Marx va diriger l'économie au Vatican

 |   |  356  mots
D'un Marx à l'autre. (DR)
D'un Marx à l'autre. (DR) (Crédits : Wikimedia)
Il s'appelle Marx, est Allemand, a écrit "Le Capital" et va... coordonner le Conseil pour l'économie du Vatican. Un communiste au Saint-Siège ?

"La religion est l'opium du peuple", disait Karl Marx. A lire La Croix ce week-end, on aurait pu croire qu'il avait changé d'avis.

Retour vers le futur

On y apprend en effet que le pape François a confié la coordination du nouveau Conseil pour l'économie du Vatican à un dénommé Marx, cardinal allemand et par ailleurs auteur d'un ouvrage intitulé... Le Capital.

Fantôme communiste ou retour vers le futur ? Rien de tout ça : le cardinal allemand se prénomme Reinhard, pas Karl. Le pape François lui a confié la coordination du Conseil économique, dont la composition complète a été annoncée samedi.

"Au-delà du capitalisme"

L'homme d'église et le père  du communisme ont toutefois davantage en commun que leur nom : en janvier dernier, Reinhard Marx avait écrit un texte au titre éloquent : "au-delà du capitalisme". Il s'y montre critique, tout comme "l'autre" Marx, à l'égard du capitalisme :

Quiconque réduit l'action économique au capitalisme ne choisit pas seulement un point de départ moralement mauvais, mais fait également un choix mauvais sur le long terme du point de vue économique.

Il poursuit :

Le capitalisme ne devrait pas devenir le modèle de la société, parce que - pour le dire de façon exaspérée - il ne prend pas en compte les destins individuels, des faibles et des pauvres.

Toutefois, Reinhard Marx ne va pas jusqu'à remettre en cause l'économie de marché, "nécessaire et raisonnable" tant qu'elle est "au service de l'homme".

Réforme de la Curie

Le Conseil pour l'économie du Saint-Siège comprend huit cardinaux et sept laïcs de diverses parties du monde pour limiter l'emprise italienne, et s'inscrit dans le cadre de la réforme de la Curie engagée par le pape François.

C'était déjà dans le cadre d'un renforcement de la lutte contre le blanchiment d'argent que la banque du Vatican avait, en octobre 2013, publié ses comptes pour la première fois de son histoire.

>> Lire : Alléluia! La banque du Vatican révèle ses comptes pour la première fois

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/03/2014 à 22:54 :
"La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclut. Elle est l’opium du peuple." Karl Marx

"On considère l’être humain en lui-même comme un bien de consommation, qu’on peut utiliser et ensuite jeter...Les exclus ne sont pas des « exploités », mais des « déchets », des « restes »" Pape François

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :