Un Chinois poursuit les autorités à cause de la pollution

 |   |  453  mots
Le plaignant affirme avoir dû engager d'importantes dépenses pour se prémunir contre le smog (masques à gaz...)
Le plaignant affirme avoir dû engager d'importantes dépenses pour se prémunir contre le smog (masques à gaz...) (Crédits : Reuters)
Li Guixin demande que des indemnités soient versées aux habitants de sa ville. Selon lui, les autorités locales n'ont pas lutté de façon adéquate contre la pollution atmosphérique.

Si l'histoire a de quoi faire sourire, elle est le symptôme d'un phénomène très inquiétant en Chine. Exaspéré par les niveaux particulièrement élevés qu'a atteint la pollution dans sa ville, un habitant de Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei (province à l'est du pays), a déposé plainte contre les services municipaux de protection de l'environnement, rapporte mardi le journal chinois Yanzhao Metropolis.

Li Guixin les accuse de ne pas avoir pris de mesures adéquates pour lutter contre le smog, brume sombre et épaisse provenant d'un mélange de polluants, qui envahit l'atmosphère du nord de la Chine depuis plusieurs mois.

Masques à gaz et purificateurs d'air au quotidien

Le plaignant réclame des dommages et intérêts pour tous les habitants de Shijiazhuang. "Je propose des indemnités administratives afin de permettre à chaque citoyen de voir que dans ce brouillard, nous sommes les vraies victimes", explique Li Guixin au journal.

Il affirme avoir dû engager d'importantes dépenses afin de se procurer des masques à gaz, un purificateur d'air et un tapis de course pour faire des exercices physiques à son domicile quand la pollution a atteint des niveaux critiques en décembre.

"En plus de menacer notre santé, la pollution nous a infligé des pertes économiques qui devraient être compensées par le gouvernement et les agences environnementales car le gouvernement touche les taxes professionnelles, il en bénéficie", fait valoir le plaignant.

Son avocat n'a pas souhaité faire de commentaire en raison de la "sensibilité" du dossier, et le tribunal du district auprès duquel la plainte a été déposée n'a pas pu être joint. On ignore si son recours sera accepté.

"Airpocalypses"

La pollution a atteint des proportions alarmantes ces derniers temps dans le nord de la Chine. Pékin est plongé dans un épais smog et près de 150 entreprises ont été contraintes d'interrompre leur production, rapporte l'agence Chine nouvelle. La province industrielle du Hebei, qui entoure la capitale, connaît en ce moment parmi les taux les plus élevés de pollution de la Chine.

Les autorités ont multiplié ces dernières années les cadres juridiques et les mesures censées réduire la pollution, à l'instar de l'installation de stations de mesure de la qualité de l'air à Pékin. Mais les règles imposées aux localités restent insuffisantes et sont appliquées avec plus ou moins de zèle.

Grande habituée des scandales liés à la pollution, la Chine a d'ailleurs été désignée championne du monde des cancers du poumon en novembre 2013. Les situations récurrentes de grave pollution de l'air y sont désormais surnommées les "Airpocalypses".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/03/2014 à 20:28 :
Que l'ont soient en europe en france ou ailleurs les politiciens se foutes complètement de citoyenneté
a écrit le 27/03/2014 à 20:24 :
Qu'on soie en franceou en europe ou ailleur les politiens ont n'ont rien a foutre de nos gueule
a écrit le 25/03/2014 à 13:39 :
je lui donne raison,si tous le monde fait de meme le gouvernement sera obligé d'agir
a écrit le 20/03/2014 à 12:46 :
bienvenue dans le modernisme capitaliste
a écrit le 27/02/2014 à 10:31 :
Tu parles, ils ne peuvent même plus respirer! que de sales maladies en vue tout ça, les cancers vont proliférer à vitesse grand "V" ! quel pays..
a écrit le 25/02/2014 à 16:09 :
Sans parler du hummer que Li Guixin a du acheter pour se rendre au tribunal situé à 200 mètres de chez lui, afin de rester dans son véhicule bien climatisé et protégé de l'airpocalypse!
Réponse de le 04/03/2014 à 22:05 :
Mon ami , vous avez de la chance d'être encore vivant , vous et Li Guixin...
Moi , je sus à Los Angeles , je suis dans ma cuisine , c'est l'heure du repas. Nous avons du poulet. Eh bien , je ne vois même pas mon couteau , ni le poulet.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :