Recettes fiscales : le palmarès des Etats les plus riches

 |   |  404  mots
(Crédits : reuters.com)
La plupart des pays de l'OCDE ont augmenté leurs impôts ces dernières années. La France est certes bien placée en la matière, mais en termes de recettes fiscales par habitant, elles se place loin derrière le Luxembourg, la Norvège et le Danemark.

Les recettes fiscales représentaient en France 45,3% du PIB en 2012, selon la dernière étude de l'OCDE consacrée aux statistiques des recettes publiques. Seuls le Danemark (48%du PIB) affiche un taux supérieur au sein des pays industriels, la Belgique ayant un taux de prélèvements obligatoires équivalent à celui de la France.

Pour autant, les administrations françaises comptent-elles parmi les plus riches? Un autre indicateur permet de le mesurer: c'est le niveau de recettes fiscales par habitant. La dépense que ces recettes financent dépend, en effet, étroitement, du nombre d'habitants.

Si l'on adopte ce critère, on voit que ce ne sont pas les pays où les prélèvements obligatoires sont les plus lourds, -comme la France- qui affichent la plus grande richesse en termes de recettes fiscales. Car tout dépend aussi, évidemment, du niveau du PIB, de la richesse créée par l'économie.

Luxembourg, Norvège, Danemark: les trois États les plus à l'aise

Dès lors, ce sont les gouvernements à la tête des administrations du Luxembourg (30.878 euros de recettes fiscales par habitant), de la Norvège (30.745 euros) et, loin derrière, du Danemark (20.893 euros) qui sont le mieux lotis.

ocde taxes

 La Suède et la Suisse arrivent ensuite. Leurs administrations disposent d'un niveau de ressources assez proche (18.412 euros par habitant dans le premier cas, 17.372 euros dans le second).

Pourtant,  la pression fiscale n'a rien à voir, entre ces deux pays. La Suisse affiche un taux de prélèvements obligatoires proche de celui des pays anglo-saxons (28,2% du PIB), tandis que celui de la Suède est parmi les plus élevés de l'OCDE (44,3% de la richesse nationale). Mais l'écart de richesse par habitant fait la différence, et permet à l'administration suisse d'être généreuse avec les Helvètes sans abuser des impôts.

A un niveau intermédiaire: France, Belgique, Pays Bas

L'administration française  (14.153 euros de recettes par habitant), se situe à un niveau intermédiaire, en dépit d'une pression fiscale proche des records. Pour une raison toute simple: le PIB français ne progresse guère. Par habitant, il se situe aujourd'hui près de son niveau de 2005 , selon les statistiques de l'Insee. La Belgique et les Pays bas sont dans une situation similaire.

Logiquement, c'est en Espagne et en Grèce que les États sont parmi les plus pauvres des pays de l'OCDE, à la suite d'années de récession.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/12/2013 à 8:41 :
En tete Luxembourg paradis fiscal et un producteur de petrole... quand on n a pas de petrole il faut avoir des idees ...de gangster
a écrit le 19/12/2013 à 20:25 :
Un peu n'importe quoi cette comparaison entre des betteraves et des tiges de trèfle :-) Comparez par exemple l'Angleterre, où le système social est quasi inexistant, avec la Suède où le système social est en revanche très présent serait plus que drôle s'il n'y a avait pas tant de très pauvres en Grande-Bretagne !!! D'autre part, qu'est-ce qui fait le PIB de la Norvège, si ce n'est son pétrole. Assis sur une mine d'or, c'est plus facile d'en tirer des richesses, non :-)
a écrit le 19/12/2013 à 16:52 :
Il faut éviter de faire dire à ce graphique ce qu'il ne dit pas car il mesure le produit de 2 grandeurs qui peuvent aller dans des sens différents.
Impôts / NB Habitants = (Impôts / PIB) x (PIB / NB Habitants).
Ainsi, l'impôt par habitant = pression fiscale x production par tête.
La France a une pression fiscale très forte et une production par tête faible.
Les Français paient moins d'impôts par habitant que les Suisses mais ils se plaignent car leur pression fiscale est très forte.
La Suisse a une pression fiscale faible et une production par tête très forte.
Les Suisses paient plus d'impôts par habitant que les Français car ils produisent beaucoup plus par habitant et pourtant ils ne se plaignent pas car ils ont une pression fiscale beaucoup plus faible.
Réponse de le 19/12/2013 à 22:52 :
Oui et il faut continuer dans l'analyse en regardant non pas seulement ce que les gens payent mais aussi ce qu'ils reçoivent (soit en transferts soit en services gratuits ce qui revient au même). La pression fiscale seraient moindre si on supprimait les allocations familiales, les retraites (car après tout c'est de la répartition, les gens auraient dû prévoir), ou si on faisait payer l'école ou un abonnement à l'assurance-maladie ! Au final, il peut être assez compliqué de connaître la vérité...
a écrit le 19/12/2013 à 16:05 :
Un détail important: il s'agit des RECETTES de 2012, donc des lois fiscales en vigueur en 2011. C'était donc avant la folie fiscale socialiste, qui a commencé fin 2012, qui s'est amplifiée en 2013 et qui ne jouera à plein qu'en 2015, après la "remise à plat" de 2014, La France sera alors canditate à le première place des impôts payés par habitant.
Réponse de le 19/12/2013 à 16:09 :
Excellente remarque, qui mériterait de figurer en tête de l'article... Car cet article ne veut pas dire grand chose, il date de Sarkozy, depuis le socialo-cyclone taxateur Hollande s'est abattu sur notre pauvre pays...
Réponse de le 20/12/2013 à 1:45 :
ce qui prouve que gauche comme droite, il y a un problème fiscal en France
Réponse de le 20/12/2013 à 11:52 :
Effectivement, une fois l'argent ( 1000 milliards de dette en plus !!) dépensé par Sarkozy, il a bien fallu trouver quelque chose pour payer au moins les intérêts !
a écrit le 19/12/2013 à 15:06 :
Rita B Si vous aviez regardé France 2 le lundi 16 courant vers 23 heures l'émission Un œil sur la planète sur la Suisse, vous auriez eu un autre regard de ce dont vous dites. En France il y 41 % d'actifs en Suisse 59 %. Ne pas oubliez que l'impôt tue l'impôt, J'ignore si la France est parvenue a faire comme les Belges pour éviter "la carambouille sur la TVA ? La France, comme sous louis XIV est un peu mégalomane, elle veut péter plus haut que son d..... Vous n'y ètes pour rien, moi non plus
Réponse de le 19/12/2013 à 18:08 :
Remarque complémentaire: la durée de travail hebdomadaire est de 42 heures. Bien entendu, ils ne savent pas ce que sont les RTT. Donc non seulement les Suisses sont plus nombreux que les Français à travailler, mais ceux qui travaillent travaillent plus.
Réponse de le 19/12/2013 à 23:00 :
Il s'agit de la durée légale. Ce qui compte c'est la durée réelle après déduction des temps partiels et ajout des heures sup. La France est dans la moyenne européenne en durée réelle (38h) donc ce n'est pas ça le sujet. Le sujet c'est le coût horaire chargé d'une part et la valeur produite par heure d'autre part. C'est sur le premier item que la France a un pb (comme la Belgique d'ailleurs) car on a particulièrement chargé les salaires alors que d'autres assiettes étaient possibles...
Réponse de le 22/12/2013 à 10:09 :
Les salariés qui travaillent 35 heures (ou moins) à l'étranger sont payés au prorata du temps passé, car c'est considéré comme du temps partiel. Les salariés qui travaillent 35 heures en France sont payés... 39 heures ! C'était effectivement la base de la réforme Aubry: 35 heures payées 39. Hors de France, on aurait fait la règle de trois, et ils auraient eu une baisse de salaire de 10%.
a écrit le 19/12/2013 à 14:48 :
La générosité de la Suisse due à l'écart de richesse est toute relative. Quand vous avez une politique fiscale qui attire les grosses fortunes, vous mettez une pression à la hausse sur l'immobilier ce qui se répercute sur tous les pans de l'économie et donc sur le pouvoir d'achat de la frange qui profite de cette générosité toute relative. (je préfère payer plus d’impôts et vivre à 30min de mon travail tout en ayant un pouvoir d'achat confortable que de vivre à 2 heures pour conserver ce pouvoir d'achat ou brider mes dépenses parce que je préfère vivre à 30 min)
Réponse de le 19/12/2013 à 15:07 :
Oui mais ça c'est un problème de riche, les français eux ont des problèmes de pauvres, choisis ton camp camarade.
a écrit le 19/12/2013 à 14:48 :
La générosité de la Suisse due à l'écart de richesse est toute relative. Quand vous avez une politique fiscale qui attire les grosses fortunes, vous mettez une pression à la hausse sur l'immobilier ce qui se répercute sur tous les pans de l'économie et donc sur le pouvoir d'achat de la frange qui profite de cette générosité toute relative. (je préfère payer plus d’impôts et vivre à 30min de mon travail tout en ayant un pouvoir d'achat confortable que de vivre à 2 heures pour conserver ce pouvoir d'achat ou brider mes dépenses parce que je préfère vivre à 30 min)
a écrit le 19/12/2013 à 14:13 :
L'économie française n'est pas durable avec toutes ces dettes et déficits chroniques, mais que font les écolos???
a écrit le 19/12/2013 à 12:41 :
l'epargne livret A et PEL des francais est quasi en situation de rupture , un retrait massif des epargnants engendres une banqueroute de l'etat
a écrit le 19/12/2013 à 12:41 :
l'epargne livret A et PEL des francais est quasi en situation de rupture , un retrait massif des epargnants engendres une banqueroute de l'etat
a écrit le 19/12/2013 à 11:15 :
Suivons tous l'exemple du Luxembourg ... Il dépouille ses états voisins de leurs recettes fiscales, prélève un peu au passage, récupère les professions de santé formées dans les pays voisins, envoie ses enfants dans le supérieur à l'étranger, exploite les frontaliers. Est ce bien durable comme modèle à prendre en exemple ?
Réponse de le 19/12/2013 à 11:53 :
Cuba, c'est beaucoup mieux, évidemment...
Réponse de le 19/12/2013 à 13:17 :
On ne peut pas reprocher à Cuba d'exploiter les pays voisins . Je vous rappelle que Cuba est sous embargo des USA depuis fort longtemps (un peu comme les Palestiniens) : ce n'est pas favorable pour développer une économie... Mais vous avez une obsession anti Cuba, alors vous la ressortez dans n'importe quel contexte !
a écrit le 19/12/2013 à 11:12 :
La France étant au second rang mondial en % de prélèvements, on peu en conclure que l'impôt tue l'impôt et que le niveau de vie des français est de moins en moins enviable parmi ceux des pays développés.
Réponse de le 19/12/2013 à 12:11 :
allez, un petit effort et on passe en premiére position
Réponse de le 19/12/2013 à 13:08 :
A force d'exporter des cerveaux et d'importer des estomacs, on sera premiers dans peu de temps...!
Réponse de le 19/12/2013 à 23:07 :
Ce genre de ratio où on mélange des choux (transferts) avec des carottes (coûts directs des services publics) ne veut pas dire grand chose : vous pouvez aussi bien dire que ce ratio est sous-estimé largement en France puisque les abattements et niches ne sont pas comptés en dépenses...ou au contraire considérer que le RSA ou les AF sont des recettes négatives et donc baisser le ratio par une simple manip comptable ! Ce qui compte c'est la productivité réelle des services (coût de l'année-élève produite par exemple). Le reste c'est de la com ou du gros nuage de fumée...Ainsi aux US les dépenses publiques de santé ou d'éducation sont faibles rapportées aux PIB mais pour acheter ces services, je ne voudrais pas être américain.
a écrit le 19/12/2013 à 11:10 :
Les raisons d'une erreur de ce type d'article repose probablement sur le fait que la Norvège produit du gaz et du pétrole et que la population est petite, donc comme le fisc est vorace il mange une grande partie de la substance ensuite, le DK, Suède et Finlande la ponction fiscale est la plus élevée au monde, cela explique cela, la Suisse a un excédent de la balance des transactions courantes, le plus élevé du monde par tête plus de 80 milliards d'euros provenant de la création de richesse du commerce, des services etc.., donc cela est expliqué, le Luxembourg doit avoir une population pas plus grande que deux arrondissements de Paris, mais plus vous êtes petit plus vous pouvez produire de richesse et le secteur financier est prospère, les pays défavorisés sont les grands pays et intermédiaires, en France la balance commerciale est négative, les impôts élevés, la recette fiscale est bonne car le Français on peut monter les impôts, il ne bronche pas, il paie cash, les autres pays sont pauvres comme la Slovénie, la Grèce, qui croyait jouer dans la cour des grands comme le portugal, les USA sont grands forts mais trop peuplé plus de 300 millions, l'Australie est un exportateur de matière première, les pays arabes ne sont pas listés, dommage, car là il n'y a pas d'impôts, les chanceux !
a écrit le 19/12/2013 à 11:04 :
C'est marrant de constater que les "paradis fiscaux" européens ont plus de revenus fiscaux que la France.

Le contribuable français se fait vraiment avoir sur tous les plans.
Réponse de le 19/12/2013 à 12:16 :
ça ne veut rien dire...... ce sont des paradis fiscaux, donc même si le taux de l'impôt est faible..... ce sont des montant brut très importants...... divisé par un petit nombre d'habitant.......
a écrit le 19/12/2013 à 10:37 :
Un peu de comparaisons internationals ne fait pas de mal en particulier en France.
a écrit le 19/12/2013 à 10:10 :
Le plus rigolo serait de mettre en parallèle les dépenses .....notre classement doit être bien plus proche de la première place
Réponse de le 19/12/2013 à 23:11 :
Ca dépend des dépenses : sur la défense et l'organisation territoriale c'est sûr nous sommes très chers. Sur la justice, la police ou l'école primaire, ce n'est pas vrai du tout...
a écrit le 19/12/2013 à 10:09 :
Ce qui aurait été intéressant de voir, c'est le rapport impots VS salaires ...
a écrit le 19/12/2013 à 9:36 :
il aurait été plus honnete de faire le rapport pression fiscale par rapport aux revenus.de plus ces statistiques ne prennent pas en compte les prélèvements fiscaux indirects du type edf,véolia.il faut aussi regarder la répartion de la pression fiscale pour savoir si elle est équilibrée entre les différentes branches de la population
Réponse de le 19/12/2013 à 14:21 :
Tout à fait d'accord avec vous. Tout cela sent la propagande à plein nez.
a écrit le 19/12/2013 à 9:32 :
Il y a une erreur dans l'article, les pays européens ont tous leur système de santé qui est prélevé sur l'impôts ou par des contributions, en Suisse l'administration fédérale des contributions considére la dépense de santé comme une dépense privée donc si on considère que la dépense mange 10% des revenus on arrive entre 34 et 38% de prélèvement loin des 28% mais cette confusion est entretenue par l'administration fédérale suisse et de façon volontaire. Ensuite, c'est plus compliquée de vouloir comparer car la fiscalité directe et indirecte est répartie de façon différente pour les recttes ce qui n'est pas dit dans l'article, donc si vous avez 20% dans un cas et 8% de tva comme en Suisse le résultat est faussé.
a écrit le 19/12/2013 à 9:22 :
Encore une propagande totalement bidon pour nous faire croire que nous avons de la chance ! PAR HABITANT c'est pourtant clair, le top 8 sont des "petits" pays et soudain le record "la France" si on regarde bien ce graphique on est bien les champions avec en plus 25% de chômeurs (tout confondus) alors la moyenne on imagine bien ! de même nulle part n'est cité le nombre de fonctionnaire qui sont une charge... Bref du grand n'importe quoi.
Réponse de le 19/12/2013 à 12:24 :
prenez un peu de recul..... dans vos analyse.... prenez l'irlande par exemple, la santé est hors de prix.... il n'y a pas de crèches municipales et mettre un enfant à la crèche coûte... 900 euros par mois, sans aucune aide.... alors comparons ce qui est comparable......

cet article ne fait qu'un analyse succinte......
Réponse de le 19/12/2013 à 17:18 :
Les fonctionnaires sont ils seulement une charge. Ils me semblent qu'ils ont une activité en contrepartie de leur salaires. Voudriez vous que le policier qui vous protège, le prof qui forment vos enfants ou l'infirmière qui vous soigne le fasse gratuitement. Mais peut être voudriez avoir des esclaves à votre service.
Réponse de le 19/12/2013 à 23:17 :
En réalité il faudrait effectivement faire payer TOUS les services publics (un tarif à l'année-élève, un abonnement par personne et un pourcentage du patrimoine pour la protection...) en choisissant des tarifs dans la moyenne de l'OCDE. Les impôts eux seraient exlusivement réservés à la redistribution (les riches donnent aux pauvres selon une règle à débattre car RIEN n'est gratuit pour eux). Ce serait beaucoup plus clair et on saurait précisément où il faut faire des économies...
a écrit le 19/12/2013 à 8:22 :
Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi la Corée, ce pays si riche, se trouve en bas du peloton ? abuse-t-il moins sur la population ?
Réponse de le 19/12/2013 à 8:55 :
Il s'agit d'un montant par habitant, la corée c'est 49 millions d'habitant alors que le luxembourg c'est 1/2 million. Ce genre de stat est sujet a interpretation
Réponse de le 19/12/2013 à 9:20 :
Il faudrait comparer également avec la richesse et les revenus des habitants.
Ce "taux d'imposition" serait très intéressant à connaitre mais peut-être "gênant".
a écrit le 19/12/2013 à 7:06 :
Et quel est le palmares de la dépense fiscale par habitant en France ? Parce qu' avec des emprunts de l'ordre de 89 milliards d' euros en 2013 (pour payer les frais de santé, le dernier trimestre des fonctionnaires, etc...), on doit faire partie du peloton de tête des plus dépensiers.
Depuis 40 ans, l' UMPS emprunte, emprunte sur les marchés des dizaines de milliards d'euros et la dette explose... Le résultat est qu'aujourd'hui la France est a la merci des marchés financiers qui financent année apres année ses frais de fonctionnement. Apres le mariage pour tous, ce sera la banqueroute pour tous !
Réponse de le 19/12/2013 à 13:03 :
Tout a fait d'accord, mais l'UMPS n'est pas arrivé tout seul par hasard, il a bien fallu que le bon peuple l'aide un peu, non??
Pire, le bon peuple va continuer à le maintenir en place, pour son plus grand intérêt.
Elle n'est pas belle la vie, pour l'UMPS ?,
Si ce n'est pas du masochisme c'est quoi alors ...??
Réponse de le 19/12/2013 à 23:20 :
Le peuple français est méditerannéen : payer le moins possible, profiter le plus possible du système

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :