La Chine devient premier consommateur mondial de vin rouge, devant la France

 |   |  385  mots
Il y a eu un réel changement dans les mentalités chinoises. De la vigne a été plantée de façon massive et le réseau de distribution s'est démultiplié, a expliqué à l'AFP Guillaume Deglise, le directeur général de Vinexpo.
"Il y a eu un réel changement dans les mentalités chinoises. De la vigne a été plantée de façon massive et le réseau de distribution s'est démultiplié", a expliqué à l'AFP Guillaume Deglise, le directeur général de Vinexpo. (Crédits : reuters.com)
Les Chinois ont détrôné les Français, selon l'étude de conjoncture Vinexpo révélée mardi sur le marché des vins et spiritueux en Asie-pacifique et dans le monde.

La Chine, championne du lever de coude? En tout cas, avec plus de 155 millions de caisses de neuf litres de vin rouge (soit 1,865 milliard de bouteilles) consommées en 2013, une croissance de 136% par rapport à 2008, le pays (en incluant Hong Kong), se situe désormais devant la France (150 millions de caisses), l'Italie (141), les États-Unis (134) et l'Allemagne (112).

Depuis 5 ans, la consommation baisse en France mais augmente en Chine

Cela dit, cela ne vaut que pour le vin rouge. La Chine est en effet le cinquième pays consommateur de vin en général, comprenant les vins dits tranquilles et les vins effervescents, loin derrière les États-Unis, la France et l'Italie.

Pour expliquer ce classement, l'étude produite avec le cabinet britannique IWSR (International wine and spirits research) note que l'engouement des Chinois pour le vin rouge s'est accéléré depuis 2005. Ainsi, entre 2007 et 2013, sa consommation a été multipliée par 2,75 (+175,4%) alors qu'au cours de la même période elle diminuait de 5,8% en Italie et de 18% en France.

En France, la consommation de vin rouge doit diminuer de 7% à l'horizon 2017

"Il y a eu un réel changement dans les mentalités chinoises. De la vigne a été plantée de façon massive et le réseau de distribution s'est démultiplié", a expliqué à l'AFP Guillaume Deglise, le directeur général de Vinexpo.

Selon lui, ces chiffres de consommation de vin rouge en Chine sont encourageants pour les producteurs français, alors qu'en France elle est appelée à diminuer de plus de 7% à l'horizon 2017. "L'exportation devient encore plus décisive puisque le marché domestique ne pourra plus absorber la totalité de la production", a-t-il prévenu.

Une consommation mondiale en hausse

L'étude souligne enfin que la consommation mondiale de vin poursuit sa croissance. Si elle a augmenté de 3,23% entre 2008 et 2012 et atteint quelque 2,663 milliards de caisses de 12 bouteilles, l'étude prévoit qu'entre 2013 et 2017 elle devrait encore augmenter de près de 5%.

Quant à la Chine, si la consommation de vin y a diminué de 2,2% en 2013 après une croissance ininterrompue à un rythme de 20 à 25% par an, la consommation devrait tout de même augmenter de 33,8% entre 2013 et 2017 (230 millions de caisses en 2017).

Sur le continent asiatique, cette consommation devrait s'accroître de près de 23%, contre +9% aux États-Unis, tandis qu'elle devrait chuter de 0,14% en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2014 à 13:36 :
Comment dit-on : "tant qu'on a le pinard !..." en mandarin ?
a écrit le 29/01/2014 à 10:07 :
"L'eau du bois tordu", c'est quand même autre chose que le Coca! Inégalable pour accompagner un repas, à la fois aliment, médicament pour les stressés et bon pour nos artères. Coluche le disait à juste raison: "Le pinard ça devrait être O-BLI-GA-TOIRE".
a écrit le 29/01/2014 à 10:04 :
Etant donné leur nombre, dès que plusieurs chinois font la même chose il y a une grande chance pour qu'ils dépassent les autres pays du Monde dans tous les domaines. Attendons juste que l'Inde soit à la hauteur et ça changera un peu.
a écrit le 29/01/2014 à 10:02 :
Il me semble que rapporter au nombre d'habitants, nous sommes légèrement moins nombreux que les Chinois donc malheureusement nos concitoyens consomment bien plus de cette drogue légale que les citoyens chinois. Si on y ajoute la consommation de tabac et de cannabis en forte hausse, il n'y a pas de quoi pavoiser... D'autant que l'alcool et le cannabis sont responsables de nombre d'accidents de voiture et au moins l'alcool de comportements violents, toutes choses qui pourrissent la vie de victimes innocentes. L'Etat est complice de cette situation puisque alors que les dépassements de vitesse autorisée sont systématiquement sanctionnés par amende et points enlevés, les conduites en état d'ivresse ou de consommation de stupéfiants bénéficient de la clémence des juges. Je n'ai jamais entendu parler de personne ayant dus payer l'amende de 4 500 euros...
Réponse de le 29/01/2014 à 14:52 :
@ Harpagon .
Il y a beaucoup plus de décès dus aux maladies nosocomiales dans les hopitaux,
que de morts sur la route....peut être relativiser ?
Réponse de le 29/01/2014 à 15:40 :
Sisi ça arrive, jugement, saisie de la voiture (donc d'un montant bien supérieur à 4500 euros), suspension de permis, obligation de rencontrer une psychologue.
Tout cela pour une consommation excessive d'alcool au volant. (Je ne critique pas les sanctions, bien au contraire, simplement pour dire qu'il y a bien de amendes de 4500 euros (voir plus))
Réponse de le 29/01/2014 à 17:35 :
@Harpagon
Triste ce genre de faux argument.
D'une part il y a heureusement de vraies sanctions pour tout accident provoqué par une personne ayant consommée de l'alcool d'autre part l'alcool (le vin entre autres) n'est pas un problème en soit. C'est son abus, l'addiction et les comportements à risque qui le sont.
Conduire aussi est dangereux, vivre est mortel d'ailleurs...
a écrit le 29/01/2014 à 9:54 :
On peut aussi se dire que c'est incroyable qu'un pays de 60 millions d'habitants consomme quasiment autant de vin rouge qu'un pays de plus d'1 milliard d'habitants...

Quant au fait que ce ne sera pas le marché intérieur qui absorbera la production française, c'est déjà le cas aujourd'hui.

Dans tous les cas :
1/On a besoin d'un changement positif en faveur du vin en France
2/On va vers un agrandissement de la scission qualité/masse (déclinée en : bon/pas bon, cher/pas cher, pour riches/pour pauvres, etc...)
a écrit le 29/01/2014 à 8:42 :
Tout fout le camp.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :