Les Occidentaux s'organisent pour tenter d'éviter une faillite de l'Ukraine

Kiev demande une aide internationale de 35 milliards de dollars. De leur côté, les responsables occidentaux préparent un soutien financier pour éviter la faillite du pays.

2 mn

Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne doit se rendre à Kiev ce lundi.
Catherine Ashton, la chef de la diplomatie européenne doit se rendre à Kiev ce lundi. (Crédits : reuters.com)

Le monde garde les yeux tournés vers Kiev. A la réunion du G20 Finances à Sydney, le risque de faillite rencontré par le pays faisait d'ailleurs l'objet d'intenses discussions ce week-end. Après la destitution du président Viktor Ianoukovitch contre lequel un mandat d'arrêt a été lancé, la libération de l'ancienne Première ministre et égérie de la "Révolution orange" de 2004 Ioulia Timochenko, dont un proche vient d'être nommé président par intérim, Moscou risque en effet de couper les vivres à Kiev.

L'Ukraine demande 35 milliards d'aide

 Le ministère des Finances du pays a indiqué dans un communiqué avoir besoin d'une aide de 35 milliards de dollars. "Nous avons demandé à nos partenaires occidentaux (Pologne, Etats-Unis) l'octroi d'un crédit d'ici une semaine ou deux", a indiqué le ministre des Finances par intérim Iouri Kolobov.

>> L'Ukraine en danger de partition et de faillite

La Russie avait de son côté promis le versement du reste des 15 milliards de dollars d'aide, qui pourrait être supprimé en représailles des événements survenus en Ukraine. Depuis les 3 milliards qui ont déjà été versé en décembre via l'achat de bonds du Trésor, un nouvel apport de 2 milliards reste en suspens.

Dimanche, le ministre russe des Finances, Anton Siluanov a indiqué que son pays attendait l'apaisement à Kiev avant toute nouvelle décision financière. Dans la soirée, l'ambassadeur russe en Ukraine a été rappelé en raison de la "détérioration de la situation"

Ashton à Kiev

Les Occidentaux pourraient prendre le relais. La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton doit d'ailleurs se rendre dans le pays ce lundi.

Avant cela, le Commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn avait affirmé, en marge de la réunion des ministres des Finances du G20 à Sydney: 

"Il faudra la mesurer en milliards plutôt qu'en centaine de millions."

 Quant au ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici, il a lui aussi signalé ce week-end que "plusieurs pays se sont mis d'accord pour évoquer leur soutien" à l'Ukraine. 

FMI et Etats-Unis sur les rangs

De son côté, Christine Lagarde, la directrice du FMI a pointé: 

"Il y a des réformes économiques qui doivent être entreprises pour que la communauté internationale puisse aider."

Les Etats-Unis se disent prêt à soutenir ce plan "afin de limiter l'impact des réformes sur les Ukrainiens ayant de faibles revenus", a promis Jack Lew, le secrétaire américain au Trésor, à Arseniy Yatsenyuk, l'un des leaders de l'opposition ukrainienne. 

(Article créé le 24/02/2014 à 07:52, mis à jour à 10:00)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 43
à écrit le 27/02/2014 à 14:29
Signaler
Les bourses européennes et américaines ont eu la réaction zéro aux évènements à Kiev. Cela dit clairement que les USA et EU n`ont pas d`intérêts économiques stratégiques en Ukraine. La crise économique dans ce pays ne les touchera pas réellement. Leu...

à écrit le 25/02/2014 à 11:44
Signaler
Ne serait-il pas plus prudent d'attendre que l'Ukraine ait résolu ses problèmes politiques avant de s'empresser à lui octroyer un prêt de 35 milliards. Etes-vous sur que la majorité des Ukrainiens veulent rejoindre l'Union Européenne? Le coup d'Etat ...

à écrit le 25/02/2014 à 11:44
Signaler
se fait déjà sentir. Mais c'est qu'ils sont surdoués ces ukrainiens... ils sont même pas dans l'euro, ni dans l'UE et pourtant c'est déjà la faillite :) ils sont définitivement des nôtres, faut les prendre par adhésion immédiate en euroland. Par ...

le 27/02/2014 à 23:12
Signaler
Super, +1000

à écrit le 25/02/2014 à 11:04
Signaler
La France s'occupe du Mali et RCA cela est largement suffisant en terme d'engagements financiers, que l'Allemagne et ses excédents colossaux s'occupe de l'Ukraine au travers du FMI.

à écrit le 25/02/2014 à 9:56
Signaler
Un nouveau front à l'Est. Une deuxième Grèce.

à écrit le 24/02/2014 à 23:36
Signaler
l'europe a failli en n'aidant pas l'ukraine (500 millions) et a laissé poutine prendre la place et leur préter 15 milliards. L'europe n'a pas les moyens ? mais on rigole, la france a 200 milliards de mauvaises dépenses publiques à éradiquer, rien que...

le 25/02/2014 à 1:01
Signaler
Les socialos interviennent au Mali, Centrafrique et étaient prêt à le faire en Syrie, tout comme ils interviennent financièrement dans de nombreux pays et vont le faire en Ukraine. Arrêtez de critiquer toujours un gouvernement quand une situation est...

à écrit le 24/02/2014 à 19:27
Signaler
nid d'hirondelle la villa qui Viktor possede en france nos socialos on essaye de le rapatrier

à écrit le 24/02/2014 à 18:20
Signaler
Amis Français, préparez vos chèquiers !!!

le 25/02/2014 à 1:03
Signaler
C'est un investissement et çà peut donc être très rentable pour les ukrainiens comme les français.

le 25/02/2014 à 9:57
Signaler
La Grèce aussi , ça a été un " Investissement "...

à écrit le 24/02/2014 à 17:35
Signaler
Et Mâme Lagarde, elle peut pas imprimer un petit qqe chose...!!!!

le 01/03/2014 à 21:43
Signaler
t as vu ce qu elle a dit l Ukraine doit d abord "Il y a des réformes économiques qui doivent être entreprises pour que la communauté internationale puisse aider" en gros appuyons bien fort sur le peuple pour qu il creve de faim et rampe jusqu a bru...

à écrit le 24/02/2014 à 13:53
Signaler
Finalement je me rends compte qu'on est encore plus censuré ici que sur les sites de Libération ou du NObs !

le 25/02/2014 à 8:41
Signaler
vu l'investissement des médias pour nous vendre la révolution ukrainienne, ne vous étonnez pas de la censure ! On nous a beaucoup parlé des morts sans nous donner le détail (beaucoup de policiers morts).

à écrit le 24/02/2014 à 13:25
Signaler
Si nous additionnons la dette publique des 28 Etats membres de l'Union Européenne, nous trouvons la somme colossale de : 11 310,458 milliards d'euros. Vous avez bien lu : les Etats membres de l'Union Européenne traînent derrière eux une dette p...

le 24/02/2014 à 13:49
Signaler
Vous oubliez que Montebourg se bat pour que ca change il l a dit hier sur LCI .

le 24/02/2014 à 14:00
Signaler
Le monde des rêves merveilleux est très pragmatique : esclavage des populations en cours pour les surveiller et les traire de toutes les manières (y compris par internet). En réaction : tout est désormais permis et même recommandé par le bon sens ;)

le 24/02/2014 à 15:33
Signaler
Vous n'avez qu'un oeil ? je pose la question car en bon comptable lorsque je vois quelqu'un détailler la situation financière d'une entitré (UE, Etat, entreprise) en ne parlant que de son passif (et plus particulierement de ses dettes), sans ouvrir ...

le 24/02/2014 à 15:38
Signaler
250 milliards d'euros pour recapitaliser les banques européennes!!! Cela ne me choque pas de donner 10% de cette somme pour le sauvetage d'un pays. Regardez l'état de la Pologne et l'état de l'Ukraine pour comprendre l'opportunité que crée l'intégrat...

le 24/02/2014 à 17:09
Signaler
Les français ont 11000 milliards d'épargne ? Chiffre absolument farfelu. Je n'ai jamais rien lu de tel...

le 24/02/2014 à 23:39
Signaler
les français ont bien 11 000 milliards de capital, dit maintes fois sur C dans l'air et autres émissions ; c'est bien pour ça que les socialos préfèrent sacrifier les classes moyennes (impôts, taxes, ..) et réduire les prestations sociales plutôt que...

le 25/02/2014 à 9:42
Signaler
je confirme, les français ont bien 11 000 milliards de capital, cf cour ds comptes et chiffres maintes fois cités à c dans l'air..

à écrit le 24/02/2014 à 12:03
Signaler
les dirigeants ont des fortunes colossales edt c'est à nous de renflouer!!!

à écrit le 24/02/2014 à 11:55
Signaler
On verra la tête des pro-européens ukrainiens quand il devront accueillir l'Afrique en échange des aides européennes.

le 24/02/2014 à 15:31
Signaler
mais qui pille l'afrique et ses richesses et soutient les dictateurs africains, c'est bien les français non ? qui a bombardé des civils dans des pays africains comme la cote d'ivoire c'est bien les français non ?

à écrit le 24/02/2014 à 11:55
Signaler
Mettre les Ukrainiens au meme regime que les Grecs, et pronto ! Que les Ukrainiens comprennent que l'Europe c'est avant tout la soumission et la misere de masse !

le 24/02/2014 à 17:19
Signaler
...surtout pour la vérité concernant la dernière phrase + 1000 !

le 25/02/2014 à 1:08
Signaler
C'est sûr qu'entre Calcutta et Paris, Berlin, Rome, Madrid, on constate immédiatement la misère en Europe. Des fois vaudrait mieux être aveugle que de lire les inepties des commentaires de certains sur la Tribune.

à écrit le 24/02/2014 à 11:47
Signaler
Rire ! ben il faudrait commencer par geler et récupérer les milliards de la corruption évaporés dans les pays qui se présentent comme de gentils donateurs avec le fric de leur contribuables. Ca sert à quoi de se décarcasser pour sauver les pots de v...

le 24/02/2014 à 11:57
Signaler
@Bof. Ca sert à quoi de se décarcasser pour sauver les pots de vin des oligarchies ? Mais ça sert à assurer le train de vie somptueux des oligarches mon cher. Avec quoi croyez-vous que ces gens s'achètent des villas sur la Côte d'Azur ou à Marbell...

le 24/02/2014 à 13:42
Signaler
Je sais bien juju ! c'était de l'ironie ;) Avec un peu de bon sens on se dit que si nos instruits veulent avant tout éviter le morcellement de l'Ukraine c'est sans doute parce que c'est la meilleure solution pour les populations d'Ukraine mais pas po...

à écrit le 24/02/2014 à 11:20
Signaler
"afin de limiter l'impact des réformes sur les Ukrainiens ayant de faibles revenus". Bah oui ! que l'on commence donc par un abandon de créance des plus gros comptes en banque ! les milliards manquants y sont.

le 24/02/2014 à 11:48
Signaler
Evidemment, cela coule de source ; comme pour Chypre, cela fût déjà annoncé comme modèle par l'actuel chef de l'euro-groupe, qui succéda au premier ministre du paradis fiscal luxembourgeois. Le risque est que financiers et leurs commanditaires gouver...

à écrit le 24/02/2014 à 10:04
Signaler
Pas d'argent pour nos hopitaux et nos écoles mais la tirelire est grande ouverte pour asseoir un pouvoir putschiste.

le 24/02/2014 à 11:26
Signaler
Demandez-vous si vous aimeriez être Ukrainien avant de dire n'importe quoi!

à écrit le 24/02/2014 à 9:48
Signaler
L'Ukraine trouvera un gouvernement . Le plus tôt sera le mieux , dans ce domaine , la nature remplit rapidement les vides . Mais après , sans le 15 Mds agités par Poutine … , face aux caisses vides d'une Europe qui les attire , ils auront bien qu...

à écrit le 24/02/2014 à 9:22
Signaler
La bête est sur le flanc, les prédateurs arrivent. Bon courage les ukrainiens!

à écrit le 24/02/2014 à 9:17
Signaler
C'est grave, jouer sans les Russes, et faire miroiter l'adhésion que nous ne pouvons pas financer; et surtout, nous ne pouvons pas offrir d'emplois sans aggraver le dumping social Dénouer la situation avec les Russes est la seule solution mais nos f...

le 24/02/2014 à 10:03
Signaler
Les fonctionnaires des Eaux et Forêts surtout.

à écrit le 24/02/2014 à 9:07
Signaler
Les Américains commandent et les Européens paient (ou plutôt s'endettent). Tout ça pour détruire un pays de plus (l'Ukraine va éclater en deux ou trois, et encore on va nous trouver des minorités), sans résultat pour une population stupide qui se lai...

le 24/02/2014 à 13:25
Signaler
Les américains ont quand même donné un peu d'sous pour arriver à ce beans ! Ils ont payés les armes des manifestants et l'organisation des barricades. Et on nous ressort timochenko, la passionaria des corrompus de ce pays ! Quel gâchis !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.