Ukraine : l'économie va se contracter de 6,5% en 2014

L'économie ukrainienne va se contracter cette année de 6,5% et non de 5% à cause du conflit armé dans l'Est séparatiste, selon les projections du Fonds monétaire international (FMI).

1 mn

Les perspectives économiques se sont considérablement détériorées et selon les estimations, le PIB va chuter de 6,5% cette année, contre 5% pronostiqués auparavant, a indiqué le FMI en soulignant que le conflit ajoute aux difficultés économiques du pays. (Photo : Reuters)
"Les perspectives économiques se sont considérablement détériorées et selon les estimations, le PIB va chuter de 6,5% cette année, contre 5%" pronostiqués auparavant, a indiqué le FMI en soulignant que le "conflit ajoute" aux difficultés économiques du pays. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)

C'est l'autre face du conflit entre ukrainiens et séparatistes prorusses en Ukraine. L'économie du pays va se contracter cette année de 6,5% et non de 5% à cause du conflit armé dans l'Est séparatiste, a indiqué vendredi le Fonds monétaire international (FMI). Il recommande l'octroi à Kiev d'une nouvelle tranche d'aide de 1,4 milliard de dollars.

Difficulté à prélever l'impôt et dépenses militaires

"Les perspectives économiques se sont considérablement détériorées et, selon les estimations, le PIB va chuter de 6,5% cette année, contre 5%" pronostiqués auparavant, a indiqué le FMI en soulignant que le "conflit ajoute" aux difficultés économiques du pays.

Cette révision est notamment due aux problèmes de collecte des impôts dans les régions de l'Est industriel en proie depuis plus de trois mois à un conflit armé entre forces ukrainiennes et séparatistes prorusses, et à l'augmentation des dépenses militaires.

Les conditions d'une aide internationale réunies

Une mission du FMI qui a visité Kiev entre le 24 juin et le 17 juillet a jugé, selon ce communiqué, que les conditions étaient réunies pour l'octroi à l'Ukraine d'une nouvelle tranche de 1,4 milliard de dollars.

"La mission a trouvé que les recommandations ont été généralement mises en œuvre comme prévu", a indiqué le FMI, qui souligne "un contexte beaucoup plus difficile qu'au moment du lancement du programme".

Fin avril, l'institution a donné son feu vert à une aide de 17 milliards de dollars à l'Ukraine et a prévenu que ce plan devrait être "remanié" si Kiev perdait le contrôle de l'Est du pays, poumon industriel de l'ex-république soviétique.

1 mn

Paris Air Forum

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 21/07/2014 à 12:06
Signaler
sera l'homme fort cet hiver quand il coupera le gaz aux putschistes, qui déjà va devoir être payé double par les ukrainiens. Le FMI va asservir ce pays et conditionne déjà son aide par la privatisation et la cession des joyaux industriels de l'Ukrai...

à écrit le 20/07/2014 à 4:27
Signaler
La contraction est inévitable mais la reprise devrait être très forte ensuite pour peu que ce pays soit libre d'appliquer une bonne politique et que Poutine ne vienne pas semer le trouble avec ses milices et armes comme il le fait. L'Ukraine avait at...

à écrit le 19/07/2014 à 23:51
Signaler
Et tous ces problèmes et crimes à cause de Poutine.

à écrit le 19/07/2014 à 20:22
Signaler
Ah ça c'est une très mauvaise nouvelle pour les sociétés françaises dont je comptais installer là-bas. Alors je pars en Russie !

à écrit le 19/07/2014 à 15:01
Signaler
Que vaut ce type de statistique dans un pays en guerre et qui a perdu le contrôle d'un quart de son territoire ? L'économisme a parfois des effets halluginogènes...

à écrit le 19/07/2014 à 5:43
Signaler
La contraction est inévitable mais la reprise devrait être très forte ensuite pour peu que ce pays soit libre d'appliquer une bonne politique et que Poutine ne vienne pas semer le trouble avec ses milices et armes comme il le fait. L'Ukraine avait at...

à écrit le 18/07/2014 à 18:07
Signaler
L'asservissement par la dette !!!!! From la city et wall street.

à écrit le 18/07/2014 à 16:34
Signaler
L'Europe paiera, généreusement et sans évoquer la crise.

le 18/07/2014 à 19:23
Signaler
Quelle crise ? Les riches continuent à s'enrichir ! Tout va comme prévu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.