'Afrique soient exploitées pat des Blanc ou des Jaunes, les Africains finiraient toujours par y perdent. La seule solution, qu'ils prennent leur destins en mains et qu'ils arrêtent leur fatalisme bien connus.
Réponse de le 01/12/2013 à 11:15 :
Que les ressources de l'Afrique soient exploitées pat des Blanc ou des Jaunes, les Africains finiraient toujours par y perdent. La seule solution, qu'ils prennent leur destins en mains et qu'ils arrêtent leur fatalisme bien connus.
Réponse de le 01/12/2013 à 12:45 :
Euh !!! Avez-vous besoin de changer de pseudo tous les 30 secondes et de répéter vos commentaires autant de fois ? Votre littérature étant toujours la même, je vous propose de vous attribuer le pseudo de triple 0;
Réponse de le 03/12/2013 à 6:28 :
Le petit aigri de service connait personnellement chaque africain, raison pour laquelle il se permet de porter ce genre de commentaire (pour une fois sans faire douze fautes par ligne...)
a écrit le 30/11/2013 à 22:31 :
Pauvres africains, ils ne comprennent pas que l'Euro monnaie unique est une grave erreur (pour l'Europe du sud). Il ne faut pas une monnaie unique il faut une monnaie commune. Africains, soyez plus intellignents que les Européens, créez une monnaie commune mais surtout pas de monnaie unique !
a écrit le 30/11/2013 à 22:06 :
En espérant qu'ils ne vont pas se faire infiltrer par Goldman Sachs , sinon ils serviront à faire sécher les dollars frais imprimés .
a écrit le 30/11/2013 à 20:23 :
L'Afrique s'éveille on dirait. La roue tourne, Rome risque de tomber. :)
Réponse de le 30/11/2013 à 21:26 :
Ha ha ha ha ha ha ha ha ha ha! LOL
a écrit le 30/11/2013 à 19:49 :
Faute d'orthographe DANS LE TITRE!!!!

Les stagiaires du week-end sont de plus en plus déficients!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :